Bistro Bar Blog

lundi 30 mars 2015

Un grand mur anti-tsunami au Japon


Mur-monstrueux versus tsunami-tueur prochainement au Japon


26 mars 2015

Traduit par Hélios


Source


Un haut mur de béton de 400 km de long et de 12 mètres de haut peut-il stopper un tsunami tueur comme celui du Japon en 2011 dont les vagues de 39 mètres ont dévasté les côtes ? C'est ce qu'espère le gouvernement japonais en dévoilant les plans de construction du Grand Mur du Japon, tel qu'on le surnomme, prévu pour stopper de monstrueuses vagues dans l'avenir. Fonctionnera-t-il ?

Le grand séisme d'une magnitude de 9 au large de la côte Pacifique de Tohoku qui était le quatrième plus puissant enregistré depuis 1900, a déclenché le tsunami tueur de 2011 qui a frappé le nord-est du Japon de plein fouet, occasionnant la mort de plus de 18.000 personnes et une fusion des cœurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Des demandes ont été faites immédiatement pour prévenir ou minimiser les dégâts de futurs tsunamis.

Le tsunami à Miyako

D'un coût estimé à 6,8 milliards de dollars (pour l'instant) [environ 6 milliards d'euros], le nouveau mur de béton s’élèverait à 12 mètres de hauteur à certains endroits, dépassant la hauteur d'un immeuble de 4 étages. Bien qu'on en parle comme d'un mur, la barrière sera en fait une mise bout à bout de murs de petite longueur, ce qui en facilitera la construction.


Un mur de ce genre – ou un autre type de mur – a-t-il stoppé le tsunami de 2011 ? À ce niveau, la réponse n'est pas évidente. Le plus grand brise-lame du monde se trouve déjà au large du Japon...ou s'y trouvait. Le brise-lame du port de Kamaishi de 2 km de longueur et profond de 63 mètres n'avait que deux ans – mais des vagues de 3,60 mètres réussirent à passer par-dessus et submergèrent le centre-ville. [la construction du brise-lame avait demandé 31 ans. Trouvé une vidéo montrant à 2'25 le fameux brise-lame unique au monde] 


Par ailleurs, la ville de Fudai possède un mur de 15,50 mètres de haut et une barrière-écluse sur la rivière Fudai qu'on peut abaisser pour bloquer les tsunamis. L'association des deux a stoppé les vagues de 20 mètres du tsunami de 2011 et la cité n'a que très peu souffert.


Le barrage-écluse de Fudai. Le maire qui l'avait exigé en 1984 fut ridiculisé, mais les habitants sauvés en 2011 allèrent se recueillir sur sa tombe...

Une vue du mur au fond. Des élèves nettoient le terrain de tennis, mais on voit très peu de débris grâce au mur.


Les opposants au Grand Mur du Japon disent qu'il affectera sérieusement la vie marine, fera du tort aux industries de la pêche et détruira le panorama. Malgré le mur, les résidents des côtes seraient quand même évacués vers les hauteurs pendant le tsunami. Les dirigeants politiques disent que c'est une tentative du parti démocrate libéral au pouvoir pour créer des emplois et encourager les industries du bâtiment.

Ce mur monstrueux peut-il arrêter un tsunami tueur ? La technologie peut-elle dompter la nature ? Le doit-elle ? Quelles conséquences ? Le débat se poursuit.



2 commentaires:

  1. ils avaient une colline de 24 m qu'ils ont rasée, pour construire la centrale...

    RépondreSupprimer
  2. Ce mur ne pourra pas arrêter le monstrueux gozilla-illuminati

    http://www.dailymotion.com/video/x21sgxm_godzilla-2014-statue-in-tokyo_shortfilms

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.