lundi 21 février 2011

La guerre des boutons :

une adaptation en Auvergne, une autre en Limousin
C'est assez rare pour être souligné : le roman La guerre des boutons va être adapté deux fois cette année. Deux projets concurrents : l'un sera tourné en Auvergne, l'autre en Limousin.

Même histoire de base, même budget ou presque (entre 12 et 14 millions d'euros), même date de sortie en salles (ou presque), à la fin de cette année.

Le roman de Louis Pergaud (écrit en 1912) va être adapté deux fois cette année. Deux projets concurrents qui s'expliquent par des raisons légales : l'oeuvre littéraire d'origine est tombée dans le domaine public et n'est donc plus protégé par les droits d'auteur.
Jugnot et Ked Merad en Auvergne

Le premier projet sera tourné en Auvergne par le réalisateur Christophe Barratier à partir de juin. Un familier de la région puisqu'il avait déjà filmé Les Choristes au château de Ravel (Puy-de-Dôme) en 2004.

On retrouvera d'ailleurs les deux têtes d'affiches de ce grand succès, Gérard Jugnot et Kad Merad, dans les rôles principaux de son nouveau film.

Le lieu de tournage précis - "un petit village d'Auvergne" - n'est pas encore connu mais le casting régional a déjà commencé . Des enfants auvergnats, entre 9 et 14 ans, camperont les rôles des gamins qui se font la guerre.

Mathilde Seigner en Limousin

L'adaptation tournée en Limousin sera réalisée par Yann Samuel, à qui l'on doit déjà Jeux d'enfants (avec Guillaume Canet et Marion Cotillard) ou encore L'âge de raison (avec Sophie Marceau).

Originalité : le scénario sera axé sur un personnage féminin, la mère du héros Lebrac. Elle sera interprétée par l'actrice Mathilde Seigner.

Le tournage débutera cet été en Limousin mais les lieux précis n'ont pas encore été révélés.
Il y a un mois au pôle cinéma, 70 enfants se sont présentés pour participer au casting supervisé par Catherine Deserbais et Geneviève Acien.

Julien Hirsch fera partie de l’équipe technique. Ce chef opérateur connaît le Limousin qui, d’ailleurs, lui a porté bonheur. Il était directeur de la photographie en 2007 sur le tournage de Lady Chatterley au château de Montméry près d’Ambazac.

Les professionnels ont rendu hommage à son travail en lui remettant, pour ce long-métrage précisément, le César de la meilleure photographie. Les premiers tours de manivelle seront donnés cet été.


SOURCE
La Montagne

6 commentaires:

  1. « La guerre des boutons »
    La guerre, la chose trop grave pour la confier à des militaires.
    Je crains hélas que les Petit Gibus d’aujourd’hui ne se battent plus avec les mêmes boutons, la poésie conjuguée de Louis Pergaud et celle cinématographique d’Yves Robert n’étant devenue aujourd’hui que banal fait divers.
    « La guerre plait aux peuples querelleurs pendant que Dieu perd son temps à faire les étoiles et les fleurs » Victor Hugo (citation approximative de mémoire).
    Consolons nous en pensant que d’autres boutons seront bientôt en fleurs.

    Korrigan

    RépondreSupprimer
  2. ...Si ça continue on verra l'trou d'mon...pantalon
    Quel bonheur ce film!Vu quand j'étais plus jeune,vu et revu au fil du temps et dernièrement avec mes deux enfants!
    Bises Chantalouette
    Larmuse.

    RépondreSupprimer
  3. Mon pantalon est ...une des rares chansons que mon grand père m'a enseigné.
    J'aime beaucoup ce film aussi

    RépondreSupprimer
  4. A voir aussi "Sa magesté des mouches".

    RépondreSupprimer
  5. http://prophtiereconciliationdesnations.blogspot.com/2011/02/sa-mageste-des-mouches.html

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !