Bistro Bar Blog

samedi 24 novembre 2012

Pardon et acceptation


Certaines personnes n'ont pas besoin de rédemption, elles pensent être parfaites, nous autres avons besoin d'autant de rédemption qu'en réclament nos petites mains potelées de bébés. Mais pour le pardon et l'acceptation, ils sont à offrir aux autres. Sinon, vous êtes coincés.


Si vous vous êtes souvent sentis blessés, c'était juste parce que les autres ont agi d'une manière différente de celle que vous aviez décrétée. Leur crime n'était pas vraiment un crime, ils n'ont fait que contredire votre ego en agissant autrement. Ou bien leur crime en était un et vous avez été lésés mais si vous vous bloquez là-dessus, vous n'évoluz jamais.



Il est vital de dépasser les vieilleries justement parce que c'est ''vieux.'' Cela s'est déroulé à un moment du passé. Votre énergie était plus faible, vous étiez moins évolué et les choses se sont faites. L'idée qu'une personne est coupable et l'autre innocente est une manière désuète d'envisager la lumière et l'obscurité, nous savons de nos jours que chacun de nous est un dégradé de gris.



Les innocents sont en partie responsables, les coupables ont pu être poussés à le faire etc. Si vous avez été lésés pourquoi avez-vous attiré cette personne et ces circonstances dans votre vie ? Voilà la question et voilà la leçon à en tirer.



Nous avançons tous vers une nouvelle manière de penser plus évoluée et pour ce faire l'ancien doit se dissoudre. Si comme moi, vous avez été impitoyablement frappé dans cette vie, si vous avez buté sur un solide mur de forces antagonistes, comme cela s'est passé pour moi, vous saurez combien extraordinaire est la clémence – d'en faire don. Bon, la guerre contre les vampires est terminée, nous avons gagné !



Vous pouvez avoir un répit, de la clémence, une deuxième chance – vous le méritez, parce que vous avez tenu bon. Mais d'abord, quelle clémence allez-vous offrir ? Nous devons accepter le monde et aimer les autres comme ils sont, car nous souhaitons aussi être aimés et acceptés sans conditions.



Cela ne veut pas dire que vous devez tolérer le crime ou voter pour la guerre. Mais au niveau personnel ne jugez pas les gens. Permettez à celui qui est accro à l'héroïne de se shooter à l'héroïne, il se peut qu'il soit dans la peur ou malade ou les deux, ayez de la compassion pour son humanité.



Permettez au vilain voisin d'être vilain, permettez au patron dément d'être dément, permettez à vos ''ex'' d'être ce qu'ils sont, laissez-les partir, vous n'en vouliez plus de toutes façons. Je ne suis pas d'accord avec Bush et le bombardement de civils, mais je peux l'accepter lui et l'aimer comme humain. Regardez d'où il vient. Son père est un homme diabolique, le fils n'est pas très intelligent, ce n'est pas surprenant qu'il ait grandi en devenant un meurtrier de masse.



Offrir l'acceptation est un exercice spirituel, il vous permet d'ouvrir votre cœur et de devenir plus divin. En retenant les gens dans votre colère, c'est vous que vous piégez, pas eux. Vous dites à toutes les cellules de votre corps, s'il vous plaît faites semblant d'être en colère, j'en ai besoin pour me sentir important et recevoir de l'attention, alors les cellules font comme vous le désirez.



De nombreuses maladies mortelles proviennent d'une colère non soignée, et la racine de nombreux accidents fatals renvoient à une colère non traitée. L'arbre est innocent ; lui rentrer dedans à 120 km/h n'est pas une technique recommandée pour gérer la colère.



Mon vieux professeur nous répétait, ''soyez tolérants envers tout et continuez à frôler le lac'', ce qui veut dire, n'en faites pas toute une histoire et continuez de faire le ménage dans votre vie et votre corps. Restez sain en restant propre.



Un fatras de haine et d'émotions remplit votre âme de boue, il est temps de vous en débarrasser, surtout aujourd'hui. J'ai dit ailleurs dans mes articles que l'ombre mondiale est sur le point d'être exposée, cela se passe déjà, si vous offrez le pardon et l'acceptation aux autres vous l'offrez à votre propre ombre et elle sera moins virulente en vous quittant.



L'attaque du monde qui est sur le point de se produire pourrait être faussement représentée comme une attaque de forces extérieures sans raison sur des innocents, mais c'est une fois de plus un vieux manque de compréhension ; c'est toujours votre propre ombre qui vous poursuit. On pourrait dire qu'il y a quelqu'un d'autre à blâmer et que vous êtes innocent, mais c'est foutaises, c'est vous qui vous attaquez, c'est le mal d'une nation qui attaque le cœur d'une nation, c'est l'arrogance de l'ego qui est humilié par l'ombre.



Votre ombre a besoin d'amour et d'attention, elle veut être ramenée en lumière et rachetée. Si vous ne pouvez lui offrir amour et acceptation et réconciliation, elle essaiera de vous détruire ou vous tourmentera jusqu'à vous paralyser. Si vous ne parvenez pas à le comprendre, votre manque de clémence,  de pardon et d'acceptation des autres vous blessera et vous causera de grandes souffrances. C'est possible si vous n'avez pas encore compris comment elle va se retourner contre vous.



Vous pensez que vous vous battez avec votre méchant voisin mais en réalité vous vous battez avec votre méchanceté intérieure. C'est bien difficile à comprendre au début, on vous a enseigné que vous aviez raison et étiez innocent et propre comme un sou neuf, mais ce n'est peut-être pas le cas.



Plus vous montez sur vos grands chevaux, plus vous pensez être propre comme un sou neuf, et plus vous cachez en fait votre noirceur, c'est toujours le cas.



Pardonner à ceux qui arrivent dans votre vie et les accepter, les fait devenir ''justes'' peu importe qui ils sont et ce qu'ils ont fait. Pardonner leurs crimes fait les aimer. Par l'amour et l'acceptation vous vous libérez d'un monde – une population qui sera condamnée par ses antagonismes et la haine des autres.



Faites du ménage et tenez vous prêts à dépasser la ligne de sécurité. Rappelez-vous, vous n'avez pas à tolérer les actions de quelqu'un pour l'aimer et l'accepter en tant qu'humain. Un jour toute votre vie vous semblera futile, vos actes ne voudront plus rien dire.



Il sera juste question de savoir si vous aimez l'humanité, si vous l'avez adoré. Comment avez-vous traité les autres ? Avez-vous été honnête et juste ? Qu'avez-vous vraiment ressenti à leur égard, qu'avez-vous fait pour eux ? C'est cela et le bruit de l'eau qui resteront à la fin des fins.



Rien d'autre.


SOURCE

Traduit par Hélios

14 commentaires:

  1. L'acteur Larry Hagman, "JR" de Dallas, est mort
    L'acteur américain Larry Hagman, qui est devenu le célèbre "JR" dans la série américaine "Dallas", est mort des suites d'un cancer à 81 ans, a-t-on appris vendredi auprès de sa famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors l'ignoble JR serait pardonné ?

      Supprimer
    2. JR n'était pas plus ignoble que certaines sur ce forum.

      JR avait un rôle de méchant qui faisait jouir les ménagères de 50 ans. Et elles en redemandaient chaque semaines.

      Conclusion: on prends son pied comme on peut, mais on vient pas traiter d'ignoble la dépouille d'un grand acteur.
      César

      Supprimer
    3. Il incarnait avec brio la férocité,le cynisme et l'avidité de ce monde.Qui sait si l'homme avait de réelles similitude avec son rôle ?

      Quoiqu'il en soit,il n'y a pas de hasard et on peut voir un symbole dans cette disparition à l'heure où ce monde duel s'effondre.

      Paix à son âme car,comme nous tous,il avait sa juste place dans ce jeu de rôle que nous jouons tous au sein du grand théâtre de l'expérience 3D...Il faut bien un méchant pour qu'un autre,par opposition puisse se sentir gentil ! Ah,dualité quand tu nous tient !!

      Supprimer
    4. L'homme n'avait pas de réelles similitude avec son rôle ?
      Sinon il se serait appelé Paul Getty ou autre !

      Quoiqu'il en soit,il ne faut pas voir de hasard ni un symbole dans cette disparition.

      81 ans est un âge ou le crabe vous guette plus sûrement!

      Supprimer
  2. L'autre est TOUJOURS miroir d'un soi,d'un soi reconnu ou,plus souvent, nié.

    La peur est appel à l'amour aussi vrai que ,jamais,la guerre ne peut engendrer la paix.

    Il n'y a pas plus de continuité entre dualité et unité qu'entre éphémère et absolu.

    La réponse ne peut être au sein du connu,de l'habitude.Ni dans hier qui n'est plus.Pas plus dans demain qui n'est pas.
    Elle n'est pas un but à atteindre ni un chemin à suivre.
    C'est l'illumination de celui qui réalise,dans l'instant,l'absurdité d'avoir pris pour vrai ce qu'il découvre illusoire,faux,erroné,insensé,absurde,offense à la Vie, au Divin...

    Sachons discerner l'essentielle incompatibilité entre réaCtion et Création (l'emplacement d'une seule lettre fait toute la différence !).

    Sortir du bocal c'est réfuter l'illusoire du mental( qui aliène et détruit) et oser embrasser la vérité du Coeur qui libère et construit.

    Arrêtons,ici et maintenant, de croire au mensonge de la mort et de la petitesse.

    La vie est Une,immortelle et nous sommes la manifestation de son infinie et parfaite expansion.

    Il n'y a donc rien à redouter,fuir ou nier.Rien contre quoi se révolter car il n'y a d'opposé que dans nos esprits égarés, distordus,nos égos prétentieux,nos consciences limitées ou nos cœurs endormis ou fermés.

    Nous projetons ce que nous croyons,en fonction de ce sur quoi nous portons attention.

    Chacun est laissé libre de se soumettre au mensonge ou d'incarner la vérité,de subir ou de choisir,de diviser ou de multiplier,d'Etre ou de ne pas être dans l'éternel perfection du Divin Cadeau que l'on nomme si justement Présent !

    N'ayons plus l'indignité de fragmenter,falsifier ou souiller "ce qui est".Si le mental était si perspicace,nous serions tous heureux à l'heure qu'il est !

    Accueillons sans limite et avec une pleine confiance ce qui est,dans l'absolu, indivisible,immortel et parfait car c'est le seul pas qui compte,la voie du retour à la Source,à la paix,à la liberté,à l'unité.La Vérité depuis toujours et à jamais...

    Merci de m'avoir lue !
    Béa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sortir du bocal

      C'est l'histoire d'un gros rat enfermé dans un bocal avec une petite souris.

      La petite souris après avoir tourné dans le bocal pendant 48 heures sans arriver à trouver une solution, demande au gros rat si il a une astuce pour sortir.

      Ce dernier lui répond que oui, et que si elle est très très gentille avec lui, il lui expliquera comment faire.
      Une heure plus tard la petite souris sort enfin du bocal.
      Ratatouille

      Supprimer
    2. Si la souris,au lieu de chercher une réponse extérieure,avait écouté sa voix intérieure,elle ne serait pas tombée dans le piège de l'oppresseur-oppressé et aurait vu,au-delà de la menace,les apparents opposés comme de douces et harmonieuse complémentarités !

      Vouloir résoudre la dualité par la dualité et croire ainsi atteindre l'unité,telle est la grande illusion qui nous tient ...aussi longtemps que notre attention lui donne consistance...
      Bien à toi,Anonyme de 13h42!
      Béa

      Supprimer
    3. Combien de fois est tu tombé dans un piège ma douce Béa ?

      Combien de fois ta voix intérieure ta fait tomber dans le piège de l'oppresseur-oppressé.

      Question : As tu un frère dénommé Bruno?
      Ratatouille

      Supprimer
    4. Bien des fois,crois-moi,je suis tombée dans le piège bourreau-victime mais je n'ai jamais voulu devenir aigrie ou revancharde.

      Pour avoir fait "trop confiance" j'ai peu me sentir trahie,voire humiliée,jusqu'à ce que je comprenne que l'autre n'était que le reflet de ma relation à moi et que j'avais attiré ces expériences pour apprendre à m'estimer davantage et NON pour répondre à l'attaque par l'attaque.

      J'ai appris que la clé est l'amour et compris le sens de "tendre l'autre joue",rien qui ne soit naïf ou maso !!

      On ne rentre jamais heureux chez soi (ou en soi!)quand on a été acteur d'un conflit.Rien ne vaut la conscience tranquille de celui qui n'a pas donné prise à l'illusion de la séparation et se plait à incarner l'unité.J'invite chaque Un à ne serait-ce qu'essayer !

      Et,non,je n'ai pas de frère,pas même de Bruno dans mon entourage!

      Merci pour ton com. et pour cet espace d'expression bien sympathique.

      Béa

      Supprimer
    5. Et bien tant pis pour Bruno !
      On avait une chance sur un milliard de s'être croisé un jour !

      Curieux que tu ne poses même pas la question : comment la petite souris a fait pour sortir !!

      Peut être as tu déjà été exposée à ce dilemme !!!
      Ratatouille

      Supprimer
    6. Ce qui est sûr c'est que le rat fait une offre conditionnée.Son aide est plus d'acheter l'autre (je t'aide SI tu es "trés trés gentille"!) que de l'affranchir ("je t'aide car l'amour me dicte de t'accompagner à obtenir ce que tu veux indépendamment de ce que,moi,je veux"!).Ce qui,si on peut dire,devrait mettre la puce à l'oreille de la fourmi!...

      Peut-être, voire sûrement, que le rat mange la souris avant de sortir du bocal ce qui colle davantage avec le fonctionnement guerrier de nos conditionnements mais ne résout pas le problème dans l'absolu,seulement dans l'éphémère et l'illusoire ,version "il faut que l'un perde pour qu'un autre se dise gagnant,que l'un et tort pour qu'un autre ait raison"-division,dualité,maintient dans le bocal de la dualité!

      Dans l'absolu,la souris est sortie du bocal.L'éveil c'est réaliser que nous revenons là où nous ne sommes jamais parti !!C'est un voyage sans distance de l'égo au Coeur .Il faut l'avoir vécu pour le saisir et chaque Un est laissé libre de choisir le moment de son éveil bien que cette fin des temps marque l'urgence de réfuter l'éphémère pour franchir la porte étroite et se libérer du piège mental qui veut nous garder dans la confusion et la complexité,le doute et la peur,le manque et l'absence...

      Merci pour l'échange !

      On avait une chance sur un milliard de s'être croisé un jour,une sur un milliard de se croiser en ce jour et,cet apparent improbable s'est pourtant réalisé !!

      Bien à toi Ratatouille(mélange de saveurs en un plat savoureux,diversité créant l'unité !)

      Béa

      Supprimer
    7. """Peut-être, voire sûrement, que le rat mange la souris avant de sortir du bocal ce qui colle davantage avec le fonctionnement guerrier de nos conditionnements mais ne résout pas le problème dans l'absolu,seulement dans l'éphémère et l'illusoire """! ! !

      Le problème de notre souris était de sortir de ce bocal.
      On a jamais dit que notre gentil rat, prêt a rendre service était un féroce cannibale qui voulait dévorer tout cru son prochain! !
      On remarquera tout simplement que notre souris a résolu son problème dans l'absolu, et ne c'est pas posé de question dans l'éphémère ni l'illusoire.
      Au moins une souris pragmatique et efficace (on peut penser légitimement quelle ne militait pas dans une secte féminisme)
      Ratatouille

      Supprimer
  3. Moi je dis tellement de bêtises que je me pardonne en priorité,et c'est VRAIS,je ne m'en VEUT PAS dans toute l'"acceptation du terme .
    Les autres me plaisent dans leurs différences,sauf que j'ai de la peine par moment,mais jamais longtemps à perdre ce temps .
    Pour le reste c'est très beau ce que vous écrivez,félicitation et merci

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.