Bistro Bar Blog

jeudi 28 août 2014

Une lueur inconnue à la surface du Pacifique...


JPC Van Heijst (dont le pseudo est "Flying Dutchman", Hollandais Volant), est un néerlandais qui pilote sur Boeing 747. Il relate sur SON BLOG une expérience curieuse et un peu inquiétante vécue en survolant le Pacifique, entre Hongkong et l'Alaska.

 

Une lueur rouge orangée d'origine inconnue au-dessus de l'océan Pacifique – 24 août 2014



La nuit dernière en survolant l'océan Pacifique quelque part au sud de la péninsule russe du Kamchatka, j'ai vécu le truc le plus impressionnant de ma carrière de pilote.

5 heures environ après avoir décollé et laissé derrière nous le Japon, nous étions en vitesse de croisière à un confortable 10.300 mètres, à environ 4 heures et demi de notre destination, l'Alaska.

Nous avions entendu parler par radio des séismes d'Islande, du Chili et de San Francisco et comme il y avait quelques volcans sur notre route qui pourraient faire éruption durant notre vol, nous avons fait un double-point de vérification avec la régulation en quittant Hongkong pour savoir s'il y avait une nouvelle activité sur notre route.

Puis très loin devant nous, juste au-dessus de l'horizon, a jailli un intense flash lumineux. Il ressemblait à un éclair, mais bien plus intense et dirigé à la verticale. Je n'avais jamais vu rien de comparable auparavant et il n'y a eu aucun autre flash avant ou après cette unique explosion de lumière.



Comme il n'y avait aucun orage sur notre route ou sur le radar météo, nous sommes restés en alerte pour de possibles orages non visibles par radar qui pourraient entraîner des problèmes ultérieurs.

J'ai décidé de tenter de photographier le ciel nocturne et l'étrange lueur verte qui recouvrait tout l'hémisphère nord. Je pense que c'était une sorte d'aurore boréale, mais c'était beaucoup plus dispersé, jamais vu non plus quelque chose de ce genre avant. Vingt minutes de vol plus tard, j'ai remarqué qu'une profonde lueur rouge orangée apparaissait devant nous et c'était un peu bizarre car il était censé ne rien y avoir d'autre en dessous de nous que l'océan infini sur des centaines de kilomètres. Une ville distante ou un groupe asiatique de bateaux de pêche au calmar n'auraient aucun sens dans cette zone, en dehors du fait que les lumières visibles étaient beaucoup plus grandes en taille et avaient une lueur rouge orangée, au lieu du jaune et blanc habituels que produiraient des villes ou des navires.

Plus nous approchions, plus la lueur devenait intense, illuminant les nuages et le ciel en dessous de nous d'une effrayante lueur orange. Dans une partie du monde où il n'est censé y avoir que de l'eau. La seule cause possible qui nous est venu à l'esprit pour cette lueur rouge serait l'explosion d'un immense volcan juste sous la surface de l'océan, 30 minutes environ avant le survol de sa position exacte.

Avec l'aéroport le plus proche à au moins à 2 heures de vol, l'idée de voler en pleine nuit dans un panache de cendre invisible et très dangereux au-dessus du vaste océan Pacifique, ne nous emballait pas vraiment. Par chance, nous n'avons rien rencontré de ce genre, mais avec cette effrayante lueur rouge orangée inexplicable à la surface de l'océan, nous étions tout sauf à l'aise. Il n'y avait pas non plus d'autre trafic près de notre position ou sur la même route qui confirmerait tout ce que nous avions observé ou si nous avions rencontré un genre de nuages de cendres.

Nous avons rapporté nos observations au Contrôle du Trafic Aérien et une enquête sur ce qui est arrivé dans cette région isolée de l'océan a démarré aujourd'hui.

Prenez note que les photos sont prises avec un ISO (sensibilité) extrêmement élevé, ce qui explique leur qualité moyenne. J'ai ajouté une vue d'ensemble de notre route avec un marquage de l'emplacement.

Maintenant j'espère juste que si une nouvelle île s'est formée là, au moins on pourra lui donner mon nom en tant que son découvreur officiel :)

Ce serait sympa !

Mise à jour : ajouté 4 nouvelles photos et une carte de Google Earth avec la géographie sous-marine. L'une des photos montre nos feux d'atterrissage illuminant le ciel devant car nous avions peur d'une rencontre possible avec un nuage de cendres. Nous avons pénétré dans une fine couche de nuages 5 minutes après avoir dépassé la lueur rouge, mais aucune cendre n'a été détectée ou rencontrée.


Les photos ayant un copyright, allez les voir sur le site de Flying Dutchman, en cliquant dessus pour les agrandir.


5 commentaires:

  1. Si c'est un volcan ,il devrait y avoir une masse colossale de vapeur d'eau ????..........

    RépondreSupprimer
  2. Une rave sauvage abyssale?!
    Plus sérieusement, peut être des émanations de méthane dont la foudre aurait mis feu?
    C'est assez loin de la "ceinture" pour être des volcans à mon avis...

    RépondreSupprimer
  3. DJ Poseidon a peut-être raison par rapport au méthane. Si c'est le cas, il y aura de l'eau dans le gaz.
    C'est la rave party des poissons attendant patiemment leur ère ou ils pètent tous ensemble et allument avec un briquet :) :):)

    RépondreSupprimer
  4. Les zones plus lumineuses, rouges orange vertes et blanches, ne sont que le reflet dans la vitre des boutons du tableau de commande de l'avion. Ces reflets nous induisent en erreur et nous donnent l'impression que plusieurs sources lumineuses sont immergées sous la surface de l'eau.

    Ce que le pilote a pris en photo est donc cette sorte de voile orangé, qui reste tout de même étrange.

    En sachant aussi que ces photos ont été prises avec un temps d'exposition très long (8 secondes), ce qui rend les sources lumineuses beaucoup plus intenses qu'à l'œil nu.

    RépondreSupprimer

  5. Je n'ai pas l'impression que ce puisse être les balises et effets du chantier sous marin pacifique-est de désinfection de la radioactivité par une très appréciable "brigade" de techniciens désintérressés de tout sauf du respect de la vie-merci.
    Parce qu'évidemment qu'un volcan sous-marin entrainerait un p... de smog, voir les dernières éruptions d'îles en Italie, Pakistan, Japon, Canaries.... Et que les foudres de Neptune enflamment...l'imagination, j'en reviens à de discrets (quoique..) OSNIs, puisque peu d'entre eux, dans l'espace, dans l'air ou dans l'eau ne se cachent plus guère...
    Rosetta se demande quel site étudier sur la "comèt-astéroïde 67P/C-G, la pyramide, le campement, l'OVNI (bonne vieille soucoupe volante bien solide, apparement...)
    https://www.youtube.com/watch?v=mlXoLwvzhzc
    et pour plus de détails croustillants sur la vie en dehors de heu.... notre nombrillistiquissime et puérille opinion de terrien retardé
    https://www.youtube.com/results?search_query=8112014+LEAKED!+RAW+ROSETTA+IMAGES+OF+ALIEN+BUILDINGS+ON+COMET+67P
    Ben, j'préfère ça au fake ébola pour fuck EU (fucku too, Mme reptoclone) sur vrai fuku-chinois....... De l'humour avec la mort.... Tss tsss
    ,-£

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.