Bistro Bar Blog

samedi 19 décembre 2015

Sommes-nous obligés d'aider les gens ?


Quelques idées qui vont à l'encontre des croyances, en particulier celle de "l'amour inconditionnel" de tendance nouvel-âge qui veut qu'on s'oublie au profit des autres. La notion développée ici par Cammipham (dont le métier est stratège en marketing) concerne plus particulièrement le travail, mais on peut l'étendre à d'autres registres de la vie.

Pourquoi j'ai arrêté d'aider les gens
 et pourquoi vous devriez également
 le faire


Par Cammipham
Traduit par Hélios


Ma mère m'a appris à ne jamais donner de conseil non sollicité ni à tenter d'aider quelqu'un sauf s'il le demande. J'ai toujours pensé que c'était peut-être de l'insensibilité. En vieillissant, je me suis rendue compte qu'elle avait raison. Ma mère est l'une des personnes les plus bienveillantes que je connaisse.

La société insiste toujours sur la nécessité d'aider les gens. Ce que je fais aussi.

Il est dit qu'on doit apporter une aide inconditionnelle aux gens et au moment où ils s'y attendent le moins. Rien de tout cela n'est faux, bien sûr. Des actes de bonté gratuits peuvent changer dans de nombreux cas la vie d'une personne. Mais il y a toujours un revers à la médaille. Et il est essentiel de ne pas oublier l'autre moitié de l'impact de ce geste.


Tout n'est pas mauvais. De même, tout n'est pas bon. Il y a du bon dans le mauvais. Et il y a du mauvais dans le bon. Aider les gens n'est pas nécessairement la plus mauvaise idée. Mais ce n'est pas non plus la meilleure. Et voici les raisons pour lesquelles j'ai personnellement arrêté d'aider les gens et pourquoi vous devriez le faire aussi :

1. Arrêtez d'aider les gens qui ne méritent pas votre aide

Ce n'est pas toujours facile. On nous a appris que venir en aide aux gens est une bonne chose. Vous devez oublier cette croyance populaire.
"En vieillissant, vous découvrirez que vous avez deux mains, l'une pour vous aider, l'autre pour aider les autres." - Sam Levenson
Les créateurs de "start-up" demandent souvent de faire appel à mes lumières. Je sais combien il est difficile de gérer une start-up, j'en gère une moi-même. J'ai pourtant arrêté d'offrir mon savoir gratuitement.



On m'a souvent invitée dans le passé à boire un café uniquement pour faire appel à mes lumières. Si vous avez quelques millions de dollars à la banque à investir, récupérer mes idées gratuitement n'est pas acceptable, surtout si vous ne vous faites même pas l'effort de me payer le café.

On ne comprend pas que j'ai une famille à nourrir, des prêts à rembourser, des délais à respecter. On ne réalise pas qu'en prenant le temps de boire un café, il me faudra compenser ce temps perdu et rester à travailler jusqu'à deux heures du matin.

Si les gens n'imaginent pas que mon temps est précieux, alors je n'ai pas de temps à consacrer à ces personnes !

Si les gens ne se préoccupent pas de vous, vous n'avez pas à les aider. Ils ne méritent pas votre aide.

Maintenant, je donne simplement mon taux horaire et je quitte la place. Oui, c'est dur, mais cela facilite ma vie et me rend plus heureuse. Je suis davantage prise au sérieux. Si quelqu'un n'a pas de quoi se payer mes conseils, je propose habituellement un autre moyen d'échange.


Règle n°1 : Ne jamais rien offrir gratuitement.
Règle n°2 : Ne jamais oublier la règle n°1.


La prochaine fois que quelqu'un vous demande de parler gratuitement à sa conférence, n'acceptez pas avant d'avoir négocié au mieux. Si la personne ne peut se le permettre, demandez à avoir un stand gratuit, du temps pour promouvoir votre propre entreprise ou peut-être des tickets gratuits pour la conférence. Ce qui montrera si elle est sérieuse concernant votre présence à sa conférence. 

On cherchera toujours à vous exploiter si vous vous laissez faire. Vous n'avez pas le temps d'aider tout le monde, n'aidez que les gens qui méritent votre aide.

Rappelez-vous, la première personne qu'il faut aider c'est VOUS.

Si aider les gens vous rend malheureux, ne le faites pas. C'est simple.

Il faut parfois se montrer égoïste et passer avant tout le monde. Ignorez ce que la société vous presse de faire.

2. Arrêtez d'aider les gens qui n'apprécient pas votre aide

Ma plus grande faiblesse, c'est que j'aime aider les gens.

J'aide les gens, qu'ils me le demandent ou non. Mais vous ne savez jamais si ce genre de philosophie ne va pas se retourner contre vous.

Un ancien client à moi n'allait pas bien. Mon équipe a passé quelques jours à analyser toutes les données et tendances pour trouver où était le problème. Comme c'était hors contrat, je n'ai pas facturé. Nous l'avons fait parce que nous voulions le succès du client. Mon équipe a découvert de sérieux problèmes dans le modèle et la stratégie commerciale du client. Nous avons montré nos trouvailles au client et il nous a congédiés sur-le-champ.

Nous avons agi par compassion pour notre client. Nous lui avons dit ce qu'il ne voulait pas entendre. Nous avons perdu un client en essayant de l'aider. Et pour finir, il nous a détesté pour avoir donné notre opinion de professionnel.

Le meilleur moyen de se faire un ennemi de son ami est de lui offrir un conseil qu'il ne veut pas entendre.

Quand j'offre mon aide, je souhaite réellement aider. Mais très souvent, les gens ne sont pas prêts à accepter mon aide. C'est normal. Tout changement demande du temps et la plupart des gens ne veulent pas changer.

Vous ne devez pas offrir vos services si les gens ne sont pas préparés à les recevoir, sinon ils pourraient revenir un jour en vous rendant responsable de leurs problèmes.

J'ai arrêté d'aider les gens qui ne veulent pas de mon aide. Moins de drames, plus de temps pour moi.

3. Arrêtez d'aider les gens si vous n'en êtes pas capable à 100 %

C'est le point le plus essentiel. Offrir d'aider quelqu'un si vous n'êtes pas apte à le faire, c'est NON. Je l'ai fait un certain nombre de fois et je le regrette encore aujourd'hui.

Il y a quelques années, mes parents sont partis à l'étranger et ils m'ont demandé de m'occuper de leur maison. Je ne sais pas du tout comment on arrose les plantes. J'ai versé beaucoup trop d'eau sur certaines et trop peu sur d'autres. Un mois plus tard, au retour de mes parents, toutes les plantes étaient mortes. Si je ne leur avais pas offert mon aide, quelqu'un qui sait comment prendre soin des plantes aurait pu le faire et les précieuses plantes de mon père seraient encore en vie aujourd'hui. Ils ne m'ont plus jamais laissé toucher de nouveau une plante.

Aider les gens quand vous n'en avez ni les compétences ni le temps fera plus de mal que de bien.

Offrir son aide en faisant du mauvais boulot fera plus de mal que de bien. C'est comme d'être aveugle et d'apprendre à quelqu'un comment peindre. Vous faites rater des opportunités de trouver une meilleure aide. Votre gentillesse peut heurter aussi les gens dans certaines circonstances. L'une des manières les plus facile de détruire une relation est d'offrir une aide qu'on ne peut satisfaire.

Au bout du compte, tout peut être bon comme mauvais. Nous devons tous faire notre possible pour trouver le juste équilibre entre les deux.

Réfléchissez toujours très soigneusement avant d'offrir votre aide à quelqu'un. C'est peut-être aller sinon au-devant d'une perte de temps, d'argent et risquer de rompre une relation qui vous est chère (qu'elle soit personnelle ou professionnelle).

Un acte de bonté gratuit peut changer la vie de quelqu'un, mais aussi la détruire.

13 commentaires:

  1. Sensationnel, que des vérités dites là !
    Merci Hélios, et à tous ceux qui lisent ou ont lu, prenez en de la graine !
    Aidez les autres... QUE S'ILS LE DEMANDENT... si, ils sont en "problème" c'est que leur être a quelque chose à apprendre... c'est qu'ils ont commis des erreurs par rapport au système des lois cosmiques,(on n'y échappe pas) si on agit, ou que l'on s'investi à leur place,(n'attendez aucun merci, ni reconnaissance... même si vous ne le faites pas pour) ou on les "dirige" avec des conseils (qu'ils ont ou pas demandé) ils n'apprendront RIEN.
    Cela s'appelle aussi donner des perles à des "cochons" ! J'en sais quelque chose sur ce système...
    Et pendant ce temps, votre être n'apprend rien, hors vous êtes dans le ici et maintenant afin d'augmenter votre compréhension des lois cosmiques, qu'il vous faut impérativement appliquer, afin que votre âme évolue en ces mêmes lois.
    Vous n'avez pas le droit de faire des ingérences dans la vie des autres.
    Toutes les religions (je dis bien TOUTES) en font avec en plus, une honteuse manipulation...!
    hors sujet ; ce site peut plaire - lien en exemple, voir le site ;-)
    http://www.calendrier-lunaire.fr/calendrier/decembre-2015/

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Danysis
    Très beau et vai commentaire. Rien à ajouter.
    Donc je nai rien à dre de plus...
    Merc Hélios ! Le lien de Daysis donné mérite d'être connu.

    RépondreSupprimer
  3. Le tàijítú, symbole du yin-yang, n'a rien à voir avec le bon et le mauvais : c'est un symbole de la voie, du chemin, c'est un symbole sexuel, le symbole de l'Arcane AZF.
    C'est l'union sexuelle CHASTE de l'homme avec la femme.

    Le Yin, représenté en noir, est le principe féminin.
    Le Yang, représenté en blanc, est le principe masculin.

    Le point noir dans le blanc est l'aspect opposé de l'Être, présent mais non exprimé, sous la forme des seins atrophiés chez les hommes.
    Le point blanc dans le noir est l'aspect opposé de l'Être, présent mais non exprimé, sous la forme d'un pénis atrophié appelé clitoris chez les femmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut voir beaucoup de symboles dans le yin-yang, ce que fait l'auteur de l'article.

      Supprimer
    2. > On peut voir beaucoup de symboles dans le yin-yang
      Ben non..., et ç'est ça le problème.
      Il y a le sens authentique, ésotérique, exact, et les sens et les interprétations fantaisistes. Ce n'est pas une question mentale, d'opinion, ou de point de vue, mais d'éveil de la conscience et de connaissance de la Gnose Éternelle.
      C'est le même symbole que l'étoile de David : l'union de deux triangles : le triangle qui descend (l'eau pour l'homme) UNI avec le triangle qui monte(le Feu pour la femme).
      Tant qu'on a pas reçu la Gnose Éternelle, que l'on est pas devenu soi-même un Initié, et qu'on a pas un tant soi peu éveillé la conscience, je l'affirme avec solennité et insistance : il est TOUT À FAIT VAIN et ABSURDE de vouloir comprendre les symboles. Le faire, malgré tout est de l'arrogance et de la stupidité qui s'ignorent. ;)

      Supprimer
    3. Voir l'étoile d'Auronbindo :
      Le triangle descendant représente Sat-Chit-Ânanda.
      Le triangle ascendant représente l'aspiration et la réponse de la matière sous forme de vie, de lumière et d'amour. A la jonction des deux, le carré central est la réalisation, la manifestation parfaite, dont le centre est l'Avatâr du Suprême - le lotus. Les ondes de l'eau, à l'intérieur du carré, représentent la multiplicité, les différents plans de la création.

      Supprimer
    4. faute de frappe à Aurobindo

      Supprimer
  4. pour moi cet article ne fait qu'enfoncer desz portes ouverts.......et faire cohabiter le tao avec le bien/mauvais me dérange un peu

    xavier

    RépondreSupprimer
  5. à Myo ;-) merci
    à Xavier, certains ne voient pas les "portes" ouvertes... et nous devons être tolérants pour les aveugles ou les non érudits (impossible de l'être dans tout ! ) quant au bien ou au mauvais, cela est une déformation faite par les religions... seule existe la Loi Cosmique, (ou les lois) l'humain est libre de l'appliquer comme il l'entend, il y a dans l'acte de son choix, automatiquement une conséquence, sans parler des autres qui en découleront. Le Tao, le confucianisme , le Bouddhisme ( j'en passe ), sont un mode de penser axé sur la connaisse plénière de ce que nous appelons la sagesse ! Et cela par rapport à l'application correcte des Lois Cosmiques.

    RépondreSupprimer
  6. Eh tous vous aimez bien vous compliquer la VIE UNE et INDIVISIBLE Non ?
    Sur terre elle est composée de 3 plans séparés et indissociables (physique, énergétique et spirituelle ,pour ceux qui aurait des doutes !)
    Le TAO ou toute autre représentation visuelle n'est destinée qu'à permettre au plus grand nombre d'approcher d'une Connaissance de lUnivers.
    En écrivant ceci je vais à l'encontre de la reneur de l'article traduit par notre amie HÉLIOS :
    Sommes-nous obligés d'aider les gens ?
    et les :
    Règle n°1 : Ne jamais rien offrir gratuitement.
    Règle n°2 : Ne jamais oublier la règle n°1.

    Alors j'attends vos remerciements ! ;))

    RépondreSupprimer
  7. HiHiHi, mille mercisssss NED ! Gaffe à toi, papa Noël , vu ton comm. va t'il t'offrir un cadeau ? Gratuit pour toi en plus ! hihihi ;-)
    Mais oui, que diantre, mille sabords, tu as raison... quoi que... parfois, on "s'aide soi même" (ça c'est chouette) en aidant les autres...!
    Sache que j'adhère à ce que tu dis là, après avoir fait comme beaucoup, l'expérience ... d'offrir (c'est bientôt Noël) des perles à des cochons humains j'entends bien - hein !
    en HS - (même problème pour le lien)
    http://danysis.blogspot.fr/2015/12/la-creche-de-noel-joli-mensonge.html

    RépondreSupprimer
  8. On offre avec son âme, avec son coeur..il n'y a pas d'obligation

    http://www.feroce.co/fosse-de-bitume/

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.