Bistro Bar Blog

jeudi 23 février 2017

Changement climatique, rien à craindre

Un petit rappel sous forme humoristique.


Changement climatique : rien à craindre

Par Pamela Klein
Traduit par Hélios

Cet article est une contribution du Comité Indépendant de Geoéthique dont l'intention est de présenter les problèmes du changement climatique d'une manière simple et compréhensible

Depuis plusieurs décennies, les médias et quelques personnalités publiques en vue (principalement Al Gore, ancien vice-président des USA et lauréat d'un prix Nobel pour avoir réussi à inspirer la terreur dans l'esprit de millions de gens) nous ont hurlé que nous sommes condamnés par le changement climatique ! Non seulement il change, mais c'est entièrement de NOTRE faute !

Nous, piètres humains, sommes aujourd'hui les vrais responsables via notre quête d'énergie bon marché et de voitures puissantes et sophistiquées en déversant ce gaz si horriblement polluant mais invisible dans l'atmosphère. C'est exact, vous exhalez ce "polluant" en lisant ceci. Le gaz dont je parle n'est rien d'autre que le dioxyde de carbone (du CO2) ! Si vous aviez fait attention à l'école primaire, vous auriez appris que tous les animaux ont besoin d'oxygène pour vivre. Les plantes ont besoin de dioxyde de carbone. Les animaux absorbent de l'oxygène et rejettent du dioxyde de carbone ; les plantes absorbent le dioxyde de carbone et rejettent de l'oxygène. [ce qui détruit aussi le mythe qu'il ne faut pas avoir de plantes vertes dans la chambre à coucher. Il faut simplement éviter les plantes fleuries à la forte odeur]

Voyez-vous clairement le processus ? Les animaux et les plantes donnent chacun ce qui est nécessaire à l'autre. Les plantes convertissent ensuite l'énergie du soleil (cette grosse boule de feu jaune dans le ciel) sous une forme que les animaux peuvent consommer. Oui, nous savons qu'il est stimulant de s'allonger au soleil en absorbant ces rayons bénéfiques, mais mieux vaut avoir sous la main un panier de sandwiches car vous aurez bientôt faim et aurez besoin de manger quelque chose au bout d'un moment. LES PLANTES SONT LES SEULES À POUVOIR RÉALISER LA PHOTOSYNTHÈSE ET CONVERTIR L'ÉNERGIE SOLAIRE EN NOURRITURE ASSIMILABLE PAR LES ANIMAUX.

Sans dioxyde de carbone, pas de plantes ; sans plantes, tous les animaux meurent de faim très vite. Les plantes ont besoin de dioxyde de carbone pour vivre et accomplir la photosynthèse, donc le dioxyde de carbone N'EST PAS un vilain polluant, il est au contraire le gaz de la vie ! Nous devons le chérir et ne pas essayer de convaincre les autres qu'il est la cause du réchauffement de la Terre. Le dioxyde de carbone constitue 0,04 % de notre atmosphère ; c'est une quantité minime, comparé à la vapeur d'eau, l'oxygène, l'azote et les autres gaz. En fait, non seulement le CO2 fait partie de notre air de manière infime, mais il augmente suite à une séquence de réchauffement, il ne la précède pas !


La vérité dérangeante du problème est que le CO2 n'entraîne pas de réchauffement de la Terre, il n'entraîne pas la fonte des glaciers et des calottes polaires et il n'y a pas de montée radicale du niveau de la mer. Une autre histoire effrayante est de déclarer que nos océans normalement alcalins vont se transformer en bains d'acide ! Ce n'est pourtant pas basé sur des faits. C'est tout à fait le contraire, car au cours de l'histoire géologique les espèces qui fabriquent des coques calcaires comme les palourdes, les huitres, les crevettes, les crabes et les homards, ainsi que les coraux, ont survécu pendant des centaines de millions d'années, même durant les périodes où le CO2 atmosphérique était bien plus élevé qu'aujourd'hui. C'est un exemple de l'énorme capacité de tamponnage des océans. Vous pouvez donc ignorer avec certitude la théorie de l'acidification des océans.

Le changement de climat est l'état normal des choses qui actionne le temps qu'il fait. Et qui crée le temps qu'il fait ? Notre soleil, pardi ! Quand le soleil est dans une phase chaude, la Terre se réchauffe ; quand le soleil passe en phase plus froide, la Terre devient plus froide ou même très froide. Les âges glaciaires surviennent durant les phases solaires froides. Nous sommes actuellement dans une période inter-glaciaire. Cette séquence d'événements est en activité depuis des millions d'années et les humains se sont débrouillés pour s'y adapter. Aujourd'hui, les hommes vivent partout sur Terre sauf en Antarctique. La Terre a été plus chaude dans des temps historiques et s'est aussi beaucoup refroidie. Les glaciers qui fondent en montagne sont les reliques du dernier âge glaciaire ; il est parfaitement normal pour eux de fondre. Leur fonte ne va pas causer une élévation du niveau de la mer et submerger New York, Londres, l'état tout entier de la Floride, les Maldives ou les îles grecques !

Depuis 1998, les températures mondiales sont restées stationnaires, pas d'augmentation mesurable. Mais vous savez déjà cela. Le niveau de la mer s'est élevé de l'ordre de quelques millimètres, mais non sous la forme d'une montée catastrophique menaçante comme prédit par les alarmistes. Vous le savez également. Si Manhattan ou les îles Fidji étaient régulièrement submergées, ce serait vraiment du nouveau ! Les médias le diffuseraient non-stop. Avez-vous vu quoique ce soit qui y ressemble ? Sérieusement, la prévision du temps est valable pour le court terme ; elle est à peu près correcte pour une semaine. Si les prévisionnistes ne peuvent prévoir avec précision ce que sera le temps dans deux semaines, pensez-vous vraiment que quelqu'un peut prévoir avec précision ce qui va se passer sur Terre dans 10, 20, 30 ans ou plus ?

Le bon sens nous donne un retentissant NON comme réponse ! Alors, détendez-vous, cessez de vous tourmenter pour le temps, vous ne pouvez le changer de toutes façons. Allez exhaler du dioxyde de carbone sur vos plantes d'intérieur et planifiez une escapade au bord de la mer parce que vous vous serez sûr d'y trouver une plage en arrivant.

5 commentaires:

  1. Ce n'est pas directement le CO2 qui pollue mais c'est l'effet de serre entraîné par le CO2 qui pollue...
    Pamela Klein ne le mentionne en aucun cas

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui produit le plus d'effet de serre c'est la vapeur d'eau !

    RépondreSupprimer
  3. "les plantes absorbent le dioxyde de carbone et rejettent de l'oxygène. [ce qui détruit aussi le mythe qu'il ne faut pas avoir de plantes vertes dans la chambre à coucher. Il faut simplement éviter les plantes fleuries à la forte odeur]"

    En fait, les plantes absorbent du CO2 et rejettent de l'oxygène durant le jour ; c'est la photosynthèse. Mais dans l'obscurité, c'est l'inverse : le plantes absorbent du O2 et rejette du CO2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attendais une réflexion à ce sujet. En effet les plantes rejettent du CO2 la nuit, mais en quantité si faible par rapport à l'oxygène qu'elles fournissent le jour que c'est négligeable. Voir ici cet article : https://jardinierparesseux.com/2016/10/08/oui-on-peut-garder-des-plantes-dans-la-chambre-a-coucher-la-nuit/

      Supprimer
  4. Bonjour Hélios,
    Moi-même, j'étais étonné que personne ne relève cette petite approximation (et je trouve qu'il y en a beaucoup dans ce texte) de Pamela Klein.
    Mais tout comme toi, je suis sûr que garder des plantes dans la chambre à coucher n'est absolument pas dangereux :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.