Bistro Bar Blog

dimanche 11 novembre 2012

Ultraman, 11 novembre 2012

-->
Japon radioactif : course à pied des jeunes filles de Fukushima, c'est reparti

Comme le temps passe. Il me semble que c'était hier que j'ai écrit un billet sur la course ''Ekiden'' organisée à Fukushima hautement radioactif, avec des jeunes filles dès l'âge de 13 ans. (je me souviens aussi de l'avoir traduit...oui, le temps passe vite.)

Cela a lieu de nouveau cette année. Elles l'ont bien faite l'année dernière, quand la contamination était plus sévère. Donc pourquoi pas cette année ?

FNN News vient juste de rapporter que l'équipe de Kanagawa a gagné, pour la deuxième année consécutive. La plus jeune participante ? 14 ans. 9 membres sur 13 sont en dessous de 20 ans, la plupart sont des adolescentes.

La gagnante est la même que l'année dernière.

En fait, l'automne laissant la place à l'hiver, les événements ludiques japonais sont exactement les mêmes que l'année dernière :
  • Les enfants de maternelle ramassent les feuilles mortes dans les parcs pour en faire un feu pour cuire des patates douces ;
  • Les petits enfants récoltent le riz dans les rizières des parcs (comme à Yokohama) ;
  • Les étalages somptueux de champignons dans les cantines.
Et pourquoi pas ? Ils ont bien fait les événements de printemps exactement comme l'année dernière :
  • Les maternelles déterrent les pousses de bambou, plantent le riz ;
  • Rencontres athlétiques scolaires du printemps ;
  • Distribution de mandarines qui contiennent du césium radioactif, parce qu'il y a un contrat de longue date avec les épiceries (cités de la préfecture de Kanagawa)
  • Les scolaires récoltent les nouvelles feuilles de thé, nettoient la boue dans les piscines scolaires.
Et ainsi de suite.

Un jour les japonais n'auront que eux à blâmer.


Les pommes de Fukushima vont être exportées en Thaïlande


Réjouissez-vous, heureux habitants de Bangkok ! En plus des pêches de Fukushima, vous allez maintenant pouvoir acheter les pommes de Fukushima à un prix exagéré.

Le Fukushima Minpo (11 novembre) vient de le publier (j'ai vu le gros titre à Kyodo News) :

Dès ce mois-ci, après les pêches, les pommes de Fukushima vont être exportées vers la Thaïlande

La préfecture de Fukushima va commencer à exporter à la fin du mois vers la Thaïlande des pommes récoltées dans la préfecture. Les pommes seront vendues dans un grand complexe commercial de la capitale thaï, Bangkok. Le gouvernement préfectoral a programmé l'exportation de pommes après le très bon accueil réservé à celui des pêches de Fukushima. Les responsables du gouvernement préfectoral sont aux anges, ''après nos pêches, les pommes vont aider à la promotion des produits de Fukushima si sains et délicieux.''
La pomme Fuji, qui entre dans sa première saison de récolte, sera exportée. Elles seront récoltées par les maraîchers de la partie nord de Fukushima et exportées après confirmation de leur état sanitaire par des tests de radiations. Elles seront vendues comme les pêches dans un grand complexe commercial de Bangkok.
Les pêches de Fukushima ont été les premiers produits à être exportés après l'accident de la centrale. Elles avaient été vendues près de 700 yens (presque 7 €) pièce.
Après l'accident nucléaire, des pays de l'est asiatique comme la Chine, la Corée du sud et Taïwan ont stoppé l'importation de presque tous les produits de Fukushima.

Je vois. Ils ont donc ciblé les pays du sud-est asiatique. La Thaïlande, en particulier, dont les habitants et la famille royale se sont montrés très amicaux avec le Japon.
Le nord de Fukushima dont proviendront les pommes est la même zone de provenance que les pêches. En regardant rapidement le test de surveillance officiel (= un échantillon) pour les pommes de Fukushima, on trouve de petites quantités de césium radioactif cette année :
  • Fukushima City: 11.87 Bq/kg
  • Date City: 8.33 Bq/kg (césium-137 uniquement)
  • Koori-machi (célèbre pour ses pêches offertes à la famille royale): 17.63 Bq/kg
  • Nihonmatsu City: 18.68 Bq/kg
  • Koriyama City: 10.08 Bq/kg
Elles semblent ne contenir qu'entre un tiers et la moitié des taux de l'année dernière.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.