dimanche 18 mars 2018

YouTube en guerre contre les vidéos conspirationnistes... avec l'aide de Wikipédia


Google, par l'intermédiaire de sa plate-forme vidéo YouTube, engage une nouvelle démarche pour lutter contre les conspirationnistes. Risible et consternant d'utiliser wiki comme "parole d'évangile", après avoir lu les articles de Miles Mathis. Mais les gentils moutons seront satisfaits, on leur épargnera de réfléchir.

YouTube va livrer bataille aux vidéos "conspirationnistes" à l'aide de Wikipédia


Par Vigilant Citizen
Traduit par Apolline

YouTube affichera des liens vers Wikipédia et autres sites "se basant sur des faits" pour les vidéos qui traitent de "théories conspirationnistes".

Après la démonétisation de milliers de chaînes (dont beaucoup étaient gérées par des "truther" [remettant en question le 11/9] et des "conspirationnistes"), YouTube prend aujourd'hui de nouvelles dispositions pour combattre les vidéos indésirables. Le PDG de YouTube, Susan Wojcicki, a annoncé cette semaine que la plate-forme va bientôt afficher des liens vers des sites "se basant sur des faits" pour les vidéos conspirationnistes. Nommés "notes d'avertissement", ces bribes d'information renverront vers des articles "réputés" afin de contrecarrer les "canulars" et les "fausses nouvelles" (il faut mettre plein de guillemets pour souligner le vocabulaire tendancieux des médias de masse).
Voici comment cela va se passer : si vous faites une recherche en cliquant sur une vidéo conspirationniste parlant, par exemple, des chemtrails, YouTube renverra en même temps vers une page Wikipédia qui discrédite le canular. Une vidéo remettant en question l'alunissage d'humains pourra s'accompagner d'une page Wikipédia officielle sur la mission Apollo de 1969. Wojcicki dit que ne seront pour l'instant ciblées que les théories de la conspiration générant une "discussion importante" sur la plate-forme. "Notre but est de démarrer avec une liste de conspirations internet répertoriées où les discussions sont très actives sur YouTube".
Wired, "YouTube renverra directement vers Wikipédia pour lutter contre les théories de la conspiration"
Capture d'écran d'une note d'avertissement

Cette déclaration sort peu de temps après que YouTube a été accusé de répandre des vidéos sur une "théorie de la conspiration" concernant la fusillade de Floride. Au lendemain de l'événement, la vidéo la plus populaire sur YouTube parlait des acteurs de crise (David Hogg en particulier) qu'on voit à l'écran. La vidéo a été rapidement supprimée de la plate-forme.

Recourir à Wikipédia, un site encyclopédique bénévole qui se base sur des écrits, où tout le monde peut éditer, est un choix plutôt déconcertant. Alors que les lycéens et les étudiants universitaires ont interdiction de se servir du site en tant que source d'information en raison de ses problèmes de fiabilité, Wikipédia sera utilisé comme un site de "contrôle d'information" par YouTube. C'est peut-être parce qu'une majorité d'articles de Wikipédia nient totalement la plupart des conspirations. Bien que non officiellement annoncé, attendez-vous à voir Snopes [site anti-canulars, dans le style de HoaxBuster] comme autre "contrôleur d'information"… même si le site témoigne clairement d'un agenda en faveur de l'élite.

Même si la nouvelle mesure de YouTube autorise toujours à visionner des vidéos conspirationnistes, des sites comme Wired, propriété de l'élite, poussent déjà à interdire complètement les théories de la conspiration sur la plate-forme.
YouTube doit encore décider de clarifier des règles claires pour les cas où télécharger du contenu conspirationniste viole ses règles de communauté. Rien dans le règlement n'empêche explicitement les créateurs de publier des vidéos présentant des théories de la conspiration ou une information erronée, mais YouTube a quand même récemment supprimé des comptes diffusant des canulars.
– Ibid.
Inutile de dire que les grands médias se sont engagés ces derniers mois sur une pente glissante extrêmement dangereuse, où la démarcation entre "vérité" et "conspiration", "faits" et "fausses nouvelles" peut être déterminée arbitrairement par des agents extérieurs. Alors que les journalistes étaient les champions de la liberté d'expression et d'information, ils sont aujourd'hui de lâches écrivaillons qui applaudissent l'arrivée d'une police orwellienne de la pensée.

3 commentaires:

  1. Les prémices d'une guerre sont souvent annoncées par la mise en place d'un contrôle sur l'information.

    Je trouvais que 2017 sentait mauvais 2018 pue encore plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand un corps (social ?) commence à sentir très mauvais c'est qu'il est en pleine décomposition donc MORT !
      Réjouissons-nous donc en cette année 2018 avec l'arrivée du printemps ce n'est pas la guerre qu'il faut faire, cela nourrit les fournisseurs d'armes diverses !
      Le simple fait d'avoir installé Adblock par exemple , si tous les internautes le faisait que resterait-il ?
      Utiliser une boule d'Amour et la raccorder à l'Univers, celui hors de notre système solaire pollué par nos "bienveillants" maîtres, à plus d'impact qu'une grosse manif avec plein de CRS !

      Supprimer
  2. Video a voir absolument

    https://youtu.be/An-NCoprALE

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.