Bistro Bar Blog

lundi 20 août 2012

Japon, 20 août 2012



La foire aux fruits de Chiba – ''Offensive totale pour vendre les poires de Chiba'', dit un article du Sankei Shinbun


Selon l'article, de riches thaïlandais se précipitaient sur les poires cultivées et récoltées à Chiba vendues 1000 yens l'unité (un peu plus de 10 €, NdT)

Le gouverneur de la préfecture de Chiba, un ancien acteur populaire de TV peu talentueux, assistait à la manifestation se déroulant à Bangkok

Les riches thaïlandais étaient prêts à se jeter aussi sur les pêches de Fukushima.

D'après le Sankei Shinbun (19 août) :

Foire de Chiba dans un supermarché de Thaïlande : ''Vendons nos poires en Thaïlande !''

Kensaku Morita, gouverneur de Chiba, en visite en Thaïlande, a assisté à la ''foire de Chiba'' dans un supermarché japonais de Bangkok pour promouvoir des produits populaires de Chiba comme ses poires. Il y a déjà d'autres pays dans le marché aux fruits thaïlandais. La préfecture de Chiba prévoit de cibler de riches thaïlandais pour encourager à acheter les poires de haute qualité de Chiba qu'on ne trouve qu'en petite quantité en Thaïlande.
''La foire de Chiba'' se déroule sur 5 jours dans une partie de Bangkok où vivent les gens fortunés. Dans un angle du supermarché, divers produits de Chiba sont exposés, fruits, légumes et poisson frais.

Le 19 août, un thon rouge entier de Choshi a été découpé sur une estrade et le gouverneur Morita en personne a fait une démonstration. Il a fait la promotion des poires, en disant ''Chiba possède les meilleures poires du Japon. Essayez-les aujourd'hui et voyez comme elles sont délicieuses.'' Il a ensuite distribué les poires cultivées et récoltées à Shirai.

Les poires de la foire de Chiba étaient chères, presque 1000 yens par poire en raison de leur caractère saisonnier, de leur variété et de la méthode de transport. Mais il y a eu des clients pour les acheter. L'importateur local dit, ''il y aura une demande pour faire des cadeaux, même si elles sont chères.''



Selon le site de la préfecture de Chiba, les poires de Shirai ont été testées en juillet cette année pour voir si elles contenaient du césium radioactif. Les résultats ont été :


Test de contrôle avec un détecteur semi-conducteur au germanium : Non détecté (limite de détection 2,2 Bq/kg pour le césium-137, 2,5 Bq/kg pour le césium-134.)
Examen simple avec un dosimètre à scintillation : non détecté


Aucune information sur le volume (ou le poids) des échantillons, leur densité d'emballage et la durée du test (je pense que les officiels pensent que les citoyens sont plus stupides qu'eux.)
Le groupe qui vend les fruits est dirigé par le frère aîné du vice premier ministre Katsuya Okada.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.