28 octobre 2011

Week end animalier

Avec juste la traduction quotidienne d'EX-SKF, qui est rendre justice au travail de ceux qui se soucient du Japon, les deux jours à venir vont être consacrés à des histoires et vidéos sur nos chers compagnons de vie.

J'attends la traduction de Caralmera sur des articles concernant des toutous, que je posterai demain.

Si vous avez des liens à m'envoyer sur des histoires ou vidéos, mon adresse email s'affiche sur mon pseudo, dans la colonne de droite.

Pour aujourd'hui, voici d'abord une belle histoire de fidélité, celle de Bobby :



En 1856, le chômage faisant rage en Écosse, un ancien jardinier, John Gray, partit de la campagne vers Édimbourg avec sa famille. Il obtint un emploi de policier et eut droit à un chien de garde. Il obtint ainsi de ses supérieurs un chiot Skye Terrier qu’il nomma Bobby. Tous les jours à treize heures pile, sonnées traditionnellement par un coup de canon depuis le château d'Édimbourg, l’homme et le chien allaient dans un petit restaurant où Gray donnait à Bobby une brioche, puis un os.

Deux ans plus tard, Gray mourut detuberculose. Le jour des funérailles, plusieurs témoins reconnurent Bobby, en tête du cortège funèbre, qui suivait le cercueil. Puis, la cérémonie terminée, le chien disparut. Il ne revint jamais dans la famille de Gray.

Le lendemain, le gardien du cimetière de l’église de Greyfriars, où était enterré John Gray, fut surpris de découvrir Bobby couché sur la tombe de son maître. Le cimetière étant interdit aux chiens, Bobby fut chassé. Mais le lendemain, puis encore le surlendemain, Bobby revint la nuit malgré le gardien qui le chassait à chaque fois. Finalement, voyant une telle fidélité, le gardien eut pitié du petit chien et obtint une dérogation de la ville qui autorisait Bobby à rester.

Ce ne fut qu’au bout de trois jours que Bobby, forcé par la faim, dût sortir du cimetière. Le restaurateur fut alors surpris de voir Bobby arriver tout seul à treize heures pile pour sa brioche et son os. Après avoir avalé son repas qui lui fut donné de bon cœur, Bobby revint se coucher sur la tombe de son maître. Dès lors, il ne la quitta que pour aller manger à son restaurant atittré.

Plus tard, il se prit d’amitié pour un soldat d’Édimbourg et le suivait quand ce dernier allait au château sonner le coup de canon marquant treize heures. Puis ils allaient tous deux prendre leur repas au restaurant où allait déjeuner John Gray, puis ils se séparaient. Mais en dehors de ce moment, Bobby ne voulait accompagner personne. Bien des familles voulurent adopter le chien, mais lui se mettait à chaque nouveau foyer à hurler de manière si sinistre qu’il était toujours autorisé à repartir, et il revenait sans surprise au cimetière. Cependant, dans la seizième et dernière année de sa vie, il accepta, vieux et fatigué, de rester la nuit chez les Traill, la famille propriétaire du restaurant où il allait prendre son repas.

C’est chez ces derniers que, par une froide matinée d’hiver 1872, Bobby fut trouvé mort. Il avait veillé sur la tombe de son maître pendant quatorze ans. La même année, la baronne Burdett-Coutts fit construire près du cimetière une fontaine surmontée d’une statue de Bobby grandeur nature, toujours visible aujourd’hui. Le Huntly Museum d’Édimbourg expose aussi des photos et des objets de Greyfriars Bobby, comme son collier.
Greyfriars Bobby reste depuis plus d’un siècle un symbole de fidélité pour les Écossais, et leur chien national.
*********************************************
Comment avoir un beau chat-peau :
La jeune femme dit : "Personne ne me croit, alors j'ai enregistré"



********************************************
Mister Cat revient des courses :



********************************************
Les chats et la high tech






********************************************


Craquant !



Les oeufs de Pâques



Camouflage


********************************************
Pour finir, une belle action des humains en faveur de chiens. Je ne vous donne que le lien, vous comprendrez pourquoi.

8 commentaires:

  1. Bonne cueillette Hélios.

    Je ne voudrais pas vous gâcher un début de we mais le super plan de récup de sous (juste quelques milliards) sent très très mauvais.
    http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/10/28/la-chine-ne-consentira-pas-d-aide-a-l-europe-sans-contrepartie_1595577_1581613.html#ens_id=1268560

    Les chinois veulent bien investir à condition que ... Que quoi ? On continue les délocalisations ? On leur file nos connaissances et ils envahissent les marchés -grâce à nos compétences- en imposant leurs tarifs.

    J'en ris jaune. Ok, mon humour est nul.

    Cassandre

    RépondreSupprimer
  2. Pour comprendre la destinée de l'économie, regardez cette conférence :
    http://vimeo.com/30857313

    où un journaliste économiste parle longuement de la Chine.

    RépondreSupprimer
  3. J'adore cette série on en redemande !!!!!
    Merci pour cet agréable moment ;o)

    Chat'leureusement à toute l'équipe,
    Marie,

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour les vidéos, surtout les chats, quand on sait vivre avec ces merveilleux compagnons, on obtient une formidable complicité !!

    Bravo pour le sauvetage, je dis remettez moi ces sadiques et j'en fais de la pâté..pour chiens !!
    Mon humour est féroce !!!

    RépondreSupprimer
  5. Merci Helios et l'équipe ! Tsoï ( 2 ans 1/2) mon chat, blanc et noir (la tache est sur le nez pas sous le menton ) pèse 5,800 kg, impossible de m'en faire un chat pot ! ENCORE des histoires d'animaux SVP.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ces chat-pitres "oxygénants".....


    Un camion de chiens qui va vers une boucherie, cela choque parce que c'est des chiens (meilleur ami de l'homme, c'est une certitude), mais quand on voit des camions de cochons qui chopent la crève avant de se faire charcuter, là on regarde la camion passer en se bouchant le nez sans aucune compassion... c'est tout.

    Si les gens avaient pour habitude d'avoir des porcelets chez eux, la vues de ces convois les horrifieraient.

    La vue de ces chiens m'a fait mal au coeur, tant ils sont une perle de fidèlité et de vérité. Cependant pourquoi les chiens auraient-ils plus d'importance face aux volailles ou aux porcs ?

    Qu'est ce qui nous permet de juger si tel ou tel animal est plus respectable qu'un autre face à LA BARBARIE humaine ???

    Une volaille est-elle moins sensible ?

    Un porc est-il moins sensible ?

    Adopter un porcelet chez vous et vous aurez peut-être une réponse .......

    Manger du chien en Asie nous choque, mais ici, en occident, nous mangeons, pour la plupart, du boeuf, du cochon, du poulet.... du cheval... bref de la viande !

    Alors s'en prendre aux vendeurs de chiens est plutôt pathétique tant notre culture exploite de A à Z le monde animal.
    Ceux qui vous tiennent compagnie: chiens et chats ont acquis votre respect ? et les autres ? de l'huile de coude ? de la chaire à saucisse ?.......


    Je n'aborderais pas ici le sujet du trafique d'enfants avec sacrifices rituels et cannibalisme mais il me semble que tout ces enfants devraient passer avant des chiens. Et croyez bien que les chiens sont une perle rare pour l'homme solitaire, ils sont à la frontières de passer à un autre niveau (pour certains)....

    Mais encore une fois , des enfants, en FRANCE, sont traités pire que des chiens, vous ne pouvez vous imaginer...... alors ces appels pour les animaux devraient parfois être remplacés par des appels pour NOS PETITS. Une modération s'impose parfois tant l'horreur se fait sur le genre humain et particulièrement sur ses PETITS.....

    Le trafique de nos PETITS est une réalité, se voiler la face ne leur fait guère honneur... Ils crèvent dans des caves et si mes mots vous paraissent dures, j'en suis désolé mais je ne peux garder ma langue, ou ma plume dans ma poche tant ce sujet est GRAVE !!!!

    Soit, il est bon de respirer dans ce monde de brut et je ne vient pas ici pour donner des leçons ou quoique ce soit, simplement rappeler qu'un enfant passe avant un chien.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette intervention SHAKA

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour les videos "animalières", ca fait du bien!!!

    RépondreSupprimer