Bistro Bar Blog

lundi 17 septembre 2012

Ultraman, 17 septembre 2012


La volonté du gouvernement japonais d'acheter les îles Senkaku déchaîne la colère des chinois.

Manifestation chinoise anti-Japon à propos de l'île Senkaku (soi-disant)




Photos envoyées sur Tweeter par un japonais vivant, soi-disant, en Chine, concernant les manifestations contre tout ce qui est japonais. Aucune raison de croire qu'elles sont véridiques, aucune raison de croire qu'elles ne le sont pas. Utilisez votre propre jugement :

(Concession auto de Toyota en haut, et de Nissan en bas)



Dans un grand magasin :



On dirait que les autorités chinoises laissent faire les citoyens en dirigeant leur colère vers tout ce qui est japonais. J'espère que les autorités savent ce qu'elles font.

Photos publiées par TEPCO (c'est moi qui résume)

-->
TEPCO prétend que ces copeaux et petits morceaux de métal bouchent les vannes et tuyaux qui ramènent l'eau traitée dans les réacteurs, occasionnant la diminution du flux d'eau de refroidissement dans les réacteurs :




Photos de la centrale prises juste avant le tsunami du 11 mars par des ouvriers de TEPCO.


Sur la première la mer s'est retirée, découvrant la digue :


Sur celle-ci, on voit le tsunami à l'horizon :


Les japonais n'ont pas fini de manifester contre le nucléaire...


-->

Les OK de Yukio Edano pour redémarrer la construction de nouveaux réacteurs à Aomori, Shimane




Yukio ''Il n'y a pas d'effet immédiat sur la santé'' Edano, ministre de l'économie, du commerce et de l'industrie, a approuvé la reprise de construction de deux nouveaux réacteurs.

Autant pour la ''promesse'' de l'administration Noda d'avoir zéro centrale nucléaire en service en 2030. (On est choqués, n'est-ce pas?)

D'après le Yomiuri Shinbun (15 septembre) :

Le ministre de l'économie autorise la construction du réacteur 3 de la centrale nucléaire d'Ooma à Shimane

Le 15 septembre, Yukio Edano a participé à une réunion à Aomori City avec le gouverneur de la préfecture d'Aomori et les maires des municipalités où sont situées des installations nucléaires, et leur a dit qu'il autoriserait la reprise de construction et de mise en service de la centrale nucléaire d'Ooma exploitée par Electric Power Development Co, Ltd et du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Shimane par Chugoku Electric Power Company.

Ce serait la première construction de réacteurs nucléaires après la catastrophe du 11 mars 2011.

Dans la ''stratégie révolutionnaire pour l'énergie et l'environnement'' qui a été agréée le 14 septembre, le gouvernement national a clairement ciblé un zéro réacteur nucléaire en service en 2030. Si la règle du gouvernement de 40 ans de service est appliquée, ces réacteurs nucléaires seraient autorisés à fonctionner jusqu'en 2050, ce qui serait en contradiction avec la nouvelle stratégie énergétique.

M. Edano a dit pendant la réunion, ''Quant aux centrales nucléaires avec permis d'installation d'un réacteur et plan de construction, nous en tant que ministère de l'économie, commerce et industrie ne pensons à aucun changement'', indiquant l'intention d'autoriser la reprise de construction et de fonctionnement une fois la sécurité confirmée par la Commission de Régulation Nucléaire. Une Commission sera mise en place le 19 septembre.

En plus de la centrale d'Ooma et du réacteur 3 de la centrale de Shimane, le réacteur 1 de la centrale de Higashidori est également en construction par TEPCO. Pourtant M. Edano a dit du réacteur 1 d'Higashidori, ''TEPCO n'est pas en position de discuter d'énergie nucléaire'', indiquant que la reprise de construction du réacteur 1 d'Higashidori serait peu probable à ce moment-là.
Sur les débris de la catastrophe :

-->

Le seul transport des débris radioactifs de la catastrophe entre Miyagi et Kitakyushu a coûté 2 milliards de yens



Cela a-t-il du sens, oui. Kajima, l'une des plus grosses entreprises générales du Japon à obtenu le contrat du transport pour 2 milliards de yens (environ 26 millions d'Euros).

Voici une vidéo de l'Asahi Shinbun. Le cargo qui a transporté 800 tonnes de débris depuis Miyagi est arrivé dans le port de Kitakyushu dans la matinée du 13 septembre :




Les conteneurs contenaient des débris inflammables, pour la plupart des copeaux de bois triés et lavés, ou du moins c'est ce qu'on a vendu aux habitants de Kitakyushu.
Mais ce n'est pas tout à fait ça. Une photo publiée sur un blog montre que lorsqu'un conteneur a été ouvert, voici ce qu'ils ont trouvé. Cela ressemble-t-il à des copeaux de bois ? Dirait-on qu'ils ont été soigneusement triés et lavés ?




(Mise à jour) La ville de Kitakyushu est en train de les incinérer ce lundi 17 septembre, qui est un jour férié au Japon (respectez le jour des Anciens, ce n'est pas une plaisanterie). En regardant TV Tokyo News, cela ne ressemble certainement pas à des ''copeaux de bois''.


4 commentaires:

  1. Qu'est ce que sont ces débris alors?

    RépondreSupprimer
  2. À propos des photos prétendument d'émeutes en Chine, je trouve étrange qu'il n'y ait aucune présence policière, voire militaire, ce n'est pas bien dans les habitudes de ce pays, au vu de ces docs, ce n'est pas une petite histoire de quartier....

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.