17 mars 2012

La survie des Sifaka soyeux sérieusement menacée


Un chercheur américain tente actuellement de protéger une des espèces de mammifères les plus rares du monde, les lémuriens blancs, aussi connus sous le nom de Sifaka soyeux.

Baptisés les "fantômes de la forêts", car ils semblent traverser les arbres tels des ombres blanches, les Sifaka soyeux ont élu domicile dans les montagnes du Nord-Est de l'île deMadagascar. Avec moins de 1.000 spécimens encore en vie, le lémurien blanc est considéré comme l'un des mammifères les plus rares par les scientifiques. Erik Patel, scientifique de l'Université de Cornell explique "qu'ils ne sont peut-être même plus que 100", rapporte le Smithonian Mag. Ainsi, cela fait des années que ce chercheur passionné étudie ces petites bêtes dans le Marojejy National Park de Madagascar.

La menace principale qui pèse actuellement sur les Sifaka soyeux reste l'activité humaine. Chassés par certains pour servir de nourriture, les lémuriens doivent également faire face à une destruction de leur habitat. Une grande partie des forêts où ils habitent sont illégalement coupées par des bûcherons voire brûlées et transformées en champs de riz. Face à cela, Erik Patel essaye d'obtenir le soutien de plusieurs communautés afin de pouvoir dissuader les bûcherons d'abattre les arbres. Il a ainsi sensibilisé les enfants des villages environnants en les emmenant observer les lémuriens et a engagé de nombreux villageois pour chasser les coupeurs de bois. Selon lui, à moins que la destruction de leur habitat ne cesse rapidement, le lémurien blanc pourrait bien devenir un réel fantôme. "Nous n'avons plus beaucoup de temps", désespère-t-il.

suite et source

http://www.maxisciences.com/l%e9murien/la-survie-des-sifaka-soyeux-serieusement-menacee_art22772.html

4 commentaires:

  1. Peut-être que c'est nous, les êtres humains, qui seront à notre tour les "lémuriens fantômes" d'ici quelques décennies.
    En tout cas, l'humanité fait tout pour ça !
    Souhaitons qu'un peu de raison nous revienne, mais vite.

    RépondreSupprimer
  2. Peut-être que c'est nous, les êtres humains, qui seront à notre tour les "lémuriens fantômes" d'ici quelques décennies.
    En tout cas, l'humanité fait tout pour ça !
    Souhaitons qu'un peu de raison nous revienne, mais vite.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Chantalouette,

    S'il n'y avait que les lémuriens!
    Malheureusement la liste est longue.

    L' homme est le plus grand des prédateurs. En haut de la liste, donc ...

    Et il est assez KON pour se détruire lui même.
    Faut le faire!
    Et l'on se croit intelligent?

    Bisous, Léa.

    RépondreSupprimer
  4. oui, la liste est longue
    Bisous Léa.
    Bien d'accord Bernard, l'humanité n'a pas toujours sa "raison"

    RépondreSupprimer