Bistro Bar Blog

vendredi 19 octobre 2012

Ultraman, 19 octobre 2012


Une info dont je ne traduis que le début : Hitachi prévu de construire une centrale en Lituanie.

Le référendum fait en Lituanie va-t-il stopper la construction d'une nouvelle centrale nucléaire ?

Le porte-paroles d'Hitachi dit que le résultat du référendum est ''regrettable'', selon le Daily Yomiuri online (en anglais).

Ce référendum est ''consultatif'', ce qui veut dire qu'il n'a pas force de loi. Le gouvernement aura un mois pour décider de la suite à apporter.



Japon radioactif : le gouvernement change les normes, et 102,8 Bq/kg de césium dans le riz devient 100 Bq/kg, riz sain et bon à la vente

Le riz récolté cette année dans le district d'Iwaki au sud de Fukushima testait 102,8 Bq/kg de césium.

Pas de problème.

Parce qu'avec la directive passée sous silence du ministère de la santé le 15 mars de cette année avant que la norme provisionnelle de sécurité de 500 Bq/kg de césium n'expire, on est supposé arrondir au niveau inférieur ou supérieur le 3ème chiffre et n'utiliser que les deux premiers. (l'article du Jiji dit que l'avis a été publié le 5 juillet, mais l'avis d'origine était du 15 mars.)

Donc, 102,8 devient 100. Exactement la limite de sécurité, et c'est parfait pour le gouvernement préfectoral de Fukushima. Ils disent que c'est ''suffisamment sûr'', ce qui veut dire que le riz sera vendu.

(…)

On a bien trouvé 102,8 becquerels/kg ?

Le wiki en japonais sur l'arrondissement des chiffres dit qu'on devrait être prudent en arrondissant les chiffres quand on parle de sécurité. Dans ce cas, si la norme de sécurité est de 100 Bq/kg et que le riz dépasse cette norme même d'une petite marge, il devrait être considéré comme ''dépassant la norme'', au lieu d'être arrondi au chiffre inférieur et d'être déclaré comme ''suffisamment sûr''. Selon le cas, il devrait être arrondi au chiffre supérieur de 110 et interdit à la vente pour rester très prudent et sécuritaire.

Comme l'a suggéré l'un de mes abonnés Twitter, cette entrée de wiki a besoin d'une révision : ''On devrait ne pas tenir compte de la sécurité quand le gouvernement s'en mêle et arrondir au chiffre inférieur pour coller avec les normes de sécurité pour éviter les rumeurs sans fondement.''



En passant, la préfecture de Fukushima a testé un autre échantillon du même village lors du test de contrôle. Cet échantillon a donné 71,8 becquerels/kg, que le gouvernement préfectoral de Fukushima a dûment arrondi au chiffre supérieur et a inscrit comme ''72 becquerels/kg''.

L'année dernière, il y a eu 3 échantillons testés dans ce village précis d'Iwaki. Le résultat donnait :''Non détectable''.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.