lundi 11 février 2019

Le fakir était-il un imposteur ? (3/3)

Première partie

Deuxième partie

Source

TROISIÈME PARTIE

D'autre part, l'idée d'un Gandhi qui libère l'Inde des Britanniques par une désobéissance civile non-violente est un mensonge, un gros mensonge. Mais il était nécessaire de le raconter pour faire passer la protestation non-violente comme une forme de protestation efficace (si ce n'est la plus efficace). Mais ce n'était que du théâtre Kabuki. Beaucoup vous diront que les Britanniques auraient quitté l'Inde quoiqu'il arrive, parce qu'ils ne pouvaient plus maintenir le projet colonial après la seconde guerre mondiale. Je doute un peu que ce soit la vraie raison. Ils ont pu quitter l'Inde officiellement mais ils avaient déjà mis en place leurs agents à la tête de l'état, aussi bien en Inde qu'au Pakistan et il était temps de passer à l'étape suivante du plan et de partir (on était en 1947 après tout…). Ils laissaient leurs agents aux commandes (avec l'image de marque Gandhi pour appuyer leur légitimité) pour s'assurer que les profits continueraient à remonter vers la chaîne de commande, probablement en échange d'une part légèrement plus grosse du gâteau et d'un peu plus d'autonomie au jour le jour. Ce fut du moins l'argument présenté par Hume à la classe dirigeante des indigènes de l'Inde pour mettre le CNI en route (comme vous pouvez le lire sur sa page wiki), bien qu'il l'ait tourné en un discours plus sophistiqué pour donner l'impression qu'il leur faisait une faveur. 
 
Mais juste avant de partir, ils s'ingénièrent fort opportunément à créer deux états qui sont des ennemis mortels l'un pour l'autre. C'est juste la bonne stratégie du "diviser pour mieux régner". Bien entendu, je ne sais pas s'ils étaient impliqués dans la rupture entre le Pakistan et l'Inde et les massacres qui en ont résulté et je n'ai pas fait de recherches sur les détails de cette scission. Mais sachant que Gandhi, Nehru et Jinna semblent avoir été des agents travaillant sur le projet (juste comme ils furent des agents et collaborateurs du régime colonial britannique), il est prudent de supposer que la scission faisait partie du plan. On dirait qu'ils ont même fait un essai avec la scission du Bengale en 1905. Je suis sûr que les ploutocrates ont gagné beaucoup d'argent en vendant des armes à ces deux états qui furent à couteaux tirés pendant si longtemps. De plus, comme Hermann Göring l'énonçait si bien, il est plus facile d'étouffer un désaccord quand les gens pensent être sous la menace d'une attaque. Et je devrai ajouter ici qu'en montant autant les gens les uns contre les autres (comme pour les sexes), on les rend malheureux et les gens malheureux achètent plus de choses, comme Miles l'a fréquemment souligné. Cela les rend aussi plus craintifs, plus dociles et plus faciles à contrôler. 

 
Aussi, si vous relisez l'histoire de Gandhi comme le chef d'une opposition, elle montre une impressionnante ressemblance avec celles de Marx et de Reed quant au nombre de tergiversations, déclarations et positions contradictoires, etc. Beaucoup de gens pensent que l'Inde aurait gagné plus tôt son indépendance sans Gandhi, qui, par exemple, annula un mouvement de non-coopération juste parce qu'il semblait pouvoir se révéler efficace, soi-disant en raison de la violence de l'incident de Chauri Chaura. Sa précédente campagne de Champaran a été critiquée pour son piètre résultat, en dehors de lui valoir célébrité et reconnaissance. Nombre de ses actions font penser à des "coups de pub", comme 'la grande marche du sel'. On nous dit que ce fut une énorme réussite, mais on ne nous dit ce qui a été réellement accompli. À un certain moment il fut condamné à 6 ans de prison, mais relâché au bout de 2 ans pour subir une appendicectomie. Je n'avais pas compris qu'on libérait des prisonniers pour qu'ils se fassent opérer. Il aurait certainement pu retourner en prison après son opération ? En supposant qu'il ait vraiment passé une seule journée derrière les barreaux.

Et nous avons de plus une brassée de photos truquées de cette marche du sel, avant l'arrivée sur le rivage :

Il n'y a aucune raison que le visage des femmes au premier plan soit aussi sombre. Celles un peu en arrière sont en plein soleil. Je pensais au début que quelque chose faisait une ombre sur elles. Mais dans ce cas leurs vêtements seraient aussi plus sombres. Mais ils sont très lumineux. Étrange aussi que la plupart des femmes du premier plan (celles avec les visages dans l'ombre) ne regardent même pas Gandhi. Et regardez ses lunettes. À notre gauche, entre la monture et son front, c'est tout blanc. Je pense qu'il se tenait devant un mur blanc quand ils ont pris cette photo de lui. Et ils ne se sont pas embêtés à remettre de la couleur à l'arrière-plan, alors qu'ils auraient dû l'inclure au découpage. Et celle-là est à l'évidence truquée :

Certains contemporains disaient que Gandhi était très bon pour faire sa promotion personnelle et on rapporte qu'il insistait pour avoir le contrôle éditorial sur ce que les journalistes publiaient sur lui. En voici un bon exemple, tiré droit de wiki :
"En 1932, pendant la campagne des Dalits [intouchables] menée par son leader B.R. Ambedkar, le gouvernement accorda aux Dalits des électorats séparés en vertu d'une nouvelle constitution. En protestation, Gandhi s'embarqua le 20 septembre 1932 dans un jeûne de 6 jours lors de son séjour à la prison de Pune. Le tollé public qui s'ensuivit força le gouvernement à adopter un arrangement équitable grâce à des négociations. Ce fut le début d'une nouvelle campagne de Gandhi pour améliorer la vie des intouchables, qu'il nommait "Harijans", enfants de Dieu."
Vraiment ? Jeûner pour protester contre le droit des intouchables à voter fut-il sa manière de démarrer sa campagne censée améliorer leur vie ? Voi ce que le (supposé) véritable leader des intouchables pensait de lui :
"Le 8 mai 1933, Gandhi démarra un jeûne d'auto-purification de 21 jours et lança une campagne d'un an pour aider le mouvement Harijan. Cette nouvelle campagne n'était pas universellement acceptée au sein de la communauté Dalit, car Ambedkar condamnait l'emploi par Gandhi du terme Harijans qui montrait les Dalits comme socialement immatures et attribuait un rôle paternaliste à la caste indienne privilégiée. Ambedkar et ses alliés sentaient aussi que Gandhi ébranlait les droits politiques des Dalits. Gandhi refusa également de soutenir les intouchables en 1924-25 pendant leur campagne pour le droit à la prière dans les temples. À cause des actions menées par Gandhi, Ambedkar le décrivait comme 'sournois et peu digne de confiance'".
En parcourant l'histoire de Gandhi, vous constaterez ces choses étranges, où il est un leader de l'opposition mais est invité et traité comme un hôte respecté par le vice-roi et la famille royale britannique. Et si vous faites une recherche google sur Nehru Mountbatten, vous trouverez toutes sortes de photos où Nehru rigole et fume avec le vice-roi et son épouse (la rumeur disait qu'il était l'amant de Lady Mountbatten). Mais elles ne font jamais ressortir le fait terriblement étrange qu'un leader de l'opposition soit copain avec le vice-roi et son épouse. Et quand je lis certaines choses faites et dites par Gandhi, en particulier vers la fin de sa vie, il semble qu'il provoquait les gens pour voir jusqu'à quel point ils le supporteraient.

Je n'ai pas couvert tous les éléments de la vie de Gandhi, loin s'en faut, comme son passage en Afrique du Sud. L'histoire qu'on nous sert est que n'ayant pu trouver un travail d'avocat en Inde, il a saisi l'opportunité d'un travail en Afrique du Sud. Même s'il ne pouvait trouver de travail à Bombay, il aurait pu en trouver en rentrant à Rajkot ou à Porbandar. Ils disent en fait qu'il a essayé mais a échoué. Non plausible. Sa famille avait trop de relations. Il était quand même devenu un avocat anglais sorti de l'Inner Temple ! Une autre étrange histoire sur son temps en Afrique du Sud, c'est lorsque son ami d'enfance, Sheikh Mehta, est venu le rejoindre à un certain moment et personne ne semble savoir pourquoi il est allé là-bas ni ce qu'il y a fait, car ils étaient soi-disant brouillés. Et il y a ensuite bien sûr sa supposée relation homosexuelle avec un culturiste allemand (dont il parlait comme sa "chambre basse" alors que Gandhi était la "chambre haute" – je vous laisse imaginer à quoi il se référait), son amitié avec un Juif dont la femme était chrétienne. Je pense en tout cas qu'il a été envoyé en Afrique du Sud pour exercer aussi une opposition au sein de la population indienne de là-bas. L'une des premières choses qu'il fit a été de fonder le Congrès Indien du Natal. Mais il était envoyé aussi pour construire sa réputation dans l'anticipation de son arrivée en Inde. Il a pu y avoir une autre raison que j'aborderai vers la fin.

Maintenant, suis-je le premier à suggérer que Gandhi jouait un rôle d'opposition contrôlée ? Non. À mi-chemin de mon investigation, j'ai tapé "Gandhi opposition contrôlée" sur Google pour voir ce qui sortirait. Il n'en est pas ressorti grand-chose. Le seul en fait qui dit à peu près la même chose, on le voit dans une vidéo [supprimée depuis]. Il passe beaucoup de temps à "analyser" l'histoire de Gandhi à l'aide de la gématrie [forme d'exégèse propre à la Bible hébraïque dans laquelle on additionne la valeur numérique des lettres et des phrases afin de les interpréter], ce que je trouve très contraignant, mais il fait aussi des remarques identiques sur les limites de l'opposition non-violente. (Ne vous méprenez pas – je n'encourage ni n'avalise la violence. Et je pense toujours que certains enseignements et philosophies rattachés à Gandhi ont du mérite) Une autre entrée renvoyait, à mon grand désespoir, à Stephan Molyneux (que j'abhorre et considère comme opposition contrôlée). Il fait une attaque en règle de Gandhi et passe en revue une bonne partie des critiques qui soulignent ses contradictions et hypocrisies intérieures. Je ne donnerai pas le lien vers cette vidéo mais vers cette intéressante interview avec Arundhati Roy. [supprimée aussi, comme par hasard...] Mais ni Molyneux ni aucun de ceux qui cherchent à démythifier Gandhi ne l'ont relié comme moi au Renseignement.

Si vous recherchez "Gandhi était-il un espion" sur Google, vous obtenez pas mal d'articles renvoyant à ce blog) d'un ancien membre de la magistrature indienne, qui détaille les nombreuses façons par lesquelles Gandhi semble avoir agi pour favoriser la stratégie britannique du diviser pour mieux régner. Il suffit de dire que beaucoup de gens vous diront qu'au cours de sa vie en Inde, Gandhi a souvent fait dérailler les réformes et que l'Inde aurait gagné son indépendance plus vite sans lui. 


LE GANDHI BIZARRO

Je pense pourtant être le premier à lâcher la bombe finale, qui nous ramène au point de départ de cet article. Non à la citation de Churchill [où il semble avoir fait une erreur en parlant du Middle Temple], mais aux photos de Gandhi tout en haut. Y avez-vous remarqué quelque chose… d'étrange ? J'ai commencé à passer en revue des photos de Gandhi et j'ai découvert des choses intéressantes. Démarrons tranquillement avant de passer à la vitesse supérieure. Voici deux photos de Gandhi quand il était jeune :

Celle de gauche est une photo de Gandhi extraite de l'entrée Wikipédia sur Rajkot (la ville où il est allé au lycée), qui date selon wiki de 1883, où il aurait 14 ans. Sur cette page, on dit que Gandhi est sur la droite avec un ami lycéen sur la gauche, mais ce site dit que Gandhi est à gauche, ce qui semble sensé car le garçon de gauche sur la photo de gauche ressemble davantage au garçon assis à droite sur la photo de droite. La photo de droite date de 1886. Gandhi (assis à droite) est avec son frère aîné Laximadas. Gandhi serait âgé de 19 ans. 
 
On peut voir une copie légèrement meilleure de la photo de droite ICI et une autre qui selon le site serait une "photo retouchée" (impossible de récupérer ou de copier gratuitement avec une meilleure résolution, c'est pourquoi je donne le lien). La raison pour laquelle on a retouché ces photos n'est pas expliquée. En fait, toutes ces photos semblent avoir été "retouchées", qu'ils l'admettent ou non. Je vous encourage à suivre les liens, ce qui vous permettra de zoomer sur les éléments des photos. 
 
Sur la photo de gauche, le turban de l'ami semble avoir été collé sur sa tête : il recouvre presque son œil mais pas sa mèche de cheveux. Étrange. Notez aussi que les sièges, la table et l'arrière-plan semblent identiques. Je suppose qu'on peut bien sûr prendre des photos scolaires tous les ans au même endroit, mais le frère aîné de Gandhi avait déjà quitté l'école en 1888. Son ami sur la photo de gauche, Sheikh Mehtab, était en fait l'ami de son autre frère, donc également plus âgé que lui. Autrement, sur la photo de gauche, on dirait que la jambe gauche (à notre droite) de Gandhi sort de son corps selon un angle vraiment bizarre. Au premier coup d’œil, c'est comme s'il avait trois jambes, mais j'ai réalisé ensuite que sa "jambe" du milieu n'est que l'écharpe qui pend de sa taille. Mais plus j'étudie sa jambe gauche, plus elle semble étrange : c'est comme si elle sortait d'un endroit à gauche de sa hanche, laissant un espace extrêmement large au niveau de son entrejambe. Regardez comme son bras (gauche) pend sur le côté et pourtant sa main repose à l'intérieur du haut de sa cuisse. Si vous essayez de vous asseoir ainsi, vous pourriez vous faire une élongation de l'aine. Je pense que c'est un collage et que c'est la jambe de quelqu'un d'autre dont ils ont 'gommé' une partie. Notez l'ombre foncée et floue juste au-dessus de la jambe gauche de Gandhi sur la photo de droite. Elle est presque de la même couleur que sa veste. 
 
Mais voici ce que je trouve vraiment intéressant : regardez les mains de Gandhi sur la photo de gauche, puis sur la photo de droite. Vous pouvez retourner sur les liens donnés plus haut pour zoomer. Il me semble qu'il y a une correspondance presque parfaite, sauf que le bout de l'index de la main gauche ne se voit pas sur la photo de droite en raison des forts contrastes. Les cols de chemise autour du cou correspondent exactement aussi. Si vous allez sur le lien de la 'photo retouchée', vous aurez un aperçu des parties les plus fortement retouchées de la photo, y compris les manches, nettement plus modifiées pour donner l'impression de photos différentes.

Ces photos montrent donc que quelqu'un, pour une certaine raison, a trafiqué des photos du jeune Gandhi. Mais on n'a pas fini de s'amuser : il s'avère qu'il y a plusieurs Gandhi !

Je reposte les photos du début de l'article pour que vous n'ayez pas à faire des aller-retours :

La photo de gauche est censée montrer Gandhi en 1900. Celle du milieu est datée de 1906. Je pense que le Gandhi de gauche n'est pas le même que les deux autres et définitivement pas le même que celui du milieu, que je me plais à nommer Bizarro Gandhi. Après avoir étudié une masse de photos (dont certaines ont été manifestement falsifiées d'une manière ou d'une autre, généralement par découpage-collage), j'ai remarqué quatre grandes différences qui aident à distinguer entre le Gandhi original (GO) et le Gandhi Bizarro (GB) :

1. GO a des sourcils assez droits/plats, étroits et noirs. Vous pouvez le voir sur les photos au lycée. GB a des sourcils plus épais, plus clairs, arqués.

2. GO a un visage plus allongé, plus fin avec de hautes pommettes et des joues creusées. GB a un visage plus rond, plus ramassé. Il semble avoir aussi un front plus court.

3. Les lèvres de GO sont plus pleines, plus elliptiques, alors que celles de GB sont plus plates aux extrémités. En fait les lèvres de GB ont souvent cette forme ronde mais c'est peut-être que sur la plupart des photos ses lèvres sont pincées ou souriantes, ce qui leur donne cette apparence – et il est souvent difficile de dire s'il pince ses lèvres. Mais si vous regardez suffisamment de photos, vous verrez qu'en fait ses lèvres ont cette apparence large, plate, épaisse que les lèvres de GO n'ont pas. Ce peut être difficile à distinguer aussi en raison de la moustache.

4. Bien que les deux oreilles de Gandhi soient décollées, celles de GO ne sont pas très symétriques. Une oreille dépasse, en fait à angle aigu au sommet, mais son autre oreille est plus rapprochée. Comme certaines photos sont inversées, l'oreille décollée est parfois à gauche et parfois à droite mais elles sont très asymétriques. Les oreilles de GB sont par ailleurs beaucoup plus symétriques – elles dépassent plus ou moins également – et elles sont plus arrondies. Cette particularité des oreilles de GO se voit sur une photo d'enfance datée de 1876 (il a 7 ans). Il est admis que cette photo a été retouchée mais encore une fois on ne nous dit pas pourquoi. En fait elle est tellement massacrée qu'elle n'apporte aucune preuve. Je veux dire, vous n'avez qu'à regarder ses sourcils et la main sur sa cuisse.

Mais son intérêt est de montrer l'asymétrie de ses oreilles, bien que ce puisse être simplement un mauvais travail de collage. Faisons maintenant d'autres comparaisons.

Gandhis originaux :

Gandhis bizarro :

Je concède pouvoir me tromper mais dans ce cas je dois faire vérifier ma vue. GO est peut-être le Gandhi de la fin et GB le Gandhi de départ. Je n'en suis pas sûr, car le nez de Gandhi âgé ressemble plus au nez de GO, de même que ses lèvres sur certaines photos (tout en pensant que c'est parce qu'il pince ses lèvres). Mais ses sourcils et ses oreilles ressemblent davantage à ceux de GB. Je vous encourage à aller voir des photos de Gandhi ICI [cliquez sur les dates]. Vous y verrez tout un tas d'autres choses étranges, avec beaucoup de collages. Et il y a ensuite toute la question de son assassinat – était-il truqué comme tant d'autres ? Je n'en serais pas surpris. Pour être honnête, il me semble qu'il y a eu plus que deux Gandhi. Par exemple, le Gandhi sur la photo à Londres avec la Société Végétarienne ne ressemble à aucun des deux. Mais si c'est l'un des deux, c'est plus proche de GO. Et je n'ai aucune certitude sur ce Gandhi-  ni sur celui-là. Une multitude de Gandhi – les interrogations cesseront-elles un jour ? (Notez que ces dernières photos proviennent du site médiatique officiel de Gandhi qui réunit les photos collectées par l'un des fils de Gandhi ; elles ne peuvent donc être le résultat d'un amalgame ou d'un cafouillage.) Il n'y a peut-être jamais eu d'ailleurs de personne réelle nommée Mohandas Gandhi et différents hommes auraient interprété au cours des années le personnage inventé de Gandhi. En fait, je les en crois bien capables. 
 
Il semblerait que quel que soit le Gandhi "renvoyé" en Inde en 1915, il est ensuite resté le même. Il aurait été trop difficile et trop risqué de les échanger après qu'il soit devenu célèbre dans sa patrie. Je pense qu'il a pu n'y avoir que deux Gandhi et qu'ils ont fait l'échange quelque part entre 1900 et 1910 – en supposant que c'est le Gandhi original qui est arrivé d'abord en Afrique du Sud. Nous avons bien des photos, mais les dates et lieux peuvent être inventés, les photos peuvent être transformées (et elles l'ont été). Et étant donnés tous les Gandhi différents, qui sait si GO était même vraiment le Gandhi original ? Souvenez-vous que personne n'a pu comprendre pourquoi son ami d'école, Sheikh Mehta, l'a rejoint en Afrique du Sud. Je ne serais pas surpris si ce Mehta a été envoyé pour être son remplaçant (même si une ancienne photo de Mehta ne semble pas correspondre aux Gandhi avocats d'après). Si l'échange a été fait en Afrique du Sud, ce fut probablement en 1903 quand il a quitté le Natal pour Johannesburg. Il aurait été connu de trop de gens au Natal, mais il a pu plus ou moins faire un nouveau départ à Johannesburg.

C'est encore une fois juste une spéculation mais il est indéniable qu'il y a eu plus d'un Gandhi en se basant sur les preuves photographiques. Je pense que ce pourrait être l'une des raisons pour le faire aller d'abord en Afrique du Sud, pour pouvoir réaliser l'échange. Ils n'auraient pu le faire en plein milieu de sa campagne en Inde. Cela a pu être plus aisé en Afrique du Sud (en supposant de nouveau qu'ils n'y aient pas envoyé GB en premier). Je ne sais pas jusqu'à quand ils comptaient le faire marcher à moitié-nu en petite tenue en plein soleil, à le faire jeûner et passer des heures à tisser, mais je peux imaginer que le riche rejeton de la famille Gandhi a rechigné à passer le reste de ses jours ainsi. Il fallait donc introduire quelqu'un pour poursuivre le projet : le Gandhi bizarro.

[Note de Miles : comme l'analyse de photos est ma spécialité, de nombreux lecteurs vont me demander ce que je pense de cette dernière partie. Pour l'instant, je dirai seulement que je confirme la présence d'anomalies majeures et de nombreux signaux d'alarme. Il faut que quelqu'un fasse un montage-photo pour comprendre combien de versions de Gandhi nous avons et où ils se trouvaient à différentes dates. Je peux le faire plus tard. Pour info, j'ai agrandi la première photo en haut de l'article à tous les endroits où on la trouve, car il est clair pour moi qu'elle a été écrasée horizontalement pendant un transfert. Je ne pense que ce soit dû à Josh, je veux seulement dire qu'elle l'a été à un moment de son histoire. Je suis d'accord avec lui qu'il n'y pas de correspondance avec la seconde photo. Les yeux sont complètement différents, entre autres choses. Il me semble clair aussi que de larges portions de la photo ont été repeintes. C'est surtout facile à voir pour sa cravate blanche qui a été retouchée.]

3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Josh pense sérieusement que son assassinat a été truqué. Ce sera peut-être l'objet d'un autre article.

      Supprimer
  2. Bonjour, Je suis épaté par la profondeur, la modestie de de vos analyses ainsi que par la pertinence de vos propos. je me fais ma ludothèque pour mes enfants et je garde vos dossier précieusement …pour la suite . avez vous l'intention de publier des ouvrages : je suis preneur -) Bien à vous et merci pour tout !
    Yann

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !