Bistro Bar Blog

dimanche 14 septembre 2014

Questions autour de l'épidémie d'Ebola


Jim Stone, le journaliste freelance qui n'a peur de rien et dénonce divers scandales, a décidé de se consacrer à cette histoire d'Ebola et de faire la lumière sur les dessous de  cette affaire.

 

Pourquoi aucune photo de l'Ebola


Traduit par Hélios


Une sérieuse question me turlupine concernant cette actuelle épidémie – pourquoi aucune photo d'Ebola classique ? Si cette épidémie est réelle et qu'on parle vraiment d'Ebola, elle est si radicalement différente de son type primitif que ce n'est effectivement pas du tout le même virus. Il est clair que ce que nous voyons dans cette épidémie n'est pas l'Ebola habituel.

Faites une recherche datée sur Google pour l'épidémie d'Ebola. Demandez-lui de ne remonter que des photos du mois précédent ou à peu près. Vous découvrirez qu'il n'y a pas une seule photo d'Ebola pour cette épidémie actuelle, toutes les photos du vrai Ebola proviennent des épidémies passées. C'est vraiment suffisant pour me faire penser que soit il n'y aurait peut-être pas d'épidémie, ou que s'il y en a bien une, ce n'est pas l'Ebola normal comme dans le passé. Si les gens meurent (le dernier chiffre est de 2400), ce n'est pas l'Ebola classique qui est en cause. En tout cas, le taux de mortalité montre aujourd'hui une courbe exponentielle selon l'OMS, s'ils ne racontent pas d'histoires.

À la lumière de cette absence de photos de cette épidémie, j'aimerais que les gens réfléchissent à ce qui suit.



On peut imaginer que même en Afrique il existe des téléphones portables, des appareils photos et internet. Pourquoi aucune photo d'Ebola ? En fait, le Liberia et la Sierra Leone sont des pays de langue anglaise, donc toute photo publiée serait classée comme Ebola, en anglais, ce qui permettrait de facilement les trouver dans cette langue. Pourquoi on ne voit NADA ? Même le"Ebola en photos" d'Al Jazeera ne montre absolument rien, s'ils ont vraiment mis en photos quelque chose, tout devrait être là. Au lieu de cela il n'y a RIEN.

Le fait que des quarantaines seraient maintenant en place ne peut justifier l'absence de photos, parce qu'un téléphone portable peut envoyer une photo en dehors de la zone de quarantaine. Le Liberia est presque entièrement équipé de la wifi, avec 70 % des habitants du Liberia qui possèdent des téléphones cellulaires et il y a là-bas 4 sociétés de téléphones portables. Bien que seulement 7 % des libériens aient internet, les autres peuvent y accéder dans les cyber cafés et il y en a sans doute quelques-uns dans la zone de quarantaine, POURQUOI ALORS AUCUNE PHOTO D'EBOLA ? S'il y a une catastrophe en cours, on peut parier que quelqu'un, même un médecin américain qui y a travaillé aurait pris une photo de l'Ebola avec les symptômes classiques et l'aurait envoyée à l'extérieur. Et la Sierra Leone peut ne pas être bien équipée en termes de communication, mais il y a quand même là-bas plus de 2 millions de téléphones portables. Quelque chose ne tourne pas rond, la réalité sur le terrain ne colle manifestement pas avec ce que disent les médias.



Et il y a un autre souci – c'est que les habitants de la zone Ebola pensent qu'il n'y a pas d'épidémie d'Ebola. [traduction d'un commentaire d'une habitante de la zone déclarée Ebola : "Je pense qu'il n'y a pas dl'Ebola parce qu'aucun membre de ma famille n'est touché. Quand on tombe malade du choléra, ils disent que c'est l'Ebola. Quand la température du corps augmente, ils disent que c'est l'Ebola. Donc honnêtement je ne pense pas que ce soit l'Ebola. Il pourrait y avoir une foule d'autres maladies qui tuent les gens".] On serait porté à croire que si l'Ebola est bien réel, en Afrique, où les gens parlent beaucoup, avec les rumeurs qui se transmettent de bouche à oreille et que presque 70 % de la population possède un téléphone portable au Liberia, un seul cas d'Ebola entraînerait un tel raffut qu'ils n'auraient pas besoin que l'OMS leur dise que quelque chose est en route. Le fait que les gens de là-bas pensent que ce n'est pas réel fait sérieusement dresser l'oreille.



Et comment peut-on avoir une épidémie aussi importante qui n'a pas de cas confirmés en dehors de la zone critique ? Tout à fait franchement, les histoires de médecins américains qui ont guéri sont des mensonges, parce qu'avec l'Ebola on est lessivé pendant des mois si ce n'est des années car il cause de sérieux dégâts aux organes et les médecins sont déjà dehors à jouer au tennis et au golf. Ils n'ont pas eu d'Ebola.



Donc la question est ensuite, cette épidémie d'Ebola n'est-elle qu'un coup monté pour des vaccinations forcées ?



Je me pose sérieusement la question si en fait ce n'est pas le cas. Les millions de téléphones portables des libériens qui peuvent prendre des photos le suggèrent. Toutes les photos d'Ebola associées à cette épidémie montrent des sacs mortuaires et des salles communes d'hôpitaux avec des gens qui pourraient être là pour n'importe quoi, pas d'yeux et d'oreilles qui saignent, pas de bras avec des éruptions, RIEN n'est montré de cette épidémie, qui si elle était réelle aurait dû être la plus documentée et publiée de toutes. Aucune autre épidémie n'a égalé celle-ci en taille et aucune autre ne s'est produite en présence d'une telle possibilité de documentation. Le manque de preuve photographiques est accablant, il évoque vraiment la possibilité d'un stratagème.

Je ferai un suivi de ses découvertes et interrogations selon le cas.

28 commentaires:

  1. Bonjour,
    Une autre explication:peut être que des groupes pharmaceutiques ou l'armée se livrent sur place à des tests d'armes virales ou bactériologiques et qu'ils ne veulent pas,on les comprend en faire la publicité...

    RépondreSupprimer
  2. Il n’y aurait donc pas de photo de l’épidémie d’Ebola ? Mais alors, d’où viennent ces photos de gens malades, de médecins en scaphandres etc. Il n’y aurait pas d’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest ? Mais alors, de quoi seraient mortes ces quelques 2000 personnes depuis le mois de mars ? Pourquoi enfin nous raconterait-on des mensonges sur ce drame actuel ? Peut-on sérieusement penser que ce serait un coup monté par les marchands de vaccins pour se faire un max de fric ? Voyons, faisons preuve d’un peu de réflexion. Pas besoin d’être médecin pour se faire une idée sur cette question, on peut même utiliser l’outil des paresseux, Wikipedia. (A ce sujet, il est permis à quiconque de corriger les erreurs ou contre-vérités qui s’y trouveraient…)
    Le virus Ebola a bel et bien été identifié. Évidemment le personnel soignant est directement menacé par ce virus particulièrement dangereux. Aucun traitement n’est actuellement efficace. Un médecin américain et une aide soignante infectés ont été traités au ZMapp le 31 juillet 2014, ils seraient guéris… alors que le curé espagnol de 75 ans traité le même jour, est mort. Les chercheurs travaillent à mettre au point un traitement efficace contre ce fléau, et c’est normal.
    Depuis 6 mois sur toute l’Afrique de l’Ouest, 2000 morts sur 4000 cas confirmés de fièvre Ebola, ça ne fait finalement pas beaucoup. Rappelons-nous que la canicule de 2003 avait causé la mort de 70 000 personnes en Europe dont 20 000 en France. Je n’ai pas le souvenir d’avoir vu des centaines de vieux mourir de chaleur ou de soif aux 4 coins des rues et je n’ai personnellement fait aucune photo. J’ai découvert cette catastrophe, comme les autres, après coup. Pour l’instant les épidémies d’Ebola n’ont tué que quelques milliers de personnes. Les morts causées par ce qu’on appelle une pandémie se comptent en millions.

    RépondreSupprimer
  3. Oui Crevard.
    Valérie nous avait prévenus dès le départ pour le coup de la température : il n’y a pas d’argent pour soigner les gens mais il y en avait pour installer partout les « télé-thermomètres » en prévision du plan, et bien sûr il y en a toujours des tonnes pour augmenter les budgets militaires et faire des guerres partout. Ce n'est que pour soigner qu'il n'y a pas d'argent.

    Les populations disent depuis le début que leurs parents sont embarqués sains dans les « centres de soins » et en ressortent les pieds devant. On a vu des villages repousser les « équipes sanitaires » à coup de pierres. Jim Stone a raison de dire qu’ils passent l’information… pour éviter des morts ils ne vont sûrement pas signaler un rhume.

    Vu de ma fenêtre, mode d’emploi de l’ebola :
    • d’abord, par le système vampire du FMI et autres aspirateurs de la faucheuse financière, démanteler toutes les infrastructures sociales d’un pays, et prévenir tout risque qu’elles soient remises sur pied en maintenant ce pays dans la pauvreté par tous les moyens (Libye, France, Palestine, etc.). Ensuite déclarer le pays définitivement « pauvre ».
    • marteler efficacement la programmation mentale à la PEUR grâce au gigantesque mensonge clef glissé dans tous les rapports et articles : « IL N'EXISTE PAS DE TRAITEMENT NI DE VACCIN » (on a eu la même technique avec le pseudo sida).
    • lorsque la PEUR est programmée avec succès, la population mondiale se DIVISE en deux : ceux dont les pays ont la pseudo maladie et ceux qui ne l’ont pas. Ceux qui ne l’ont pas étant supposés vouloir à tout prix mettre à l’ISOLEMENT total (autre mot clef toujours présent) ceux qui l’ont.
    • On obtient ainsi la garantie d’un REJET des uns par les autres, qui voient les uns comme des MORTS EN SURSIS. On sait que les jurés après délibération ne regardaient plus les condamnés à mort… « Chacun sa mission » sur cette Terre, nous explique-t-on côté propagande new age pour nous convaincre de les laisser crever la gueule ouverte.
    • Voilà une excellente programmation pour le moment où on tentera l'introduction des épidémies dans les pays occidentaux ou BRICS (on n’aura même pas besoin de les introduire, si les peuples ont suffisamment peur, celle-ci est une fabrique d'épidémies). Il faut programmer les populations à ne donner aucune aide et au contraire à se barricader contre les malades. Que chacun s’estime content de ne pas faire partie des condamnés à mort : plus besoin d’organiser une guerre civile, le résultat est le même.
    • Quelle aubaine : justement ces pays « PAUVRES » (autre Leitmotiv clef) sont extrêmement riches et convoités par l’empire, dommage que la présence de leur population (« races inférieures ») entrave quelque peu les fantastiques projets d’exploitation de l’empire (qui a déjà équipé tout le sud tunisien en hôpitaux militaires dernier cri). Les médecins officiels de l’empire vont donc pouvoir liquider tout ce qui a de la fièvre grâce à leurs protocoles javellisés qui feraient crever un cheval.
    • Et puis quelle belle « apocalypse » pour les prédateurs de l’Humanité qui se donnent tant de mal pour que se réalisent leurs « prophéties » afin de pouvoir mettre tranquillement en place les nouvelles versions de leurs religions et leur nouvelle version de ce monde.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brigitte ,mille fois merci pour votre intervention ,rien a ajouter

      Supprimer
  4. « Obama veut imposer une « tyrannie médicale » et des médecins apportent la maladie en Afrique. Voilà les explications qui émergent alors que l’épidémie s’amplifie, et menacent prévention et mesures de précaution.
    Une épidémie d’une maladie incurable, mystérieuse, alimente toujours les théories du complot ou les thèses farfelues. Ce fut le cas du sida dans les années 80, avant que le monde devienne -hélas- familier de ce virus ; c’est aujourd’hui le cas d’Ebola, qui sévit en Afrique de l’ouest…
    … Il n’y a pas qu’aux Etats-Unis que la menace d’Ebola suscite fantasmes et peurs quasi-millénaristes : Adam Nossiter, l’envoyé spécial du New York Times racontait il y a quelques jours de Guinée –l’un des pays les plus touchés par Ebola– comment des villageois ont constitué des groupes d’autodéfense pour empêcher les équipes médicales d’approcher. ‘Partout où elles passent, on voit apparaître la maladie’, dit un jeune Guinéen interdisant l’accès de son village. »
    Lire l’article sur : http://rue89.nouvelobs.com/2014/08/03/virus-ebola-alimente-les-theories-complot-254042

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos d'Obama (Natural News) qui veut envoyer l'armée pour maitriser l'épidémie, bizarre, ça fait penser à un autre "false flag" :

      The Obama Administration isn't letting a good crisis go to waste, having recently announced plans to send the U.S. military into West Africa to handle the escalating Ebola outbreak. With only a handful of military bases in mostly the central regions of the continent, the American war machine has a long way to go in establishing a forceful presence in West Africa -- and what better way to do this than to exploit the current Ebola crisis?

      Tiens donc...

      Supprimer
    2. Merci de traduire , j'aime toutes les langues SAUF L'ANGLAIS , je ne supporte plus l'imposition de cette langue

      Supprimer
    3. Voici la traduction (rapide), Mariethé :

      L'administration Obama ne va laisser gâcher une bonne crise, elle a récemment annoncé des plans pour envoyer l'armée américaine en Afrique de l'ouest pour gérer l'escalade de l'épidémie d'ebola. Avec seulement une poignée de bases militaires dans la plupart des régions du centre du continent, la machine de guerre américaine a du chemin à faire pour établir une présence de poids en ouest-Afrique -- et quel meilleur moyen de le faire que d'exploiter l'actuelle crise d'ebola ?

      Supprimer
  5. Encore une épidémie fabriquée par les psychopathes. Effectivement, ça rappelle le pseudo sida (mêmes commentaires de la part des populations : ils appellent sida n'importe quoi), l'hépatite B la grippe A. les maladies sont induites par les piqures sensées soigner c'est évident

    RépondreSupprimer
  6. Oui les gouvernements sont opportunistes, ils ne manquent pas une occasion de s’emparer d’un évènement pour justifier une quelconque opération s’inscrivant dans un plan plus vaste. Les « faste flags » sont de « bonne guerre » devrait-on même dire. On peut bien sûr imaginer que le virus Ebola aurait été introduit volontairement dans un quelconque but... Si une chose est sans limite, c’est bien l’imagination humaine.
    Pour revenir à cette épidémie, les chiffres montrent bien qu’elle est en train de prendre une grande ampleur. Les populations touchées ont leur propre culture, il est facile de comprendre que leurs croyances sont différentes des nôtres. Que faut-il faire ? Les laisser se débrouiller seuls, sachant que les virus ne s’arrêtent pas aux frontières… ou alors intervenir avec tous les moyens nécessaires ?

    RépondreSupprimer
  7. Il faudrait lire "La vraie histoire du club Bild..."....de Daniel Estulin. Seulement au USA chaque annè 3000 persones meurent de grippe ecc ecc. Au pouvoir.... ils etudient nos reactiona à n'importe quel chose...pour pouvoir mieux nous rendre esclave et faire de plus en plus de l'argent seulement pour le gens autour du regisseur occulte...quil viendra en "chair"?!
    ciao L
    Ciao L

    RépondreSupprimer
  8. "ou alors intervenir avec tous les moyens nécessaires ?"
    Un point de détail reste à préciser avant de pouvoir répondre : les moyens nécessaires sont-ils :

    1/ les moyens de parfaire l'éradication des populations locales par épidémie, bombardements (cf. 1945 Dresden, Hambourg, Le Havre, etc.), guerres civiles organisées (Liban, Yougoslavie, Grèce, etc.), tremblements de terre (Haïti), misère et famines organisées ?
    2/ les moyens de parfaire l'éradication des populations grâce aux "médecines" du ministère mondial de big pharma, l'OMS ?
    3/ les moyens de soigner les populations avec des remèdes qui permettent de guérir les populations mais qui rendent malades les prédateurs de l'Humanité ?

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune de vos 3 propositions chère Brigitte. Mais tout simplement les moyens de soigner véritablement les personnes atteintes, les moyens d’éviter la propagation de l’épidémie ainsi que les moyens de neutraliser toutes les croyances d’un autre âge qui empêchent les équipes sanitaires d’agir efficacement.

      Supprimer
    2. Cette réponse correspond précisément à mon 3/ : soigner véritablement les personnes atteintes est la solution qui rend "malades" les prédateurs de l'Humanité.

      La seule question qui reste maintenant est : pourquoi ma proposition 3 semble totalement invisible.

      Brigitte

      Supprimer
    3. Je pense avoir compris la proposition 3 de Brigitte. Il a suffi qu’elle mette des guillemets…Mais avec tous ces guillemets, on s’y perd un peu … enfin moi qui ne suis pas initié à ses théories expliquant le fonctionnement du Monde.
      Justement le monde, il est suffisamment compliqué, qu’il est préférable d’essayer de le décrire et de l’expliquer avec un langage le plus clair possible. Donc si j’ai bien compris, il existerait des « prédateurs de l’Humanité ». Pourquoi les guillemets, il s’agit de prédateurs ou pas ? Quoi qu’il en soit, ces gens-là viseraient à nous préparer une « belle apocalypse » etc. Bof…
      Qu’il y ait des gens qui complotent pour nous maintenir dans une certaine ignorance et dans un climat de peur, soit. Ces manœuvres ont hélas toujours existé (l’Homme n’est pas un Bisounours). Ces gens-là magouillent toujours afin d’en tirer un profit personnel, profit de nature matérielle ou même idéologique. Ils n’ont pas besoin de s’organiser au sein d’une organisation secrète mondiale pour cela. Bien sûr ils ne nous diront pas la vérité lorsqu’ils préparent de vastes plans de restructurations, des rachats ou des fermetures d’entreprises… ou pire quand il s’agit de préparer ou d’éviter une guerre. Quant à diriger véritablement un pays avec des millions d’habitants, alors imaginez pour ce qui est de gouverner le monde… pour cela, ils sont comme tout le monde, totalement impuissants. Et nous on les appelle « Les puissants ».
      S’il y existe bien des prédateurs de l’humanité, il ne faut pas les chercher bien loin. Ils sont parmi nous. Principalement nous tous, occidentaux plus ou moins embourgeoisés, qui nous permettons déjà de puiser dans notre environnement 3 ou 10 fois ce à quoi nous devrions avoir droit. Nous qui nous permettons des écrans plats, des bagnoles climatisées, des voyages en avion, des bronzages en institut de beauté… nous qui polluons comme jamais, qui ne pensons qu’à consommer du plaisir, du bien-être, du « bonheur » et même de la spiritualité (pseudo-spiritualité devrais-je dire). Nous qui nous permettons ce train de vie, pour la seule et bonne raison que 80% de l’humanité vit dans la misère. Cette vérité, beaucoup d’entre nous préféreraient ne pas la savoir. Cette situation n’a pas été préméditée, elle n’est que la conséquence de multiples causes qui remontent à loin. Qu’ « on » essaie de nous maintenir dans cet état végétatif, je veux bien, il est facile d’en comprendre les intérêts. Même les intérêts de tous… Ce qui caractérise le plus notre situation actuelle, c’est cet aveuglement quasi généralisé qui ne peut que nous mener vers un désastre. Il s’agit d’un déni de réalité. Je crois que nous vivons dans une société déclinante et je ne sais pas comment son histoire finira. Je ne crois pas en l’apocalypse dans le sens fin du monde. Même si une catastrophe majeure se produisait entraînant la disparition de 99.99 % de l’humanité, il resterait (faites le calcul) quelques 700 000 survivants, qui pourraient démarrer une ère nouvelle. Je ne crois pas que nos comploteurs voudraient faire partie de ces pionniers.

      Supprimer
  9. http://www.romandie.com/news/Barack-Obama-devoile-un-vaste-plan-de-lutte-contre-Ebola_RP/518261.rom

    RépondreSupprimer
  10. < selon l'OMS , s'ils ne racontent pas d'histoires <

    L'OMS ? vous faites confiance ? a lire pour vous faire une petite idée de L'OMS

    NEXUS n° 90 : l 'Argile fait elle peur a Big Pharma , un article qui en dit long sur les
    agissements de l'OMS

    RépondreSupprimer
  11. :)

    Mais non, Mariethé, je ne fait pas confiance!

    Suis pas complètement idiote! :)

    http://www.leblogfinance.com/2014/09/ebola-une-crise-qui-pourrait-servir-les-interets-occidentaux-au-detriment-de-lafrique-et-de-la-chine.html

    http://www.leblogfinance.com/2014/09/ebola-la-presse-du-liberia-met-en-cause-gouvernement-universites-et-defense-us.html

    http://www.leblogfinance.com/2014/08/ebola-dimportantes-repercussions-economies-sur-des-pays-affaiblis-mais-riches-en-matieres-premieres.html

    Bien a vous,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. loin de moi de vous prendre pour une idiote , avec humilité j'ai toujours pensé
      que les personnes avec qui je dialoguais étaient plus intelligentes que moi . Dans
      se commentaire ,je soulignais l'excellent documentaire de Nexus et qui méritait
      d'être souligné, je remercie Hélios au passage pour ses traductions ,immense travail ,et la foi aux tripes , bonne journée a tous

      Supprimer
  12. Merci Mariethé.

    Itou! :)

    Bien a vous,

    RépondreSupprimer
  13. Restons informé(e)s rien a dire de plus ;-)

    http://www.alterinfo.net/Selon-de-nombreux-scientifiques-le-virus-du-SIDA-n-existe-pas_a17030.html

    et ; ouf Google me l'a traduit ;-)

    http://www.rethinkingaids.com/

    RépondreSupprimer
  14. je vais de ce pas sur alterinfo (que je connais bien )

    mais connaissez vous cher Danysis ,les livres document du Dr Louis de Brouwer?

    dans on livre document " les Mafiats" politico-économiques qui dirigent le monde ( 1998 )
    chapitre VIII " une étrange maladie :le SIDA / Sida :un génocide progammé /
    EPOUSTOUFLAN ,je vous recommande ce livre
    ainsi que du même auteur Dr Louis de Brouwer " les Mafias pharmaceutiques et agro-
    alimentaires; , au cas ou : a commender Dr Louis de Brouwer ,BP 19 95580 ANDILLY

    RépondreSupprimer
  15. Attention!

    Il faut être très prudent avec les raisonnements qui cherchent à interpréter non pas des documents, ce qui est déja un art difficile, mais l'absence de document. Je ne suis pas assez intelligent pour m'aventurer sur ce terrain.

    RépondreSupprimer
  16. Le CDC a annoncé que l'Ebola se trouve sur le sol américain, à Dallas. Article en anglais de Natural News :
    http://www.naturalnews.com/047077_Ebola_Dallas_pandemic_virus.html

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    Beaucoup de désinformation dans les média grand public en ce moment à propos d'Ebola tentant de faire passer toute l'info sur le net pour de la désinformation. Voici pourtant un graphique officiel qu'ils ne montreront pas et qui parle pour lui (trouvé sur le site de David Icke). Je n'ai pas eu le temps de traduire mais ça peut se faire si problème pour certains :
    http://www.davidicke.com/wordpress/wp-content/uploads/2014/10/1-587x329.png

    RépondreSupprimer
  18. Merci Eyael. Oui, le graphique (qui vient pourtant de l'OMS) est parlant, mais les chiffres seraient de 2012 et il est marqué entre parenthèses Ebola 2014. Alors, le nombre de 4 (4000) date de quand exactement ?
    Le graphique indique les causes majeures de décès en Afrique : le sida en 1ère position , suivi des infections respiratoires, de la diarrhée et de la malaria. L'Ebola arrive en dernière position.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée, je n'en ai pas la moindre idée mais même s'il y a un décalage de deux ans pour les stats de l'OMS (et même si c'est comme tu dis l'OMS), je pense que ça ne surprend personne ici et que le voir sous forme de graphique, c'est tout de suite plus flagrant que tous les discours. En tout cas, ça remet bien les choses en proportions sauf que ces chiffres, ces ont des êtres humains, par des abstractions.

      Supprimer
  19. L'épidémie serait stoppée au Nigeria (toujours d'après l'OMS) à la date d'aujourd'hui, 20 octobre.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.