mardi 15 janvier 2019

911 : psy-opéra

En 1 h, sous-titré en français. Une vidéo que je n'avais pas encore vue. Elle est présentée par un réalisateur d'effets spéciaux.



Vous aurez peut-être aussi envie de revoir "September Clues", version française en 9 petits épisodes de 10 minutes, qui apporte d'autres détails. Cliquez ICI.

mardi 8 janvier 2019

La politique eugéniste des nazis est née en Amérique



J'ai préalablement soumis cet article à mon "correspondant" Josh (dont j'ai publié des traductions), professeur de sociologie à Tel-Aviv, qui m'a confirmé la véracité de ces faits historiques…

Après la lecture de cet article, on peut soupçonner l'eugénisme de se perpétuer plus discrètement avec les vaccins, les chemtrails, les pesticides, Big Pharma… pour conduire à une stérilisation progressive d'une partie de l'humanité.

Les horrifiantes origines américaines de l'eugénisme nazi


Par Edwin Black
(Edwin Black est l'auteur de "Guerre contre les faibles : eugénisme et campagne américaine pour créer une race des seigneurs" dont est tiré cet article de 2003)
Traduit par Apolline

Hitler et ses âmes damnées persécutèrent tout un continent et exterminèrent des millions de gens dans leur quête d'une soi-disant "race des seigneurs".

Mais le concept d'une race maîtresse nordique blanche, aux cheveux blonds et aux yeux bleus n'était pas celui d'Hitler. L'idée fut créée aux États-Unis et développée en Californie, des dizaines d'années avant l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Les eugénistes californiens jouèrent un rôle important, quoique peu connu, dans le mouvement eugéniste américain de nettoyage ethnique.

L'eugénisme était une pseudoscience raciste qui cherchait à éliminer tous les humains jugés "inaptes", en ne préservant que ceux conformes à un stéréotype nordique. Les bases de la philosophie furent entérinées en tant que politique nationale par des lois promulguées dans 27 états portant sur une stérilisation forcée et une ségrégation, ainsi que l'opposition à certains mariages. En 1909, la Californie devint le troisième état à adopter ces lois. Au bout du compte, les praticiens eugénistes stérilisèrent de force quelque 60.000 Américains, interdirent à des milliers d'autres de se marier, en isolèrent de force des milliers dans des "colonies" et en persécutèrent un nombre incalculable par des moyens que nous venons juste de découvrir. Avant la seconde guerre mondiale, presque la moitié des stérilisations forcées fut faite en Californie et même après la guerre, l'état pratiqua le tiers de toutes ces opérations chirurgicales.

La Californie devint l'épicentre du mouvement eugéniste américain. Pendant les premières décennies du 20ème siècle, les eugénistes californiens comprenaient des personnalités scientifiques éminentes, même si elles étaient peu connues, spécialistes des questions raciales, tel le Dr Paul Popenoe, médecin pour les maladies vénériennes dans l'armée.

L'eugénisme ne serait resté qu'une bizarre conversation de salon s'il n'avait été largement financé par des sociétés philanthropiques, en particulier l'Institut Carnegie, la Fondation Rockefeller et par le magnat des chemins de fer, Edward Harriman. Ils étaient tous de mèche avec certains des scientifiques les plus respectés d'Amérique, sortis d'universités prestigieuses comme Stanford, Yale, Harvard et Princeton. Ces universitaires épousèrent la théorie et la science raciales et falsifièrent ensuite les données pour servir les buts eugénistes racistes.

jeudi 3 janvier 2019

Bonne année 2019 et surtout 2020 ! (Les cycles solaires et leur influence sur notre santé)


Que voilà un sujet intéressant, qui me permet de vous souhaiter une très bonne année 2020 en avance (mais aussi une bonne année 2019 bien sûr). Vous lirez pourquoi. Miles Mathis (qui, je le rappelle encore une fois est aussi physicien) nous explique, à sa manière, l'influence du soleil et de ses cycles (le fameux cycle moyen de 11 ans ou cycle de Schwabe) sur notre santé et notre vitalité. 

Voici le diagramme d'un cycle solaire, l'actuel cycle 24, après la descente du cycle 23. La courbe montante se définit par le nombre de taches solaires et leur progression.

Une montée (avec une augmentation progressive du nombre de taches solaires et son maximum en haut ) + une descente de la courbe (minimum solaire en bas avec absence de taches solaires) = un cycle solaire. On peut voir que le cycle actuel 24 aura duré aux alentours de 9 ans.

Dans un article précédent, Miles expliquait ses problèmes de santé qu'il attribuait à un excès de compléments alimentaires, d'algues en particulier avec un apport trop important d'iode. Il peaufine ici son analyse et nous explique comment fonctionnent les cycles solaires.

Pour suivre l'actualité solaire (en français), vous pouvez aller ICI.
Le suivi des taches solaires est en haut à gauche du site.



Faire le lien


Par Miles Mathis (26 décembre 2018)

Traduit par Apolline

On m'a rarement accusé d'être obtus, mais comme tout autre humain peut l'être, je suis parfois dur à la détente. Juste pour dire qu'à ma grande confusion il m'a fallu du temps pour faire le lien entre deux de mes récents articles : celui sur le Minimum Solaire * et celui sur ma santé. Dans ce dernier j'ai fait une liste des raisons possibles de mes malaises, mais le Minimum Solaire n'en faisait pas partie. Je l'ai maintenant ajouté à la liste et je vais vous dire pourquoi.

* [Traduction du premier paragraphe de l'article, paru sur son site scientifique en date du 27 novembre 2018, dont le titre est  : "Le cycle solaire 25 a déjà commencé". Il ne fait que deux pages, je peux vous le traduire s'il y a des demandes.
"En septembre 2014, j'ai prédit (Lien : La cause du cycle solaire) que le cycle solaire 25 débuterait avant 2019. C'est à dire en 2018. Comme tout le monde parlait de 2019 ou 2020 et comme j'étais le seul à prédire 2018, cela aurait pu paraître une prédiction plutôt téméraire. Elle se basait sur des calculs simples et les lois de la mécanique (la position des 4 planètes joviennes, Jupiter (+++), Saturne, Uranus et Neptune avec leurs corrélations angulaires). Il n'y avait donc rien de téméraire."]

Pour commencer, nous sommes dans un Minimum Solaire exceptionnellement profond et long, que certains scientifiques nomment Grand Minimum Solaire. Et nous sortons d'un cycle solaire faible dès le départ. C'est à dire que le dernier Maximum Solaire était lui-même faible. L'activité solaire a donc été faible depuis environ 2002. Mais pas d'inquiétude : j'ai montré que c'est tout simplement déterminé par la position des 4 planètes joviennes (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune). Le Soleil ne meurt pas, peu importe ce que vous lirez dans les médias. Mais les effets à court terme sont néanmoins très réels. Pas besoin de redouter une fin du monde, mais l'année prochaine pourra être stressante pour beaucoup d'entre nous. Si vous avez ressenti de l'énervement pendant l'année passée, il est probable que cela continuera pendant quelques mois. Au niveau solaire, ce n'est pas avant 2020 que ça bougera vraiment.