mardi 19 juin 2018

Anatoli Fomenko et la Nouvelle Chronologie de l'histoire selon Miles Mathis

J'ai publié deux articles, l'un en 2013 en deux parties (ICI et ICI) écrit par le joueur d'échecs Kasparov et l'autre en 2016, tous deux s'intéressant au sujet qu'aborde aujourd'hui Miles Mathis, la Nouvelle Chronologie. Petit rappel de cette théorie, telle que la présente Anatoli Fomenko :

"La Nouvelle Chronologie est une théorie de l'académicien russe Anatoli Fomenko, affirmant que la chronologie universellement admise des faits historiques — initiée par Joseph Juste Scaliger — est incorrecte. Elle se fonde pour cela sur les mathématiques par le calcul de la répartition quantitative dans le temps des citations de faits historiques dans les sources écrites de différentes époques. Une autre partie de l'analyse repose sur l'étude des ressemblances entre les toponymes de différentes langues. Cette théorie se fonde sur les idées de Nikolai Alexandrovich Morozov.

Selon Anatoli Fomenko, l'histoire antique ne serait qu'une vaste invention des Jésuites aux XVIIème et XVIIIème siècles. Le point de départ de cette théorie est l'idée que des textes ont été mal interprétés par les historiens : certains textes (exemple : les croisades et la guerre de Troie) sont considérés comme se rapportant à des périodes différentes, alors qu'ils parleraient du même sujet, mais rédigés par des auteurs différents et dans des langues différentes, avec toutes les modifications que cela entraîne (comme le nom des villes) : c'est ce qui aurait contribué à étendre l'histoire.

Anatoli Fomenko affirme que toutes les histoires prétendument anciennes de Grèce, Rome, Égypte, Chine ne sont que des réécritures tardives, effectuées à la Renaissance à partir du récit d’événements survenus en réalité au Moyen Âge », résume l’archéologue Jean-Loïc Le Quellec.

François de Sarre est l'un des premiers Français à relayer ces thèses en France. Il proposera une nouvelle chronologie dite « récentiste » qui sera publiée sur internet dans une première version en 2005. Son livre Mais où est donc passé le Moyen Âge ? - Le récentisme (corrigé, mis à jour et complété) sera par la suite édité chez Hadès en juin 2013.

Bon,  Miles Mathis est passé par là et il remet les pendules à l'heure...

Anatoli Fomenko et la Nouvelle Chronologie


Par Miles Mathis (première publication le 12 juin 2018)
Traduit par Apolline

J'ai reçu quelques demandes à ce sujet, j'ai donc finalement décidé d'en faire un court article. Il sera très bref car l'un des buts de ce projet est de faire perdre son temps à des gens comme moi. Je refuse de tomber dans le panneau.

Par bonheur, nous pouvons examiner ce projet sans avoir besoin de lire les assertions de la Nouvelle Chronologie. Il suffit d'étudier les gens et les institutions qui y participent pour constater que c'est un nouvel exemple d'opposition contrôlée. La première chose à remarquer, c'est que même si Fomenko a travaillé là-dessus pendant plusieurs décennies et bien que le monde scientifique ait considéré son travail comme un embarras majeur, il est toujours un membre reconnu de l'Académie des Sciences de Russie. Il est toujours directeur du département mathématiques de l'université de Moscou. Bien que les deux premiers volumes de sa Nouvelle Chronologie soient sortis en 1994, il a néanmoins été récompensé du prix national de la Fédération de Russie en 1996. Ses divers collègues scientifiques devraient donc être au courant du projet, d'accord ? Pourquoi le toléreraient-ils autrement ?

C'est ce qu'on voit actuellement dans la marge de Google quand on fait une recherche sur Fomenko. C'est un peu exagéré, n'est-ce pas ? Pourrait-il être un opposant plus évident ? Le message : ne remettez rien en question de l'histoire et n'allez pas non plus à l'encontre des médias officiels, sinon vous trouverez un gros cercle rouge autour de votre photo et les mots "attention désinformation". Le projet de Fomenko s'adresse directement à moi et à mes lecteurs, voyez-vous. C'est encore une tentative pour empoisonner l'eau du puits.



Nous assistons à la même chose avec son éditeur hollandais, Kluwer. Kluwer fait partie d'un énorme conglomérat international et Kluwer Academic Publishers appartient aujourd'hui à Springer. C'est un bel indice, car Springer est l'un des plus gros éditeurs de vulgarisation scientifique. Si vous cherchez sur internet des articles grand public sur un sujet scientifique, n'importe lequel, Springer apparait sur les dix premières pages. En 2015, ils ont fusionné avec Holtzbrinck, l'un des plus grands éditeurs mondiaux. Holtzbrinck détient 53 % de Springer et devinez qui possède les 47 % restants ? BC Partners, qui comprend Blackstone et Carlyle Group. Toujours intrigués ?

Demandez-vous donc pourquoi Springer, l'un des plus gros éditeurs de vulgarisation scientifique, publie aussi la Nouvelle Chronologie – qui est anti-conformiste au possible. La seule réponse possible : ils tentent de contrôler les deux côtés de l'affaire. Ils veulent pouvoir dénigrer librement leur opposition, comme avec la photo ci-dessus. Pensez-vous que Fomenko se plaigne de cette photo ? J'en doute. Cela fait partie du projet. Comme pour la Terre Plate, Fomenko est une opposition fabriquée.

Springer a été pris récemment la main dans le sac à publier de faux articles et à utiliser de fausses révisions par les pairs. C'est admis à Wikipédia. Pour la seule année 2015, Springer a dû retirer 64 articles qui avaient fait l'objet de révisions frauduleuses. On ne nous dit pas comment ce fut possible. Qu'est-ce qu'une révision frauduleuse ? De toutes façons, c'est encore une diversion, car en admettant un petit pourcentage de révisions frauduleuses, ils veulent nous faire croire qu'il existe une révision non-frauduleuse. Il n'y en a pas. Toutes sont frauduleuses. En clair, tout est truqué en faveur de la science dominante que possèdent, contrôlent et fabriquent des groupes d'investissement multi-milliardaires comme Blackstone… et plus particulièrement les individus qui sont derrière. La révision par les pairs n'est que du protectionnisme institutionnel et de la surveillance médiatique. Si vous êtes quelqu'un de vraiment extérieur comme moi, votre chance de recevoir une audience équitable de la part des médias officiels se réduit à zéro. Ce n'est pas une théorie ou une affirmation en l'air. Ma carrière toute entière en est la preuve. Mes lecteurs – qui sont aujourd'hui légions – en sont témoins et il n'est pas besoin de devoir les convaincre autrement. Ce serait comme tenter de convaincre des gens sensés que les banques ne falsifient pas les taux interbancaires ou volent les comptes de retraite ou que les grands événements sportifs ne sont pas truqués. Le monde entier est truqué et tout le monde le sait maintenant.

Alors, même si certains peuvent penser qu'il existe quelques grandes similitudes entre Fomenko et moi, je vais plutôt attirer votre attention sur nos grandes différences. C'est un mathématicien traditionnel, membre de tous les clubs et publié par la plus grande maison d'édition scientifique mondiale, elle-même filiale de l'un des plus gros conglomérats mondiaux. Pas moi… c'est un faux révolutionnaire marginal, alors que j'en suis un vrai. Voilà pourquoi je n'ai aucune affiliation institutionnelle, aucune promotion médiatique et que je suis en fait bien plus férocement contrecarré que tout autre. Pour ces seules raisons, n'allez pas imaginer un rapprochement entre Fomenko et moi. Il n'est pas non plus possible de nous accepter tous les deux. Vous devez faire un choix.

Je vous encourage aussi à lire la section de Wikipédia sur la publication du libre-accès en ligne de la page sur "Springer". On nous dit que Springer offre à ses auteurs de publier en "libre-accès" moyennant finance. Comme c'est gentil de leur part. Comme c'est révolutionnaire, vraiment. Mais rappelez-vous que je publie déjà mon travail en "libre-accès", n'est-ce pas ? Et je ne rétribue personne. J'ai bien manœuvré pour éconduire les cerbères, voilà pourquoi ils sont si furieux. Et aussi, mes articles sont mieux classés que ceux publiés par Springer ou d'autres sites, ce qui les rend encore plus furieux. Une bonne partie de mes articles sur la physique sont devenus très populaires, sans aucune aide de ces institutions, pairs ou éditeurs. Pourquoi ? Parce que j'ai de bonnes idées que personne d'autre n'a. C'est cela la vraie science, pas celle de ce club privé officiel.

La chose suivante que vous devez connaître, c'est que la Nouvelle Chronologie existe depuis longtemps en tant que projet. Fomenko ne l'a pas inventée, il a juste été choisi comme le faire-valoir de notre époque. La Nouvelle Chronologie a été impulsée par le faux révolutionnaire russe Nikolai Morosov, un agent du Renseignement des premières heures. Malgré son supposé renvoi de l'école secondaire, il était à 19 ans membre du Cercle Tchaïkovski, une couverture du Renseignement. Il rencontra Marx en 1880 et s'intégra à ce projet à Londres. Il revint en Russie en 1881 en tant que directeur de Narodnaya Volya, organisation politique bidon qui prévoyait d'assassiner les officiels du gouvernement. Ils auraient assassiné le tsar Alexandre II en mars de cette année-là, ce que j'avais déjà présenté comme un canular. L'histoire n'a ni queue ni tête. Vous remarquerez qu'aucun des membres de la Narodnaya Volya ne possède d'ancêtres. Ils ont des pages Wiki mais on ne nous donne pas leur parenté, ce qui est un gros signal d'alarme. Ce qui doit vous indiquer que ce sont encore des crypto-juifs menant de faux projets. Ils ont probablement existé sous de faux noms. Rappelez-vous que même Lénine était un faux nom. Tous ceux que nous avons précédemment étudiés en lien avec la Révolution Russe se sont avérés des Juifs et la plupart vivaient sous des noms d'emprunt.

Morosov pouvait être un Morrison. C'est ma supposition. Il aurait fait 25 ans de prison avant de s'intéresser à la "science". Croyez-le si vous voulez, mais pas moi. Voici un bel indice : saviez-vous qu'il aurait été emprisonné dans la forteresse Pierre- et-Paul de Saint-Pétersbourg ? C'est un fort en forme d'étoile.
Joli, hein ? C'était au départ la citadelle de la ville – construite par Pierre le Grand – et c'est aujourd'hui un musée et l'Hôtel des Monnaies. Elle appartient donc à des banquiers. Avant et après la Révolution Russe, on la dénommait la Bastille russe, mais c'était en fait une fausse prison. On nous dit qu'elle a hébergé à divers moments Gorki, Dostoïevski, Bakounine, Trotski, Tito, Kropotkin et Chernyshevsky, mais ils n'y ont jamais mis les pieds. Tout comme nous l'avons vu avec Manson, Kaczynski et de nombreux autres, ces gars n'ont jamais été en prison. Ils ont pu y aller occasionnellement pour des séances photos ou des interviews, mais comme à l'accoutumée, l'ensemble était un canular. J'ai relaté les cas de Gorki et Trotski dans mon article sur Lénine et je pourrai m'occuper des autres plus tard.

Voilà donc d'où vient Fomenko. Il est également utile de savoir que l'agent juif Gary Kasparov (vrai nom : Weinstein) a été embauché pour promouvoir la Nouvelle Chronologie. Ce qui devrait suffire à vous dégoûter si rien d'autre ne le fait. Et bien sûr cela nous remet en tête que même si Fomenko reste selon les dires "en dehors" de la question juive, il se débrouille néanmoins pour la contourner dans presque tous les cas. Wikipédia admet qu'il n'est généralement pas accusé d'anti-sémitisme. Mais bien entendu s'il avait vraiment eu une idée de génie, il le serait. Ayant lu mes articles, demandez-vous quelles sont les chances de pouvoir réécrire l'histoire en dévoilant toutes les fraudes importantes, tout en éludant la question juive ? J'ai montré que c'était tout simplement impossible. Croyez-moi, j'aurais préféré éluder moi aussi la question juive. Mais en chercheur honnête, je dois avouer que c'était impossible. Comme vous le savez, je l'ai un peu minimisée au début, mais avec les preuves qui s'accumulaient, j'ai cessé de le faire. Aujourd'hui je ne fais que rapporter mes trouvailles en laissant faire les retombées.

La généalogie de Fomenko n'est pas répertoriée mais nous savons que sa mère est née Markova. Voyez-vous ce que cela indique ? Le patronyme est par conséquent Markov, qui est une variante de … Marks/Marx. À mon avis, Fomenko et tous ceux qui travaillent à la Nouvelle Chronologie aujourd'hui sont des Juifs. Difficile à prouver, car leurs bio sont bien maigres et manipulées mais c'est ce que les indices portent à croire.

La chose suivante à connaître, c'est qu'étant mathématicien, Fomenko se spécialise dans la géométrie et la mécanique Hamiltoniennes. Ce qui m'intéresse bien sûr, car j'ai travaillé là-dessus. Lisez mes articles principaux qui démêlent le vrai du faux du système de Lagrange, car le Hamilton n'en est qu'une variante. Démontrer que le Lagrange et l'Hamilton sont des équations du champ unifié a été l'une de mes plus grands triomphes. J'ai prouvé que le champ de charge est inclus dans les deux équations, ce qui veut dire qu'elles ne sont pas que de la simple gravité. Au niveau quantique, elles sont également unifiées, bien que la chose importante là est qu'elles incluent la gravité. Je ne suis donc pas impressionné non plus par les travaux mathématiques de Fomenko. Bien qu'on le prétende l'un des experts mondiaux du système hamiltonien, et quoique ayant 20 ans de plus que moi, Fomenko n'a jamais vu que le Hamiltonien était une équation de champ unifié. Vous voyez donc que la Nouvelle Chronologie est une nouvelle manière de me viser. C'est une violente diversion non seulement sur les vrais problèmes des analyses historiques – ce que j'ai fait – c'est aussi une diversion de mes travaux sur la vraie science mathématique. C'est encore un projet qui détourne votre attention vers des problèmes fabriqués. Qui vous éloigne de la réalité.

Pour finir, certains m'ont dit par email que Fomenko était comme moi parce qu'il est à la fois scientifique et artiste.
Hum… Je me demande si l'on peut faire encore pire, vous ne trouvez pas ? C'est apparemment la vision du monde de Fomenko. Ce qui nous apprend comment fonctionne son esprit créatif. Il ne fonctionne apparemment pas comme le mien. En fait, je dirais qu'il est l'exact opposé du mien. S'il est l'ombre, je suis la lumière.

J'imagine que vous voyez pourquoi je n'aime pas être comparé à Fomenko. En fait, je pense maintenant que ceux qui ont attiré mon attention sur lui espéraient que j'allais faire un lien avec lui ou confirmerai l'une de ses découvertes. Ce qui leur aurait permis de me mettre dans une position inextricable. Ça n'a pas marché, d'accord ?

Vous répliquerez, "Si Fomenko travaille sur ce sujet depuis des dizaines d'années, comment cela peut-il être dirigé contre vous ? Vous ne travailliez même pas encore là-dessus à l'époque". Eh bien, ce n'était pas dirigé contre moi au départ. Ce n'était qu'un nouveau projet de diversion et d'opposition contrôlée. Il faisait partie du Projet Chaos mondial. Mais dès que je suis entré en scène, la Nouvelle Chronologie a été accélérée et orientée dans ma direction en espérant me piéger, mes lecteurs et moi. Très peu de gens ont entendu parler de Fomenko avant 2008 environ, mais maintenant on en fait la promotion comme jamais auparavant. Il est étrange que la Nouvelle Chronologie semble démarrer sa progression actuelle en simultané avec la Terre Plate – qui n'allait nulle part jusqu'à ce qu'on en fasse une lourde promotion ces dix dernières années. Mais que vous soyez ou non d'accord sur le fait que j'ai raison d'en faire une affaire personnelle, je recommande que vous, vous en fassiez votre affaire personnelle. Qui que vous soyez, ces conneries sont dirigées droit contre vous et ce n'est qu'une petite partie des attaques sans cesse plus nombreuses de propagande et de désinfo. Si me défendre ne suscite pas votre colère, soyez au moins en colère pour votre propre défense. Vous devriez être furieux qu'on mène ces projets contre vous.

16 commentaires:

  1. voila un article qui me fait douter enormement de Miles Mathis.Mais comme il dit toujours:ce n'est que mon oppinion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait sympa de développer. Merci.

      Supprimer
  2. Les colères de Miles Mathis sont toujours assez impressionnantes ! Car froides et réfléchies. Il nous invite à s'y glisser en douceur, ce n'est pas dans nos habitudes, pour nous protéger d'un ennemi bien caché qu'il tente de nous montrer au grand jour !

    Merci Apolline de ce travail de traduction sans lequel nous serions toujours de "braves couillons" ! ! !

    RépondreSupprimer
  3. Quand un Russe viens nous dire que toute l'histoire est fausse et que tout viens de Russie on peut déjà avoir un doute.

    RépondreSupprimer
  4. Que Miles se rassure, FURIEUX NOUS LE SOMMES! Puis nous transmuttons cette énergie en solutions de survie, dont une passion indomptable pour la VIE LIBRE, les ENERGIES LIBRES, et la sortie de ce cycle de scénarii vicieux sous l'égide de ce à quoi, de plus en plus, on s'attend...^^

    RépondreSupprimer
  5. Quand j'ai découvert le récentisme, je me suis fait à peu près toutes les réflexions qu'a faites Miles Mathis.

    Mais, il y a des choses qui sont quand même très bizarres avec les constructions anciennes. Ca n'est pas Fomenko qui parle de ça, mais plutôt Davidenko et en France, Ulrich Valromey. Déjà, il est clair que les pyramides égyptiennes ont été faites en béton. Il est impossible d'avoir des blocs aussi jointifs avec des pierres taillées avec des techniques primitives.

    Mais bien sûr, ça pourrait avoir été fait en béton il y a 4000 ans. C'est la thèse de Davidovits.

    Mais il est sûr que les monuments mayas et incas eux aussi ont été faits en béton. Et le problème, c'est que souvent, les blocs de pierre ont des formes tarabiscotées. C'est particulièrement le cas au Machu Picchu. On a des blocs qui sont parfaitement jointifs, mais avec des formes non rectangulaires ou même des coins à angles droits en plus ou en moins (genre tétris).

    On peut en voir ici : http://sweetrandomscience.blogspot.com/2015/05/le-mystere-des-murs-incas.html (note : c'est un site certainement mis en place pour contrer la théorie du béton, sous couvert "d'objectivité")

    Or, ça, c'est complètement aberrant. De quelque angle qu'on analyse le truc, ça n'a aucun sens. Si c'était des gens qui avaient taillé ces pierres avec des outils primitifs, ça serait absurde parce que ça aurait ajouté énormément de travail pour rien à ce travail déjà titanesque de faire des pierres parfaitement jointives. Si c'était des gens assez évolués pour faire du béton, ils auraient été rationnels et auraient coulé des pierres rectangulaires. Même chose si ça avait été une civilisation extraterrestre.

    La seule raison de faire ça, c'est clairement de se foutre de la gueule des gens ordinaires venant voir le site en montrant une chose absurde mais sans que les spectateurs ne soient capables de comprendre qu'il y a une truande. C'est le côté "je te balance l'arnaque dans ta gueule sans que tu ne sois capable de la voir" que les maitres du monde affectionnent tant. Là, tout d'un coup, ça fait sens.

    Donc, il est possible que le récentisme soit une arnaque pour cacher une vérité. Ça a bien été le cas avec Hitler. Il y a eu des livres qui sont sortis disant qu'Hitler était un agent d'influence. Mais en limitant les détails donnés, ou en mentant sur d'autres éléments (comme accepter la version officielle de la shoananas) ou en faisant aller sur plein de fausses pistes par ailleurs. Et là-aussi, c'était souvent le fait de types qui puaient l'agent d'influence à plein nez (et reprendre la version officielle de la shoananas est un fait caractéristique de ça), ce qui faisait que forcément, des gens un peu intelligents allaient s'en rendre compte et penser que ce qu'ils disent est faux et que la thèse en question est un truc pondu par les services secrets pour faire perdre du temps aux chercheurs de vérité. Donc, pour le récentisme, identifier les théoriciens du truc comme étant des agents pourrait ne pas être suffisant pour comprendre le fin mot de l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hexzane, merci de ton commentaire intéressant. Tu pourrais présenter tes arguments directement à Miles Mathis... Son adresse est sur son site, si tu te sens de le faire.

      Supprimer
    2. L'intérêt des formes tarabiscotées des pierres moulées est d'obtenir une plus grande resistance aux séismes. C'est pourquoi on les trouve à Machu Picchu mais pas en Égypte .

      Supprimer
    3. Il y a une autre théorie ou théorie complémentaire.
      Mise en oeuvre d'une science vibratoire , une connaissance des sons sacrés capable de ramollir les pierres pour réaliser des assemblages aussi improbables (de notre point de vue, nous qui avons tout oublié)

      Supprimer
  6. Merci pour cette nouvelle traduction de Mathis, j'avais vu sa publication sur son site et j'espérais la retrouver ici, vous m'en voyez ravi !
    Le récentisme et la nouvelle chronologie de Fomenko sont des sujets très intéressants mais extrêmement casses-gueules, parfaits pour lancer des polémiques houleuses en bonne société, j'étais curieux de comprendre l'avis de Miles là-dessus. Comme à son habitude, son avis est clair, net, et tranché : pour lui tout ça c'est du pipeau, et du gros.
    Ses constats sur les maisons d'édition et la marque latente de crypto-juifs ne m'étaient pas apparu jusqu'alors, et vu sous cet angle qui a l'air de se tenir, il est vrai que cela met un beau coup dans l'aile à Fomenko.
    Je serais pourtant plus réservé quand aux sujets d'études traités, qui comme lui semble débunker des grands pans de l'histoire, il est normal que des parallèles aient été fait entre eux deux.
    Comme on l'a fait remarquer plus haut, il est aussi vrai que l'on ne peut que se méfier de la source et de la finalité des critiques de ce récentisme russe.
    Une chaîne YouTube illustre et commente bien quelques-unes de ces études, "LaMiseàJour du Cerveau", mais on sent très souvent qu'elles tendent vers une forme de nationnalisme russe exacerbé, rendant un mérite culturel énorme à la Horde d'Or, aux principautés de la Rus' et autres Novgorod passées.
    Après ça n'empêche pas des remarque intéressantes, par exemple une des vidéos nommée "3 grands faux" parle en second lieu du tombeau de Toutankhamon, voulant prouver que Howard Carter est un faussaire doublé d'un charlatan, et la lecture de son Wiki irait bien dans ce sens.
    Il y a aussi des épisodes sur le tombeau de Jésus en Turquie qui sont très intéressants. Bref, beaucoup de matière à réflexions et à recherches.
    Selon Mathis, tout cela ne serait que perte de temps. Je trouve beaucoup de ses arguments pertinents, cependant je me demande, pour cette histoire de récentisme, si ce n'est pas encore une fois une technique d'épouvantail, de garde-fou.
    De glisser quelques vérités fines comme un cil au milieu de mensonges gros comme le poing, afin de les discréditer dans le lot.
    Saisissez-vous mon idée ?
    En tous cas merci encore pour ces traductions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense la même chose. Un récentisme cousu de fils blancs bien pratique pour discréditer d'avance toute contestation de la chronologie officielle.

      Supprimer
  7. La théorie est fondée sur l'astronomie, et les incohérences statistiques des archives historiques. Le récentisme est un débat sur les techniques et méthodes de datation, car aucune datation certaine n'est possible. L'hypothèse du récentisme affirme que la chronologie universellement admise des faits historiques est incorrecte. Le "social conditioning » est un moyen de contrôler les masses. En 1946, la ROCKEFELLER-FONDATION avait investi 139.000 $ pour donner une version officielle de la Deuxième Guerre mondiale qui, en fait, dissimulait que le régime nazi avait été entièrement édifié par les banquiers des Etats-Unis. Le système scolaire actuel des nations occidentales est également contrôlé ainsi que la plupart des organismes éditant des livres scolaires (Rothschild). La manipulation consciente et intelligente du comportement et de l'opinion des masses est un des éléments les plus important de la société démocratique. Ceux qui se servent de ces mécanismes sont la véritable puissance dirigeante de ce monde. Seulement des gens osent affirmer qu'ils pensent le contraire au risque d'être ridiculisés par d'autres qui ont subi un lavage de cerveau qui est la résultante des "programmes d'éducation" ce qui fit dire à un grand penseur "l'éducation utilisée à des fin de contrôle malintentionné, est la plus grande escroquerie de la matière inerte. Il est, cependant, tout aussi injuste et absurde de faire porter la faute à tous les juifs de ce dont les Rothschild sont coupables, de cette façon ils ont pu étouffer presque toutes les informations authentiques sur les banquiers internationaux et en faire un sujet tabou dans nos universités. Tout individu ou tout livre qui cherche à en savoir plus est aussitôt attaqué par des centaines de comités ou individus qui se trouvent dans tous les pays. Ils ne ne se laissent jamais détourner ni par la vérité ni par la logique de sa tactique parfaite de diffamation. Les mass media sont visiblement un des principaux instruments qui maintiennent les hommes dans la bêtise et l'ignorance. C'est la raison pour laquelle presque personne n'est au courant des véritables dessous de la politique, de l'économie et de la religion.
    Celui qui SAIT ne peut être manipulé, précisément parce qu'il sait.
    « Ils inventent l’Histoire, contrôle l’Histoire et effacent l’Histoire »

    RépondreSupprimer
  8. Juste cette petite note pour vous dire que le blog ne m'envoie plus vos commmentaires par email(un bug qui date de fin mai). Je dois donc aller vérifier dans l'administration pour les éditer, donc ne vous inquiétez pas d'un retard éventuel dans la publication.

    RépondreSupprimer
  9. Concernant la thèse de Davidovits, il dit que les pyramides ont été construites grâce au natron présent sur place. Pourquoi pas ?

    Le problème, c'est que la théorie du béton s'applique pour la plupart des autres monuments égyptiens qui se trouvent ailleurs qu'à Gizeh. Or, à ces endroits là, il n'y a pas de sources de natron. Donc, ces bâtiments n'auraient pas pu être construits à l'ère de l'Egypte antique, vu qu'ils n'avaient pas les moyens de transporter par bateau les énormes quantités de natron nécessaires (surtout en remontant le Nil).

    Donc, ces bâtiments ont forcément été construits à l'ère moderne, comme le disent Davidenko et Ulrich Valromey (par les soldats de Napoléons et ensuite, par les anglais).

    Un autre truc qui montre l'arnaque de l'Egypte antique, ce sont les vases parfaitement lisses en pierre dure (comme la diorite). On ne peut pas obtenir de tels vases en les sculptant. Et encore moins avec les techniques primitives supposées de l'époque. Ce sont forcément des vases en béton. Et ils ont donc forcément été faits à l'ère moderne, quand on a commencé à maitriser cette technique, dès le 18ème siècle. Et c'est valable aussi pour les statues égyptiennes, les sarcophages, etc.., en pierre dure.

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.