11 février 2011

Le projet Vénus

En parallèle avec ce que je lis sur la revue V.I.T.R.I.O.L., qui, sous la houlette de Joël Labruyère, parle pour l'avenir de l'humanité de la notion de "Nation Libre", voici le projet Vénus.
Alors, utopie ?
************


Le Projet Vénus est une organisation qui propose un plan d'action réalisable pour un changement social, qui travaille en faveur d'une civilisation mondiale pacifique et durable. Elle esquisse une alternative à mettre en place où les droits de l'homme ne sont plus de simples proclamations sur papier mais un mode de vie.


Nous opérons à partir d'un centre de recherche de 8,5 hectares à Venus en Floride.
Lorsque l'on considère l'énormité des défis auxquels fait face la société aujourd'hui, nous pouvons conclure sans risques qu'il est temps pour nous de réexaminer nos valeurs, d'y réfléchir et d'évaluer certains des problèmes et des hypothèses sous-jacents que nous avons en tant que société. Cette auto-analyse remet en cause la nature même de ce que signifie être humain, ce que signifie être un membre de la "civilisation", et quels choix nous pouvons faire aujourd'hui pour assurer un avenir prospère pour tous les peuples de la Terre.

 
À l'heure actuelle nous nous retrouvons avec très peu d'alternatives. Les réponses d'hier ne sont plus pertinentes. Soit nous continuons comme nous l'avons fait avec nos coutumes sociales et nos habitudes de pensée dépassées, auquel cas notre avenir sera compromis, ou nous pouvons appliquer un ensemble de valeurs pertinentes plus appropriées à une société émergente..
L'expérience nous apprend que le comportement humain peut être modifié, soit par une activité constructive ou destructive. C'est pourquoi le Projet Venus est entièrement dédié à orienter notre technologie et nos ressources vers le positif, pour le bien-être maximum des gens et de la planète et rechercher de nouvelles manières de penser et de vivre qui soulignent et célèbrent le vaste potentiel de l'esprit humain. Nous avons les outils en main pour concevoir - et construire - un futur digne du potentiel humain. Le Projet Venus présente une orientation nouvelle et ambitieuse pour l'humanité qui n'entraîne rien de moins que la re-conception totale de notre culture. Ce qui suit n'est pas une tentative de prédire ce qui va être fait, seulement ce qui pourrait être fait. La responsabilité du futur est entre nos mains, et dépend des décisions que nous prenons aujourd'hui. La plus grande ressource disponible de nos jours est notre propre ingéniosité.
Tandis que les réformateurs sociaux et les penseurs formulent des stratégies qui ne menacent que les symptômes superficiels, sans affecter l'opération sociale de base, le Projet Venus approche ces problèmes différemment. Nous avons le sentiment que nous ne pouvons éliminer ces problèmes dans le cadre de la politique et de l'établissement monétaire actuels. Cela prendrait trop de temps d'accomplir tout changement significatif. Ils seraient probablement atténués et affinés à un tel point que les changements seraient indiscernables.
 
Le Projet Venus prône une vision alternative pour une nouvelle civilisation mondiale soutenable différente de tous les systèmes sociaux déjà vus. Bien que cette description soit grandement condensée, elle est basée sur des années d'étude et de recherche expérimentale par énormément de personnes dans plusieurs disciplines scientifiques.
Le Projet Venus propose une nouvelle approche dédiée aux préoccupations humaines et environnementales. C'est une vision réalisable d'un futur meilleur et lumineux, approprié aux époques dans lesquelles nous vivons, et à la fois pratique et accessible pour un futur positif pour tous les peuples du monde.
Le Projet Venus appelle à une approche simple pour la refonte d'une culture, dans laquelle les insuffisances historiques de guerre, de pauvreté, de faim, de dette, de dégradation environnementale et de souffrance humaine inutile sont considérées non seulement comme évitables, mais aussi comme totalement inacceptables.
Une des prémices de base du Projet Venus est que nous œuvrions à avoir toutes les ressources de la Terre reconnues comme l'héritage commun de tous les peuples du monde. Toute idée moindre résulterait simplement en une continuation du même catalogue de problèmes inhérents au système actuel.
Au cours de l'histoire, le changement a été lent. Des groupes successifs de dirigeants incompétents ont remplacés ceux qui les avaient précédés, mais les problèmes sociaux et économiques sous-jacents persistent car les systèmes de valeurs basiques demeurent inaltérés. Les problèmes auxquels nous faisons face aujourd'hui ne peuvent être résolus politiquement ou financièrement parce qu'ils sont hautement techniques par nature. Il n'y a d'ailleurs surement pas assez d'argent disponible pour payer les changements nécessaires, mais il y a plus de ressources que nécessaire. C'est pourquoi le Projet Venus préconise la transition d'une société monétaire vers la réalisation éventuelle d'une économie mondiale basée sur les ressources.

Nous sommes conscients que la réalisation d'une transition de notre culture actuelle, qui est politiquement incompétente et obsolète, vers cette nouvelle et bien plus humaine société, nécessitera un énorme bond en avant tant dans la réflexion que dans l'action.
Un système monétaire obsolète
Le système basé sur l'argent a évolué il y a des siècles. Tous les systèmes économiques du monde - le socialisme, communisme, fascisme, et même le système tant vanté de la libre entreprise - perpétuent la stratification sociale, l'élitisme, le nationalisme et le racisme, sont basés essentiellement sur la disparité économique. Tant qu'un système social utilise l'argent ou le troc, les gens et les nations chercheront à maintenir l'avantage concurrentiel économique ou, si ils ne le peuvent, par des moyens de commerce qu'ils exerceront par une intervention militaire. Nous utilisons toujours ces mêmes méthodes arriérées.
Notre système monétaire actuel n'est pas apte à fournir un niveau de vie élevé pour tous, il ne peut pas non plus assurer la protection de l'environnement car la motivation principale est le profit. Des stratégies telles que la réduction des effectifs et les déchargements toxiques augmentent la marge de profit. Avec l'avancée de l'automatisation, de la cybernétique, de l'intelligence artificielle et la sous-traitance, il y aura un remplacement croissant des personnes par des machines. En conséquence, moins de personnes seront capables d'acquérir des biens et services même si notre capacité à produire une abondance continuera d'exister.
Nos systèmes politiques et économiques actuels dépassés sont incapables d'appliquer les véritables avantages de la nouvelle technologie d'aujourd'hui pour atteindre le plus grand bien pour toutes les personnes, et pour dépasser les injustices qui nous sont imposées. Notre technologie est en plein essor, pourtant nos modèles sociaux sont restés relativement statiques. En d'autres termes, le changement culturel n'a pas suivi le rythme du changement technologique. Nous avons désormais les moyens de produire des biens et services en abondance pour tous.

Malheureusement, la science et la technologie actuelles ont été détournées de l'atteinte du plus grand bien pour des raisons d'intérêts personnels et de gain monétaire par le biais de l'obsolescence planifiée parfois appelée le retrait conscient d'efficacité. Par exemple, le département Américain (U.S.A) de l'agriculture, dont la fonction est censée être de mener des recherches sur les moyens d'obtenir le meilleur rendement par hectare, versent en fait de l'argent aux fermiers pour qu'ils ne produisent pas à pleine capacité. Le système monétaire tend à freiner l'application de ces méthodes qui nous le savons serviraient au mieux les intérêts des gens et de l'environnement.
Dans un système monétaire, le pouvoir d'achat n'est pas lié à notre capacité de produire des biens et services. Par exemple, pendant une dépression, il y a des ordinateurs et des DVD dans les vitrines et des voitures dans les parkings, mais la plupart des personnes n'ont pas le pouvoir d'achat pour les acquérir. La Terre n'a pas bougé; c'est simplement les règles du jeu qui sont obsolètes et qui créent des conflits, des privations et des souffrances humaines inutiles.
Un système monétaire a été développé il y a des années comme un outil pour contrôler le comportement humain dans un environnement aux ressources limitées. Aujourd'hui l'argent est utilisé pour réguler l'économie non pas pour le bien de la population, mais pour ceux qui contrôlent le patrimoine financier des nations.



Économie Basée sur les Ressources
Tous les systèmes sociaux, indépendamment de leurs philosophies politiques, croyances religieuses, ou coutumes sociales, dépendent en définitive des ressources naturelles, de l'air sain et une eau propre, de la terre arable et la technologie et le personnel nécessaire pour maintenir un niveau de vie élevé.
Simplement, une économie basée sur les ressources utilise les ressources existantes plutôt que l'argent et fournit une méthode de distribution équitable de ces ressources de la manière la plus efficace pour toute la population. C'est un système dans lequel tous les biens et services sont disponibles sans l'utilisation d'argent, de crédit, de troc ou toute autre forme de dette ou servitude.
La Terre est abondante de ressources; aujourd'hui notre pratique du rationnement par le biais de méthodes monétaires est impertinente et contre-productive pour notre survie. La société moderne a accès à des technologies de pointe et peut mettre à disposition de la nourriture, des vêtements, des logements, des soins médicaux, un système éducatif pertinent, et développer un approvisionnement illimité d'énergie renouvelable et non polluante comme l'énergie géothermique, solaire, du vent, marémotrice, etc. Il est désormais possible que chacun profite d'un niveau de vie élevé avec toutes les commodités qu'une civilisation prospère peut fournir. Ceci peut être accompli par le biais de l'application humaine et intelligente de la science et de la technologie.
Pour mieux comprendre la signification d'une économie basée sur les ressources, considérez ceci : si tout l'argent du monde était détruit, tant que la couche arable, les usines et les autres ressources étaient laissées intactes, nous pourrions construire tout ce que nous choisirions de construire et satisfaire les besoins humains. Ce n'est pas d'argent dont les gens ont besoin; plutôt, c'est un accès libre aux nécessités de la vie. Dans une économie basée sur les ressources, l'argent serait impertinent. Tout ce qui serait requis sont les ressources et la fabrication et la distribution des produits.
Lorsque l'éducation et les ressources seront mises à la disposition de tous sans étiquette de prix, il n'y aura aucune limite au potentiel humain. Bien que cela soit difficile à imaginer, même la personne la plus riche de nos jours serait bien mieux dans une société basée sur les ressources comme proposée par le Projet Venus. Aujourd'hui la classe moyenne vit mieux que les rois des temps passés. Dans une économie basée sur les ressources, tout le monde vivrait mieux que les plus riches de notre époque.
Dans une telle société, la mesure du succès serait basée sur l'accomplissement des ambitions d'un individu plutôt que sur l'acquisition de richesse, de propriété ou de pouvoir.

C'est à nous de choisir
Le comportement humain est soumis aux mêmes lois que tout autre phénomène naturel. Nos coutumes, comportements, et valeurs sont des sous-produits de notre culture. Personne ne naît avec une avidité, des préjugés, du fanatisme, du patriotisme et de la haine; ce sont tous des modèles de comportements appris. Si l'environnement reste inchangé, un comportement similaire se reproduira.
 
Aujourd'hui, la plupart de la technologie nécessaire pour mettre sur pied une économie mondiale basée sur les ressources existe. Si nous choisissons de nous conformer aux limitations de notre économie monétaire actuelle, nous continuerons probablement de vivre avec ces conséquences inévitables : guerre, pauvreté, faim, privation, criminalité, ignorance, stress, peur et inégalité. D'un autre côté, si nous adoptons le concept d'une économie mondiale basée sur les ressources, nous renseignons sur le sujet, et partageons nos compréhensions avec nos amis, cela aidera l'humanité à évoluer hors de son état actuel.

SOURCE

Aucun commentaire:

Publier un commentaire