Bistro Bar Blog

mardi 6 novembre 2012

"Preppers" et survivalistes face à Sandy (1/2)


Une vision comparée de la population américaine face à l'ouragan Sandy, les préparés et les non-préparés. Constat et guide de survie extrémiste (les américains peuvent détenir légalement des armes chez eux) par Mike Adams. 

********************

Avec une deuxième tempête, qu'on appelle là-bas le ''Nor'easter'' (= qui vient du nord-est), les non préparés d'avant Sandy vont sûrement encore déguster...

Nor'easter, définition par le wiki anglais :

Le Nor'easter est un type de tempête à grande échelle le long de la côte est des USA et du Canada atlantique, ainsi nommé parce que la tempête voyage du sud vers le nord-est  et que les vents viennent du nord-est, surtout dans les régions côtières de la Nouvelle-Angleterre et du Canada atlantique. Ce genre de tempête a des caractéristiques semblables aux ouragans. On la décrit plus spécifiquement comme une zone de basse pression dont le centre de rotation est juste au large de la côte est et dont les vents dominants du quadrant gauche tournent vers la terre venant du nord-est. Le modèle des précipitations est similaire à celui d'autres tempêtes tropicales. Les Nor'easter peuvent causer de sévères inondations côtières, une érosion des côtes, des vents de la force d'un ouragan ou du blizzard, ces conditions souvent accompagnées de neige très épaisse ou de pluie, selon l'époque de la tempête. Des Nor'easter peuvent survenir n'importe quand dans l'année mais sont plus courantes en hiver. Elles peuvent être dévastatrices, surtout les mois d'hiver, surtout avec les dommages et décès sont reliés au froid, car les Nor'easter sont connus pour apporter del'air extrêmement froid de la masse d'air arctique. Les Nor'easter se développent par la convergence de masses d'air, c'est à dire la masse d'air froid polaire et l'air océanique plus chaud au-dessus du Gulf Stream.


Un Nor'easter se dirige vers la côte est.

Bloomberg le maire sera-t-il prêt cette fois ? Un Nor'easter est en formation au large des Carolines et est prévu de toucher la région de New York dès mercredi matin, selon le service météo national. Il prédit une tempête avec des vents jusqu'à presque 100 km/h, de fortes pluies et la possibilité de neige pour les habitants de la côte est toujours sous le choc de Sandy. Mais à la différence de l'ouragan de la semaine dernière, cette tempête se produit avec des niveaux de marée inhabituellement bas, diminuant les risques de sévères inondations.

SOURCE

Voilà le dernier bulletin météo diffusé par le Weather Channel (qui avait couvert Sandy) :

Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy

Passons à l'article de NaturalNews : 

Les médias libéraux et la Maison Blanche doivent des excuses aux ''preppers''* et aux survivalistes, suite à l'ouragan Sandy


(* Note d'Hélios: le mot ''prepper'' dans le titre et dans le texte signifie en anglais populaire ''ceux-qui-se-sont-préparés''. Je l'emploierai pour éviter à chaque fois une périphrase)

(NaturalNews) Dans les suites de la super-tempête Sandy, les ''preppers'' sont les nouveaux prophètes. Ceux qui ne se sont pas préparés sont les nouveaux SDF.

Autant que je me souvienne, les preppers et les survivalistes ont été ridiculisés par les médias dominants, taxés d'excentriques et de dingues pour leur stock de nourriture, d'eau, de munitions, leur trousse médicale de secours et leurs équipements pour les urgences. Seuls des théoriciens de la conspiration paranoïaques s'adonnent à de telles préparations diaboliques, nous ont dit les médias vendus et ils sont même convaincus que les preppers peuvent même être des terroristes.

Le mot même de ''faire du stock'' a été utilisé de manière péjorative, comme si c'était quelque chose de mal pour les citoyens de stocker de la nourriture, des médicaments et des réserves d'urgence qui pourraient sauver des vies pendant une crise. Peu importe que le gouvernement stocke toutes ces choses pour sa propre survie ; on enseigne aux citoyens que faire du stock est mal !

Tout cela a changé d'un coup. À la suite de Sandy, les preppers sont ceux qui ne meurent pas de faim, de froid ou qui supplient le gouvernement de venir les ravitailler d'urgence. Ceux qui ont manqué de se préparer sont aujourd'hui en proie aux actes chaotiques et incompétents du gouvernement fédéral, qui, de manière prévisible, fonctionne dans un éternel état de défaillance logistique.

Un exemple, en réponse à l'arrivée d'une pénurie de carburant, New York a annoncé que le département de la défense ouvrirait des stations service gratuites près des zones les plus touchées, mais que les habitants devraient rester à distance et laisser les secouristes faire leur plein avant eux.

Ce qui a bien sûr entraîné une vague de confusion. Il a ensuite été annoncé que ces ''civils'' (terme péjoratif envers les citoyens, utilisé uniquement par la police d'état) qui attendaient leur tour pourraient rester, mais qu'aucun nouveau civil ne pourrait se joindre aux autres. Beaucoup de gens ont attendu jusqu'à 6 heures pour du carburant. Les esprits se sont échauffés, quelques bagarres ont éclaté et les troupes ont été envoyées dans les stations pour ramener le calme.

Les preppers, bien sûr, avaient déjà mis en réserve du carburant chez eux et n'ont donc pas eu besoin de faire la queue et de subir le chaos et le désespoir.

La FEMA à court d'eau

Ceci, on le voyait venir : la FEMA a manqué d'eau à distribuer aux victimes de Sandy et essaie maintenant désespérément de trouver une entreprise privée qui veut bien envoyer des millions de bouteilles d'eau dans la région.

Que ceci puisse arriver à la suite d'une tempête que tout le monde a vu venir au moins une semaine à l'avance est rien moins que déconcertant. Comment la FEMA, dont le boulot est de prévoir les crises, a-t-elle pu ne pas stocker d'avance des réserves ?

La réponse est que la FEMA est carrément incompétente. Comme la décrit Michael Patrick dans un article :

...l'agence semble avoir été totalement prise au dépourvu dans la distribution d'eau en bouteilles pour les victimes de l'ouragan Sandy lorsque la tempête s'est abattue lundi. Contrairement à sa politique déclarée, la FEMA a échoué pour des réserves suffisantes de bouteilles d'eau – ou de toute autre fourniture, en l’occurrence – stockées dans des installations à proximité, comme proclamé sur son site web. Ce fut le cas malgré un avertissement plusieurs jours à l'avance.

Encore une fois, les preppers qui avaient fait des réserves d'eau à l'avance étaient en situation confortable, vivant sur leurs réserves. Ceux qui ont investi dans des filtres à eau ont même pu consommer de l'eau qui aurait été non potable autrement.

Pas d'électricité = pas de chauffage pour cuisiner

Encore aujourd'hui, le réseau électrique est en panne dans de nombreuses régions, et pour tous ces habitants qui utilisent des cuisinières et grille-pains électriques, cela signifie aucune possibilité de cuisiner... même pas faire bouillir de l'eau !

La plupart des gens n'ont simplement aucun plan de secours en cas de panne de courant. Elles deviennent donc de nouvelles victimes nécessitant d'être secourues par le gouvernement.

Les preppers, d'un autre côté, possèdent des cuisinières non-électriques comme ce Zoom Dura  qui peut brûler du papier, du bois, de petites branches et presque tout ce qui est inflammable. Il fait bouillir l'eau, cuit les aliments et tue les bactéries. Aucune batterie requise.

Le "Zoom Dura", le dessus sert de plaque de cuisson
À la suite de la tempête Sandy, ceux qui possèdent des réchauds de camping ou un fourneau ont pu cuisiner s'ils avaient aussi mis de la nourriture en réserve. Quelque chose d'aussi simple que quelques boîtes de conserve peuvent être sans prix en plein scénario de panne de courant. Ou du quinoa, de la farine d'avoine, du riz ou autre.

Je sais avec certitude que nous avons envoyé un grand nombre de conteneurs de nourriture bio de survie pour 40 jours (NN a une section commerciale, NdT) vers le nord-est dans les jours qui ont précédé la tempête. Ces gens se sont trouvés sans aucun doute à l'aise avec plein de nourriture, comparés à leurs voisins qui n'ont rien préparé et ont donc bien faim ou ceux qui font les poubelles pour des restes de nourriture.

Armés d'arcs, de machettes, de pistolets et de battes de base-ball

Les cambriolages se sont développés dans certaines zones, grâce principalement au fait que la police est trop peu nombreuse et ne peut couvrir tout le territoire. Au début, les cambriolages ont visé les commerces, où les cambrioleurs ont fait main basse sur des caméras, des écrans plats et du matériel électronique de valeur, mais cela a bientôt tourné au cambriolage de maisons par des truands habillés en ouvriers de Con Edison (compagnie d'électricité, NdT).

Les citoyens ont vite réalisé qu'ils devraient se défendre par eux-mêmes. Comme le rapporte le Daily News :

Depuis que la péninsule du Queens a été touchée par Sandy et que tous les pontons sont en pièces, c'est devenu en endroit sans foi ni loi où les flics sont encore plus rares que l'électricité et la nourriture. Les habitants disent qu'ils s'arment de fusils, battes de base-ball, de pièges – même d'arcs et de flèches – pour se défendre contre les cambrioleurs.
''Nous avons piégé notre porte et nous gardons une batte de base-ball près du lit,'' disait Danielle Harris, 34 ans, en fouillant les provisions qu'on lui a données .

''Nous avons entendu des coups de feu trois nuits de suite,'' disait-elle, qui lui semblaient venir de maisons en construction proches.


Les preppers, bien sûr, ont déjà des armes à feu et des munitions. En fait, de nombreux preppers investissent dans un entraînement pour acquérir des compétences de combat. Je connais plusieurs instructeurs en armes à feu, et ils me disent que leurs cours sont pleins, avec des listes d'attente incroyables.

Un prepper typique possède non seulement un pistolet, mais aussi un fusil de combat et un fusil à canon scié pour se défendre en combat rapproché. (mes excuses si j'ai fait erreur dans les différents types d'armes à feu, c'est pas mon truc!) De plus, les preppers stockent au moins 1000 cartouches pour chaque type d'arme.

Ces armes à feu, loin de causer de la violence, servent à défendre sa vie et sa maison dans les communautés frappées de catastrophe. Les gens qui possèdent légalement une arme à feu sont des citoyens respectueux de la loi qui travaillent habituellement avec les autorités de police locales pour restaurer la paix et la sécurité dans les communautés locales et aident à arrêter les criminels et les cambrioleurs.

Traduit par Hélios

Partie 2 demain.

1 commentaire:

  1. Moi aussi je suis un "preppers", mais un "Cheap preppers"...

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.