23 mars 2012

Quelques reportages de Pierre Carles. A découvrir ou revoir...

Les deux premières videos traite sur la manipulation des médias.
Des chose que nous devrions dejas savoir dans l'ensemble, mais qu'il est bon de voir en details. Et en plus, en faisant tourné, on à le moyen de faire revenir hors de la bergerie des moutons noir enfariné....

Pas vu pas pris:
Ce documentaire montre les relations étroites qu'entretiennent les vedettes du journalisme et les hommes politiques, et dénonce la « fausse impertinence de certains journalistes ».

pas vu pas pris (doc interdit) par elsaesser

Enfin pris ?:
suite de Pas vu pas pris.


Attention danger travail:
Ce film développe les points de vue exprimés par les gens qui refusent « des boulots de merde payés des miettes », points de vue éminemment minoritaires dans les médias puisque contrant le discours dominant sur la valeur travail, relayé par les conseillers pour l'emploi.


Ni vieux, ni traîtres:
Les deux réalisateurs Pierre Carles et Georges Minangoy vont à la rencontre d'anciens partisans français et catalans engagés dans la lutte anti-franquisteanarchiste des années 1970.

Volem rien foutre al païs:
Volem rien foutre al païs fait suite à Attention danger travail qui comprenait en particulier les mêmes co-réalisateurs, et part en quête de propositions alternatives expérimentées par des personnes que l'on peut associer, pour la plupart, au mouvement décroissant.


Choron, dernière est un portrait filmé du professeur Choron...

Choron derniere_1/6 par tchels0o

4 commentaires:

  1. Merci.

    Aie,aie,aie, toujours pas pris le temps de tout lire, voir, en extrème profondeur. Désolée.

    Grosse bises a toutes et tous et belle fin de semaine.

    Léa.

    RépondreSupprimer
  2. c'est triste de constater la sirupeuse félonie d'un VALS,ce type est pour l'UMP le fumier et le purin pour vomir dans l’urne..

    RépondreSupprimer
  3. Philippe Val, ex Charlie Hebdo devenu France Inter, Emmanuel Valls Parti socialiste.

    Mais lequel des deux, anonyme, voulait-il, finalement, agonir d'injures... ?

    Delphin

    ------------------------------------------------------------------------------
    "Pas vu pas pris".

    Il me semble que ce que le courageux Pierre Carles met d'abord en lumière, c'est que le monde mercantile s'est emparé des outils médias grands publics pour un pouvoir sans partage.

    La télévision appartient-elle aux citoyens ou au monde de l'argent ?

    Si la réponse est "au public", alors il faut adjoindre aux chaînes une petite assemblée élue démocratiquement (par internet par exemple), représentant les téléspectateurs et disposant de pouvoirs égaux au mercantilisme.

    Quant à Philippe Val, dont Pierre Carles et son compère Serge Halimi sont devenus les ennemis jurés, il cristallise les haines de tous ceux qui le vénéraient quand il semblait faire partie de leur camp.

    Quand Val et son compère à lui, Font, chantaient cette superbe complainte anarchisante : "On s'en branle".

    Delphin

    RépondreSupprimer
  4. lasorciererouge24 août 2012 à 13:53

    http://www.wikistrike.com/article-la-presse-fran-aise-c-est-deux-milliards-de-subventions-109372206.html

    RépondreSupprimer