mercredi 5 octobre 2011

Alerte aux goujons mutants

Vertolaye : alerte aux goujons mutants

Voilà de nouveau l'usine Sanofi de Vertolaye (puy-de-Dôme) dans la tourmente. Une étude scientifique, menée par l'Institut national de l'Environnement industriel et des risques (Ineris), à paraître en novembre prochain dans la revue scientifique Environnement Magazine, pointe du doigt le site industriel où sont produits des hormones et des stéroïdes. Les prélèvements réalisés dans la Dore, en amont et en aval de l'usine, sont édifiants.
La présence de perturbateurs endocriniens rejetés par l'usine dans la rivière aurait entraîné des malformations chez les goujons, atteints d'hypertrophie abdominale (voir photo), et même de malformations sexuelles. Pire, la population aquatique serait menacée, selon l'auteur de l'étude Wilfried Sanchez. " Si le problème persiste, on pourrait assister à une diminution, voire une disparition de certaines espèces", assure-t-il.
"Il ne faut rien exagérer, défend le maire de Vertolaye, Yves Fournet-Fayard, conseiller général du canton. Ce site date de 1939 et beaucoup d'efforts ont été faits par l'usine pour améliorer les problèmes de rejets dans la Dore. De plus, ce n'est pas dit que Sanofi soit le seul coupable, il y a aussi des stations d'épuration très limites qui peuvent salir la rivière". Une position bien compréhensible de la part de l'élu, puisque l'usine de Vertolaye emploie 700 personnes quand la population du village ne recense que 610 âmes !
"Masculinisation des femelles goujon"
Et pourtant, ce phénomène des goujons mutants est bien connu des pêcheurs locaux. " Depuis vingt ans nous dénonçons des dysfonctionnements, souligne Luc Bortoli chargé d'études à la Fédération du Puy-de-Dôme pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, et membre du Comité de surveillance de l'usine Sanofi. Nous assistons à une masculinisation des femelles goujon inquiétante. Heureusement, la préfecture a enfin pris en compte nos craintes".
A force de revendications, les autorités ont fini par prendre des décisions importantes. Depuis 2008, un arrêté préfectoral interdit la pêche dans la Dore "en vue de la consommation humaine ou animale". En mai dernier, un nouvel arrêté demandait à la société Sanofi des mesures de suivi de ses rejets. " Nous investissons plusieurs millions d'euros pour réduire notre impact environnemental", plaide la direction de l'usine, qui vient de mettre en place une station expérimentale dotée "d'un système de filtrage innovant".
D'ici la fin de l'année, de nouveaux résultats scientifiques indépendants devraient tomber. Même si, sur place, les habitants redoutent déjà les résultats.

Source

www.newsauvergne.com/vertolaye--alerte-aux-goujons-mutants-a2515-d2.html

3 commentaires:

  1. L'humains est vraiment débile, il est le seul mammifère à détruire son environnement ! Pauvre planète "GAÏA" ! Pour des profits l'humain en est même à se détruire lui même, pire qu'un scorpion !

    RépondreSupprimer
  2. Décidément c'est ce que je pense depuis très longtemps.....nous ne méritons pas cette MAGNIFIQUE PLANETE, nous en sommes le cancer !!!

    RépondreSupprimer
  3. effrayant: même lauren Baccal!et jacques tati! et merde!

    http://www.ficj.net/page/j_celebres.html

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !