Bistro Bar Blog

dimanche 13 septembre 2015

Test d'intolérance au gluten : résultat étonnant




Une majorité d'individus 
intolérants au gluten ne peuvent
 dire si la  farine qu'ils ont
consommé contient ou non du gluten


Par Ross Pomeroy

Traduit par Hélios

Alors que l'engouement pour le sans-gluten grandit parmi les consommateurs, une nouvelle étude montre que seule une minorité de patients diagnostiqués avec une sensibilité au gluten non cœliaque ressentent des symptômes désagréables en réponse à une absorption de gluten.

La recherche, menée par une équipe de gastro-entérologues de l'université de Brescia en Italie, recoupe les études de plus en plus nombreuses mettant en doute la fréquence et même l'existence de cette affection.

La sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC) est diagnostiquée chez des patients qui n'ont pas de maladie cœliaque mais qui éprouvent des symptômes de ballonnements, diarrhée, maux de tête et douleurs abdominales après avoir consommé des aliments contenant du gluten. Selon des évaluations à grande échelle, sa fréquence dans la population serait de 0,6 à 6 %, ce qui veut dire qu'entre deux et vingt millions d'américains y seraient sujets. [le chiffre estimé en France serait de 0,2 à 0,6%, note d'Hélios] L'existence de cette affection reste douteuse, cependant, car aucun biomarqueur distinctif n'a été découvert. La seule preuve que nous ayons sont les symptômes rapportés par les personnes qui en souffrent.


Dans une nouvelle étude, publiée pour le journal Alimentary Pharmacology and Therapeutics, les chercheurs ont soumis le diagnostic de SGNC à un examen rigoureux. Trente cinq sujets diagnostiqués SGNC qui poursuivaient depuis six mois un régime sans gluten strict ont pris part à un test sur le gluten pendant plusieurs semaines. Comme le décrivent les auteurs de l'étude :

L'enjeu consistait en farines avec gluten et farines sans gluten qui ont été distribuées dans des sachets scellés étiquetés A et B. Le contenu des sachets était ignoré des participants et des chercheurs [étude en double aveugle]… chaque sachet contenait 10 grammes de farine, et les participants reçurent comme instruction de saupoudrer le contenu du sachet A sur leurs aliments ; un sachet par jour pendant dix jours consécutifs. Il y avait ensuite un arrêt de 14 jours puis une nouvelle période de 10 jours où les participants passaient au sachet B.

On demanda aux participants de classer leurs symptômes, douleurs, reflux, mauvaise digestion, diarrhée et constipation sur une échelle de 1 (aucun inconfort) à 7 (inconfort très sévère) pendant l'essai et de noter tous les autres symptômes adverses. En fin d'expérimentation, on demandait aux participants d'estimer, en fonction de leurs symptômes, quelle farine contenait du gluten. S'ils devinaient juste, ils seraient classés comme souffrant de SGNC.

L'essai terminé, seuls 12 des 35 sujets identifièrent correctement la farine contenant du gluten et rapportèrent avoir ressenti une aggravation de leurs symptômes pendant l'expérience avec gluten. Parmi les sujets restants, 17 identifièrent la farine sans gluten comme provoquant des symptômes et 6 ne rapportèrent aucun symptôme quel qu'il soit pendant l'essai.

Il est à préciser qu'au cours du test la plupart des sujets n'ont ressenti que des symptômes très atténués. En moyenne, les participants ont classé la majorité des symptômes gastro-intestinaux à 3 ou moins sur l'échelle mentionnée ci-dessus.

L'étude a souffert des limitations méthodologiques habituelles des recherches sur la nutrition. Les symptômes ont fait l'objet d'une auto-évaluation par les sujets, la taille de l'échantillon était relativement petite et les chercheurs ont trop compté sur les participants pour que l'expérience soit réalisée fidèlement. Il est également quelque peu étrange que les chercheurs aient considéré l'identification correcte de la farine contenant du gluten comme une preuve de SGNC, car il semble logique que les sujets avaient une chance sur deux de deviner la farine.

Ce que l'étude montre finalement, en relation avec de précédentes recherches scientifiques, c'est qu'une majorité de gens qui se croient sensibles au gluten ne le sont pas en réalité et si des symptômes adverses se développent, ils pourraient relever de l'effet nocebo ou réagir à la présence de glucides difficiles à digérer appelés FODMAPS.

"Notre étude a montré que cette recherche sur le gluten conduit à une récurrence de symptômes chez seulement un tiers des patients remplissant les critères caractéristiques reconnus du diagnostic clinique de SGNC", ont conclu les chercheurs. "Par conséquent, le SGNC est un diagnostic correct probable chez une minorité seulement de ceux qui n'ont pas de maladie cœliaque, mais qui choisissent d'eux-mêmes de suivre un régime sans gluten".

***************

Ici, il était simplement question de sensibilité ou d'intolérance à un aliment. 

Concernant le mécanisme de l'allergie en général et son décodage, vous pouvez aller lire cet article de la revue Néosanté.

8 commentaires:

  1. Pour info, le site Crashdebug a repris du service
    http://www.crashdebug.fr/index.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci hélios c'est sympa ; )))), bises

      f.

      Supprimer
  2. J'ose espérer que c'était des farines précuites ! Voilà encore (beaucoup ) d'argent dépensé pour pas grand chose arrivé au bout, comme d'habitude dans la recherche ...!

    Une partie des gens qui se croient sensibles au gluten ne le sont peut-être pas seulement en réalité, mais aussi (des symptômes étant les mêmes !) intolérants à un ou plusieurs autres aliments , comme le lactose par exemple !
    Alors effectivement le petit paquet de 10g ( une petite cuillère à soupe ) de farine saupoudrée !! ! ! !

    RépondreSupprimer
  3. les FODMAPS site super ; c'est le seul site que G trouvé qui soit aussi complet et bien fait, à ma sortie de la consult. chez un super spécialiste/chirurgien ... du "bide" ;-)
    http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=diete-fodmap

    vous allez revivre... sauf si par gourmandise, vous ne restreignez pas suffisamment. Pour moi = si pendant 2 jours = bonnes pâtes à l'italienne, une pizza...ou pain et fromages... (on est en France quand même ! )
    hop, nez qui coule et sérosités, yeux qui pleurent, ventre d'une femme enceinte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça s'appelle une allergie ou au moins une intolérance à l'un des constituant du repas !
      À découvrir lequel !
      bonne recherches.

      Supprimer
    2. Composition de la farine utilisée pour notre pain quotidien (baguette blanche du boulanger) :
      farine de blé, farine de fève, gluten de blé, farine de blé malté, agent de traitement de la farine E300, hémicellulase, alpha amylase.
      On rajoute donc du gluten, de la farine de fève (pour les intolérants aux légumineuses) et quelques additifs.
      Si vos symptômes ressemblent à ceux que vous avez après avoir mangé du cassoulet, n'accusez pas que le gluten, voyez aussi du côté des fèves, lupins et autres...

      Supprimer
    3. ;-) merci de vos réponses à tous les 2 .
      Si c'était aussi simple, cela serait la joie !
      Le problème est que les intestins , devenus irritables (comme moi actuellement vu ce qui se passe !!! ) sont de par une inflammation qui dure depuis des années due à des erreurs faites en nutrition, (depuis l'enfance comme beaucoup d'entre nous = associations de nutriments erronés, faut dire que Monsento nous aide fort aussi ! )) deviennent hélas relativement "poreux", laissant se répandre dans le corps un suc douteux. Le corps lutte ici en constance, et laisse tomber les autres problèmes se présentant... d'où maladies auto-immunes ...
      En court au même repas = ne pas associer plusieurs farineux entre eux, ou farineux et protéine, ou légumes verts CUITS (bien, al denté) avec 2 protéines et un fruit cru...
      BREF, je vais bien mieux depuis que je fais attention à cela...
      SAUF que C long, que j'aime les pâtes de blé = gluten,( alors je triche, je prends au riz + souvent) les pizzas (Italie à côté... dur même si j'évite) Et que pour que ces boyaux se refassent une santé, il ne faut pas céder à la gourmandise... je sais, C un vilain défaut, mais ça fait partie de mon charme ;)
      JE PEUX COPIER LE TABLEAU des compatibilités et incompatibilités SI BESOIN EST POUR CERTAIN(E)S Merci Helios de me le dire par mail suis très très prise ;)
      J'ai aussi trouvé cela ;) http://familysante.com/voici-la-meilleure-facon-deliminer-8-kg-de-toxines-de-votre-corps.html

      Supprimer
  4. https://www.youtube.com/watch?v=ucw8GKQGh6M

    Doc: Gros, malade et presque mort

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.