Bistro Bar Blog

samedi 9 août 2014

"Entités accrochées"

J'ai connu deux cas où la présence très probable d'entités "accrochées" a conduit deux jeunes au suicide... Ce n'est pas une question anodine, le monde de l'au-delà contient bien des mystères.


"Entités accrochées" : les "mauvais garçons" du monde des esprits



Par le Dr. Rita Louise

14 mai 2014

Traduit par Hélios.



À la différence des guides spirituels qui nous aident ou des fantômes qui peuvent venir nous rendre visite de temps en temps, l'interaction d'entités accrochées va un peu plus loin. Elles pénètrent le champ aurique.

L'aura est le champ électromagnétique qui entoure notre corps. C'est notre territoire personnel. Notre aura peut aussi être envisagée comme la démarcation qui définit nos limites. On peut aussi la comparer à une frontière qui indique où nous nous finissons et où un autre individu commence. C'est ce qui nous sépare des autres et elle aide à identifier qui nous sommes en tant qu'individus. Elle agit aussi comme notre première ligne de défense – tant sur les plans physique qu'émotionnel, mental et spirituel. Elle nous éclaire sur qui nous sommes, ce que nous pensons et comment nous ressentons les choses.

Pensez à une fois où un individu non sollicité s'est tenu trop près de vous. Je parie que vous vous sentiez mal à l'aise. Cette personne se tenait dans votre champ aurique. Le sentiment d'inconfort physique était l'indication que votre frontière énergétique avait été violée. Nous avons souvent conscience de ce genre de violation, d'autant plus si nous avons été touchés ou étreint sans permission. Un sentiment d'anxiété ou un malaise se crée parce que notre frontière a été franchie. Notre espace personnel est envahi.



L'énergie émotionnelle d'un individu peut aussi pénétrer dans le champ aurique. Quand nous captons l'énergie émotionnelle de quelqu'un d'autre nous réagissons habituellement à cette intrusion de manière subconsciente. Nous expérimentons cette énergie non désirée comme si elle faisait partie de nous au lieu de la reconnaître comme une intrusion. Nous pensons, croyons et interagissons avec des pensées, sentiments, besoins et désirs qui semblent nôtres. Nous supposons que c'est à nous de les assumer. Nous prenons en charge ce que nous percevons en nous et nous efforçons de satisfaire le besoin ou de résoudre le problème.

Acheter une nouvelle voiture, par exemple, nous laisse souvent vulnérable envers l'énergie d'un autre. Cela vous est-il déjà arrivé ? Vous allez chez un marchand de voitures juste pour jeter un œil sur les nouvelles voitures. Vous allez essayer une voiture juste pour vous amuser. Le vendeur fortement motivé et dynamique dirige votre attention sur toutes les caractéristiques exceptionnelles de la merveilleuse automobile que vous conduisez. Le vendeur vous fait remarquer combien la conduite est fluide, combien elle est agréable à conduire et vante la consommation de carburant comme étant imbattable. Il peut aussi vous rappeler les défauts de votre voiture actuelle. Puis il peut vous demander de remarquer comment vous ressentez la conduite de cette nouvelle marque de voiture. Puis sans vous en rendre compte, arrive le coup de grâce. Le "si vous vous décidez maintenant" ajoute un sens d'urgence à votre espace énergétique déjà saturé.

Tout vous semble si bien pendant que vous conduisez la nouvelle voiture. Vous voilà excité(e) par la merveilleuse opportunité qui vous est présentée. Vous vous sentez obligé(e) de passer à l'action. Vous pensez, "Il faut que j'ai ceci". Puis avant de réaliser, vous avez sorti votre chéquier, signé le contrat et devenez le fier propriétaire de quelque chose que vous pouviez vouloir ou non au départ. Une fois éloigné du concessionnaire, l'énergie du vendeur se dissipe de votre champ aurique et vous vous demandez ce que diable vous venez de faire.

Je parie qu'il y a eu aussi des fois où vous avez essayé de gérer un problème et découvert que vous retourniez sans arrêt la question sans succès dans votre tête. Peu importe l'énergie apportée pour résoudre le problème, vous n'avez pu trouver de solution. Je suggérerais que dans ces situations, le problème que vous tentiez de résoudre ne vous appartient vraiment pas.

Nous prenons sur nous l'énergie des autres, y compris leurs soucis, en permanence. Nous y sommes spécialement enclins avec nos amis et la famille. Dès que leur énergie émotionnelle a pénétré notre aura, nous y répondons en tentant d'arranger le problème. Malheureusement, comme c'est souvent le cas, nous ne pouvons l'arranger ni le résoudre parce que dès le départ il ne nous appartenait pas.

Comme avec l'énergie émotionnelle des autres, nous pouvons autoriser une entité à entrer dans notre champ aurique. Quand une entité pénètre notre aura on dit qu'elle y est "accrochée". Les anges, les guides spirituels et les fantômes ne pénètrent pas le champ aurique. Ils respectent nos frontières et nous honorent ainsi que notre espace personnel. Les entités accrochées, d'un autre côté, ne s'occupent pas des frontières et pensent tout à fait acceptable de venir dans notre champ aurique. Ce manque de respect à notre égard est la raison pour laquelle les "entités accrochées" sont mises dans une catégorie inférieure, plus nuisible que celle des fantômes. Même si une présence fantomatique est malveillante, vindicative et rancunière, elle nous respecte toujours ainsi que notre espace personnel.

Autrefois je pensais fermement que ces êtres sans corps étaient des hôtes indésirables qui avaient envahi notre espace d'une manière ou d'une autre. Après examen approfondi des individus souffrant d'entités accrochées, une écrasante majorité les avait invités sans le vouloir. Nous discuterons de ce concept en détails plus loin. Pour l'instant il est important de reconnaître la signification d'une présence de ces êtres dans notre champ aurique.

La première question posée par la plupart des gens à propos de ces entités accrochées est ce que nous vivons quand une entité est entrée dans notre espace personnel. Ce qu'on peut résumer en deux mots – contrôle et manipulation.

Toutes les entités accrochées sont des parasites. Leur vibration est basse. Elles sont habituellement dirigées par l'ego, émotionnellement négatives et complètement auto-centrées. Quand elles se trouvent dans le champ aurique, nous vivons leurs pensées et sommes inconscients de leur présence. La victime suppose être responsable de la création des pensées négatives et des réponses émotionnelles non voulues qu'elle est en train de vivre. Ils finissent par s'approprier l'énergie de l'entité comme la leur propre. Ils finissent par croire que "c'est qui ils sont". Ils vivent par erreur leur vie entourés de ces mensonges et se sentent impuissants à changer.

Vous demandez-vous si vous avez une entité accrochée ? Il y a de nombreux signes pouvant indiquer si l'une d'elles est présente. Les symptômes d'une entité accrochée peuvent inclure :

• Un historique de maltraitance physique, émotionnelle ou sexuelle
• Une dissociation ou une difficulté à avoir les pieds sur terre
• Des problèmes de mémoire
• Entendre des voix ou une voix intérieure qui vous critique constamment
• La répétition de schémas ou de comportements
• De l'anxiété ou des crises de panique
• Des accès irrationnels de peur, de colère, de tristesse ou de culpabilité
• Des changements soudains de comportement ou des sautes d'humeur
• De la dépression ou des pensées suicidaires que vous ne semblez pas pouvoir arrêter
• Des comportements d'addiction, comme une addiction à l'alcool, aux drogues, aux cigarettes, au sexe ou aux jeux d'argent
• Un comportement impulsif ou une attirance pour les situations dangereuses
• Des maladies qui ne répondent à aucun traitement ou provenant d'une cause inconnue

Bien sûr, tout le monde peut avoir ses mauvais jours. J'ai observé pour ma part que si certains de ces problèmes sont récurrents ou persistants ce peut être une bonne idée de découvrir si une entité ne vous tourmente pas.

Si vous pensez avoir peut-être une entité accrochée à vous, prêtez attention à votre aura. Ressentez-vous de la chaleur ou des picotements à l'intérieur ou à la surface de votre corps ? Les détectez-vous à un seul endroit ou partout sur le corps ? Sentez-vous une pression subtile sur votre peau ou comme si quelqu'un se tenait extrêmement près de vous ? Tous ces signes sont des indicateurs que quelqu'un ou quelque chose se trouve dans votre espace personnel.

Se débarrasser d'une entité qui a envahi votre espace personnel peut être un peu plus difficile. Fournir une méthodologie précise pour l'élimination d'une entité accrochée à la vie d'une personne est délicat. Elle dépend totalement de la personnalité de l'entité. Pour moi, travailler avec un ami ou un professionnel entraîné présente plusieurs bénéfices qui peuvent se révéler essentiels pour une réussite. Gardez à l'esprit que quelqu'un d'étranger n'est pas affecté par l'entité. Ce qui lui donne l'opportunité de rester calme, clair et le plus important, neutre, quand on a affaire à une entité accrochée. Travailler avec une entité peut ressembler à une lutte de pouvoir. Si vous êtes en colère ou frustré, elle réagira en conséquence. Patience, amour et un brin de psychologie faciliteront plus efficacement le départ d'une entité.

En en apprenant davantage sur les êtres que vous rencontrez vous découvrirez qu'ils sont en général ni tout bons ni tout mauvais. Dans la plupart des cas, ils sont dans la peur et trop effrayés pour franchir l'étape suivante. Manifestez de la compassion pour ces âmes perdues. Votre gentillesse et votre compréhension aideront aussi bien ces âmes que vous-même à vous libérer.

14 commentaires:

  1. Dans d'autres cultures ont les appellent des "PRÉSENCES" si elles sont bienveillantes,(il y en a qui vous veulent du bien ) et d'autres qui sont des VAMPIRES !
    Bien sur les vampires avec les grandes dents du cinéma sont des "sortes d'allégories" (quoique !) mais certaines personnes conscientes, ces sont les pires, ou inconscientes (!) viennent se nourrir de votre énergie lors de (plus ou moins petite) visite de courtoisie dont ils repartent en meilleure santé et vous plus fatigué qu'à leur arrivé !
    ... jusqu'à la prochaine fois... vous êtes leur fast-food ....!
    Si vous avez la "chance" d'habiter assez loin ou d'avoir la possibilité de vous ressourcer, pour lui, suffisamment entre deux visites tant mieux sinon vous en mourrez un jour et il passera à quelqu'un d'autre.
    Éventuellement sans vous être rendu compte de rien, ni l'un ni l'autre !.

    Roger de LAFFOREST dans "La Magie des Énergies" éditions Robert FAFFONT

    RépondreSupprimer
  2. Récemment un de mes enfant à "fait" une initiation REIKI (1er niveau) et est passé me voir en rentrant "super content" ayant été testé au sorti du stage à un très haut niveau. ! ! !

    MAIS elle est rentrée en train ... je ne sais pas qui était dans le wagon mais il y en a qui ont bien profité de son haut niveau ! ! !
    le lendemain lors de son passage à la maison j'ai du faire un "sacré ménage" avec la fenêtre grande ouverte et j'ai dû demander de l'aide le lendemain pour moi ! comme quoi les meilleures intentions ...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, quand on ouvre une porte psychique, n'importe quelle entité peut en profiter. Il faut être très prudent quand on touche aux énergies et savoir se protéger avant.

      Supprimer
  3. Personnellement je ne pratique plus le Reiki avec des "étrangers", seulement sur moi-même et ma famille proche. Trop "risqué".

    RépondreSupprimer
  4. En ce qui concerne le REIKI, il faut être très prudent, même plus que prudent... Je préfère l'Energie Universelle. Il y a en effet (payant - comme au Reiki) des stages... sauf que en finalité au Reiki, il faut faire un genre de "rituel" devant le Maître Reiki pour qu'il transmette l’énergie à son élève...après avoir bien payé pour ça ! avec gros baratin pour que les débutants aient leur égo flatté et les faire accéder aux plus hauts niveaux ! PAYANT sur beaucoup d"'années
    M'enfin, ça vous interpelle pas ?
    Nous l'avons tous, l'Energie, elle nous pénètre constamment, Il suffit de comprendre et d'apprendre comment la redistribuer, en profiter nous même au passage, et grâce à la respiration (apprise) ne pas être phagocyté...

    RépondreSupprimer
  5. En effet Anonyme, il faut prévenir votre enfant de faire très très attention au Reiki, comme à toutes ces "initiations" infestées de "maîtres" qui servent à faciliter l'intrusion d'"entités".

    Après l'euphorie de la découverte, beaucoup de personnes passées par ces rituels sentent leur énergie vidée, un malaise, et cherchent de l'aide mais sans forcément faire le lien avec le "maître". Certaines ne comprennent le lien que tardivement, après de nombreuses séances.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ciao Brigitte, ciao Danysis

      Je suis entierment d'accord avec vous, Une initiation payè n'est pas une initiation. Notre vie est un long exersise d' apprentissage pour beneficier de la grande energie que resides en nous . On ne paye pas la vie avec l'argent, mais avec un travail sur soi pour libere le Divin en nous
      Brava come sempre Helios ciao Loriana

      Supprimer
  6. Encore pour anon du 9/8 à 16:37 - Entitées accrochées, wouiiii, et bas astral et compagnie...
    VOIR ceci
    http://danysis.blogspot.fr/2013/08/le-vampirisme-energetique-energie-sante.html

    ET VOIR cela
    http://www.espritsciencemetaphysiques.com/absorber-lenergie.html
    - qui n'est pas mal fait en complément du 1er.
    C'est la non connaissance qui nous fait faire des erreurs...et permet que nous soyons manipulés ; comme personne n'a la science infusée ( lol ) merci à tous de vos connaissances ! VIVE l'entraide !
    à toi Hélios ♥ ♥ car la tienne d'aide est importante ! Merci ♥

    RépondreSupprimer
  7. PARTIE 1
    Merci Hélios de rappeler par cet article la nécessité de ne pas laisser VIOLER nos FRONTIÈRES personnelles par des PARASITES, qu’ils doivent des êtres visibles ou non, des organisations collectives, des dogmes ou le Mind Kontrol de masse.
    Quel que soit le nom que nous leur donnons et l’aspect extérieur que nous leur imaginons, les êtres ou « entités » qui violent nos limites agissent dans le sens contraire de la Vie et notre Conscience nous le signale.

    Leur fonction est de nous DIVISER intérieurement –nous dissocier dirait Muriel Salmona- et notre premier droit est de les bouter hors de notre psyché : par cet acte, nous faisons le choix de notre propre UNITÉ. Je dis que leur fonction est de nous diviser, parce que bien souvent c’est par réaction à leurs tentatives d’intrusion que nous prenons conscience de l’existence de nos frontières personnelles, de l’intégrité naturelle de notre être, et commençons à délimiter consciemment qui nous sommes.

    Si nous comprenons que nous avons le droit de bouter les parasites hors de nos frontières, nous comprenons aussi que c’est notre devoir, et cela devient ainsi notre volonté. À partir de ce moment, dans la plupart des cas nous n’avons plus besoin de mode d’emploi pour l’élimination du parasite, car son éjection dépend de la force de NOTRE VOLONTÉ, bâtie sur la Connaissance de notre DROIT. C’est ici que la saine colère peut être une fantastique énergie libératrice.

    Imaginez que chaque entité parasite est un candidat au viol qui se jette sur vous : vous n’allez pas l’interviewer patiemment sur sa personnalité, mais lui ôter définitivement l’envie de recommencer. Je ne partage donc pas du tout la conclusion de l’article, où déteint la programmation new age –ou « biblique »- habituelle qui mène l’Humanité à l’impasse.

    Inutile de nous énerver sur une personne de notre entourage qui ne sait pas interdire les violations de ses frontières, tant qu’elle n’a pas connaissance des causes de sa perméabilité psychique, affective.
    Inutile de croire qu’elle va assimiler définitivement un mode d’emploi que nous lui donnerons, car chaque nouvelle violation peut la remettre à zéro. Nos modes d’emploi ont toutes les chances d’aller à l’encontre de ses « stratégies de survie » acquises : http://stopauxviolences.blogspot.fr/2014/04/nouvel-article-de-muriel-salmona-il-est.html

    C’est à cette personne que nous devons montrer beaucoup de patience et d’amour : seule condition pour qu’elle arrache elle-même les racines de sa dissociation.

    RépondreSupprimer
  8. PARTIE 2
    La liste des symptômes de parasitage nous ramène à celle de Muriel Salmona, comme d’ailleurs tout l’article est une reformulation sous une autre forme, sous un autre angle, des écrits de Muriel Salmona.
    La maltraitance dans l’enfance est la racine de la dissociation à laquelle nous pensons en premier. Mais une autre source de division interne, moins évidente à identifier, est tout aussi dévastatrice :
    « Nous prenons sur nous l'énergie des autres, y compris leurs soucis, en permanence. Nous y sommes spécialement enclins avec nos amis et la famille. Dès que leur énergie émotionnelle a pénétré notre aura, nous y répondons en TENTANT D'ARRANGER LE PROBLÈME. »

    Gabor Maté a écrit des choses sensibles sur ce viol silencieux : il affirme que lorsque nous avons été empêchés de dire NON à l’envahissement de nos frontières pendant l'enfance, même si c’était pour protéger une mère fragile par exemple, notre corps risque de finir par dire NON à notre place.
    Dès lors que nous arrivons à percevoir comme normal le fait de renoncer à la satisfaction de nos propres besoins et de devoir assurer la satisfaction des besoins des autres, nous perdons la notion de nos frontières et du même coup nos défenses, y compris nos défenses immunitaires : la conscience physiologique de nos frontières. Le fonctionnement de notre cerveau est modifié. On pense à la programmation MK Ultra là encore…:
    Quand le corps dit non - Le stress qui démolit
    http://www.passeportsante.net/fr/P/Bibliotheque/Fiche.aspx?doc=Biblio_3930

    CITATION :
    « Il [Gabor Maté] croit, par exemple, que chez une personne qui n'arrive pas à définir et faire respecter ses FRONTIÈRES - incapable qu'elle est de bien distinguer le soi du non-soi -, la CONFUSION SE TRANSMET AU SYSTÈME IMMUNITAIRE qui n'arrive plus à identifier le territoire dans lequel il doit intervenir. Avec pour conséquence possible une maladie auto-immune, comme l'arthrite rhumatoïde ou la sclérose en plaques. »

    « À son avis, LE STRESS généré par une frustration de type émotionnel est aussi dommageable pour le métabolisme que celui provoqué par l'attaque d'un tigre - puisque les mêmes mécanismes physiologiques sont en cause -, et il est beaucoup beaucoup plus fréquent... » ----fin de citation

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  9. Article intéressant !

    Je vous invite à lire cet article " la guerre invisible menée contre l'humanité", vraiment excellent !

    Amitié,

    Anthroposophe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai trouvé sans trop de difficulté ;) Voici :
      http://bistrobarblog.blogspot.be/2011/12/la-guerre-invisible-menee-contre.html
      Merci Hélios pour tous vos articles, plus intéressants les uns que les autres!

      ClindOeil

      Supprimer
    2. Merci Clindoeil, je pensais à un article extérieur au BBB. Il y en a tellement sur le blog que j'ai oublié celui-là. Malheureusement, le site que j'avais mis en lien a disparu, mais on peut lire le texte ici:

      http://spiritpartage.forumactif.com/t2008-la-guerre-invisible-menee-contre-l-humanite

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.