Bistro Bar Blog

jeudi 29 novembre 2012

Ultraman, 29 novembre 2012


Réacteur 3 de la centrale de Fukushima : le taux de radiations a augmenté depuis novembre 2011, il a atteint 4,78 sieverts/h près de la trappe d'accès nord-est


TEPCO y a envoyé un Packbot et Quince 2 le 27 novembre pour vérifier le bon état du tuyau PVC du système de gestion du gaz qui court au-dessus des rails guides pour la trappe d'accès dans le coin nord-est du bâtiment du réacteur 3.

Pour ce travail qui a duré une heure et 40 minutes, le Packbot a reçu 650 millisieverts et Quince 2 185 millisieverts. Leurs collègues humains qui travaillaient avec eux ont reçu un maximum de 0,52 millisieverts, selon le communiqué de presse de TEPCO du 28 novembre.

C'est le même endroit de mission qu'en novembre 2011 où le Packbot a été envoyé deux fois, l'une pour nettoyer le rail guide de la trappe d'accès au coin nord-est de l'enceinte de confinement, la deuxième pour vérifier son travail de nettoyage (les niveaux de radiations avaient monté).

C'est aussi cette même trappe d'accès que TEPCO avait finalement admis être ouverte, probablement depuis mars 2011.

En 12 mois le niveau de radiations à un endroit près de la surface du rail guide est passé de 1,3 sieverts/h à 4,78 sieverts/h. À 40 cm du sol le long du rail guide les taux de radiations dépassent maintenant 1 sievert/h.

D'après la bibliothèque photo et vidéo de TEPCO (en japonais), 28 novembre 2012 :


Donc cela signifie que TEPCO a employé des ouvriers humains pour installer cette conduite dans un environnement d'hyper irradiation pour faire un guidage de l'air depuis l'enceinte de confinement et l'envoyer dans le système qui enlève les matériaux radioactifs, alors que la trappe d'accès était et est toujours ouverte, laissant fuir de l'eau radioactive.
Et TEPCO et le gouvernement national qui en est le propriétaire refusent de délivrer gratuitement des bilans annuels pour dépistage du cancer à 96,3 % des ouvriers.

Mais ne vous en faites pas. Les citoyens anti-nucléaires sur Twitter dansent joyeusement avec la création d'un nouveau parti nommé ''Futur Parti du Japon'', promettant des contes de fée comme un ''une diminution graduelle de l'énergie nucléaire''.

La réalité est trop triste.

Vidéo trouvée sur Enenews :





********************************
Enenews

Une femme de Fukushima prévient d'une opération de camouflage : les gens parlent de saignements de nez et de toux chronique - les infirmières disent aux malades : Tenez-vous tranquille, ne parlez pas des radiations au médecin


Mme Chieko Shiina, fondatrice de Femmes de Fukushima contre l'énergie nucléaire : des enfants - et pas juste des enfants - tout le monde, selon les gens qui communiquent depuis mai dernier, subissent toute sorte de niveaux plus graves de symptômes comme des saignements de nez qui n'en finissent pas, de la toux chronique, différents problèmes aux yeux.
Les gens vont voir le médecin, surtout les mères car elles sont inquiètes et elles demandent au médecin, ''Hé je pense que ça vient des radiations.'' Mais on leur dit ''Non, ça ne peut pas être les radiations, c'est juste parce que vous êtes stressée.''
L'infirmière qui se tient derrière le médecin dit, ''Non, n'en parlez pas. Ne dites pas que ce sont les radiations. Vous aurez des problèmes. Il va se fâcher. Tenez-vous tranquille. Ne parlez pas des radiations.
Il semble que ce genre de situation arrive très souvent dans les cabinets médicaux. C'est vraiment inquiétant parce qu'on devrait pouvoir parler ouvertement des problèmes.
Donc ces gens vont dans les cabinets médicaux et il ne leur est pas permis d'entendre la vérité de la situation. Elles demandent des examens et on les leur refuse, que ce n'est pas nécessaire. Cela devient courant dans la région de Fukushima.



1 commentaire:

  1. Dites à un médecin français qu'il est risqué de vivre à proximité d'une centrale nucléaire du fait des émissions quotidiennes et dites "normales", il changera de diagnostique et vous pensera dépressif, dites lui que vous êtes malade de la thyroïde suite à l'accident de Tchernobyl il vous prendra pour un(e) mythomane, dites lui que vous ne voulez pas de radiographie parce que c'est dangereux, il vous balance aux flics comme terroriste...

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.