Bistro Bar Blog

lundi 25 juin 2018

Le berceau de la civilisation européenne se trouve dans les Balkans (et non à Sumer)


Miles Mathis fait des émules et c'est tant mieux ! Après Josh, dont j'ai traduit l'article sur l'affaire Dreyfus, je vous présente Vexman (son site), qui est européen (il habite en Slovénie). Josh le nomme son "frère d'armes". Voici une première traduction, il y en aura d'autres à venir.

Pourquoi tient-on à nous faire croire que l'histoire européenne commence à Sumer ? 


Le berceau de la civilisation européenne se trouve dans les Balkans


Par Vexman (12/12/2017)

Traduit par Apolline

Pendant que je planche sur un sujet bien plus complexe, voici, en attendant, quelque chose qui mérite d'être lu. J'y ai pensé il y a quelques jours en cherchant les origines linguistiques des peuples slaves et il met sans aucun doute au défi la vision du monde de tous ceux qui croient encore que Sumer et la Mésopotamie étaient à l'origine des civilisations européennes.

La culture hautement développée des populations disséminées le long de la vallée du Danube s'appelait la culture Vinča, dérivant du nom du village de Vinča, situé sur les bords du Danube à seulement 14 km de Belgrade, où plus de 150 implantations Vinča ont été jusqu'ici mises à jour.

Il n'y a aucune preuve de quelconques structures défensives de ces villes/colonies et il semble que le peuple Vinča formait une société pacifique, mêlant agriculture rudimentaire, cueillette et échanges entre populations. Ils furent à l'origine des premiers exemples européens reconnus de "proto"-écriture et les premiers du monde connu à fondre le cuivre. Ils vécurent ainsi pendant presque 2000 ans et semblent s'être ensuite dispersés autour de la Méditerranée et dans les îles de la Mer Égée.
Le plus ancien site connu des communautés du Proche-Orient qui montre clairement une coopération sociale à grande échelle, qu'on peut donc considérer comme le lointain ancêtre de la civilisation – une proto-civilisation, si vous voulez – est Göbekli Tepe au sud-est de l'Anatolie. Supposé un centre rituel antérieur à l'agriculture sédentaire (spécifiquement, néolithique A pré-poterie), le site possède une impressionnante architecture mégalithique. Prenons cela comme le point d'origine de la civilisation des communautés du Proche-Orient – c'est à l'heure actuelle notre meilleure connaissance scientifique des origines de notre civilisation. Plusieurs centaines de kilomètres à l'ouest de Göbekli Tepe il y a Çatal Hüyük, célèbre site néolithique souvent identifié comme la première implantation urbaine de notre planète. Çatal Hüyük a été amplement étudiée, bien que pas complètement mise à jour, et même si la vie des gens était extrêmement rudimentaire au regard de ce que nous appelons aujourd'hui civilisation, elle possède néanmoins tous les éléments essentiels d'une civilisation : un regroupement urbain soutenu par des faubourgs agricoles, avec une division du travail, un art et une religion, et des échanges avec les populations voisines.



Un autre élément de l'héritage Vinča se compose de curieux masques et de figurines costumées très instructifs, figurant des femmes aux habits extrêmement modernes, tels des jupes courtes et des tuniques sans manche, auxquelles s'ajoutent ceintures, tabliers, bijoux, chaussures, coiffes, bracelets, colliers et pendentifs. Comme la langue du peuple Vinča n'a toujours pas été déchiffrée, les artefacts découverts constituent la seule source de connaissance de cette culture.
Les colonies Vinča étaient considérablement plus étendues que toutes les autres cultures européennes de l'époque, dépassant parfois la taille des cités égéennes et celles de l'âge de bronze au Moyen-Orient, mille ans plus tard. Sur les plus grands sites, dont certains dépassaient 30 hectares, pouvaient résider jusqu'à 2500 personnes. On rapporte que les gens vivaient dans des maisons spacieuses et que leurs morts étaient enterrés plus loin dans une nécropole. Ils avaient des échoppes, indiquant des artisans qualifiés. Ils travaillaient différents styles de poteries avec une touche artistique particulière qu'on voit aussi dans les cultures crétoises et sumériennes anciennes qui s'épanouirent après la disparition du cœur de la Vieille Europe [nom donné à l'ensemble des implantations].

La première écriture européenne

Les tablettes Tărtăria se réfèrent à un groupe de trois tablettes, découvertes en 1961 par l'archéologue Nicolae Vlassa sur le site néolithique du village de Tărtăria (à environ 30 km de Alba Iulia) en Roumanie. Deux sont rectangulaires et la troisième est ronde. Elles sont de petite taille, la ronde fait 6 cm de diamètre et deux d'entre elles – la ronde et une rectangulaire – sont percées de trous. Les trois comportent des symboles inscrits sur une seule face :
Les tablettes, datées aux alentours de – 5300, portent des symboles gravés – les symboles Vinča – qui ont donné lieu à une considérable controverse parmi les archéologues, certains déclarant qu'elles représentent la forme la plus primitive d'écriture connue au monde. Des datations ultérieures au radiocarbone ont repoussé la date des tablettes (et donc l'ensemble de la culture Vinča) beaucoup plus loin dans le passé, à au moins – 5500, à l'époque de la première phase Eridu de la civilisation sumérienne en Mésopotamie. Cette découverte a renversé notre conception sur l'origine de l'écriture et on pense aujourd'hui que les Sumériens ont hérité de la tradition Vinča cette écriture "magique" ou "signifiante", probablement à la suite du déclin et de l'effondrement de la nation Vinča aux environs de – 3500.
Les premiers métallurgistes européens

L'une des découvertes les plus excitantes pour les archéologues fut celle d'un atelier métallurgique sophistiqué avec un four et des outils, notamment un ciseau en cuivre, un marteau à deux têtes et une hache. Le site a été trouvé dans le village de Pločnik en Serbie.
L'âge de cuivre marque le premier stade de l'usage du métal par les hommes, avec des outils en cuivre accompagnés d'autres outils en pierre plus anciens. On pense qu'il a démarré autour du 4ème millénaire avant notre ère dans l'Europe du sud-est et plus tôt au Moyen-Orient.

La découverte d'une mine – la plus ancienne d'Europe – près de la rivière Mlava, suggère que Vinča pourrait être la première culture métallurgique d'Europe, théorie aujourd'hui confirmée par le site de Pločnik. Ces récentes découvertes montrent que la culture Vinča était dès le départ une culture métallurgique, a déclaré l'archéologue Dušan Šljivar du Musée National de Serbie. "Ils savaient comment trouver du minerai, le transporter et le fondre pour en faire des outils".
Carte "polymétallique" [définition : se dit des gîtes métalliques dont les minerais peuvent être exploités pour plusieurs métaux. Il s'agit généralement de gisements de métaux de base (Cu, Pb, Zn)] des Balkans avec les emplacements des sites où l'on a découvert de l'étain, de l'or, de la galène [sulfure de plomb] et de l'argent.

La tribu inconnue qui vécut entre – 5400 et – 4700 sur le site de 120 hectares qu'on nomme aujourd'hui Pločnik connaissait le commerce, les arts manuels, l'art et la métallurgie. Près de la colonie, une source thermale pourrait se révéler comme le plus ancien spa d'Europe.

"Ils recherchaient la beauté et produisirent 60 formes différentes de poteries et de figurines merveilleuses, pas seulement pour représenter des divinités, mais aussi par pur plaisir" a dit l'archéologue contemporain Julka Kuzmanović-Cvetković.
Une figurine néolithique qui montre une fillette en jupe courte et haut travaillé, a été découverte sur le site archéologique de Pločnik près de Prokuplje au sud de la Serbie, le 3 novembre 2007. De récentes excavations sur le site – appartenant à la culture Vinča qui fut la plus grande civilisation préhistorique – pointent vers une métropole à haut degré de sophistication, affichant un goût certain pour l'art et l'apparence.

Ressemblances avec d'autres cultures

Nous avons ensuite des traces d'une civilisation qui prospéra en Europe entre – 6000 et – 3500 et qui semble avoir bénéficié d'une longue période ininterrompue de paix. Les poteries Vinča de la "Vieille Europe", les artefacts et l'écriture montrent tous une immédiate ressemblance notable avec ce qu'on pensait être au départ une influence sumérienne Obeïd moyen-orientale antérieure. De plus, on soupçonne les cultures des Cyclades et de la Crète de posséder des liens artistiques et peut-être religieux étroits avec la culture Vinča. Il semble que ces deux cultures soient apparues à la suite du déclin de la Vieille Europe, et non sans hasard, à l'époque qui vit l'émergence de plusieurs autres civilisations importantes (Égypte, vallée de l'Indus, Europe de l'ouest, Malte, etc.).

Il n'y a qu'une différence minime entre la figurine de Vinča à gauche et celle de la période sumérienne Obeïd à droite

Plusieurs éminents archéologues de l'époque (tels Childe, Hood, Vlassa, Maccay) étaient convaincus, en vertu de la croyance erronée que les Sumériens étaient la "race mère", que la Vinča avait plus ou moins été influencée par Sumer ou qu'elle en découlait. À la surprise générale, la récente découverte de colonies Vinča plus anciennes a démontré tout à fait clairement que les événements se sont produits à l'inverse car les implantations de la Vieille Europe ainsi que son écriture, sa poterie, sa métallurgie et son style artistique "Obeïd" sont antérieurs d'un millier d'années à la première empreinte sumérienne, suggérant étonnamment que ce fut en fait la culture ouest-européenne qui influença le développement de Sumer.

Voici une courte vidéo sur les découvertes Vinča et leurs implications :


5 commentaires:

  1. Salut Apolline j'sais pas si t'as vu cet article de Vexman concernant la mise en scène de la mort de Joseph Ferdinand en 1914, ça pourrait être pas mal de le traduire car le passage est pas trop long là dessus :

    https://vexmansthoughts.wordpress.com/2017/01/20/was-gavrilo-princip-an-agent/

    Sinon grâce à Josh G, j'ai (re) découvert le forum "cluesforuminfo" et j'ai pu constaté le beau travail d'équipe entre les membres sur les "attentats" sur le sol français.
    J'ai enfin pu lever mes doutes. Et je pense que l'auteur Panamza est parfaitement au courant de ceci mais à cause de la justice, il ne peut le dire clairement, à contrario juste sous entendre sur plusieurs points des acteurs de crise et fausses victimes.

    Et pour conclure ce commentaire, la censure est telle maintenant que Youtube m'a bloqué ma vidéo 1h après sa publication, le titre était "florilège de photos truquées", je l'ai reposté en enlevant le tag "photo hitler truqué" et là rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Chutzpah, tu viens de me faire découvrir le forum cluesforum info, je mets le lien direct : http://cluesforum.info/

      Oui, j'ai vu l'article de Vexman sur Princip, mais pour l'instant je travaille sur la saga Citroën. Et Miles a déjà abordé le sujet. Mais ce sera peut-être pour plus tard.

      Je poste aussi le lien direct de ta vidéo sur les photos truquées :
      https://www.youtube.com/watch?time_continue=11&v=u4p-lS7mq7o

      A bientôt, n'hésite pas à poster les liens de tes vidéos ici.

      Supprimer
    2. Merci, j'en profite du coup pour laisser mon dernier montage :

      L'assassinat de JFK fut une mise en scène sans victimes (14 min)

      https://www.youtube.com/watch?v=zNX7Krzprww

      La première partie se concentre sur les faux attentats dans le monde y compris en France.

      Sinon aussi j'avais dit que je ne ferais pas de vidéo sur Napoléon IV mais finalement j'en ai tourné une vite fait sans montage mais c'est court (10 min)

      https://www.youtube.com/watch?v=JSTGqJraUeI&t=86s

      Supprimer
  2. Et si l'origine de ces différentes civilisations était tout simplement le Doggerland, cette partie de continent submergéeddfff au milieu de la Mer du Nord ?

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.