jeudi 1 mars 2018

Généalogie d'Hitler (par Miles Mathis) - 3ème partie

Il y aura une dernière partie après celle-ci.

Partie 1
Partie 2

Source

Traduit par Hélios

Voyons Rudolf Hess. C'est également ridiculement facile. Sa grand-mère maternelle est répertoriée sur Geni comme Adelheid Ferber. Ferber est un nom juif. Voyez la célèbre auteure Edna Ferber, reconnue comme étant juive. Elle a écrit "Géant" [dont est tiré le film avec James Dean], Cimarron, Show Boat. La mère d'Adelheid était une Gladitsch, probablement juive aussi. Nous trouvons aussi les noms de Munch, Richter, Hertel, Pröhl et Buhler. Hess se maria avec Ilsa Pröhl, également orthographié Proehl. Proehl est un nom juif. Voyez la page wiki de Friedrich Gutmann, ou nous le trouvons comme directeur de Pröhl et Gutmann, une grande banque d'Amsterdam après WW1. C'était aussi un grand collectionneur d'art. Son père avait fondé la Dresdner Bank et la famille était juive. Bien qu'on prétende qu'il s'était converti (sur wiki, on nous dit que son père Eugen avait abandonné le judaïsme), il aurait été assassiné à Theresienstadt par les nazis parce qu'il était un juif richissime, ce que nous devrions trouver suspect. À voir pour une autre fois.

Notez le nom Hertel. Ce devait être probablement Herzl, que nous avons vu plus haut. Ce qui voudrait dire que Hess était apparenté à Theodore Herzl, ce qui n'est pas du tout surprenant. La généalogie de Herzl ne remonte pas aussi loin (1745), mais par une autre coïncidence, la Hertel du côté de Hess se nommait Johanne Hertel. L'épouse de Herzl s'appelait Johanne Herzl.

Et pour le nom Richter ? Juif aussi. Une recherche sur "Richter juif" montre que des gens montent au créneau en hurlant que Sviatoslav Richter n'était pas juif. Mais il l'était. Il n'y a qu'à aller sur Geni et trouver sa grand-mère maternelle. Elle n'a pas elle-même d'ancêtres, mais ils disent bien qu'elle était une Reinke. C'est juif.




(…) Nous trouvons le nom Münch dans sa généalogie. Probablement juif aussi. Il est admis, par exemple, que la plupart des employeurs du peintre Edward Münch étaient juifs et qu'il descendait du peintre Jacob Münch et de l'historien Peter Andreas Münch. Une recherche sur "généalogie de Jacob Münch 1776" nous montre que sa mère était une Krefting et son épouse une Barclay. Sa grand-mère maternelle était une Arbien. Il descendait aussi des Felber, qui est une variante de Ferber (voir ci-dessus). Les Ferber étaient parents des Helmich. Tous ces noms sont juifs. Mais le plus gros signal d'alarme peut-être est le nom Barclay, qui à l'évidence n'est pas norvégien. Nous avons parlé de la banque Barclay, qui était à la fois Quaker et juive – le nom Quaker cachant les racines juives. Les Barclay faisaient du commerce d'esclaves à grande échelle en Jamaïque. Voici une gravure de David Barclay :
Ce n'est pas un nez vraiment anglais, d'accord ? Je doute aussi qu'il soit originaire de Norvège.

(…) OK, passons à Joseph Goebbels [ministre de la propagande].


On a fini ? Je peux partir ? Je me sens un peu nauséeux. Je préférais encore ces types en nazis malfaisants qu'en acteurs juifs. On s'appuyait au moins sur du solide. Pour démarrer avec celui-ci, je vous renvoie à cet article de 2016 sur The Guardian. La secrétaire de Goebbels, 105 ans [elle décèdera le 30 janvier 2017, à 106 ans], démarre l'interview avec ceci :
La seule chose qu'on puisse dire sur Goebbels est que c'était un acteur hors pair.
Ils postent une vidéo d'elle et cette citation sert de sous-titre. Ouah. Je vous recommande de le lire plusieurs fois et de noter la formulation précise. Elle ne dit pas "une chose", elle dit "la seule chose".

Elle dit aussi, "Il descendait les marches comme un petit duc". Et, "On lui faisait probablement une manucure tous les jours".

Plus loin, parlant de sa prestation au Palais des Sports de Berlin en 1943, elle dit,
Aucun acteur n'aurait mieux fait que lui pour métamorphoser un être civilisé et sérieux en un harangueur de foules vociférant.
Elle prend donc le temps de dire deux fois dans cette interview qu'il est un acteur.

Elle confirme aussi qu'il marchait en claudiquant. Je pense qu'il nous faudrait des images de film à ce sujet : était-ce une claudication ou juste un déhanchement de comédien ?

On trouve un autre indice sur cette page du Guardian. Notez que tout en bas il y a quatre liens complétant ce récit. Le dernier est un article de Roy Greenslade intitulé "Comment la propagande influença aisément les britanniques pendant la guerre". Le furent-ils vraiment ? Manière de parler ?

OK, maintenant passons à la généalogie. La première chose trouvée est que le nom de jeune fille de l'épouse de Goebbels [Magda] était Ritschel. Je vous laisse une seconde pour voir ce que j'ai vu… vous avez vu ? Souvenez-vous de Guy Ritchie ? Coïncidence, d'accord ? Je pense qu'ils sont tous deux en lien avec la famille Rich de la noblesse britannique. Ils ont tout expurgé autour de cette question, comme vous pouvez l'imaginer, il faudrait donc beaucoup de temps pour le prouver. Oskar Ritschel est un fantôme, ce qui rend les choses difficiles. Mais nous avons bien un Oskar Ritschel, marchand, qui est arrivé aux US en 1891. Encore mieux, nous trouvons un Ritschel sur cette page pour la famille Frankel. Il y a d'autres noms associés sur la même page comme Meyer-Halevi, Schloss, Guggenheim, Fischl, Brandeis, Wehle, Goldmark, Weisz, Wolf, Spiro et Dembitz. Oooh, ça pourrait dire quoi ? Qu'on nous emmène vers les influents rabbins de Prague des 17 et 18ème siècles, dont certains se nommaient Ritschel. Mais cela n'a presque plus d'importance, car Wikipédia admet maintenant que Magda Goebbels a été adoptée par son "beau-père" Richard Friedländer, "un magnat juif du commerce du cuir".

Ils admettent aussi ceci depuis cette année :
En 2016, il a été rapporté que Friedländer pourrait être le père biologique de Magda. La carte de résident de Friedländer, retrouvée dans les archives berlinoises, déclarait que Magda était sa fille biologique. La carte a été découverte par l'auteur Oliver Hilmes.
Ouah. Donc, dans tous les cas, le père de Magda était juif. Pourquoi ce récent changement dans l'histoire ? Probablement parce que quelqu'un a suggéré qu'il valait mieux laisser le nom de Friedländer porter le chapeau plutôt que celui de Ritschel. Ils voulaient éviter que quelqu'un fasse ce que je viens de faire – lier les Ritschel aux rabbins de Prague et donc aux Rich d'Angleterre.

Et pour la mère de Magda ? Elle est donnée comme une Behrend, mais aucun parent répertorié. Également juif. Voyez Isaac Behrend, un célèbre banquier juif qui a travaillé à la cour d'Auguste II le Fort, de Saxe. Voyez aussi Jeanne Behrend [ci-dessous], pianiste juive, protégée de Josef Hofmann.


Voyez aussi le général Hermann-Heinrich Behrend de la Wehrmacht pendant la seconde guerre mondiale, non admis comme juif, bien sûr, mais on ne nous la fait pas. Sa page wiki est très curieuse, car bien que lieutenant pendant la 1ère guerre mondiale et major général pendant la 2ème, sa "section carrière" ne mentionne que la première guerre.

Il y a aussi Geneviève Behrend, un autre agent secret évident. On ne sait rien de son enfance ni de ses parents, semble-t-il, bien qu'elle ait vécu jusqu'en 1960. Je suppose que ses archives ont été détruites pendant le séisme de San Francisco ou dans un incendie déclenché par des grenades. Elle débuta comme protégée de Mary Baker Eddy, tout aussi suspect. Puis elle passa à Abdul Baha et au bahaïsme [religion abrahamique] – une autre grande imposture, mais au moins cela la relie à Israël. Comme elle ne se sentait pas encore assez comblée dans le genre tordu, elle changea pour Thomas Troward et Mystic Christianity. C'est lui qui inspira le film de 2006, Le Secret, [le fameux film sur la pensée positive et la loi d'attraction] un vrai châtiment pour tout chercheur.

(…) Dans un de mes récents articles sur Mark Twain, nous avons découvert que la demi-sœur de Magda Goebbels s'appelait Ariane Tebbenjohanns, partie en Amérique pour épousa un espion nommé Sam Shepard [pas l'acteur contemporain]. Elle était la fille d'un richissime industriel de Düsseldorf. Qui était-ce ? Oskar Ritschel en personne, qu'on a vu plus haut. Son nom de jeune fille n'était donc pas Tebbenjohanns. Ce devait être son premier mari. Néanmoins, on admet qu'Ariane était très riche, ce qui veut dire bien sûr que Magda Goebbels l'était aussi. Nous pouvons donc supposer que Goebbels l'épousa pour son argent ou qu'il en avait déjà beaucoup – et probablement les deux. Mais cela contredit la bio, qui nous dit que le père de Goebbels, Fritz, était ouvrier d'usine. Comment le fils d'un ouvrier avec cinq frères et sœurs a-t-il eu les moyens de faire 6 ans d'études universitaires et d'épouser ensuite une jeune et riche jeune femme ? Il l'épousa en 1930 n'ayant rien fait d'autre jusque-là que de travailler pour les nazis. On ne s'enrichit pas en éditant des journaux et en faisant des allocutions gratuites pour un parti ouvrier. Elle ne l'épousa pas pour son physique. Ce n'était pas non plus pour son pouvoir. En 1928, le NSDAP [parti national-socialiste ou parti nazi] n'avait retiré que 2,5 % des votes. Vous me direz qu'il l'a épousée après les élections de 1930, mais ils s'étaient rencontrés et fiancés avant les élections. Le succès de ces élections ne pouvait l'avoir influencée. 
 
Une autre preuve, notez que sur la page wiki de Goebbels, ils la nomment Magda Quandt. C'est très étrange. Comme elle avait divorcé, son nom n'était plus légalement Quandt. C'était le nom de son ex-mari. Mais ils ne devraient pas non plus nous donner ce nom car cela signifie que nous pouvons retrouver le premier mari Quandt d'Ariane. Supposant qu'elle était une jeune femme super-riche, nous devons chercher un gars riche né avant 1900.

Ce serait Günther Quandt, né en 1881, dont le père, Emil Quandt, épousa la fille d'un millionnaire du textile et reprit la société. Günther avait donc 20 ans de plus que Magda. Les Quandt approvisionnèrent l'armée allemande en uniformes pendant la 1ère guerre. La famille Quandt était à l'époque l'une des plus riches d'Allemagne : leurs descendants figurent toujours parmi les 8 plus riches familles allemandes. Et nous trouvons en fait Magda Goebbels sur sa page, mon idée était donc la bonne. Son fils Herbert devint directeur de l'AFA, un fabricant de batteries, qui en 1890 faisait partie du conglomérat de la Deutsche Bank avec Siemens et AEG. Un rapport de 2011 concluait :

"Les Quandt étaient inséparablement liés aux crimes des nazis".

Mais nous savons maintenant qu'il y a un truc qui cloche. C'est quoi ?
Avant d'aller plus loin, je veux être sûr que vous compreniez ce que nous venons de mettre en lumière. Joseph Goebbels a épousé Magda Quandt en 1930, alors qu'elle avait 29 ans et lui 33. Son premier mari était milliardaire, l'un des cinq hommes les plus riches d'Allemagne – qui avait signé de gros contrats militaires. L'un de ses trois fils avait Magda pour mère : Harald Quandt. Elle est donc restée liée à cette famille après le divorce. Et nous sommes encore supposés croire que Joseph Goebbels était éditeur et orateur d'un parti ouvrier ? Cette ex-femme de milliardaire s'est tout d'un coup mariée au tribun plein d'avenir d'un parti ouvrier ? Dois-je vous rappeler que les ouvriers étaient les ennemis politiques des milliardaires ? Les Quandt sont réputés pour avoir utilisé une main-d’œuvre d'esclaves dans leurs usines. Voyez le documentaire allemand de 2007, Le silence des Quandt, diffusé sur une station de TV publique. Les Quandt n'auraient sûrement pas soutenu des crétins du parti ouvrier, n'est-ce pas ?

Je vous ai donné beaucoup de preuves dans de précédents articles que des milliardaires infiltraient et démolissaient les partis ouvriers depuis le début des années 1800. C'est ce qui s'est passé pour le marxisme et même chose pour le socialisme en Amérique. Ils fabriquaient simplement de faux partis ouvriers et c'est ce que nous voyons encore une fois ici. Le Parti Nazi a été construit de zéro par les agents des milliardaires. Comme Hitler, Goebbels est un agent très flagrant et je doute qu'il se soit même marié à Magda Quandt. L'ensemble fait maintenant penser à une pièce de théâtre – comme la secrétaire de Goebbels tentait de nous le dire. Magda jouait un rôle tout comme Joseph, et les enfants faisaient probablement partie aussi de la mise en scène.

Miles démontre ensuite que les Quandt étaient d'origine juive.

(…) Qu'en est-il de Goebbels lui-même ? Sa généalogie est expurgée au-delà de son père du côté paternel, ce qui est un signal d'alarme. Sa mère était une Odenhausen et sa grand-mère une Cörver. Nous trouvons ici les Odenhausen reliés aux Cossmann, Halfmann et Appel. Tous des noms juifs. Comment le sais-je ? Parce que c'est une page des archives tchécoslovaques sur l'holocauste. En cherchant Cörver, nous trouvons un article dans le American Jewish History Quarterly sur Neiman-Marcus par Don Cörver. Nous trouvons une Anna Cörver at Jweekly.com en 2011 qui fait sa communion juive. Et ainsi de suite.

Dans un précédent article sur Lénine, j'ai découvert que Goebbels était à ses débuts un protégé de Max Freiherr von Waldberg, admis juif, qui était son professeur en 1920 à Heidelberg. Ils admettent aussi que Goebbels était le protégé d'un autre enseignant, Friedrich Gundolf, également juif. Waldberg recommanda Wilhem von Schutz comme sujet pour la thèse de doctorat de Goebbels et c'est ce qu'il fit. Comme Schutz est un autre compositeur, cela colle avec l'un des thèmes ici. Cette personne est expurgée de tous les sites généalogiques et de Wikipédia, mais le wiki allemand nous dit que son père était un Jacob Schutz, élevé à l'aristocratie en 1803. Ce que vous pouvez ne pas savoir est que ce nom était au départ Schutzjude, signifiant juif protégé. Il a été raccourci plus tard en Schutz ("protégé"). C'est un nom juif courant aujourd'hui. 
 
(…) On nous dit que ces années-là, Goebbels était amoureux d'une juive, Else Janke, mais cela veut juste dire qu'elle lui servait de couverture à l'université
 
Ce qui suit est un autre gros problème pour les écrivains, car Goebbels est supposé avoir déjà écrit des trucs anti-sémites dans ses années de jeunesse. Et il n'eut pourtant aucun problème avec Waldberg, Gundolf ou Janke. Étrange. Je suggère que ces premiers écrits ont été trafiqués ensuite pour s'accorder au récit. 
 
J'en ai fini avec Goebbels, passons au dernier nom célèbre que j'aborderai ici : Heinrich Himmler. Son grand-père maternel était Franz Aloïs Heyder, nous retrouvons donc encore ce nom. Avec ces grand-parents on se heurte à un mur, mais on nous dit que la grand-mère était une Hofrichter. Nous sommes donc supposés croire que la mère de ce personnage célèbre ne savait pas qui étaient ses grand-parents. Sa grand-mère paternelle est donnée comme une Kein, par ailleurs expurgée. C'est probablement une manipulation de Klein. Nous trouvons cependant que son arrière-grand-père était un Hettinger, pas un Himmler, donc une nouvelle fois nous avons un nazi célèbre qui se cache derrière un faux nom. Il semble que le nom Himmler vienne de son arrière-grand-mère paternelle, mais pourquoi ? Wikipédia n'a rien à dire au sujet de cette étrangeté. 
 
[Ajout du 25 janvier 2017 : pourquoi cela a-t-il de l'importance ? Parce que cela veut dire qu'Himmler devait être un Hettinger. Ils le cachent pour la raison suivante : le roi du ketchup s'appelait H. J. Heinz, comme vous le savez sans doute. Ils admettent que Donald Trump est en lien étroit avec lui. Une Heinz a épousé un Trump il y a quelques générations. À peu près à la même époque dans la généalogie de Heinz, nous arrivons à un Johann Georg Heinz. Qui épousa Anna Henninger, fille de Nicholaus Henninger. Pouvaient-ils appartenir à la même famille ? Si oui, alors j'aurai relié Trump et Heinz à Himmler. En fait, ils sont liés, comme nous le voyons sur les pages pour la famille Oberst. Ces pages présentent un intérêt, car nous trouvons des liens vers de nombreux noms curieux, comme Lanza. Vous vous souvenez d'Adam Lanza [le présumé tueur de Sandy Hook en décembre 2012] ? Nous trouvons aussi des Schick, Ackerman, Görung (Göring), Hammer, Kaiser, Zimmerman, Braun, Hoffmann et Müller. Mais le premier signe d'un Henninger apparaît quand Elisabeth Oberst épouse Johann Henninger en 1825 à Unteröwisheim, Baden. Ils sont tous deux de cette ville. En 1849, Susanna Oberst se marie avec Jacob Hettinger de… attendez… Unteröwisheim, Baden. En 1851, Michael Oberst épouse Katarina Henninger, de nouveau à Unteröwisheim, Baden. Dans les années 1920, une Olga Obrist épouse un Edward Hedinger. Je soupçonne que ce sont tous des variantes du même nom, mais si ce n'est pas le cas, nous venons de lier les Henninger aux Hettinger par les Oberst. Ils sont de la même ville dans les mêmes années et sont reliés à toutes ces autres familles manifestement juives. Pour pimenter un peu, nous avons aussi les Göring, Braun et Hoffmann. Les Schick aussi. La grand-mère d'Hitler était une Schicklgruber, vous vous rappelez ? Donc nous avons non seulement lié Trump et Heinz à Himmler, nous avons lié Himmler à Göring, Braun et Hitler. On a l'impression qu'ils étaient tous cousins
 
On va me dire que j'ai lié les Henninger et les Hettinger, mais que nous n'avons pas de preuve qu'ils étaient les mêmes gens. Si. Nous venons de découvrir des Henninger dans la généalogie Oberst vivant à Unteröwisheim, Baden. Ils y sont parents des Müller. Bien, si nous allons sur la généalogie des Heinz, nous trouvons que le Henninger de son côté était de Kallstadt. Devinez quoi, Kallstadt est en Baden. Pas que ça, mais c'est à environ 30 km d'Unteröwisheim. Tous deux sont proches d'Heidelberg, l'un étant à environ 16 km au nord-ouest et l'autre à environ 16 km au sud. De plus, nous découvrons qu'Anna Henninger était l'épouse de Johann Georg Heinz I. Son fils, Johann Georg Heinz II s'est marié à Anna Müller. Nous trouvons la même chose avec la famille Hettinger d'Himmler, qui était aussi de Baden. Sur les pages d'Himmler, les Hettinger sont absents, mais nous pouvons faire une recherche sur Johann Hettinger pour compléter. Sur ces pages, nous les trouvons à Bofsheim ces années-là, à environ 30 km à l'est d'Heidelberg.]

[Je rappelle que Miles Mathis a déterminé l'ascendance juive de Trump. Voir ICI]

Et nous trouvons un énorme signal d'alarme sur lequel personne ne se soucie d'enquêter. Himmler fut nommé Heinrich en l'honneur de son parrain, le prince Heinrich de Bavière :

 

D'après Wiki [sur la page du prince de Bavière] :
"à Noël, les Himmler recevaient régulièrement la visite du prince et de sa mère…"
Je m'excuse, suis-je le premier à avoir jamais étudié l'histoire ? Quelqu'un aurait-il lu un jour cette phrase pour y trouver un sens avant moi ? Ce gars-là semble-t-il un parrain logique pour l'officiel d'un parti ouvrier ? Hello ! Il y a quelqu'un ici ? En passant, le lien de cette citation vient d'un certain Longerich, page 15.

Himmler faisait partie d'une association d'étudiants à l'université dont le président et plusieurs membres étaient juifs. Bien qu'on nous dise qu'il était déjà anti-sémite, cela ne semblait pas le déranger. Étrange. On nous dit qu'il tenta de poursuivre une carrière militaire, mais n'y réussit pas. Avec le prince et sa mère comme amis personnels, est-ce crédible ? Il intégra le parti nazi à 22 ans. 

 

Elle est tirée directement de la page wiki sur Himmler. C'est supposé le jeune Himmler dans son premier uniforme SS. Mais c'est un faux évident. Comparez les noirs de ses ombres aux noirs de l'arrière-plan : ça ne colle pas. La moindre analyse d'ombre détruit cette photo en 3 secondes. Et y est-il supposé porter la barbe, ou quoi ? Je ne savais pas que l'armée allemande autorisait les barbes. Ses insignes nous disent néanmoins qu'il est déjà général de brigade. Il ne me fait pas penser à un général de brigade, car il ne porte pas de veste. Les militaires d'aujourd'hui gobent-ils ceci ou ont-ils l'ordre de jouer le jeu partout dans le monde ?

À suivre.

10 commentaires:

  1. merci Hélios pour la traduction, vous nous faites une véritable aide à la compréhension. Car quand je lis Mathis en anglais je suis facilement perdue.
    2 réflexions
    1. la gravure de David Barclay est de profil, mais en regardant juste en dessous les photos de face de Joseph Goebbels, j'ai pensé immédiatement : il y a des points de ressemblances : le front, les yeux, la fore du visage le menton...
    2.en lisant cet article ce matin,https://www.ouest-france.fr/societe/justice/toiles-de-maitres-proprietes-de-luxe-et-ile-privee-la-fortune-surrealiste-des-wildenstein-5599085
    je me mets en mode Mathis et je m'interroge : crypto juifs? dynastie remontant au 19e siecel ou au 9e siècle??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton commentaire. C'est bien possible pour David Barclay et Goebbels. Concernant les Wildenstein, pas crypto-juifs, juifs tout court. Extrait d'un article du 21 août 2000 sur LesEchos.fr :

      En 1995 paraît un ouvrage consacré au pillage des oeuvres d'art par les nazis dans la France occupée. Son auteur, l'historien américain Hector Feliciano, y accuse nommément Georges Wildenstein, le chef de file des années 20, 30 et 40, d'avoir collaboré avec les autorités d'occupation pour sauver les fabuleuses collections constituées par lui-même et son père Nathan. Ces révélations font sensation. D'autant que les Wildenstein sont d'origine juive.

      En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/21/08/2000/LesEchos/18218-148-ECH_15--les-wildenstein.htm#0X0mTLVeg8peOlHY.99

      Supprimer
  2. Merci,pour ton travail.
    Désapprendre pour réapprendre. ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Un sacré acteur ce Goebbels en effet quand on pense que ses discours sur la juiverie internationnale sont encore largement repris par des sites comme DémocratieParticipative.

    Mais le pire c'est qu'il disait globalement la vérité là dessus. Quel comble !

    Au passage Hélios, il y'a pas mal d'articles courts que tu peux rependre d'Hexzane avant que tu prévoyais je suppose celui sur le D-Day.

    (grand merci pour ton blog Hexzane, t'aurais pu même écrire un livre là dessus)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aura une autre traduction de Mathis avant une éventuelle traduction du blog d'Hexzane.

      Supprimer
  4. Eh oui, ils disaient la vérité. Effectivement, c'est un comble. Mais comme c'était destiné à être une vérité officielle pendant une très courte durée, avant d'être présenté comme le mensonge absolu, ça ne leur posait pas de problème.

    Sinon, pour l’article sur le D-Day, c'est le seul que j'ai écrit en français avant de le traduire en Anglais. Donc, il doit manquer deux trois trucs parce que j'ai du faire deux ou trois adaptations lors de la traduction anglaise ; mais je peux l'avoir en version définitive en français en quelques jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Hexzane : Pour ma part, c'est d'accord pour le D-Day. Comme pour les débuts présumés de WW3, posterais-tu la traduction sur ton blog ? Je peux la reprendre et ensuite tu peux l'effacer, si tu veux garder l'article en anglais.

      Supprimer
  5. Bonjour , j aimerais vous posez une question car je suis un amateur d historique et j aime beaucoup votre démarche au non de la vérité ! voila enfaite je me suis mis en tete de faire des recherche sur hitler a savoir s il etais juif donc je lis regarde un maximum de video breff .Un je me rensigne sur les khasari et j ai lus un mot qui ma interpellé ashkenaze et j ai pas pus m empecher de faire le lien avec nazis ashk..NAZE ....NAZI donc je voulais savoir d apres vous il y avait lien c est un peuple convertit au judaisme et il se sont repandu en europe centrale j aimerais votre avis

    merçi .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miles Mathis en parle en fin de la 4ème partie.

      Supprimer
  6. bonjour ashkenaze nazi, aske NAZE...NAZI d apres vous il y as t il un lien c est troublant j aime beaucoup ce que vous faite au non de la verité une petit phrase il n y as que la verité qui blesse

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.