27 mars 2012

Bugarach et Venise

(Je ne serai pas présente aujourd'hui, je repasse sous Linux, et le changement prend du temps. Je reviendrai dès que c'est terminé). Belle journée.

Quelle rapport entre Bugarach et Venise ? Aucun sauf un afflux populaire et une certaine inquiétude dans les deux cas.

Un journal britannique égratigne les gentils adeptes de la fin du monde du 21 décembre 2012...

Des adeptes du New Age campent autour d'une montagne française, refuge pour la fin du monde de 2012

La montagne qui domine une commune française de 200 habitants est vantée être une arche de Noé moderne en vue du jour de la fin du monde – d'ici moins de neuf mois, paraît-il.

Un courant en augmentation continue de fidèles du New Age – ou ''ésotéristes'', comme les gens du coin les nomment – a envahi de leur camping-cars le pittoresque village pyrénéen normalement tranquille de Bugarach. Ils pensent que quand l'apocalypse va arriver le 21 décembre de cette année, les extra-terrestres qui attendent dans leurs vaisseaux à l'intérieur du pic de Bugarach sauveront les humains près d'eux en les envoyant dans une autre dimension.

Comme la date du cataclysme – qui, selon les croyances eschatologiques et les alignements astrologiques prévus, conclut un cycle de 5125 ans du calendrier du Compte Long mésoaméricain – se rapproche, les allées-venues autour du pic sont devenues encore plus bizarres et ritualisées.

Depuis des décennies existe la croyance que le Pic de Bugarach, qui culmine à 1230 mètres dans les Corbières, possède un étrange pouvoir. Souvent nommée la ''montagne la tête en bas'', les géologues pensant qu'elle a explosé après sa formation et que le sommet s'est retrouvé du mauvais côté – elle est censés avoir inspiré le ''Voyage au centre de la Terre'' de Jules Verne et le film de Steven Spielberg ''Rencontre du troisième type''. Elle attire les adeptes du New Age depuis les années 60, qui insistent sur le fait qu'elle émet des vagues magnétiques spéciales.

En outre, les rumeurs persistent que le président François Mitterrand s'était rendu en hélicoptère sur le pic, alors que les Nazis et plus tard, le Mossad israélien, y auraient pratiqué de mystérieuses fouilles. Maintenant le village proche est inondé de New Agers, qui ont donné un coup de fouet à l'économie locale, bien que les groupes de gens dénudés qui escaladent le pic ait fait hausser les inquiétudes autant que les sourcils.

Un homme grisonnant affublé d'une tunique de lin blanc, qui s'appelle Jean, a installé une yourte dans la forêt il y a deux ans pour se préparer à la fin du monde. ''L'apocalypse à laquelle nous pensons est la fin d'un certain monde et le début d'un autre,'' explique-t-il. ''Un nouveau monde spirituel. L'année 2012 est la fin d'un cycle de souffrance. Bugarach est un chakra majeur de la terre, un endroit prévu pour accueillir les énergies de demain.''

On pense que plus de 100.000 personnes ont prévu un voyage vers la montagne, à 55 km à l'ouest de Perpignan, autour du 21 décembre, et des entreprises opportunistes tirent profit sans vergogne du phénomène. Des agents de voyage américains ont fait des offres spéciales, un trajet aller-simple pour pouvoir être témoin de la fin du monde, et un village voisin, St Paul de Fenouillet, a créé un vin pour célébrer l'événement.

Jean-Pierre Delord, le perplexe maire de Bugarach, a fait part de la situation aux autorités françaises, demandant une future aide de l'armée pour le petit village, par peur d'un suicide collectif. Cela a également attiré l'attention de l'organisme de surveillance des sectes, la Miviludes.


M. Delord, aimable sexagénaire, nous dit : ''Nous avons vu un énorme arrivage de visiteurs. Cette année, plus de 20.000 personnes ont escaladé jusqu'au sommet, et l'année dernière il y a eu 10.000 randonneurs, ce qui est considéré comme une augmentation significative pour les 12 derniers mois. Ils pensent que le Pic de Bugarach est un ''garage à Ovnis''. Les villageois sont exaspérés : voir l'importance exagérée accordée à quelque chose de totalement déconnecté de la réalité est déconcertant. Tout redeviendra sûrement normal après le 21 décembre.

En cachant sa peur de ce qui pourrait arriver le 21 décembre, M. Delord dit en plaisantant qu'il va organiser une fête avec du vin chaud et du fromage. ''Je suis sûr que nous célébrerons le fait que nous sommes toujours en vie, ''sourit-il. ''Je suppose que c'est à chacun d'entre nous de découvrir son propre chemin.''

SOURCE


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Une nouvelle étude prétend que Venise s'enfonce cinq fois plus vite que prévu jusqu'alors

Donc Venise s'enfonce. Une recherche récente par des scientifiques américains suggère qu'elle s'enfonce cinq fois plus rapidement que prévu par les experts vénitiens. C'est tout à fait évident à l'oeil nu (ou plutôt à la cheville nue quand c'est inondé) que des parties de Venise sont inondées de plus en plus souvent. Mais la question demeure – combien de temps faudra-t-il pour que de joyau flottant elle se transforme en terrain de jeu pour plongeurs ? 

La réponse arrive grâce à une nouvelle recherche de l'institution d'océanographie Scripps de l'université de Californie, qui doit être publiée mercredi : Venise s'enfonce toujours, et cela à un rythme de 2 millimètres par an.

 Il y a plus. Il n'y a pas que la ville qui soit reconquise par les eaux, raison de sa célébrité, il semble maintenant qu'elle s'incline vers la mer, comme si la glorieuse capitale de l'ancienne république maritime de l'Adriatique était fatiguée d'être une attraction touristique et voulait finir sa vie dans l'Adriatique.

 Selon les mesures effectuées depuis 10 ans, Venise penche un peu en direction de l'est, d'environ un ou deux millimètres par an. Cela neveut pas dire que vous devez acheter en urgence un billet pour voir Venise avant son engloutissement, mais cela suscite des inquiétudes à propos d'un sauvetage qui tarde à venir. Un système complexe de barrages mouvants autour de Venise, qui ont demandé des dizaines d'années et des millions de dollars à construire, est sur le point d'être achevé.

 La récente recherche pourrait remettre en question l'efficacité des énormes travaux pour sauver la ville flottante. L'un des plus grands experts de l'état vénitien, Luigi Tosi, du centre de recherche national italien, a souligné que l'engloutissement de Venise était en fait une combinaison de subsidence de la terre et une hausse du niveau de la mer. Il a dit que les résultats des chercheurs de Scripps n’apprenaient rien de nouveau. ''Nous avions publié un article en 1992 qui arrivait aux mêmes conclusions.''
SOURCE 

Traduits par Hélios

7 commentaires:

  1. Je suis résidant près du pech de Bugarach et je peux vous dire que ces histoires sont du pur flan de chez flan ! Des gars en petits camions aménagés, il y en a toujours eu dans la région, et 2012 n'y est pas pour grand chose. Il n'y a strictement aucune "invasion" en vue, c'est le calme absolu : tous ces articles se recopient les uns les autres mais ne correspondent à strictement aucune réalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anonyme ! OUF pour le renseignement. Je continuais là à me dire que certains marchent encore plus sur la tête !!! La masse des crédules qui ont foi en tout devient inquiétante. Pour ça et le reste !.....à tous ♥

      Supprimer
  2. Je rajouterais ceci : quand on est confronté de près à une situation et qu'on se rend compte de la quantité incroyable de lignes qui sont écrites ne reposant strictement sur rien, çà laisse rêveur quant à la déontologie du journalisme aujourd'hui. On pense forcément à la Syrie, on pense à tout ce dont on est abreuvé par toutes sortes de média, et cette somme de n'importe quoi donne le vertige, car il n'y a pas de raisons que les autres informations soient traitées avec plus de rigueur que cela.

    Maintenant, concernant ce buzz sur 2012 au Bugarach, je finirai en disant qu'il peut s'y ajouter une certaine malice indigène puisque le maire de la commune qui est sensé grandement se plaindre d'un état de fait qui n'existe pas est le premier interressé pour faire monter la sauce puisque toutes les autorisations de tournage sur le territoire de la commune sont monnayées et que c'est un revenu plus qu'appréciable pour cette commune d'une centaine d'habitants à peine.

    C'est sans doute pourquoi on le voit sur la photo que vous publiez, tenant en main une image du pic où figure un soit disant OVNI qui n'est qu'un photo montage réalisé par un copain sous photoshop, pour une pure rigolade.

    Mais çà ne fait pas tant que çà marcher le tourisme ; la région reste totalement sinistrée et tous ceux qui ont cru pouvoir en profiter sur le plan immobilier en sont pour leurs frais : les propriétés à la vente atteignent des sommets, mais pratiquement personne n'achète rien.

    RépondreSupprimer
  3. Oui ceci est une blague.
    Allez voir le site TTWE pour en rigoler.
    http://www.tilltheworldends.com

    RépondreSupprimer
  4. Il y en a bien plus à aller à LOURDES par exemple !
    Et personne ne dit rien !

    RépondreSupprimer
  5. J'habite aussi tout près du pic de Bugarach et je confirme que toute cette histoire est entièrement montée de toutes pièces et relayée par les médias du monde entier sans répit depuis plus d'un an. A ce point de répétition, il y a donc sûrement une volonté derrière tout ça et pas seulement la stupidité des journalistes. On est en droit de se demander pourquoi tout ça et je pense que ça dépasse largement le coup de pub lamentable qu'a voulu se faire le maire de Bugarach. Si on gratte un peu, miviludes et ses buts obscurs ne semble pas bien loin de l'histoire.

    RépondreSupprimer