Bistro Bar Blog

vendredi 3 octobre 2014

Suivi de "l'Ebolagate" + Mises à jour



Mise à jour 2  (6 octobre 2014)  Le "patient zéro", Thomas Eric Duncan, serait mort dimanche à l'hôpital (source : Israeli News). Les US n'ont pas confirmé l'info.
Un cas suspecté d'Ebola dans le New Jersey, une personne venant de Bruxelles aurait vomi dans l'avion. Elle a été emmenée sous bonne garde pour examens.

Mise à jour 1: quatre membres d'une famille de Dallas qui ont été en contact avec le patient zéro sont confinés chez eux sous surveillance armée pendant 21 jours.

**************
D'abord un petit récapitulatif de "l'Ebolagate" ou comment répandre la peur (ce que font très bien certains médias américains actuellement).



Après l'annonce que finalement l'Ebola serait transmissible par voie aérienne et qu'il pourrait y avoir des millions de cas en janvier 2015.



Je reprends les gros titres du site The Extinction Protocol qui suffiront pour suivre les événements depuis l'annonce du "patient zéro", comme on l'appelle, aux US.

  • 30 septembre : impensable réalité, le 1er cas d'Ebola diagnostiqué aux US à Dallas au Texas (c'est faux, il y a eu le cas du Dr Kent Brantly fin août, il aurait guéri, on n'entend plus parler de lui). Le Centre de Contrôle des Maladies (CDC) promet d'empêcher une épidémie à Dallas. Ce patient est revenu du Liberia le 20 septembre. (voir photo ci-dessous)
  • 1er octobre : Le patient zéro de Dallas aurait été renvoyé chez lui avec des antibiotiques, une erreur de diagnostic qui aurait exposé un nombre innombrable de gens au virus (
  • La promesse du CDC tombe à l'eau : 'Il n'est pas impossible que d'autres personnes aux US aient pu contracter l'Ebola' dit un officiel du CDC. Le patient zéro se trouvait aux US 10 jours avant d'être diagnostiqué.
  • Un spécialiste des maladies infectieuses : "plusieurs personnes ont été exposées, d'autres le seront à cause du cas de Dallas"
  • Une deuxième personne sous surveillance qui a eu un contact avec le patient zéro (son nom est révélé, Thomas Eric Duncan)
  • 2 octobre :Fiasco sanitaire : le patient avec l'Ebola vomissait dans l'ambulance, cinq enfants de 4 écoles différentes ont été exposés ; il a pris au moins 3 vols différents pour rentrer du Liberia
  • 3 octobre : 100 contacts potentiels reliés au patient de Dallas

Le "patient zéro", Thomas Eric Duncan, qui ne semble pas vraiment malade (photo Daily Mail)


Par ailleurs, l'OMS aurait déclaré qu'il n'y a pas eu de nouveaux cas en Afrique de l'ouest depuis plusieurs semaines. La scène se déplace aux US.



Enfin, pour confirmer l'orchestration du scénario catastrophisme, un article vient d'être publié sur Global Research disant que le déclenchement du scénario américain se ferait en octobre.

Ma traduction :


L'Ebola aux US : "Les équipes d'intervention aux catastrophes avaient été avisées il y a des mois qu'elles entreraient en activité en octobre"


Un tweet public venant d'un gros fournisseur du gouvernement de produits de réponse d'urgence spécialisé en "événements à haut risque" dit que les équipes d'intervention aux catastrophes [DART =: disaster assistance response teams] avaient été prévenues de se préparer à agir au mois d'octobre. Cette révélation choquante, faite sur la page Twitter sous le pseudo de Goldenstate Fire/EMS [EMS = Emergency Medical Service : Service médical d'urgence], suggère que d'une part quelqu'un savait que le virus Ebola atteindrait l'Amérique, mais qu'ils savaient exactement quand cela se produirait.



"Ce qu'on entend aujourd'hui n'est que le sommet de l'iceberg en ce début d'octobre", a noté un membre de la société sur Twitter. "Le virus Ebola va encombrer et paralyser les services médicaux d'urgence et les hôpitaux".
Quand Future Money Trends, un abonné de la page Twitter, a demandé ce qu'il voulait dire par cette déclaration, Goldenstate Fire/EMS a répondu avec une révélation choquante.
"Les équipes du DART ont été avisées il y a des mois qu'elles entreraient en activité en octobre. Le timing semble bizarre. Source : un membre actuel du DART".
On soupçonne que ce cas d'Ebola à Dallas n'est pas de l'Ebola. On a dit aux équipes du DART qu'elles seraient activées en octobre.
GoldenStateFIRE/EMS (@GoldenStateEMS) September 30, 2014
L'échange Twitter complet est disponible ici  et une capture d'écran a été archivée.



Avec la confirmation aujourd'hui du virus Ebola sur le sol américain, les spéculations vont bon train sur la manière dont il est arrivé ici et sur le nombre possible de personnes l'ayant contracté. Le mode de pensée traditionnel ici est que le virus a fait son chemin vers les US simplement avec un individu infecté venant en contact avec un autre et ainsi de suite. Mais un chœur grandissant de chercheurs contradicteurs suggère une autre possibilité – le virus Ebola a pu devenir une arme de guerre aux mains du gouvernement ou par une cellule terroriste solitaire et il aurait été déployé comme arme biologique.

Cela peut paraître abracadabrant, mais en août, SHTFplan.com a posté une vidéo sur les remarques d'un officiel du département d'état à des journalistes sur le développement en Afrique. Dans sa déclaration, une des journalistes a parlé spécifiquement de la crise croissante comme d'une "attaque Ebola", suggérant non seulement que le virus était une arme de guerre, mais que le gouvernement US savait que ce n'était pas un événement survenant de manière naturelle.

Bien qu'une telle militarisation soit difficile à réaliser, selon le Dr Joe Alton, elle reste une possibilité certaine.

Comme l'a noté Kurt Nimmo, qui cite un rapport du Journal Global Policy de 2013, si quelqu'un avait les ressources pour le faire se produire, ce serait probablement possible :
Bien qu'une militarisation de l'Ebola soit complexe et improbable, des experts de ce domaine disent que la transmission du virus par l'air s'est produite entre animaux. Ils pensent "grâce à des connaissances avancées à la manière de manipuler des virus, que les caractéristiques qui rendent difficile de militariser ces agents de la fièvre hémorragique pourraient devenir un obstacle de plus en plus contournable".
De plus, un "système génétique perturbé procure un moyen pour produire des virus mutés hautement virulents à but de guerre biologique ou de terrorisme biologique", pensent les scientifiques, selon la recherche de Teckman.
Dave Hodges du site The Common Sense Show note que l'armée américaine est intimement impliquée dans la recherche sur l'Ebola, ajoutant plus loin de quoi alimenter les soupçons par le fait que l'armée a servi à développer de nouveaux systèmes d'armes biologiques :
Le fait est que l'Institut de Recherche Médicale de l'armée américaine pour les maladies infectieuses soit impliquée suggère que le virus Ebola, ou que le vaccin, ou les deux, sont devenus des armes de guerre.
Arme de guerre mis à part, il existe une troisième possibilité et c'est que le virus s'est répandu par effet naturel de contagion, mais que son entrée aux US a été facilité par les politiques laxistes des frontières et par pratiquement l'absence de procédures de dépistage dans les aéroports, quelque chose qui a terrifié les officiels de l'immigration et des douanes.
Au cours de ces dernières années, le gouvernement américain a préparé activement le scénario d'une crise de grande ampleur. Que cette crise soit l'Ebola ou quelque chose d'autre reste à voir. Mais ce que nous savons est qu'ils ont stocké non seulement des armes et des munitions mais des dizaines de milliers de tenues spéciales pour matières dangereuses, des housses mortuaires et ce qu'on croit être des millions de cercueils jetables pour la FEMA.

En outre, le président a demandé ces dernières années des amendements concernant plusieurs ordres exécutifs autorisant, entre autres, des quarantaines et regroupements forcés dans l'éventualité d'une urgence pandémique et une appropriation des ressources privées comme de quoi manger, de l'eau et une répartition de tâches.

Qu'un fournisseur majeur d'équipement d'urgence du gouvernement en soit venu ouvertement à prétendre que sa source avait anticipé une mobilisation d'intervention d'urgence aux catastrophes devant survenir aux US en octobre de cette année, est un développement stupéfiant si on prend en compte ce qui a transpiré ces dernières 72 heures.



Sources: Goldenstate Fire/EMSFuture Money TrendsInfowarsSteve QuayleThe Daily SheepleHagmann and HagmannThe Common Sense ShowSurvival Medicine

40 commentaires:

  1. Le cas du Dr Kent Brantly c'est différent. Il a été rapatrié aux US pour être traité. Sa maladie ne s'est pas déclarée là bas donc le patient zéro c'est bien celui-ci.

    Dans la mesure ou il a dit qu'il venait du Libéria, c'est bien plus qu'une erreur de diagnostic, c'est une faute, une négligence énorme qui peut avoir de lourdes conséquences. Eux qui disaient qu'ils ont tout sous contrôle, c'est faux. N'importe qui peut rentrer aux US infecté et n'avoir les symptômes qu'une ou deux semaines après donc ils n'ont rien du tout sous contrôle. C'est au petit bonheur la chance et visiblement, ils ne sont pas très au point encore.

    Il ne s'agit pas d'alarmer inutilement les gens. Il y a aujourd'hui de sérieuses raisons de s'inquiéter je trouve:

    D'après un document déclassifié de l'armée américaine, le nano-argent peut neutraliser le virus Ebola

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/10/dapres-un-document-declassifie-de.html

    Dans l'article, le Dr confirme qu'Ebola peut déjà s'attraper par des gouttelettes en suspension dans l'air.

    Dieu sait que je pensais au début que tour ça n'était que du fear mongerging pour mieux vendre leurs vaccins. Cette fois je pense qu'ils veulent vraiment faire le grand ménage. La meilleure stratégie à adopter pour le moment à mon avis c'est d'être ni trop confiant ni trop fataliste, attendons de voir comment ça goupille dans les prochaines semaines...

    Pour le gouvernement américain, cette épidémie, c'est du pain béni.

    ça leur permet:

    - De mieux contrôler les gens.
    - Avancer dans leur agenda d'état policer.
    - Tuer massivement s'ils le veulent mais de manière sélective vu qu'ils ont le remède.
    - Tout en se faisant de l'argent via la vaccination.

    ça m'étonnerais qu'ils ratent l'occasion cette fois encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK pour le Dr Brantly, mais il pouvait très bien contaminer aussi les américains une fois débarqué aux US s'ils voulaient répandre le virus.
      Oui, l'argent colloïdal est un puissant anti-virus, de même que la vitamine C à haute dose.
      Je pense que le virus est devenu "airborne" (c'est à dire transmis par voie aérienne) par mutation (volontaire ou naturelle).

      Supprimer
    2. (c'est a dire transmis par voie aérienne ) par mutation (volontaire ou naturelle )

      chemtrails ? C'est fort possible ,pourquoi pas , rien ,je dis bien RIEN ne
      les arrêtera pour assouvir leur puissance , la richesse , morbidité, , que sais je encore ....? les mots me manquent
      bonne soirée

      Supprimer
  2. Non, ça aurait été trop gros que les américains ramènent Brantly et que ce soit lui qui provoque l'extension de l'épidémie aux US alors que ce sont eux qui l'ont ramené. Ils auraient été montré du doigt comme incompétents et responsables. Le but à mon avis est que ça ait l'air accidentel et qu'ils aient l'air d'avoir tout fait pour l'éviter surtout.

    Du coup, ils brassent du vent depuis un mois tout en évitant de tester l'argent en Afrique: que peut-il y avoir comme meilleur preuve de leur culpabilité à tous les échelons?

    Cette seule information montre qu'ils n'ont absolument pas l'intention de s'arrêter là. Par ailleurs, le médecin dans l'article indiquait le 26 Septembre que les médias feindraient de craindre une mutation par voie aérienne pour justifier l'épidémie à venir (c'est exactement ce qu'ils font en ce moment). Pourtant, scientifiquement parlant, c'est extrêmement improbable qu'un virus devienne aéroporté de lui même en si peu de temps (et de façon si opportune).

    Nous savons tous que les gouvernements et les médias nous mentent constamment. Pense-tu qu'en cas de crise comme celle-ci nous devons nous attendre à davantage d’honnêteté de leur part? Malheureusement non je le crains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En parlant d'incompétents et d'irresponsables, d'avoir renvoyé le patient zéro chez lui avec juste des antibiotiques me semble être largement le cas. Mauvais diagnostic ?
      J'ai lu aussi que le site web du CDC a changé deux fois son information sur la fièvre hémorragique pour s'adapter au scénario programmé.

      http://www.dcclothesline.com/2014/10/03/sneaky-cdc-changes-ebola-transmission-page-need-know/#more-37624

      De toutes façons, que les équipes d'urgence aient été prévenues qu'elles auraient à intervenir début octobre est suffisant en soi comme preuve de magouille. On peut en relever bien d'autres.

      Supprimer
  3. Guy, comme il y a plusieurs sens à "airborne" : en aéronautique, ça veut dire "embarqué" (comme des chemtrails dans des réservoirs d'avion par exemple), en télécommunications, ça veut dire "diffusé par les ondes", certains affirment que ces virus viennent du cosmos... ils jouent peut-être sur les mots.

    Comme la fabrique des épidémies repose en premier lieu sur l'ancrage de l'ÉMOTION de PEUR, n'importe quelle maladie peut devenir "airborne" si la peur est suffisamment bien diffusée.
    La théorie des "mèmes" a parlé d'une tendance à la réplication à distance chez les êtres Humains. Toujours en essayant de nous faire croire que le phénomène serait non-discriminé, inconscient, général et hors du contrôle de la responsabilité individuelle (programmation à l'impuissance).

    Citation :
    « Les memes (du grec mimeisthai, "imiter") constituent, avec l'ADN, la deuxième force qui dirige l'évolution d'Homo sapiens. Les (...) CROYANCES se propagent ainsi, de génération en génération, mais aussi d'individu à individu, comme des VIRUS. Les modes seraient assimilables à des ÉPIDÉMIES et les traditions à des maladies endémiques. Si l'on en croit la pétulante psychologue, nos cerveaux ne sont que des machines à imiter que les memes utilisent égoïstement pour se reproduire. »
    http://www.lexpress.fr/informations/la-theorie-des-memes_634679.html#3PyhO91uAQmL5JSo.99

    Une bonne utilisation d'Internet en plus des medias subventionnés (les uns cherchant sans trêve des informations sur la dangerosité et les intentions cachées, les autres diffusant un flot de propagande de terreur, l'essentiel étant que les deux types de sources focalisent le plus de monde possible sur la croyance à un danger mortel) pourrait avoir des effets "airborne".
    Sauf si nous réduisons intelligemment ce programme en kit.

    Pour le premier (faux) cas, j'ai eu impression qu'il s'agissait de tester l'avancement de la programmation mentale des Américains : la tendance des sites alternatifs US a viré à l'effroi et les consignes de confinement total chez soi (en laissant crever les malades dans la rue) ont été immédiates.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai mis à jour l’article. Ce n’est pas le seul médecin qui prétend qu’Ebola est transmissible par aérosol. La CIDRAP le pense également (voir la MAJ). Nous avions aussi Santé Canada qui l’a affirmé pendant plusieurs années jusqu’à ce qu’on parle du sujet et qu’ils le censurent. Et pour finir nous avons une étude de 2012 qui démontre une contamination sans contact entre des singes et des cochons.

      Cela nous fait 4 sources, toutes médicales, qui affirment cela. Donc c’est bien les autorités qui cachent ces informations et vont enfumer les gens un de ces jours en affirmant qu’il y a eu une mutation et que le virus est soudainement devenu aéroporté pour créer une panique soudaine. De toute évidence, c’est faux. En mentant de la sorte, ils nous mettent sciemment en danger et les services de santé sur place sont les premiers concernés.

      Donc airborne, veut bien dire ce que ça veut dire. Une personne avec Ebola qui tousse dans une pièce la contamine pendant près d'une heure et demie d'après le dernier article.

      Supprimer
    2. Pour info Guy : je resterais prudente sur les informations en provenance de Rima Laibow ou de son mari le général Stubblebine, retraité de la CIA et cité dans des expériences de mind control.

      Brigitte

      Supprimer
    3. Le général Stubblebine est aussi un lanceur d'alerte du 11 Septembre.

      https://www.youtube.com/watch?v=T2XV3Edd2dc

      Supprimer
    4. ça me fait plaisir , CIA ,NSA c'est pas ma tasse de thé et je m'en méfie comme du "loup blanc "
      bon ,,"canallîou " mon gros chat a besoin de câlin ,a plus ..... et bonne soirée a tous

      Supprimer
    5. Cependant, le couple est qualifié de "controlled opposition" par de nombreux sites.

      Supprimer
  4. Vos interrogations sur ce sujet que vous appelez « ebolagate » me laissent perplexe. Déjà l’utilisation de ce suffixe « gate » m’indique qu’il y aurait de la magouille, du complot, autour de ce fléau que représente Ebola. Et puis le sous-entendu de ce « Gate » : Bill Gates et sa bande se cacheraient là derrière…
    Ma première réaction face à ce genre d’interprétations, excusez-moi pour ma franchise ou ma naïveté… est de me dire que face à la complexité (et Dieu sait, que notre monde est complexe !) l’homme a tendance à expliquer les choses le plus simplement et le plus facilement possible. La paresse n’est-elle pas aussi, un des traits fondamentaux de notre nature ? Je pense l’avoir déjà dit ici, l’imagination de l’homme est sans limite, et sa bêtise surtout. J’ai ma dose moi aussi, comme tout le monde, mais je me soigne. Du moins je me le fais croire…
    Au sujet de cette épidémie, j’essaie comme toujours de me faire une opinion qui soit la plus solide possible. Je puise dans différentes sources, j’essaie de vérifier si elles sont « potables » etc… Bref, j’essaie autant que possible de toujours faire preuve d’esprit critique.
    Seulement mes journées ne font que 24 heures ( je serais curieux de savoir combien font les vôtres) et je ne peux pas faire que m’occuper à résoudre « l’énigme de l’Ebola Gate ». Il y a aussi celle des pyramides, celle des lignes de Nazca… il faut aussi que j’essaie de mieux comprendre la pensée de Nietzsche, que je fasse la cuisine, la sieste, que j’aille me promener… Et puis à mon âge, il y a urgence à ralentir.
    Alors, que puis-je penser de cette épidémie qui risque fort de se transformer en pandémie ? Une chose est certaine, aujourd’hui les hommes circulent à toute vitesse, aujourd’hui à Kinshasa, demain à New-York, Paris… Personnellement je pense que personne n’est à l’abri. De toute façon, et je ne cherche ni à minimiser cette saleté, ni à faire peur… nous n’avons pas que Ebola comme menace. La vie déjà, n’est-elle pas une maladie mortelle ?
    Le VC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut aller sur les sites anglo-saxons alternatifs pour se faire une idée de cette affaire et examiner les contradictions émises par les organismes officiels et les multiples sons de cloche des médias officiels. Il en ressort, comme pour l'épidémie de 2009, qu'une manipulation est en cours. Pourquoi par exemple ne pas fermer les frontières entre les aéroports ouest-africains et les aéroports américains ? Volonté délibérée de risquer l'arrivée de personnes contaminées ?

      Supprimer
    2. Par exemple lire le dernier article de Jon Rappoport qui donne les éléments du complot sous forme de questions-réponses :
      http://jonrappoport.wordpress.com/2014/10/03/ebolagate-47-questions-and-answers/

      Je peux le traduire si besoin...

      Supprimer
    3. pour ce qui est du "Gate" ça n'a rien a voir avec Bill Gates, mais bien Watergate,
      juste pour la petite histoire

      en tous cas merci Hélios pour toutes ces infos super intéressantes

      Supprimer
  5. Sur le Net on trouve de tout. Quel que soit le sujet, vous aurez systématiquement plusieurs interprétations. Par exemple, il y a encore des gens qui ne veulent pas croire en la théorie de l’évolution et ils ne manquent pas d’arguments… Pour Ebola, je ne dis que nous devons croire à la lettre ce que raconte « La Voix de son Maître », je dis que si nous avons envie de croire qu’il y a un complot, nous trouverons évidemment des faits ou des déclarations contradictoires qui nous confirmeront qu’on nous ment et qui nous donneront finalement de quoi écrire un gros bouquin. L’inverse est aussi vrai.
    Hélios, je viens de lire l’article de Jon Rappoport (la traduction automatique n’est pas terrible, mais j’ai saisi l’essentiel) et c’est la même chose que je lis ça et là depuis un moment sur ces sites dits « alternatifs ».
    Quant à fermer les frontières… Vous imaginez les moyens qu’il faudrait déployer ?
    Le VC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on parle de fermer les frontières, ce serait d'interdire l'atterrissage d'avions venant des pays africains contaminés. Mais le directeur du CDC, Tom Frieden, assure qu'interdire aux aéroports l'arrivée de porteurs potentiels augmenterait le risque de contamination aux US :
      http://www.thedailysheeple.com/cdc-director-banning-flights-to-ebola-ridden-african-nations-would-backfire-cause-more-americans-to-get-ebola_102014

      Cherchez la logique...

      Supprimer
  6. Merci.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/10/97001-20140910FILWWW00329-ebola-bill-gates-donne-50-millions-de-dollars.php

    Elle entend également travailler avec des partenaires du privé et du public pour accélérer le développement de traitements, de vaccins et de moyens de dépistage susceptibles d'éviter la propagation du virus qui provoque des fièvres hémorragiques.

    -------------

    Quelqu'un pourrait il m'expliquer pourquoi ce généreux donateur ne finance pas a la source? Les conditions de vie qui aident a la prolifération de cette maladie tragique?

    Mon sens de la logique serait il tordu?

    Bisous,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, VC, on peut vraiment parler d'EbolaGates, avec Bill Gates, le grand donateur des vaccins de mort !

      Supprimer
  7. Bon et bien, ouf, l'infirmière rapatriée du Libéria est guérie,( elle a contaminée personne ? elle a été désinfectée avant d'arriver en France !!! ) , ouf, ouf , guérie, elle va pouvoir y retourner très vite, Quant au brave anglais partit en Syrie accompagner un convoi sanitaire..., paix à son âme... Personnellement, j'hallucine de constater ces faits... Ils perdent tous la tête ;-) ?

    RépondreSupprimer
  8. Réponse aux amateurs de logique. En effet, comme vous je ne vois pas la logique. Mais,
    - Quand on cherche à nous rassurer, on nous ment...
    - Quand on cherche à nous faire peur, on nous ment...
    Là non plus, je ne vois pas bien la logique.
    VC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. V. C., c'est pourtant simple. "Chercher à rassurer" et "chercher à faire peur" relèvent d'une seule et même attitude de mépris envers autrui: de là la volonté de manipuler, et non le respect de la vérité. La logique du menteur n'est pas celle d'un "honnête homme"; elle l'oblige à mentir en toute circonstance pour maintenir son édifice de mensonges.
      Hortense

      Supprimer
    2. Bonjour Hortense,

      Je me demande parfois si cette planète est la "mienne". Vous rendez compte de ce que vous dites?

      Vous le direz aux ENFANTS que chercher a rassurer, relève d'une attitude de mépris, de la volonté de manipuler, etc... C'est gravissime!

      Désolée,

      Bien a vous,

      Hélios, a toutes, je me retire, plus rien a dire, ici.

      Je vais donc mentir, et pratiquer la manipulation en te faisant du lèche botte. Hélios tu sais a quel point j'ai toujours apprécié ton formidable travail d'info.Remarquable. Grand MERCI. Tu es une des meilleures. Du fond du coeur.

      A moins que certains ne préfère le contraire? Hein?

      Hélios, tu sais a quel point j'ai toujours été ennuyée avec ton lamentable travail d'info. Déplorable. Pas de merci. Tu es une des plus nulle.

      Cela m'écorche le coeur, d'écrire des horreurs pareilles.Croyez moi! A présent si vous vous voulez continuer dans le négatif, et a refuser de comprendre que ce n'est que par des paroles bonnes, saines, justes, et cesser de voir le mal partout, que cette socièté évoluera, c'est votre problème. Plus le mien!

      A toustes, Si vous aviez confiance en vous, et la foi, jamais vous n'auriez abordé ce sujet. De quoi avez vous peur? D'autrui? Ou de vous?

      Bon je me tire .... ciao, ciao :) Pas la peine de répondre, c'est déja du passé.

      Mon père me disait parfois: Les cimetières sont emplis d'irremplaçables. Je parle pour ma pomme!

      Je suppose que la bise sera de trop? :) Et pourtant, c'est toujours le coeur qui parlait.

      Supprimer
    3. Ça part effectivement en eau de boudin. Pour être sérieux, il faut, autant que possible, s'exprimer sans équivoque, et ne pas sauter non plus sur chaque occasion pour prendre son interlocuteur au dépourvu en changeant d'approche.

      Donc, je persiste: "Chercher à rassurer", pour moi, ce n'est pas" rassurer", rassurer tout court, tout bonnement. Ce "chercher à" sent la ruse, le calcul, tout comme le "chercher à faire peur". Et c'est comme ça que j'ai compris le commentaire initial de V. C. Si, ensuite, il s'est avisé d'autre chose, c'est son problème. Et qu'il laisse ces pauvres enfants en dehors de cela!
      Bonne soirée à tou(te)s!
      Hortense

      Supprimer
  9. "Quelqu'un pourrait il m'expliquer pourquoi ce généreux donateur ne finance pas a la source? Les conditions de vie qui aident a la prolifération de cette maladie tragique?
    Mon sens de la logique serait il tordu?"

    Oui, bien sûr : c’est toujours le même argent volé aux Peuples par les mêmes prédateurs qui sert à les tuer puis à faire semblant de les sauver, et à voler encore plus d'argent.

    Sans l'industrie du meurtre (et l’industrie du faux sauvetage) il n'y aurait pas d'hégémonie américaine.
    Mais sans le choix des peuples nantis de rester confortablement installés dans la Caverne à discuter entre eux des modalités du meurtre des autres, au lieu d’utiliser leur pouvoir d’y mettre un terme, il n’y aurait pas de meurtre.
    Bientôt la lumière et le chauffage s’éteindront dans la Caverne, et la nourriture viendra à y manquer, les tranquilles commentateurs du meurtre (des autres) seront alors obligés de voir que leur tour est venu de mourir. Ils seront acculés à sortir et agir, même s’ils ne le choisissent toujours pas, même si leurs yeux ne s’adaptent pas à la lumière extérieure et même s’ils avaient eu tout le temps de choisir librement d'agir auparavant.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  10. Brigitte, autant je n’ai rien compris à votre commentaire du 3 octobre 2014 20:03 , autant j’ai trouvé celui-ci intéressant. Et je vous rejoins d’ailleurs sur votre conclusion.
    Vous dites : « Sans l'industrie du meurtre (et l’industrie du faux sauvetage) il n'y aurait pas d'hégémonie américaine. » Je crois en effet qu’on peut le dire comme ça. A part que si vous mettez la fabrication et la vente des armes dans l’industrie du meurtre, il faut élargir le cadre des « prédateurs » à l’ensemble des pays ( dont la France) qui font du business avec ce commerce.
    Ensuite : « Mais sans le choix des peuples nantis de rester confortablement installés dans la Caverne à discuter entre eux des modalités du meurtre des autres, au lieu d’utiliser leur pouvoir d’y mettre un terme, il n’y aurait pas de meurtre. » Ouai… c’est une sorte de lapalissade, ça. Déjà le choix est conditionné par la liberté. Or, les gens dans la Caverne ne sont pas libres. Même si nous n’avons pas la même vision du Soleil, vous souhaitez comme moi que les gens se réveillent, qu’ils se libèrent… Mais le problème, c’est qu’ils sont finalement bien dans leur Caverne, vous le dites vous-même. Comment les faire sortir ? Personnellement, je ne crois plus à la pédagogie de la sagesse…
    Enfin vous dites : « Bientôt la lumière et le chauffage s’éteindront dans la Caverne, et la nourriture viendra à y manquer… » Je pense la même chose. « Ils seront acculés à sortir et agir, même s’ils ne le choisissent toujours pas… » Ben oui, cela s’appelle la NÉCESSITÉ. Parfois j’appelle ça « la force des choses ».

    Le Vieux Con

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et la "vielle conne " répond , c'est tant mieux s'ils sont acculés a sortir et agir ......la necessité .......la force des choses .....

      Qu'avez vous fait l'été dernier : j'ai chanté ...et bien danser maintenant

      Supprimer
  11. Dans la Caverne tous sont libres, MAIS "ils" y sont si bien ...au chaud, nourris etc...
    Le seul élément VRAIMENT rassurant (et encore) c'est que tous mourront !
    La différence entre ceux qui ne sont pas ouvert "un peu" et ceux qui s'accrochent c'est de "savoir" un minimum de "savoirs" pour VIVRE et MOURIR sans souffrances inutiles (autres que celles choisies par l'Âme avant incarnation !) .

    Mourir de soif est le plus désagréable paraît-il quoique le plus "rapide" avez -vous ces savoirs minimum ?

    RépondreSupprimer
  12. Ned ALLEN : Dans la Caverne, les prisonniers sont libres dites-vous. Oui, si on veut... J'en connais beaucoup qui se croient libres parce qu'ils ont le choix entre 100 modèles de bagnoles. Alors que d'autres, même en prison, ont continué à crier leur liberté. On pourrait discuter longtemps de la LIBERTÉ mais ce n’est pas le sujet, aujourd’hui il faut expliquer pourquoi la statue a perdu la tête. En passant, je pense qu’on ferait plutôt mieux de se demander pourquoi ce sont les hommes qui l’ont perdue.
    Quant au SAVOIR. Je peux dire comme Socrate ou Jean Gabin : "Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien". Cependant je sais par exemple lire, écrire, compter aussi un peu… et aussi réparer mon vélo et faire la soupe. Mais je ne sais pas si c'est ça que vous appelez des "savoirs minimum".
    Savoir que nous allons tous mourir un jour n'est pas en soi quelque chose de " VRAIMENT rassurant." Pourtant, nous devons VIVRE en sachant cela. Chacun sa came pour combler cette angoisse, finalement inutile. La mienne me convient.
    J'imagine que mourir de soif doit être fort désagréable, quant à la rapidité...? Je ne pense pas que ce soit la meilleure façon par exemple de mettre fin à ses jours. Ceci dit, jusqu’à présent vivre me va parfaitement.
    Le VC

    RépondreSupprimer
  13. Voir les mises à jour sur cet article, SVP.

    RépondreSupprimer
  14. En parcourant le BBB je viens de lire cet extrait de Brigitte24 juillet 2014 10:23
    « Le seul danger pour un blog, si on ne les stoppe pas dans l’œuf, ce sont les agents de l’empire (payés ou non) qui viennent en commentaires critiquer Hélios par la technique de la mise en infériorité personnelle : ce système insidieux est délétère pour l’animateur du blog, et oblige les commentateurs « contrariants » mais constructifs à s’auto-censurer par respect, pour ne pas en rajouter : c’est la technique idéale pour tuer un blog.
    Brigitte »
    Je ne suis pas un flatteur, mais je dis qu'elle a raison. Je tenais à préciser, des fois que vous me preniez pour un « cheval de Troie » que je suis un agent de l’empire, et payé par dessus le marché… Je suis fonctionnaire, personne n’est parfait.
    Je souhaiterais que vous me preniez pour ce que je suis, un simple vieux con… trariant, qui aime certes piquer, mais surtout pas tuer. Hélios est assez grande je suppose, pour trier les commentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Hélios est obligée de trier les commentaires, quasiment pour une seule personne qui inonde volontairement le blog d'infos qui n'ont rien à voir. Mais un simple clic les efface, ce n'est pas moi qui dépense de l'énergie.
      Cher VC, ce serait sympa de ne plus poster en "anonyme" (même si le pseudo est "VC").
      Il est possible que je n'accepte bientôt que les lecteurs qui seront inscrits d'une manière ou d'une autre, les signatures en "anonymes" sont extrêmement désagréables...
      Et pour la personne sus-nommée, pas la peine de se venger en envoyant 30 commentaires à la suite.

      Supprimer
    2. Helios bonjour,

      S'il te plait, met le commentaire de ma réponse a Hortense.

      Allez, c'est ma dernière demande. Merci. Je t'embrasse.

      LLéa.

      Supprimer
  15. Hélios, je comprends parfaitement votre remarque, mais je ne maîtrise pas tous ces trucs. Je ne comprends rien à ces rubriques "LiveJournal, WordPress, etc." donc "Anonyme" m'a été la façon la plus facile. Je fais toujours au plus simple. Ceci dit je vais faire un effort, je vais me renseigner auprès d'un GUIK.
    Courtoisement.
    VC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est possible de s'inscrire sur le blog, voir tout en bas, "s'inscrire à ce site". Le "Guik" vous expliquera comment faire.


      Supprimer
  16. Aux lecteurs du BBB,

    Mon message :
    http://bistrobarblog.blogspot.com/2014/09/les-lignes-et-geoglyphes-de-nazca_7.html?showComment=1410081797167#c1827387790922980723
    est toujours actuel.
    Il tentait d'alerter sur les techniques de faux compliments (chevaux de Troie), détournement d'attention et conduite d'un blog vers de faux débats qui tournent en rond pour aller nulle part.

    Je n'écris (et n'écrirai) donc aucune réponse aux commentaires de la personne identifiée. Merci de comprendre que mon silence ne vaut évidemment pas consentement à ses techniques de réécriture, appropriation et distorsion de mes messages.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte, j'aimerai savoir sur quel commentaire quelqu'un s'est approprié ton pseudo.
      Puis j'aviserai pour l'obligation de s'inscrire sur le blog pour commenter. C'est une solution que j'avais déjà envisagé, mais je vais y être contrainte. Tant pis s'il y a moins de commentaires.

      Supprimer
    2. Personne ne s'est approprié mon pseudo actuellement, cela n'étant pas nécessaire pour déformer mon propos.

      Mais la personne déjà identifiée dans mon post http://bistrobarblog.blogspot.com/2014/09/les-lignes-et-geoglyphes-de-nazca_7.html?showComment=1410081797167#c1827387790922980723
      continue dans sa technique du faux-compliment, "répond" à mes commentaires en y appliquant ses torsions (technique de réécriture visible plus haut sur cette page : http://bistrobarblog.blogspot.com/2014/10/suivi-de-lebolagate.html?showComment=1412534452144#c6370913887244053336).

      Tu lui proposes même de faire une traduction...

      Je n'ai aucune raison de perdre mon temps à rectifier tout le méli-mélo publié sous couvert de faux acquiescements à mes posts. Le pourrissage d'un blog se fait par des voies "soft" encore plus efficacement que par les insultes, si on n'y met pas un terme sur le fond.

      Cette fois encore je n'aurai aucune raison de m'inscrire pour participer au BBB, puisque l'inscription ne résoudrait pas le problème de la modération et donc du pourrissage du blog.

      Brigitte

      Supprimer
  17. Hélios, coucou,

    Désolée, il m'arrive aussi de laisser des commentaires sans mettre le pseudo. Trop pressée!

    Merci a toustes pour les infos et liens.

    S'il y a un autre hic avec, n'hésite pas me le faire savoir. Pas de soucis!

    Bien a vous, LLéa.

    Pour Pimpim soleil, s'il passe par là. J'espère que tu vas bien.
    Ai osé te déranger sur ta boite perso.
    Pas de réponse.
    Bonne suite Pimpim, que Dieu te garde.

    RépondreSupprimer
  18. http://www.wikistrike.com/2014/10/le-createur-du-vaccin-experimental-contre-ebola-plaisante-sur-l-extermination-de-l-humanite.html

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.