Bistro Bar Blog

mardi 2 juin 2015

Grave menace d'explosion d'hydrogène à Fukushima

La saga de Fukushima n'a pas fini de faire parler d'elle. Encore une nouvelle menace, venant cette fois des réservoirs de stockage.



Des officiels en nucléaire avertissent que l'accumulation de gaz sous Fukushima laisse présager une explosion d'hydrogène



Traduit par Hélios

(NaturalNews) On estime qu'au moins 130 réservoirs de stockage contenant des déchets radioactifs présentent des fuites, selon de récents rapports. Ce qui entraîne une accumulation permanente d'hydrogène, qui, selon les experts en nucléaire, pourrait déclencher une cascade d'explosions dévastatrices comme le monde n'en a encore jamais connu.
TEPCO a découvert les fuites lors d'une récente inspection, en observant que de l'hydrogène et d'autres gaz s'accumulent dans le sédiment au fond de plusieurs réservoirs de stockage. Cette accumulation entraîne une expansion de l'eau contaminée des réservoirs qui soulève les couvercles et répand leur contenu.

Un officiel de l'Autorité de Régulation Nucléaire, à qui on a appris les mauvaises nouvelles pendant la récente réunion du groupe d'étude en présence de TEPCO, aurait prévenu les média que cette accumulation constante de gaz est un danger imminent et qu'il est urgent de faire quelque chose pour la maîtriser.

"Si le niveau de concentration est élevé, la moindre étincelle résultant de l'électricité statique pourrait faire exploser le réservoir", a déclaré un officiel dont le nom n'a pas été cité à propos de la situation, comme l'a publié le journal Asahi Shinbun.
De nombreux réservoirs de stockage présentent des défauts ; certains ne comportent pas de purge d'évacuation des gaz
On a découvert début avril que de nombreux réservoirs avec des fuites de déchets radioactifs laissaient fuir du liquide par les purges d'évacuation du gaz, ce qui est supposé empêcher cela de se produire. On a découvert aussi plus tard que certains réservoirs de stockage n'étaient pas équipés correctement de purge de ventilation, ce qui aggrave le problème.

Selon le Mainichi, ce sont des équipes de nettoyage de TEPCO qui ont été les premiers à observer le 22 mai que la purge d'évacuation normale manquait sur au moins un des réservoirs. 305 autres réservoirs en service actuellement pourraient ne pas comporter non plus de purge d'évacuation, selon les rapports.

"Sur les 1400 réservoirs, approximativement 334 – y compris ceux qui ne sont pas encore en service – n'ont pas reçu de vérification concernant les purges de ventilation", rapporte le Mainichi, "TEPCO a émis la supposition que le travail consistant à créer les trous a été négligé à l'usine de fabrication américaine".



TEPCO dit que le risque d'explosion d'hydrogène est "extrêmement faible" ; il dit qu'il prévoit de diminuer le volume de stockage pour empêcher des explosions

Tout en admettant que le problème existe, TEPCO maintient que le risque d'une explosion majeure est minime. L'exploitant, qui a été surpris à plusieurs reprises à mentir sur la sévérité du dégagement de déchets nucléaires à la centrale de Fukushima, affirme prendre une série de mesures pour s'occuper de la question et arrêter les débordements.

"Nous pensons que la possibilité d'une explosion d'hydrogène dans ces installations de stockage est extrêmement faible, car il n'y a pas de source de feu ou quoi que ce soit à côté qui génère de l'électricité statique", a déclaré au Telegraph Mayumi Yoshida, le porte-paroles de TEPCO.

"En tant que mesures temporaires, nous avons enlevé l'eau qui fuit, installé des matériaux d'absorption, mis en place des patrouilles de surveillance, conservé correct le niveau d'eau de ces installations [sic] et éloigné tout équipement qui pourrait générer un incendie".

Yoshida a dit aussi aux média que TEPCO programme de prévenir d'autres fuites en diminuant au maximum le niveau d'eau contaminée dans chacun des réservoirs. Cette approche à long terme, constitue, prétend-il, une part importante du processus de démantèlement qui va se poursuivre pendant des dizaines d'années à la centrale.


Sources:

http://enenews.com

http://sgtreport.com

http://ajw.asahi.com

http://mainichi.jp

1 commentaire:

  1. Jusqu'au jour ou, celui qui à fait ces promesses de surveillances spéciales sera parti et que le nombre de surveillances spéciales sera tellement important qu'il faudra un check-list "tellement important" que ... !
    Heureusement le Japon est une nation pleine de ressources insoupçonnées !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.