Bistro Bar Blog

mercredi 3 décembre 2014

Nouvelle preuve sur une existence récente des dinosaures

Un nouveau pavé dans la mare des défenseurs de la théorie de l'évolution. Les dinosaures auraient cohabité avec les hommes, c'est ce que soutenait déjà Immanuel Velikovsky (voir l'article du BBB). Voici une autre preuve-découverte qui a valu à un chercheur d'être licencié.


Un scientifique découvre une preuve allant contre la théorie de l'évolution et se retrouve licencié – un cas honteux pour la communauté scientifique



Traduit par Hélios

Le but ultime de la science devrait être de découvrir la vérité. Ce n'est pourtant pas toujours le cas dans la communauté scientifique.

Il existe des exemples de scientifiques ayant découvert des preuves qui contredisent les théories actuelles solidement établies et qui se retrouvent sans travail.

Voici un exemple flagrant expliquant pourquoi de nombreux scientifiques ont peur de s'exprimer pour ne pas risquer leur place.

En début d'année 2013, le chercheur Mark Armitage travaillait sur le site de l'excavation de Hell Creek dans le Montana, et il découvrit ce qu'il pensait être la plus grande corne de tricératops jamais exhumée sur le site.


De retour à CSUN (California State University, Northridge) et après examen de la corne sous un puissant microscope , Armitage fut fasciné par la découverte de tissus mous sur l'échantillon.


Les collèges d'Armitage se montrèrent moins que ravis par cette découverte, car elle présentait de sérieuses implications pour la théorie de l'évolution.


Squelette de tricératops au Musée d'Histoire Naturelle de Los Angeles


La découverte d'Armitage indiquait que les dinosaures sillonnaient toujours la terre il y a seulement quelques milliers d'années et ne s'étaient pas éteints il y a 60 millions d'années selon la théorie officielle.




Peu de temps après avoir annoncé sa découverte, Armitage fut licencié. Selon l'explication officielle du CSUN, on se passait des services d'Armitage en raison d'un manque de financement pour son poste.

Armitage, dont le travail était publié depuis plus de trente ans, intenta un procès au conseil d'administration, mentionna avoir subi une discrimination pour considérations religieuses.

Les découvertes d'Armitage furent finalement publiées en juillet 2013 dans le journal scientifique Acta Histochemica.




Des tissus osseux mous fibreux ont été extraits d'une corne sus-orbitale d'un Tricératops horridus collectés à la formation de Hell Creek dans le Montana, USA. Du matériel mou était présent dans l'os pré et post-décalcifié. Le matériel de la corne présentait de nombreuses petites couches de matrice osseuse en lamelles. Cette matrice possédait d'importantes microstructures visibles avec des ostéocytes lamellaires. Des couches de tissu mou présentaient de multiples épaisseurs de tissu intact avec des structures de style ostéocyte montrant des interconnections et des ramifications secondaires. C'est le premier rapport de couches de tissu mou provenant d'une corne de tricératops portant des épaisseurs d'ostéocytes, et il élargit la gamme et le type de spécimens de dinosaures connus pour contenir du matériel non fossilisé dans la matrice osseuse.


Selon les documents du tribunal, peu de temps après la découverte originale des tissus mous, un officiel du CSUN a dit à Armitage, "Nous n'allons pas tolérer votre religion dans notre département !"

"Virer un employé pour ses idées religieuses est totalement inapproprié et illégal", a déclaré un avocat de l'Institut de Justice du Pacifique.

"Mais le faire pour tenter de réduire au silence un discours scientifique dans une université d'état est encore plus alarmant. Ce devrait être un signal d'alarme et un avertissement pour le monde universitaire."

Mark Armitage n'est malheureusement pas le seul scientifique à être renvoyé après avoir révélé une découverte qui contredit les théories orthodoxes. Ce qui conduit les gens à remettre en question et à douter de l'honnêteté et de la signification réelle de la science actuelle.

***************

Rappel : photo publiée d'une empreinte humaine et d'une empreinte de dinosaure découverte en 1908 au Texas





8 commentaires:

  1. Le comble est pourquoi ne pas reconnaître les erreurs... peur du ridicule ? mais le ridicule ne tue pas !
    En finalité, que veulent ils réellement nous cacher... et pourquoi ? Pas possible que ces dinausores soient aussi des "Martiens", ni des E.T...

    RépondreSupprimer
  2. Complément = http://www.lepoint.fr/science/un-peut-etre-deux-nouveaux-dinosaures-decouverts-dans-un-musee-04-12-2014-1886700_25.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Matinale]-20141204

    En aparté, j'espère que nous n'aurons pas une taxe pour la sécheresse cette année ;-)

    RépondreSupprimer
  3. La science a cela de compliqué, qu'elle n'est pas "ouverte" à tous, et qu'à force de vulgarisation, on en vient à croire n'importe quoi.
    Avec un peu de recherche, on comprends que cette "news" est reprise tel quel des fondamentalistes créationnistes américains... Qui oublient en général de publier les points de vues opposés et oublie qu'un fait scientifique doit avoir un article "scientifique".
    Pour résumé, un scientifique dont les croyances créationistes sont antérieur, a utilisé une découverte pour appuyer ses croyances, et non pour l'analysé et la comprendre.
    Il suffit de lire : le "tissu mou" a été retrouver à l'intérieur d'un os "fossilisé" ! Un os ne se fossilise pas en quelques milliers d'année, donc il y a une contradiction, même pour celui qui n'y connais rien en science.
    Une recherche rapide sur internet permet de voir que sa découverte n'en été même pas une... D'autres scientifique ont découvert, avant lui, des tissus mous, mais en donnant d'autre explications, scientifique pour le coup.
    La désinformation de l'article, tient à nous faire croire que "tissus mous" = Jeune.
    La désinformation du dit "scientifique" tient à ce que son explication de "tissus mous" s'est figé sur "l'arche de noé" et le créationisme américain.
    Moi aussi j'aurais envie de croire que les premiers hommes ont cotoyé les dinosaures.
    Mais le scientifique américain ici présenté, avait perdu son "esprit" scientifique en faisant dire aux choses ce qu'elles ne disent pas.
    En déduire que ce tissus mous est la preuve biblique, c'est un travers américain des créationistes, qui s'imagine qu'il s'agirait là d'une preuve que les dinosaures ont disparut au moment du déluge, car la terre ayant été créé il y a 7000ans, les dinosaures ne pouvait pas être vieux de plusieurs millions d'années.
    Pour info aussi, comme expliqué dans les articles US, la corne en question a été trouver dans une couche sédimentaire datant de plusieurs millions d'années. Mais bon, quand on a plus rien de scientifique, on oublie tout les détails qui encombre.

    Donc, pour résumé :
    Le "scientifique" d'obédience Créationiste, trouve un os de dinosaures fossilisé (donc devenue de la pierre avec le temps... beaucoup de temps donc) dans une couche sédimentaire vielle de plusieurs dizaines de millions d'années.
    Dans cette os fossilisé, il y trouve (comme cela a déjà été fait et expliquer des années avant) un microgramme de tissus mous... Comme il peut s'en conservé dans la glace des poles ou dans la sève d'arbre (argument SCIENTIFIQUE sur lequel s'est basé Jurassic park) Et parce qu'il est créationiste, il presente sa "découverte" (qui n'en est même pas une) pour une preuve de la véracité (au pied de la lettre!) de la bible.
    Alors que... en admettant qu'on puisse oublier le caractère fossilisé, ou encore la couche sédimentaire...
    Il reste plein d'autres voies scientifique à explorer avant de déclaré que les dinosaures ont tous vécu en même temps que l'homme.
    Certains reptiles ont parfois survécu en très petit nombres avant de disparaitre.

    Reste le fait qu'il a été viré. Bon.
    D'une le labo de recherche dément qu'il y ai un rapport. ça peut très bien être sans rapport mais où le scientifique jouerais ce jeu pour se défendre.
    Et puis quand bien même, la recherche publique n'est pas faite pour qu'un créationiste ne fasse des recherches que dans un sens, sans laisser ouverte les autres possibilités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Grand merci de ces précisions éclairées. Bien à vous. C. C.

      Supprimer
    2. Sauf que ce scientifique n'a jamais montré un "état" créationniste et qu'ils existent d'autres évidences que cette corne, comme les pierres d'Ica. Votre démonstration est très narcissique et pour jouer correctement au pseudo scientifique, il faudrait déjà savoir écrire correctement... Et toc.

      Supprimer
    3. sachez que contrairement à ce que vous pensez , des os prennent moins que des milliers d'années pour se fossiliser!!!
      des études et expériences et des fait naturels sont démontré la pertinence de la fossilisation rapide de la matière.
      la fossilisation ne se fait pas sur des millions d'années comme ont tenté de le faire croire les évolutionnistes. des années seulement suffisent!!

      l'éruption du mont st hélène en 1980 l'a prouvé !

      Supprimer
  4. Il n'y a pas de contradiction entre création et évolution, les deux ont été et sont, seront toujours liés.
    Exemple simple: un spermatozoïde féconde un ovule, créant une fusion de leurs cellules = création; cette création évolue ensuit en foetus puis bébé etc.= évolution.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.