Bistro Bar Blog

mercredi 7 novembre 2012

"Preppers" et survivalistes face à Sandy (2/2)

Partie 1 ICI.

(...)


Des états comme celui de New York restreignent la possession d'armes à feu par les citoyens, ce qui est, dans un sens très réel, leur dénier la capacité de se protéger durant une crise quand la police ne peut les protéger. Se servir de machettes ne fait pas le poids devant un Glock 17 ou un AR-15 (?). Alors que des gens comme Bloomberg (maire de New York, NdT) ou Obama aiment dire que les armes ''n'ont aucune place dans les rues de l'Amérique,'' ils ont tout faux. Des armes à feu entre les mains de citoyens respectueux de la loi sont un élément essentiel du retour de la paix et de l'ordre qui suit toute crise. Dans un scénario catastrophe, davantage d'armes dans les mains de citoyens responsables égalent vraiment moins de crime.

Ce n'est que du bon sens : quand il n'y a aucun flic nulle part, et que la Garde Nationale n'aide pas, et que le manque de préparation de la FEMA a mis les populations locales aux abois pour la nourriture, une arme à feu privée est la seule défense qui reste contre les cambrioleurs à l'âme criminelle et les opportunistes violents qui tentent de profiter de la faiblesse. C'est pourquoi j'ai même publié un guide de défense tactique pour la maison conçu pour empêcher les cambrioleurs et les criminels de prendre pour cible d'innocentes victimes de Sandy. Les médias doivent aux preppers de vraies excuses.

Une des choses à émerger de tout ceci est que le portrait fait par les médias des preppers n'a pas été juste malveillant et totalement inapproprié. Les preppers ne sont pas les excentriques qu'on voit dans les émissions de TV ; ils sont intelligents, des membres de la société en avance sur leur temps et un vrai trésor national capable de sauver des vies dans n'importe quelle catastrophe.

Les preppers se lèvent quand la police et le gouvernement baissent les bras. Les preppers fournissent de la nourriture, de l'eau et des médicaments d'urgence et même une sécurité au voisinage. Ils le font sans être payés ni même remerciés pour leur contribution à la société.

Dans le sillage de Sandy, les médias nationaux – et surtout les médias libéraux qui expriment une farouche haine contre les preppers – leur doivent une fière chandelle. Les preppers créent de la stabilité, de la sécurité dans toute crise et ils méritent d'être dépeints comme les membres respectés de la société qu'ils sont réellement.

La Maison Blanche doit aussi de belles excuses aux preppers. Les preppers et les survivalistes ont, ces dernières années été catalogués comme ''terroristes'' par l'administration Obama. Le message est que quiconque détient une arme, des munitions et une réserve de nourriture est quelque part ''dangereux'' ou une menace pour la société. En réalité cette personne est un gars qui partage sa nourriture avec les voisins et aide à protéger le voisinage des cambrioleurs.

Devenu célèbre, un prepper a été mis récemment sur une liste noire et bloqué à Hawaï parce qu'il était catalogué par le gouvernement comme ''prepper''. Donc tenez-vous bien : faire des réserves d'urgence vous rend synonyme de terroriste maintenant ?

Les preppers sont en réalité sur une liste cible du gouvernement US. Un membre en service actif de la Garde Nationale nommé ''Soldat X'' a récemment révélé que la Garde est entraînée à ''traiter les preppers comme des terroristes.''

(...)

Souvenez-vous : tous les gouvernements veulent devenir comme la Corée du nord, en dominant tout dans la société, en contrôlant toutes les ressources et en commandant les citoyens comme s'ils étaient des esclaves. Le gouvernement US n'est pas différent : il est assoiffé de pouvoir illimité.

Les preppers et les survivalistes interfèrent avec la montée vers le pouvoir car ils démontrent un bien plus grand pouvoir de préparation individuelle. Quand ils prennent soin d'eux-mêmes et n'ont pas besoin d'être sauvés par le gouvernement, ils envoient un message de danger au reste de la société : la préparation à l'urgence est VOTRE responsabilité, non celle du gouvernement.

La Maison Blanche n'aime pas les gens qui envoient ce message. Ni les médias libéraux qui poussent avec persistance les citoyens vers la victimisation et la dépendance au gouvernement. L'idée même de penser par soi-même, de prendre soin de soi et d'être autonome est étranger aux médias. Et c'est une des raisons pour laquelle les médias libéraux sont finalement si dangereux : de nombreuses personnes qui ont suivi, disons, le conseil du New York Times, sont maintenant MORTS dans le New Jersey.

En un mot : les preppers sont l'avenir de la civilisation humaine ; ceux qui le nient sont déjà morts

L'ouragan Sandy était une promenade récréative comparée à ce que nous pourrions voir dans un scénario de panne de courant nationale. Comme je l'ai expliqué de nombreuses fois sur Natural News, une simple éruption solaire (ou une arme électromagnétique en haute altitude) pourrait mettre à bas le réseau électrique de la nation.

Cela plongerait virtuellement la nation entière dans le scénario que nous venons de voir se déployer sur Staten Island et certaines parties de New York. Imaginez un manque de carburant, la famine, un manque d'eau et le cambriolage à grande échelle. C'est ce à quoi nous allons bientôt faire face en Amérique (et partout ailleurs aussi)

Quand ce scénario se déroule, c'est un fait que nous allons voir une mort massive d'adorateurs des médias libéraux et du gouvernement qui ont refusé de se préparer. Les survivants seront, dans l'ensemble, les preppers qui ont prévu à l'avance.

C'est une sorte de darwinisme à l'oeuvre, se retournant contre ceux qui se nomment ''darwinistes'' (qui ne croient universellement pas à la préparation). C'est la sélection naturelle à l'oeuvre. Les gens qui ne peuvent s'adapter pour survivre n'ont pas tendance à se reproduire, alors que ceux qui le peuvent et survivent sont ceux qui restent pour repeupler la planète.

En fait, la domination de la planète par le ''gène du prepper'' est l'une des plus scientifiques idées de notre époque. C'est parce que les crises touchent la planète de façon régulière : éruptions solaires, astéroïdes, dissémination de maladies infectieuses et même menace de guerre nucléaire ou accidents d'installations nucléaires.

Chaque vague de crise élimine en masse les foules ignorantes non préparées. Alors que ces gens peuvent être aujourd'hui en majorité, eux et leur lignée n'ont pas d'avenir réel.

Chose intéressante, l'humanité moderne n'a pas encore fait face à une vraie crise. Par ''moderne'', je parle d'une version de civilisation qui a tout parié sur une électronique complexe, une logistique d'approvisionnement de nourriture et le repeuplement continu de zones de vie artificielles connues sous le nom de ''cités''. Cette civilisation moderne n'existe que depuis 75 ans – un clin d'oeil en terme de vision globale. Elle n'a donc pas été testée grandeur nature dans un vrai scénario mondial de survie. Nous sommes à une éruption solaire près d'un retour vers le début des années 1900.

Un autre événement d'extinction de masse est inévitable

Il y a 65 millions d'années, un simple rocher venu de l'espace à éliminé les dinosaures. Cela fut le plus violent événement d'extinction de masse que la planète Terre ait jamais expérimenté. Il y a eu jusqu'ici 5 événements d'extinction de masse dans l'histoire connue de notre planète.

Les êtres humains seront probablement le sixième, grâce à la prolifération désordonnée des centrales nucléaires, en faisant joujou avec les OGM et la pollution génétique de la planète, ou même par la libération accidentelle d'armes biologiques par l'armée avec un taux de décès de 98 %.

Le prochain événement d'extinction de masse éliminera rapidement de la planète tous les organismes pauvrement adaptés à la survie, ce qui inclut une majorité d'abonnés au New York Times. Cela ne laissera derrière que les humains, plantes et animaux pourvus de remarquables dons d'adaptation.

Les survivants les plus probables, semble-t-il, vont être les preppers avec de bonnes réserves, qui ont pratiqué les techniques d'autonomie et de mode de vie durable.


Traduit par Hélios

6 commentaires:

  1. Ces preppers me font froid dans le dos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bouge-toi, ça réchauffe...!
      ;-)

      Supprimer
  2. Comment ça "froid dans le dos" ? , ce sont des gens intègre qui saurons t'aider toi et ta famille s'il y a un problème , tu sera bien content qu'il te viennent en aide va !

    RépondreSupprimer
  3. Ce texte redonne un peut d'espoir en l'avenir... :)

    Par contre, les "preppers" prudent dons je fait parti ne l'aideront pas, lui et sa famille!
    Premièrement: les stocks ne sont pas inépuisable alors pourquoi aider ceux qui se foute de notre gueule actuellement au detriment des siens?!!
    Deuxièmement: (le plus important!) Le moment venu, le moindre geste de bon coeur pourra vous etre fatale, à vous et votre famille... Imaginez un enfant qui a faim, vous l'avez dépanner et il s'en retourne d'où il est venu... Arrivé là bas, il retrouve son groupe et si ils sont assez nombreux, poussé par la faim (au mieux) ils vous attaquerons obligatoirement, ce groupe ne vous laissera AUCUNE CHANCE!

    Le jours venu, si vous voyez un gamin crever de faim, et que vous avez vous même une famille, réfléchissez aux conséquences!!

    RépondreSupprimer
  4. J'adore ton commentaire, j'ai explosé de rire !!! "Le jour venu, si vous voyez un enfant qui meurt de faim, faisez attention ! si vous lui donnez à manger il vous ramènera toute une horde de pouilleux affamés qui se jetteront sur vous et votre famille pour vous dépouiller de toutes les délicieuses victuailles que vous avez mis de côté !!!". Tu es terrible anon de 22.43 ! Ou peut-être que c'est ta façon de t'exprimer qui porte à confusion, voir en début de texte "ce texte redonne un peu d'espoir et d'avenir" pour lire à la fin "laissez crever les crève-la-dalle", c'est hilarant, un tel cri du cour. Tu n'as pas tout à fait tort, si un jour de grande misère se pointe il faudra être plus que méfiant avec tout le monde, pour certain cela sera vrai même dans leur cercle familial ou amical... Ce qui fera la différence, c'est l'Expérience, pas que sur le plan technique (savoir construire un abri, faire un feu, des ronds de fumée avec son cul, etc...) mais l'expérience psychologique, savoir évaluer le potentiel de dangerosité de la personne en face de soi, ou derrière... Pour tout ceux qui ont vécu tranquillou les doigts de pieds en éventail pendant qu'à l'autre bout du monde ou en bas de chez eux sévissait une misère intolérable sans s'en formaliser outre mesure ou en s'en foutant complètement, ceux-là, même en ayant fait des provisions ont des soucis à se faire, ça leur jouera des tours... L'Expérience par l'apprentissage et l'EMPATHIE...

    RépondreSupprimer
  5. http://www.wikistrike.com/article-etats-unis-des-milliers-de-gens-vivent-dans-des-tunnels-sous-la-terre-117286206.html

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.