Bistro Bar Blog

mercredi 27 août 2014

La manipulation émotionnelle

Quelques exemples pour détecter si vous êtes victime de cette manipulation.

Il est intéressant de comprendre pourquoi une personne se comporte ainsi, très probablement parce qu'elle l'a vécu elle-même et qu'elle en retire de l'énergie.

8 moyens pour se protéger des manipulations émotionnelles, autrement dit, d'agressions camouflées


Traduit par Hélios pour le BBB.

Voici 8 moyens de repérer une manipulation émotionnelle et de vous en protéger :

1. Pas besoin d'être honnête avec un manipulateur d'émotion


Vous dites une phrase dont l'idée va être dénaturée . Exemple : "Je suis vraiment fâché(e) que tu ais oublié mon anniversaire."

Réponse – "Cela m'attriste si tu penses que je peux oublier ton anniversaire, j'aurais dû te parler des soucis que j'ai en ce moment – mais tu vois, je ne voulais pas te perturber. Tu as raison, j'aurais dû mettre tous ces problèmes de côté (ne soyez pas surpris de voir de vraies larmes à ce stade) et me concentrer sur ton anniversaire. Désolé(e)."

Même si vous entendez ces phrases, une sensation s'insinue en vous qu'elles ne veulent vraiment pas dire du tout qu'il(elle) est désolé – mais en ayant malgré tout une réponse vous ne trouvez rien d'autre à dire. Sinon vous pourriez même en arriver subitement à consoler la personne de son angoisse !

En toutes circonstances, si vous sentez que c'est joué sous cet angle – ne capitulez pas ! Ne passez pas là-dessus, n'acceptez pas une excuse qui semble tout sauf sincère.

Si elle vous semble non sincère – c'est que c'est probablement la réalité. Règle numéro un – si vous êtes impliqué avec un maître-chanteur, FAITES CONFIANCE à votre instinct. FAITES CONFIANCE à ce que vous ressentez.

Dès qu'un manipulateur d'émotion découvre une manœuvre réussie – il l'ajoute à sa liste gagnante et vous serez régulièrement abreuvé(e) de ces con...ries.


2. Le manipulateur d'émotion donne l'image de quelqu'un qui aide volontiers

Si vous lui demandez de faire quelque chose, il sera presque toujours d'accord – c'est à dire DANS LE CAS où il ne s'est pas porté volontaire pour le faire. Quand vous dites ensuite, "d'accord, merci" – il pousse un tas de soupirs, ou montre une gestuelle non-verbale qui vous fait savoir qu'il ne veut pas vraiment le faire malgré ce qui a été dit.

Quand vous lui dites qu'il n'a pas l'air de vouloir faire quoi que ce soit – il va renverser les choses en tentant de faire valoir que BIEN SÛR il voulait, et que vous vous montrez vraiment pas raisonnable. C'est une façon de vous "rendre dingo" – un jeu auquel le manipulateur d'émotion est champion.

Règle numéro deux – si un manipulateur d'émotion a dit OUI – laissez-le en prendre la responsabilité. Ne marchez pas dans ses soupirs et subtilités – s'il ne veut pas agir – faites qu'il le dise en face – ou mettez vos écouteurs de musique et faites couler un bain en le laissant faire son cinéma.

3. Rendre dingo – dire une chose et assurer plus tard ne pas l'avoir dite
Si vous vous retrouvez dans une relation où vous pensez devoir commencer à tenir un journal de bord de ce qui a été dit parce que vous en venez à vous poser des questions sur votre santé mentale – c'est que vous vivez une manipulation émotionnelle.

Le manipulateur d'émotion est un expert pour déformer les choses, rationaliser, se justifier et décortiquer. Il peut mentir si subtilement que même si vous regardez un objet noir, il affirmera qu'il est blanc – et argumentera avec une telle persuasion que vous commencerez à douter de vos sens.

Sur le long terme c'est si insidieux et usant que votre sens des réalités peut littéralement en être altéré.

ATTENTION : la manipulation émotionnelle est TRÈS dangereuse !

C'est tout à fait déconcertant pour un manipulateur d'émotion de vous voir arriver avec un bloc-notes et un stylo et commencer à prendre des notes pendant la conversation. Sentez-vous libre de lui faire savoir que vous avez l'impression d'être tellement "étourdi(e)" ces temps-ci que vous voulez enregistrer ses phrases pour la postérité.

La chose la plus dingue à ce sujet est que d'avoir à faire une telle chose est un bon exemple pour vous inciter sérieusement à vous mettre hors de portée. Si vous trimbalez un bloc-notes pour votre sauvegarde personnelle – ce bon vieux détecteur de mensonges va désormais clignoter en permanence !

4. Culpabilité. Le manipulateur d'émotion excelle dans l'art de la culpabilisation

Il peut vous faire sentir coupable de parler franchement ou de ne pas dire les choses, d'être émotif ou pas assez émotif, d'être généreux et attentionné ou pas assez. Tout y passe et débouche sur la culpabilité avec ces gens-là.

Le manipulateur d'émotion exprime rarement ses besoins ou désirs ouvertement – il obtient ce qu'il veut par manipulation émotionnelle. La culpabilisation n'est pas la seule formulation mais c'en est une puissante.

Nous sommes presque tous bien conditionnés à faire tout le nécessaire pour diminuer notre sentiment de culpabilité. Une autre émotion puissante utilisée est la sympathie. Le manipulateur émotionnel est une grande victime.

Il inspire le sentiment d'un profond besoin de soutien, d'attention et d'encouragement. Le manipulateur d'émotion affronte rarement ses propres démons ou n'effectue son sale boulot de lui-même.

Ce qui est fou, c'est que lorsque vous faites les choses pour lui (ce qu'il ne demandera jamais directement), il peut simplement renverser la situation en disant qu'il ne voulait ou n'attendait certainement pas que vous fassiez quoi que ce soit !

Tentez de faire comprendre que vous ne livrez pas de batailles pour les autres ni que vous faites le sale boulot à leur place. La grande ligne est "J'ai toute confiance en ta capacité à résoudre ça tout seul" – guettez la réponse et prenez encore une fois note sur le détecteur de mensonges.

5. Le manipulateur d'émotion frappe en douce


Il n'affronte pas les choses directement. Il discutaillera derrière votre dos et amènera finalement d'autres personnes à vous dire ce qu'il ne veut pas dire lui-même.

C'est un agresseur passif, je veux dire qu'il trouve des moyens subtils pour vous faire savoir qu'il n'est pas fou de joie. Il vous dira ce qu'il pense que vous voulez entendre et fera ensuite tout ce qu'il faut pour le saboter.


Exemple : "Bien sûr que je veux que tu retournes faire des études, chéri(e) et tu sais que je t'aiderai." Puis la veille de l'examen vous êtes assis à la table et des copains de poker débarquent, les enfants ont mis le son de la télé à fond et le chien a besoin de sortir – pendant tout ce temps, le "très cher" reste vissé sur sa chaise en vous regardant avec des yeux "de merlan frit".

Oserez-vous qualifier ce comportement que vous allez probablement entendre, "eh bien on ne peut empêcher le monde de tourner juste parce que tu as un examen, n'est-ce pas chéri(e) ?"

Pleurer, hurler ou l'étrangler – seule la dernière solution aura quelques bénéfices à long terme en vous envoyant probablement en prison.

6. Si vous avez un mal de crâne, le manipulateur d'émotion aura, lui, une tumeur au cerveau !
Peu importe votre état, celui du manipulateur d'émotion a été ou est probablement dix fois pire. Il est difficile au bout d'un certain temps de se sentir en lien avec un manipulateur d'émotion car il a une manière de faire dérailler les conversations en redirigeant le projecteur sur lui.

Si vous lui parlez de ce comportement il se montrera profondément blessé ou très acerbe et vous traitera d'égoïste – ou prétendra que c'est vous qui êtes toujours sous le feu des projecteurs. Le fait est, que même en sachant que ce n'est pas le cas, vous allez vous retrouver avec l'impossible tâche de le prouver.

Ne vous tracassez pas – FAITES CONFIANCE à votre instinct et éloignez-vous !

7. Le manipulateur d'émotion a quelque part la capacité d'affecter le climat émotionnel de son entourage

Quand un manipulateur d'émotion est triste ou en colère, les gens de la pièce où il se trouve vibrent sur la même fréquence – ils apportent une réponse profondément instinctive pour trouver un moyen ou un autre d'équilibrer le climat émotionnel et le moyen le plus rapide est que le manipulateur se sente mieux – en faisant ce qu'il faut pour l'amadouer.

En restant avec ce genre de raté pendant trop longtemps, vous allez vous retrouver si empêtré et co-dépendant que vous en oublierez même que vous avez des besoins – inutile de préciser que vous êtes en droit de les combler.

8. Le manipulateur d'émotion n'est jamais responsable


Il n'assume pas sa responsabilité personnelle ni son comportement – il en revient toujours à ce que tous les autres "lui ont fait".

L'un des moyens les plus faciles pour repérer un manipulateur d'émotion est qu'il tente souvent d'établir une intimité en partageant dès le début des informations très personnelles, en général du genre "je-t'intéresse-à-moi-et-tu-me-prends-en pitié".

Il est possible que vous perceviez au départ ce type de personne comme très sensible, ouverte aux émotions et peut-être un peu vulnérable. Croyez-moi quand je dis qu'un manipulateur d'émotion est à peu près aussi vulnérable qu'un pit bull enragé, et qu'il y aura toujours un problème à résoudre ou une crise à surmonter.

*******************

Un autre article intéressant sur le sujet : ICI.

13 commentaires:

  1. "Il est possible que vous perceviez AU DÉPART ce type de personne comme très sensible, ouverte aux émotions et peut-être un peu vulnérable."

    Oui c'est le point essentiel : le psychopathe peaufine son piège au départ d'une interaction avec sa cible. Le début de la rencontre avec un psychopathe est le moment le plus dangereux. Le psychopathe est encore capable de cacher la longueur de ses dents et le bruit strident qu’elles font habituellement sur le parquet, de maintenir en place le masque d’humanité sereine dont il travestit son visage, d’éviter de prononcer les paroles discordantes qui le révéleront par la suite dans la relation quotidienne, lorsqu’il ne pourra plus contenir la pression de son urgence prédatrice ordinaire.
    Dans la première phase de la rencontre il semble heureux, sans aucune pression, il semble partager les sentiments de sa cible au point de lui apparaître comme un miroir de sa propre psyché.

    Il est sur un nuage : tel un loup à l’idée du prochain festin qu’il va s’offrir avec cette prochaine proie, il prend le temps de savourer.

    Le départ est le moment le plus dangereux pour la victime, parce qu’elle est en danger de vivre longtemps, même très longtemps, avec l’image positive du psychopathe tel qu’elle l’a perçu dans son cœur lors de ces premiers instants, où elle a cru qu’il lui dévoilait son âme, son véritable être.
    Et que tout le carnage qu’il fera par la suite dans sa vie peut lui sembler en comparaison irréel, erroné : la victime cherchera encore ce qu’elle a mal compris, ce qu’elle a fait de mal ou ce qu’elle n’a PAS FAIT ASSEZ pour le comprendre.
    Et quand après chaque attaque sur sa vie, pour l’empêcher de se protéger il va lui dire qu’elle se trompe dans son jugement sur lui, l’inversion d'image créée au départ va être réactivée. Et il utilisera les larmes pour la faire mieux douter d’elle-même et repartir pour un tour de prédation.

    Aussi lorsqu’une personne veut aller vite dans une relation avec nous, ou nous explique au contraire qu’elle ne veut pas aller vite pour ne pas se tromper -pour nous inciter à lui courir derrière-, que la relation soit d’amour ou d’amitié notre seule urgence est d’attendre et de regarder à qui nous avons affaire.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. N'oublions pas que l'un des parents peut aussi être un manipulateur émotionnel ... vis a vis de l'autre parent ou de vous même en tant que enfant ! ! !

    RépondreSupprimer
  3. Tous les manipulateurs ne sont pas forcément des psychopathes non plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les psychopathes ne sont pas des sociopathes.

      Supprimer
    2. Sans doute mais je me répète et en connaissance de cause : tous les manipulateurs ne sont pas forcément des psychopathes ni des sociopathes. D'ailleurs je me demande si mon com d'hier qui disait grosso modo la même chose a été passé à la trappe par la technologie mal maitrisée par moi ou volontairement omis. Je le saurais bien assez tôt d'autant que dans mon empressement j'avais omis de m'identifier (mea culpa).

      Supprimer
    3. Sauf un inutile, j'ai édité tous les commentaires...

      Supprimer
  4. Avec toutes mes excuse à Hélios, que je ne désire pas "froisser" encore moins offenser ! ♥
    Je pense que
    - 1) les commentaires plus long ( très souvent et de la m^m personne en constance) que les textes, amènent au final, peut de crédibilité à ce qu'explique très clairement notre Hélios , pourtant bien exprimé et inscrit !
    - 2) sur B.B.B. les lecteurs ne sont pas des simples d'esprit à qui il faut expliquer encore, et de manière simplette, ce qu'Hélios a déjà explique, avec recherche et intelligence ,Elle se "coupe" en 4 pour faire ce judicieux BLOG !
    - 3) Donc aux simples d'esprit, les mains pleines ! lol !
    Désolée, je ne cherche pas à gâcher l'ambiance du blog, je l'aime trop pour ça et j'en suis accroc. J'ose inscrire ici, ce que pensent beaucoup, avec lesquels je suis en relation.
    - 4) S'il y a besoin d'un psy... c'est pas dans un comm. très long sur le B.B.B que la solution sera !

    RépondreSupprimer
  5. Les manipulateurs n'ont pas dépassé le stade infantile...

    RépondreSupprimer
  6. Très difficile de se sortir de ce genre de relation.
    Le sentiment de culpabilité éprouvé annihile tout
    bon sens.
    Ne pas hésiter à en parler, et "l absurdité" de la situation,
    deviendra evidente

    RépondreSupprimer
  7. Pour une fois je trouve cet file totalment en dehor de ce site, que je pense est, sur tout, lu par de gens mures et intelligents. On est manipulè seulement si on le desire!!! si on est pas mure !!! si on est pas honet avec soi meme et les autres. Mais je ne suis pas une diplomatica, en consequence je dis ce que je pense.
    Sabine a raison ...a quoi et a qui ser une telle "rencontre? Ciao a tutte e a tutti Loriana

    RépondreSupprimer
  8. Et dans quelle catégorie ranger ceux que l'on croit appartenir aux manipulateurs émotionnels ?
    Des infréquentables, des gens à exclure de la société, des gens à identifier, pucer, calomnier, débusquer, espionner, exclure ? Que faire avec ce que l'on croit que sont ces gens ?

    Franchement, je rejoins ce qu'a dit anonyme le 28 août à 11h26. Ce genre d'article correspond plus aux magazines féminins ou psychologiques qui sont prêts à tout pour caresser leur lectorat dans le sens du poil ; en gros, c'est du vent.
    Ce qui est décris dans cet article est une attitude mais en quoi est-ce la caractéristique d'une personne ? Sur quelle base ? Nous n'en savons rien. La subjectivité du point de vue et la conjoncture ont bien plus à voir avec l'idée de la manipulation émotionnelle qu'un (ou une) éventuel manipulateur émotionnel.

    Parce que finalement, (et je dis cela pour ouvrir le débat, contrairement aux aparences) est-ce que ces "manipulateurs émotionnels" ne seraient pas tout simplement le genre de co-nnards ordinaires que l'on voit dans la vie de tous les jours ? Et n'en faisons-nous pas aussi nous-même partie, à l'occasion ?

    ps : je ne m'identifie pas le moins du monde à la définition de ces personnes mais simplement je m'interroge sur la les relations humaines. Et je ne nie pas que ce genre de personnes puissent exister mais dans quelle mesure, avec quelle pérénnité au cours du temps, quel lien peut-on faire avec la psychopathologie telle que décrite sur SOTT, par exemple ? etc.
    Beaucoup de questions soulèvent cet article alors qu'il se prétend justement, dans sa forme, apporter toutes les réponses.

    RépondreSupprimer
  9. Bien ton comm. Franco, au moins, là il n'est pas à l'eau de rose pour simplet (comme un au début..) Le débat, grâce à Hélios, qu,i je le répète se décarcasse pour ce blog, qui, y contribue à y apporter de la réflexion, des réactions en échange (et pas des explications pour demeurés) avec des termes bien traduits, compris de tous !
    OUI, débat = je pense que nous sommes tous des manipulateurs, en plus ou moins conscients (et quand ça nous aide à obtenir ce que l'on désire...)
    MANIPULATEURS émotionnels... oui, oui, il y en a même dans le travail ... les chefs hiérarchiques ne s'en privent pas, carrière oblige, ça tape aussi sur les émotions... Merci Hélios pour cet article qui interpelle ! à toi ♥

    RépondreSupprimer
  10. Hu,hu,

    Une grosse belle bulle bleue, (comme pour le potager, hein, Pimpim?) avec de jolis trous d'aérations pour ne laisser entrer, ou sortir que ce qui est amour.

    Dentiste: métier d'avenir très lucratif. Les manipulateurs se casseront les dents avoir d'avoir pu rayer les parquets! :)

    Bien a vous toustes, et merci,

    LLéa



    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.