Bistro Bar Blog

samedi 21 novembre 2015

Dossier espace (partie 6 et fin)

Suite de l'analyse de Jack White sur les photos de la lune.



Voici ma conclusion : C'ÉTAIT IMPOSSIBLE.

La chose ne se résume pas uniquement à l'étude des photos à la recherche d'indices de trucage, bien que j'ai examiné toutes les photos disponibles pendant plus de trois ans (et découvert bien des anomalies). Très simplement, il s'agit d'une étude connue de nombreuses entreprises… UNE ÉTUDE DE TEMPS ET MOUVEMENTS. La question élémentaire est : était-il possible de prendre le nombre connu de photos (d'après les archives de la NASA) dans les délais disponibles (d'après les archives NASA) ? Mais avant que vous ne lisiez mon étude, vous avez besoin pour la comprendre d'avoir quelques informations de base sur les missions Apollo :

1. Sur les sept missions Apollo pour mettre "des hommes sur la lune", six furent déclarées "réussies". (celle d'Apollo 13 fut "interrompue")

2. Chacune des six missions réussies fit atterrir deux astronautes "sur la lune" dans un engin léger que la NASA avait nommé au départ Module d'Excursion Lunaire (en anglais LEM, raccourci ensuite en LM), le supposé appareil qui n'a jamais eu l'opportunité d'un test d'alunissage. Mais il a aluni et décollé six fois avec un "succès" spectaculaire pendant les missions Apollo 11 et 12, et 14 à 17… alunissant même une fois à 60 mètres de la cible pré-sélectionnée.

Le LEM Apollo 16

3. Deux astronautes conduisaient le LEM à la surface de la lune pendant que l'autre restait en orbite dans le Module de Commande et de Service (CSM) en attendant leur retour.


4. Durant leur activité extra-véhiculaire (en anglais EVA), l'exploration de la surface lunaire, chacun portait une encombrante combinaison spatiale avec des gants épais, limitant grandement la mobilité. Ils portaient un gros et lourd sac à dos, le Life Support System contenant un réservoir d'oxygène et un système de circulation d'eau et d'air conditionné qui injectait de l'eau réfrigérée dans la combinaison pour contrecarrer les températures élevées de la situation lunaire. L'équipement servait à déshumidifier, enlever le dioxyde de carbone et fournissait toutes les autres fonctions nécessaires pour survivre aux difficiles conditions dans les combinaisons.

5. L'objectif principal des six missions était la réalisation de projets de RECHERCHE SCIENTIFIQUE par les deux astronautes. La plupart des projets, dont le nombre était d'une demi-douzaine environ à chaque mission, furent remarquablement similaires pour les six missions. Toutes ces expériences scientifiques impliquaient de déballer l'équipement en le sortant des compartiments de rangement, de l'assembler, de le transporter vers son emplacement, de l'installer et ensuite de faire les expérimentations. Comme vous pouvez l'imaginer, chacun de ces projets de recherche demandait une bonne partie du TEMPS des deux hommes lors de chaque expérience.

6. Un autre projet majeur en dehors des expériences avec matériel était l'étude géologique, où il fallait partir à la recherche de spécimens différents de roches et de sol dans divers endroits, en documentant et en ramassant des échantillons pour les ramener sur terre. Ce qui occupait manifestement beaucoup de leur TEMPS.

7. Un TEMPS considérable était nécessaire pour "les petites corvées domestiques". Après l'alunissage, le LEM devait être inspecté pour s'assurer qu'il n'avait pas été endommagé. L'équipement de communication pour la mise en contact avec la Terre devait être installé et mis en fonctionnement, y compris les antennes de radio et de télévision et les caméras. Le drapeau américain était planté dans la poussière lunaire à chaque mission. Tout ceci se faisait avant le démarrage des expériences. Oh, et n'oublions pas la cérémonie du dialogue avec le président Nixon pendant Apollo 11. 

8. Les trois premières missions obligeaient les astronautes à marcher vers chaque lieu d'expérience. Les trois dernières furent munies du Lunar Roving Vehicle (LRV) pour se déplacer vers des emplacements lointains à des kilomètres du LEM. Le LRV partiellement pré-assemblé était attaché à l'extérieur du LEM. Ses roues étaient repliées. On descendait le rover manuellement à la surface de la lune et on tournait les roues pour les positionner. Il fallait ensuite équiper le véhicule avec un considérable matériel extrait des rangements du LEM. Curieusement, il n'existe pas une seule photo dans le domaine public d'astronautes en train d'assembler et d'équiper le LRV. Les rovers alimentés par batterie avaient une vitesse maxi d'environ 13 km/h, juste légèrement plus rapide que la marche… tout à fait comme une voiturette de golf. Pendant les déplacements en LRV, les deux hommes conduisaient et pendant le voyage n'avaient pas l'opportunité de prendre des photos. De même, le temps pris pour l'assemblage du rover n'était pas utilisé pour photographier. Bien que je n'ai trouvé aucune durée donnée par la NASA, il est certainement raisonnable de penser qu'il fallait au moins une heure pour décharger, assembler, équiper et tester le rover ?

9. Presque accessoire aux principales tâches des astronautes, il y avait la PHOTOGRAPHIE. Chaque astronaute avait son propre appareil. (excepté pour l'activité extra-véhiculaire d'Apollo 11) C'était un Hasselblad de format carré de fabrication spéciale. Il était monté sur un support sur la poitrine de l'astronaute. Ce dernier devait régler manuellement la vitesse d'obturation et les ouvertures tout en portant de volumineux gants pressurisés et sans pouvoir voir les contrôles. Les appareils n'avaient PAS DE VISEUR, donc l'astronaute pouvait juste deviner ce qui était photographié. Chaque appareil possédait un gros magasin de film contenant plus d'une centaine de poses. La pellicule (surtout du film couleur Ektachrome) avait une très étroite plage d'exposition, ce qui nécessitait une ouverture et des réglages d'obturateur PARFAITS, parce que selon la NASA, les appareils n'avaient pas d'exposition automatique. 

L'appareil photo Hasselblad installé sur la poitrine des astronautes.

10. Il est important de savoir que même si chaque homme avait son propre appareil, ILS NE LES UTILISAIENT PRESQUE JAMAIS EN MÊME TEMPS. Habituellement, l'un d'eux en photographiait un autre réalisant une tâche. Donc le fait d'avoir deux appareils NE SE TRADUISAIT PAS PAR DEUX FOIS PLUS DE TEMPS POUR LA PHOTOGRAPHIE, comme on peut le déduire. Maintenant que vous avez une idée des missions, voici ma découverte de l'excessif zèle de la NASA, dissimulé avec succès jusqu'à aujourd'hui.

UNE ÉTUDE DES TEMPS ET MOUVEMENTS

Pendant plus de trois ans j'ai réuni et analysé presque toutes les photos importantes des missions Apollo. Ces photos officielles sont facilement consultables et téléchargeables sur les multiples sites de la NASA. J'ai remarqué récemment qu'elles prenaient plusieurs gigabits de mémoire sur mon disque dur externe, j'ai donc commencé à les organiser et à supprimer les doublons. J'ai fait une grossière estimation du nombre de photos Apollo et était stupéfait d'en avoir des milliers !

J'ai visité plusieurs sites officiels de la NASA pour trouver COMBIEN DE PHOTOS ONT ÉTÉ PRISES sur la surface lunaire. Étrangement, la NASA ÉVITE presque totalement ce sujet. Deux jours de recherches de documents et de texte furent infructueux. Mais le Lunar Surface Journal, l'un de ses sites, fait une liste de toutes les photos avec leurs numéros de dossier. J'ai donc entrepris de faire un réel comptage de toutes les photos prises par les astronautes PENDANT L'ACTIVITÉ EXTRA-VÉHICULAIRE (EVA), le temps passé à la surface en dehors du LEM. 

Voici mon nombre total de photos EVA pour les six missions :
Apollo 11........... 121
Apollo 12........... 504
Apollo 14........... 374
Apollo 15..........1021
Apollo 16..........1765
Apollo 17..........1986

Donc 12 astronautes ont pris pendant qu'ils étaient à la surface de la lune un TOTAL de 5771 vues. 

Cela m'a semblé excessivement important, sachant que leur TEMPS à la surface lunaire était limité et que les astronautes avaient BIEN D'AUTRES TÂCHES QUE LA PHOTOGRAPHIE. Je suis donc retourné sur le Lunar Surface Journal pour savoir combien de TEMPS était consacré à l'ensemble des tâches scientifiques, AINSI QU'À LA PHOTOGRAPHIE.

À la différence du nombre de photos, cette information est aisément disponible : 

Apollo 11.....1 EVA [activité extra-véhicule] .....2 heures, 31 minutes......(151 minutes)
Apollo 12........2 EVAs.....7 heures, 50 minutes......(470 minutes)
Apollo 14........2 EVAs.....9 heures, 25 minutes......(565 minutes)
Apollo 15........3 EVAs...18 heures, 30 minutes....(1110 minutes)
Apollo 16........3 EVAs...20 heures, 14 minutes....(1214 minutes)
Apollo 17........3 EVAs...22 heures, 04 minutes....(1324 minutes)

Le total des minutes sur la lune s'élevait à 4834.

Le nombre total de photos prises était de 5771.

Hummm… Cela équivaut à 1,19 photo prise CHAQUE MINUTE du temps passé sur la lune, SANS TENIR COMPTE DES AUTRES ACTIVITÉS. (Cela exige de prendre 1 PHOTO TOUTES LES 50 SECONDES!) Voyons ces autres activités pour savoir combien de temps devrait être déduit du temps disponible pour la photo :

Apollo 11…. Inspecter le LEM pour dégâts, hisser le drapeau, déballer et déployer l'équipement radio et télévision, mettre en service la caméra TV (panoramique de 360°), établir contact avec la Terre (compris la cérémonie du dialogue avec président Nixon), débarquer et ouvrir les nombreuses caisses pour expériences, trouver/documenter/ramasser les 21,600 kg d'échantillons de roches lunaires, marcher vers divers endroits, conclure les expériences, retourner au LEM.

Apollo 12…. Inspecter le LEM pour dégâts, hisser le drapeau, déballer et déployer l'équipement radio et télévision (passer du temps à tenter de réparer la caméra TV défectueuse), établir contact avec la Terre, débarquer et ouvrir les nombreuses caisses pour expériences, marcher vers divers endroits, inspecter le Surveyor 3 non habité qui a atterri sur la lune en avril 1967 et récupérer des parties du Surveyor. Déployer le paquetage ALSEP [Apollo Lunar Surface Experiments Package]. Trouver/documenter/ramasser les 34,290 kg de roches, conclure les expériences, retourner au LEM. 
 
Apollo 14…. Inspecter le LEM pour dégâts, hisser le drapeau, déballer et déployer l'équipement radio et télévision et établir contact avec la Terre, déballer et assembler le chariot pour le transport des roches, débarquer et ouvrir les nombreuses caisses pour expériences, marcher vers divers endroits. Trouver/documenter/ramasser les 42,760 kg de roches, conclure les expériences, retourner au LEM. 
 
Apollo 15…. Inspecter le LEM pour dégâts, hisser le drapeau, déballer et déployer l'équipement radio et télévision et établir contact avec la Terre, déballer/assembler/équiper et tester le LRV électrique à 4 roues motrices et le conduire sur 27 km, débarquer et ouvrir les nombreuses caisses pour expériences (doubler la charge scientifique des trois premières missions). Trouver/documenter/ramasser les 76,550 kg de roches, conclure les expériences, retourner au LEM (Le LRV ne roule qu'à 13 km/h).

Apollo 16…. Inspecter le LEM pour dégâts, hisser le drapeau, déballer et déployer l'équipement radio et télévision et établir contact avec la Terre, déballer/assembler/équiper et tester le LRV électrique à 4 roues motrices et le conduire sur 25 km, débarquer et ouvrir les nombreuses caisses pour expériences (doubler la charge scientifique des trois premières missions, y compris une nouvelle caméra à ultraviolet, mettre en service la caméra à UV), Trouver/documenter/ramasser les 94,300 kg de roches, conclure les expériences, retourner au LEM (Le LRV ne roule qu'à 13 km/h).

Apollo 17… Inspecter le LEM pour dégâts, hisser le drapeau, déballer et déployer l'équipement radio et télévision et établir contact avec la Terre, déballer/assembler/équiper et tester le LRV électrique à 4 roues motrices et le conduire sur 49 km, débarquer et ouvrir les nombreuses caisses pour expériences. Trouver/documenter/ramasser les 110,120 kg de roches, conclure les expériences, retourner au LEM (Le LRV ne roule qu'à 13 km/h).

Calculons arbitrairement un temps MINIMUM pour ces travaux et soustrayons-le du temps disponible pour la photo :
Apollo 11...soustraire 2 heures (120 mn), restent 31 mn pour les photos
Apollo 12...soustraire 4 heures (240 mn), restent 230 mn pour les photos
Apollo 14...soustraire 3 heures (180 mn), restent 385 mn pour les photos
Apollo 15...soustraire 6 heures (360 mn), restent 750 mn pour les photos
Apollo 16...soustraire 6 heures (360 mn), restent 854 mn pour les photos
Apollo 17...soustraire 8 heures (480 mn), restent 844 mn pour les photos
Faisons donc le calcul :
Apollo 11.....121 photos en 31 minutes........3,90 photos par minute
Apollo 12.....504 photos en 230 minutes........2,19 photos par minute
Apollo 14.....374 photos en 385 minutes........0,97 photos par minute
Apollo 15...1021 photos en 750 minutes........1,36 photos par minute
Apollo 16...1765 photos en 854 minutes .......2,06 photos par minute
Apollo 17...1986 photos en 844 minutes .......2,35 photos par minute
Ou plus simplement :
Apollo 11.....…une photo toutes les 15 secondes
Apollo 12........une photo toutes les 27 secondes
Apollo 14........une photo toutes les 62 secondes
Apollo 15........une photo toutes les 44 secondes
Apollo 16........une photo toutes les 29 secondes
Apollo 17........une photo toutes les 26 secondes

Alors vous décidez. Compte-tenu de ce qui précède, était-il possible de prendre autant de photos en si peu de temps ?

Tout photographe professionnel vous dira que c'est impossible. Chaque photo montrait une scène différente ou un endroit différent, nécessitant de se déplacer. Un trajet d'au moins 48 km était nécessaire pour atteindre certains sites de photo. Il fallait prendre plus de soin pour faire des clichés avec deux appareils ou des panoramas. Chaque photo était prise sans viseur, la mise au point était manuelle, sans prise de mesure automatique, tout en portant une combinaison encombrante et des gants volumineux.

La NASA veut faire croire au monde que 5771 photos ont été prises en 4834 minutes ! S'IL N'Y AVAIT EU QUE DES PHOTOS DE FAITES, un tel fait est déjà clairement impossible… d'autant plus avec toutes les activités documentées des astronautes. Imaginez… 1,19 photo par minute pour des hommes sur la lune – c'est une photo toutes les 50 SECONDES !

Ce que la secrète NASA a essayé de cacher a été découvert : la quantité de photos prétendant enregistrer les EVA lunaires Apollo n'auraient pu être prises sur la lune dans un espace de temps aussi impossible. Alors pourquoi ces photos existent-elles ? Comment ont-elles été faites ? Des hommes sont-ils allés sur la lune ? Ou était-ce vraiment le plus gros canular jamais réalisé ?

***********************

Pour finir ce gros dossier espace, une vidéo VOSTFR. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Le début de la vidéo montre le canular des fusées, qui suivent une trajectoire parabolique. Se souvenir de ce que disait Wernher von Braun.

Puis est évoquée ce que l'auteur de la vidéo appelle "lunar wave", la vague ou onde lunaire. Il l'a filmée pour la première fois en 2012. Je ne me prononcerais pas sur cette manifestation. Certains parlent de perturbations atmosphériques...

Une démonstration en se servant de Google Earth (la référence...) et du cratère Aristarchus sur la lune, visible depuis la Terre sans matériel compliqué.


On le voit en haut à gauche de la lune. Ci-dessous en gros plan à gauche du cratère Hérodote :


Je vous laisse découvrir ceci et le reste.



******************

La NASA se fiche vraiment de nous avec ses photos de notre planète... Quelqu'un a oublié de vérifier. Il y a de sacrés doublons de nuages. Le satellite a vu double.


Il y aura un ajout concernant la fraude de l'ISS après-demain.

4 commentaires:

  1. MAIS, car il y a un MAIS ! depuis quelque années il y a la fondation Kesche : http://www.keshefoundation.org/fr
    qui à développer une technologie du plasma protégée par des brevets et qui propose "sérieusement " un voyage jusque sur la lune l'an prochain...
    http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2015/11/20/iran-et-l-energie-de-l-anti-gravite-la-fondation-keshe-energ-5719116.html
    Et pour une fois ça semble sérieux et tenir la route ! serions nous entrain de vivre une période de vrai changement(s) ?

    RépondreSupprimer
  2. Hors sujet - quoique... :-)
    Ceci est important ;
    http://danysis.blogspot.fr/2015/11/appel-et-invocation-aux-forces-de.html

    désolée, hyperlien = queue dalle ;-)

    Donne moi de tes nouvelles en perso, merci et gros bisous - Courage ! ♥ ♥ ♥

    RépondreSupprimer
  3. Voici une capture de la Lune selon Google Earth à 10 mille Km d'altitude puis une capture réduite pour faire 330 mille Km :

    http://nsa37.casimages.com/img/2015/11/22/151122025539919350.jpg

    Vous en pensez quoi ?

    RépondreSupprimer
  4. https://jack35.wordpress.com/2015/11/24/des-univers-miniatures-en-verre-galerie-et-video/#more-68484

    Soyons unis vers....

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.