Bistro Bar Blog

mercredi 6 juin 2012

Japon, 6 juin 2012


Le Shukan Asahi tourne en ridicule le plan du gouvernement de mettre en poste un vice-ministre à la centrale de Ooi : ''Ils sont stupides ou quoi ?''

Le Shukan Asahi, un magazine hebdomadaire important au Japon, ne le dit pas lui-même. Il cite à la place un responsable anonyme de haut rang à la centrale de Fukushima, comme il l'avait fait l'année dernière quand il a fait un reportage sur des histoires ''d'initiés'' de la centrale. Je n'ai aucun moyen de vérifier si ce responsable de haut rang existe, ou si c'est le moyen employé par le magazine pour parler franchement en se cachant derrière un personnage fictif. Je suis plus enclin à penser qu'il existe réellement, ayant lu d'autres articles du Shukan Asahi citant ce responsable.

L'article est en réponse à la détermination du PM Noda et son administration de redémarrer la centrale de Ooi, avec la responsabilité de Noda (voir mon article traduit hier), avec une sécurité assurée par la mise en poste d'un vice-ministre de l'économie, du commerce et de l'industrie.

D'après le Shukan Asahi (5 juin 2012) :
Un responsable de haut rang à la centrale de Fukushima à propos du plan de mettre en poste un vice-ministre : ''Ils sont stupides ou quoi ?''

L'administration Noda se dirige vers le redémarrage de centrales nucléaires. Que va-t-il se passer ? L'accident nucléaire n'est pas terminé. L'enquête sur l'accident et les contremesures pour éviter de futurs accidents ne sont faits qu'à moitié. Le ''village nucléaire'' est intact, et lors des auditions de l'enquête indépendante de la Diète, ceux qui étaient responsables à l'époque de l'accident se font des excuses à eux-mêmes. TEPCO programme en même temps d'augmenter les frais d'exploitation. Un responsable de haut rang à la centrale de Fukushima commente d'un air maussade sur cette ''nation qui s'égare'' comme suit :
Comment ce gouvernement peut-il parler de ''redémarrage'', alors que l'accident de Fuku I n'est pas fini ?

Le gouvernement dit qu'il mettra en poste un vice-ministre du secrétariat du ministère de l'économie [à la centrale de Ooi]. Mais un vice-ministre ne peut rien faire [n'y connaît rien].

Si aucun accident ne se produit avec la présence d'un vice-ministre, alors laissons des vice-ministres dans toutes les centrales nucléaires du pays. Ce discours signifie que des gens du ministère et de la société d'électricité [exploitant] devront être là pour garder le vice-ministre. Je pense que c'est vraiment stupide.
Le PM Yoshihiko Noda dit '' En dernier lieu, je déciderai sur ma responsabilité en tant que premier ministre.'' Quelle responsabilité ? Si le PM Noda, comme un dieu, pouvait empêcher un accident nucléaire de se produire, nous n'aurions pas à nous en faire.

M. Kan (ancien PM) était un grand manitou quand l'accident est arrivé. Il n'a pris aucune responsabilité, n'est-ce pas ? Même chose avec M. Edano, qui était secrétaire en chef du cabinet. D'après les auditions de l'enquête indépendante de la Diète, leur ''irresponsabilité'' est flagrante.

De la ferraille radioactive venant de Chiba stoppée aux douanes chinoises

D'après une chaîne de TV chinoise (date des infos pas claire sur le site ; Yahoo Japon qui rapportent les nouvelles dit que ça date du 5 juin) :


Des douanes à l'est de la Chine ont récemment saisi 1127 tonnes de ferrailles radioactives en provenance du port japonais de Chiba.
La ferraille était importée par une société basée à Ningbo et en provenance du port de Chiba. Le résultat de tests a montré que son contenu en césium-137 était plus de trois fois la limite nationale de sécurité chinoise.

''Nous avons détecté qu'il y avait des matériaux radioactifs en excès dans les cargos de deux arrivages du Japon, la plupart venant de ports près de Fukushima,'' a déclaré Dai Weigu, directeur député du département de surveillance logistique des douanes de Zhenhai, affilié aux douanes de Ningbo.

Les douanes de Ningbo ont saisi un total de 8544 tonnes de ferrailles radioactives depuis le tsunami japonais, a dit Wang Lingbao, directeur des douanes de Zhenhai.


Il y a de nombreux vendeurs et transformateurs de ferraille dans la préfecture de Chiba.
CCTV News, sur Youtube (tout lecteur comprenant le chinois pourrait-il nous traduire ce qu'ils disent?) :





*********************************************


Oublié de vous parler hier de l'hécatombe de sardines signalée par Fukushima Diary et information reprise par The Extinction Protocol :

6 juin 2012 – JAPON – Quelque chose de terrible concernant des poissons est en cours dans le port de pêche de Ohara dans la ville de Isumi dans la préfecture de Chiba et cela n'a rien à voir avec de l'espionnage ou une corruption politique. Il y a des tonnes et des tonnes de sardines mortes qui s'échouent sur la plage et non seulement la vision est dérangeante, mais l'énorme quantité de poissons morts empeste la zone environnante. Selon les informations, les poissons morts ont commencé à s'échouer aux environs de midi le 3 juin, et en début d'après-midi du 4 juin, la situation restait toujours hors de contrôle. La quantité de poissons morts échoués est estimée à plusieurs dizaines de tonnes, vous pouvez donc imaginer l'odeur du poisson pourri.
Nous avons vu des photos sur Twitter, et le port semble complètement envahi par les poissons – cela ressemble presque à un tapis de sardines. Il semble improbable que les bateaux de pêche puissent entrer dans le port avant longtemps. Il y a aussi, bien sûr, les messages et commentaires habituels sur internet disant que ce pourrait être un signe avant-coureur, l'arrivée d'un grand désastre naturel. En enquêtant dans une auberge locale, on nous a dit qu'on avait prévu de fermer normalement le port du 1er au 5 juin, mais étant donnée l'urgence, des pêcheurs locaux essaient activement de résoudre la situation. Plus de deux jours après l'événement, l'odeur doit être presque insupportable, mais les habitants de Ohara n'ont toujours aucune idée d'une possibilité pour se débarrasser de toutes ces sardines. Nous espérons sincèrement qu'ils pourront résoudre rapidement le problème.

Certains commentaires sur le blog de The Extinction Protocole parlent d'un signe avant-coureur de séismes (j'ai posté hier soir celui survenu dans le même secteur de 6,2; il y en a eu un autre une heure plus tard à Fukushima de 4.8, signalé par Enenews, mais l'agence de météo japonaise l'a supprimé depuis. Pour ne pas inquiéter les habitants ?), soit d'un possible dégagement de gaz marins, mais alors pourquoi juste une seule variété de poissons (les sardines)?
*****************************************
Ajout :
Un chaton est né près de Tokyo avec une malformation, sa patte avant gauche ne comprend que deux doigts (source : Fukushima Diary) 

4 commentaires:

  1. Je me damande pourquoi l'eau de la mer est rouge ?
    Est-ce que cela proviendrai d'une algue toxique qui se serait développée à cause de la pollution (mais laquelle) ?

    RépondreSupprimer
  2. rien à craindre, la radio-activité n'est pas nuisible sur la santé !!

    RépondreSupprimer
  3. lasorciererouge6 juin 2012 à 21:47

    A. Gundersen, Fukushima Daiichi la vérité et l’avenir 12.05.2012





    Publiée le 6 juin 2012 par kna60

    Dans le cadre d’une présentation dans le Kansai au Japon le 12 mai 2012, Maggie et Arnie Gundersen de Fairewinds Energy Education ont répondu aux questions spécifiques posées par les organisateurs du colloque sur l’état de la piscine de combustible usé de l’unité 4 de Fukushima Daiichi.
    Fairewinds analyse l’explosion à l’unité 3 de Fukushima Daiichi.
    En outre, Arnie discute de quel peut être l’avenir du Japon s’il choisit une voie sans énergie nucléaire.

    Vidéo et transcripts originaux en Anglais :http://fairewinds.com/content/fukushima-daiichi-truth-and-future
    Traduction & sous-titrage Fr par Kna60 , avec l’autorisation de Fairewinds Energy Education.





    Lire aussi:



    Fuksuhima : suite à une panne prolongée, la température de la piscine n°. 4 a augmenté de 8 degrés en 45 heures – gen4 – Les quatre vérités et les mille mensonges du nucléaire



    Source: Scoop.it

    RépondreSupprimer
  4. Merci Hélios.

    Bises, Léa.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.