Bistro Bar Blog

mercredi 21 novembre 2012

21 novembre : Journée mondiale de la télévision (page d'humour)

Quoi ! Vous ne saviez pas qu'il y avait une journée mondiale de la télévision ?

Bin, moi non plus. Mais je crois qu'on a attribué un thème quelconque à chacun des 365 jours du calendrier (fêtes religieuses exclues). En fait, il y a 190 journées mondiales de tout et n'importe quoi. Vous trouverez la liste ICI.

Saviez-vous que le 12 mai est la journée internationale de l'infirmière ? Et qu'hier était la journée internationale pour l'industrialisation de l'Afrique ? Que le 22 avril est la journée mondiale des secrétaires et assistantes de direction ? Non ? Quelle lacune !

Revenons à la télévision en  nous instruisant grâce à la Désencyclopédie qui prévient que le 21 novembre est une des journées les plus noires...
(extraits):


Fonctionnement

Le fonctionnement d'un poste télévisé est des plus élémentaires. On branche le cordon électrique et on presse le bouton On/Off ou Marche/Arrêt suivant le modèle. Et là, miracle de la technologie, une image quelconque apparaît. Le plus souvent, cette image fait partie de la publicité qui monopolise 95% des ondes télévisées.

Évolution

Aujourd'hui, un foyer accueille environ 4 postes de télévision : un pour la cuisine, un second pour le salon, un troisième pour la chambre du bébé de 3 mois, et un dernier pour les voisins. Accéder à un programme de qualité est réservé aux détenteurs d'une offre payante qui devront trouver leur bonheur parmi les 425 chaînes proposées par le plus réduit des bouquets satellites.

Posologie

À consommer avec modération. Le temps de cerveau consommé à la seconde augmente exponentiellement avec la durée d'exposition dudit cerveau.

Lorsque le sujet devient mou, inerte, le regard bovin et le visage inexpressif, il est temps d'agir. Attention : ne pas éteindre la boite à images, les risques d'accidents vasculaires sont très élevés du fait du lien quasi symbiotique liant le sujet à la boite à propagande. Ce lien se crée par l'apparition excessive de références aux bas instincts, à la bêtise, au voyeurisme, au narcissisme, à la flatterie, au foutage de gueule, à la haine de l'autre et à l'humiliation.

Une solution à cet effet secondaire est de changer de chaîne et de passer sur Arte ou France 5. Attention : le sujet peut avoir des réactions violentes. Essayer de lui expliquer l'intérêt majeur des poules hermaphrodites du Zurbrekistan. Tenir bon. Déjà il ne bave plus. Si tout se passe bien, il quittera la pièce plutôt que de rester s'instruire.

Pratique de la télévision

Regarder la télévision, aussi appelée "télévisionner" est une activité qui consiste à donner consciemment des neurones (que l'on ne rendra pas, vu qu'ils ont été donnés) à des publicistes plus ou moins inspirés qui essayent de refourguer de la camelote pourrie fabriquée en Chine par des enfants, en expliquant combien c'est formidable et combien les gens doivent être fiers de s'en servir, la plupart du temps, ces séquences sont très courtes (30 secondes) et ne doivent laisser place à aucun esprit critique de la part du donneur de neurones (aussi appelé téléspectateur).

Occasionnellement, les programmes des publicistes sont interrompus par d'autres programmes comportant des séquences plus longues et qui ont pour fonction d'empêcher de penser le donneur de neurones au moyen d'une séquence aventuresque tout en vantant au passage différents produits, le gouvernement en place ainsi que la gloire de l'administration.

Plus récemment, la diffusion des longs programmes est utilisée pour banaliser certains évènements et certaines pratiques afin qu'ils deviennent ordinaires dans notre société moderne. Par exemple la 6e saison de la série 24 Heures chrono tente actuellement de banaliser la torture. Nous avons le plaisir d'y voir le héros utiliser la torture pour faire avouer les suspects et ainsi avancer dans sa noble quête. Plus banalement, un programme nommé JT expose des tueries comme entrées avant de passer à table, afin de se mettre en appétit pour le plat de viande qui suivra.

On a pu remarquer au fils du temps l'apparition du virus nolifique-televisum... Un virus très contagieux (notamment chez les "femmes au foyer") et principalement du au visionnage de """"séries"""" toutes aussi débiles que les autres comme Santa barbara ou encore Les feux de l'amour... Avec un taux de crétinerie élevé dans le sang, les sujets atteints d'une telle maladie deviennent souvent des loques "humaines" qui n'ont comme soucis que d'enclencher le bouton de la télévision lorsque leur cerveau (par ailleurs de la taille du cerveau américain) comprend, pour des raisons encore inexpliquées qu'il doit avertir la loque humaine qui le possède d'allumer la boîte à images afin de consommer sa drogue favorite...

Notons depuis les années 2000 l'apparition d'une nouvelle variante de cette maladie liée à l'émergence d'émissions de télé-réalité comme la "star academy" provocant une surcharge de patients à traiter dans les hôpitaux psychiatriques...

Utilisations quotidiennes

Les gouvernements, voyant l'abrutisation en masse des visionneurs de télévisions, ont décidé de créer, pour une ambiance familiale de vie plus réduite, les séries TV. Le but étant d'engendrer chez les utilisateurs quotidiens une dépendance pour ses émissions vicieuses et totalement inutiles. Ainsi, la population avachie sur le petit écran, ne peut discuter que lors des génériques, et encore ! La seule exception était "Heroes", ne comprenant pas de générique et étant une superbe série trop compliquée pour les boulets de la TV. Néanmoins, afin de la faire correspondre à ses besoins, TF1 a ajouté un générique qui restera dans les annales comme étant à l'image de la production musicale française...

Pour rigoler encore un peu, allez lire aussi ICI.

Mais redevenons sérieux...

Définition de la journée mondiale de la télévision selon l'ONU :

"Reconnaissant l'influence croissante de la télévision sur les processus de décision en attirant l'attention de l’opinion publique mondiale sur les conflits et les menaces à la paix et à la sécurité et sur les questions économiques et sociales, l’Assemblée générale a institué le 21 novembre, Journée mondiale de la télévision (résolution 51/205 du 17 décembre 1996).

La Journée mondiale de la télévision ne célèbre pas tant l'objet lui-même, que la philosophie qu'elle représente. Étant l'un des moyens de communication les plus puissants, la télévision représente un symbole pour la communication et la mondialisation dans le monde contemporain."

Et pour ne pas mourir idiot, voici des explications un peu plus poussées (SOURCE):



Journée Mondiale de la Télévision


Journée Mondiale de la Télévision
L’UNESCO célèbre le 21 novembre la Journée mondiale de la télévision, proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1996 pour encourager des échanges mondiaux de programmes télés se concentrant sur la paix, la sécurité, le développement social et économique et l’amélioration de l'échange culturel.

L'UNESCO et la télévision

L'UNESCO reconnaît l’importance de la télévision en tant que premier moyen de communication et passage normal de l’information de masse, ceci est d’autant plus important dans les pays les moins développés. La télévision joue un véritable rôle en ce qui concerne la diffusion de l’information et de la connaissance et constitue un puissant outil reflétant et déterminant les conditions et les aspirations humaines.

Les programmes de l’UNESCO, y compris le Programme international pour le développement de la communication (PIDC), donne la priorité à l’encouragement de la liberté d'expression et au renforcement de la diversité culturelle dans les médias, en particulier en améliorant les capacités endogènes de production et en soutenant la distribution de programmes audiovisuels de qualité.
L'UNESCO s’est engagé à soutenir et à améliorer la radiotélévision indépendante du point de vue de la rédaction mais aussi la conservation de ses contenus, contribuant de ce fait à l'inclusion sociale et au renforcement de la société civile. L'UNESCO favorise la radiotélévision publique comme unique service fournissant un accès universel à l'information et au savoir, par la qualité et les divers contenus reflétant les besoins, les inquiétudes et les espérances des diverses audiences, en particulier les communautés désavantagées. L'action de l'UNESCO sur la radiotélévision publique se concentre principalement sur la mise en valeur de l'utilité des télévisions comme véhicule éducatif et culturel ; sur des recommandations faites aux Etats membres sur des questions d’ordre juridique, financier, mais aussi sur des questions de normalisation et d’autres toutes aussi importantes; et sur l’encouragement des professionnels des médias à réduire la violence au sein des actualités et des programmes fictifs dans des médias électroniques, avec une considération toute particulière pour les enfants et la jeunesse.

Pour des programmes de qualités

La création et la diffusion de contenu local reflétant les valeurs et l'expérience des communautés et des cultures locales sont nécessaire à la conservation de la diversité culturelle. La tâche du programme de l’UNESCO pour la création de contenu, de réaliser non seulement une programmation de télévision de qualité mais de manière importante, augmente la production de contenu local reflétant de telles valeurs. La stratégie du programme est réalisée grâce au pourvoi de formation, au financement de productions locales et à l’établissement de plates formes destinées à la diffusion de contenu local pour les auteurs, les producteurs et les animateurs de télévision.

L'UNESCO croit fortement qu’une programmation télévisée, de haute qualité et soutenue, résulte en un public intéressé et bien informé avec la possibilité de participer à des discussions publiques, et de se démener pour des questions d’ordre politiques et d'intérêt commun, et donc soulignant le rôle crucial de la télévision tout en favorisant la démocratie.

L'UNESCO encourage les institutions de radiotélévision ainsi que d'autres partenaires des médias à unir leurs mains et à célébrer la Journée mondiale de la télévision.

--------------------------------------------------------

Maintenant que nous savons que la télévision a un "rôle crucial" "d'intérêt commun", voyons ce que nous propose  SyFy du 21 novembre au 21 décembre, histoire d'en rajouter une couche (j'en avais parlé dans un commentaire, mais voici le trailer):



Bonne fin d'année avec la télévision !

4 commentaires:



  1. A la poubelle le joujou de l'Etat,aliénation infantilisation avec l'aide des Lucifer, toutes les religions,BERGK!!!!!!!!!!!!! sa pu.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Merci.

    OK, la téle c'est de la manipulation.
    Et le net, c'est quoi?

    A chacun de faire le tri .

    Léa.

    RépondreSupprimer
  3. http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2013/01/les-messages-subliminaux.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/vRGh+(SPREAD+THE+TRUTH)&utm_content=Yahoo!+Mail

    RépondreSupprimer
  4. http://lefirago.overblog.com/le-danger-de-la-television-doc



    vidéo

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.