Bistro Bar Blog

mercredi 16 juillet 2014

Une page de science-fiction (ou pas)


Un canular prophétique ?

Il y a quelques jours (le 29 juin) une petite info est passée sur Romandie News (), annonçant que la NASA envisageait de faire "amarssir" des hommes sur la planète Mars. Ce qui m'a rappelé des rumeurs circulant à propos de "Alternative 3", un téléfilm (trouvé uniquement en VO) de 54 minutes diffusé le 20 juin 1977 en Angleterre puis dans d'autres pays, avec de faux acteurs et la fausse interview d'un astronaute, à la manière du reportage bidon qu'avait réalisé en direct Orson Welles en 1938, en s'inspirant du roman de H.G. Wells, "La Guerre des Mondes".

Le téléfilm fut annoncé ensuite comme étant un canular, car sa diffusion était prévue au départ le 1er avril 1977.

Notez la date du 1er avril


En fouillant sur le net, j'ai trouvé un article "La vérité à propos de Alternative 3", où l'auteur du livre qui a inspiré le téléfilm, Leslie Watkins, répond par courrier à la question sur la véracité des faits annoncés dans son ouvrage.

Voici d'abord la présentation de "Alternative 3", tel que présenté sur le site "Museum of Hoaxes" (le musée des canulars) :

Le 20 juin 1977, la chaîne anglaise ITV diffusa un documentaire intitulé Alternative 3. L'émission, présentée comme faisant partie d'une série régulière nommée "Science Report" produite par Anglia TV, démarrait avec un présentateur expliquant qu'ils avaient au départ l'intention de diffuser une émission totalement différente, mais qu'il y avait eu un problème. Ils devaient diffuser une émission sur la "fuite des cerveaux" britanniques, sur la manière dont des scientifiques britanniques quittaient le pays pour trouver des emplois mieux rémunérés à l'étranger, mais au cours de leur enquête ils découvraient que plusieurs scientifiques qu'ils cherchaient à interviewer ne faisaient pas que quitter le pays. Ils semblaient disparaître mystérieusement de la surface de la Terre.



La disparition de ces scientifiques poussa l'équipe d'informations à enquêter davantage et ce qu'ils découvraient finalement était une vaste conspiration mondiale qui s'étendait jusqu'aux plus hauts niveaux des gouvernements américain et soviétique. Il semblait que dans les années 50 des chercheurs avaient appris que la Terre, en raison de l'activité humaine, ferait face à une catastrophe environnemental irrémédiable qui se terminerait presque par l'extinction de l'humanité. Les gouvernements mondiaux n'avaient que trois options :

  • Alternative 1 — réduire drastiquement la population humaine de la Terre;
  • Alternative 2 — construire de vastes abris souterrains pour abriter les officiels du gouvernement jusqu'à ce que la crise soit stabilisée ;
  • Alternative 3 — établir une colonie, type "Arche de Noé" pour l'élite de l'humanité en dehors de la planète, de préférence sur Mars.
La réalité d'une crise imminente avait incité des officiels de haut niveau des gouvernements américain et soviétique à collaborer pour faire de Alternative 3 une réalité.
Avec l'interview de supposés astronautes et scientifiques, le documentaire présentait des preuves révélant que les soviétiques et les américains, travaillant en collaboration, auraient atteint Mars dès 1961, que le programme spatial Apollo n'était rien d'autre que de la poudre aux yeux pour cacher le but réel des nombreux lancements de fusées de la NASA et que des scientifiques étaient maintenant enlevés pour travailler sur Mars.

Le sérieux du présentateur convainquit beaucoup de spectateurs que le documentaire était réel parce qu'à la fin de l'émission Anglia TV fut inondée d'appels. Si le public avait regardé un peu plus attentivement, ils auraient vu cependant que le copyright affiché à la fin du film était daté du 1er avril, un Poisson d'avril (bien que l'émission n'ait pas été diffusée le 1er avril).

Quelques-uns furent si convaincus par l'émission qu'ils refusèrent de croire que ce n'était pas réel, même après que les producteurs eurent annoncé que l'ensemble n'était qu'une farce. Ces quelques fidèles continuent d'insister sur la réalité d'Alternative 3, que l'émission faisait partie d'un vaste et sinistre programme de désinformation du gouvernement mondial. Leur argument est qu'en faisant passer Alternative 3 pour un canular fantaisiste, le gouvernement mondial s'était assuré que personne ne soupçonnerait que c'était en fait l'effrayante réalité.


Traduit par Hélios pour le BBB


Passons maintenant au courrier de l'auteur du livre, Leslie Watkins. (Le livre  a été écrit suite au téléfilm)


Le site (Windwords) qui voulait le diffuser a fait une recherche auprès de l'éditeur (Penguin Books) et il lui a été dit que l'ouvrage était épuisé et ne serait pas réédité [chez cet éditeur-là], était classé dans la section "Fiction basée sur des faits". Voulant en savoir plus, un courrier fut envoyé à l'auteur en octobre 1989 et voici sa réponse :

"Chère Mme Dittrich :
Merci pour votre lettre que j'ai reçue aujourd'hui. Je suis bien sûr enchanté de votre intérêt pour Alternative 3 et par le fait que vous prévoyez de le vendre dans votre librairie. Je suis prêt à coopérer du mieux que je le peux.

La description correcte d'Alternative 3 vous a été donnée par le représentant de Penguin Books. Le livre est basé sur des faits, mais utilise ces faits comme un tremplin pour une plongée dans la fiction. En réponse à vos questions spécifiques :

1) Il n'y a pas d'astronaute nommé Grodin.
2) Sceptre Television n'existe pas et le dénommé Benson est également fictif.
3) Il n'y a pas de Dr Gerstein.
4) Oui, un "documentaire" est passé à la télévision en juin 1977 sur Anglia TV, qui a été diffusé sur tout le réseau national britannique. Il s'appelait Alternative 3 et était écrit par David Ambrose et produit par Christopher Miles (dont les noms figuraient sur le livre pour des raisons contractuelles). Cette version télévisée que j'ai largement développée pour le livre était en fait un canular qui avait été programmé comme poisson d'avril. En raison de certains problèmes pour trouver la bonne plage horaire, la diffusion a été retardée.

L'émission de TV a entraîné d'énormes réactions parce que les spectateurs refusaient de croire à une fiction. Je pensais d'abord que l'hypothèse de départ était si excentrique, particulièrement dans la version que je voulais présenter dans le livre, que personne ne l'envisagerait comme une histoire vraie. Immédiatement après la publication, j'ai compris que j'avais tout faux. En fait, l'étonnante montagne de lettres provenant des quatre coins du monde – y compris d'innombrables lettres de gens très intelligents en position de responsabilité – me convainquirent que j'avais empiété accidentellement dans un registre de vérités top-secret.

Des preuves documentaires fournies par un certain nombre de ces correspondants me décidèrent à écrire une suite sérieuse et totalement réelle. Malheureusement la caisse contenant la majeure partie des lettres se trouvait parmi les objets qui ont été mystérieusement perdus il y a quatre ans dans le transport, pendant mon déménagement de Londres à Sidney, avant mon installation en Nouvelle-Zélande. J'ai des raisons de penser que peu de temps après la première publication d'Alternative 3 le téléphone de la maison a été mis sur écoute et que mes contacts qui avaient l'expérience de ces questions étaient convaincus que des agences de renseignement considéraient que j'en savais probablement trop.

Donc, pour résumer, le livre est une fiction basée sur des faits. Mais je sens maintenant que j'ai approché de très près une vérité gardée secrète. J'espère que ceci sera d'une certaine utilité pour vous et j'attends de vos nouvelles.

Avec tous mes meilleurs vœux.

Leslie Watkins"

Traduction par Hélios pour le BBB.

************************* 

Dernière minute : je suis tombée sur un article en anglais qui explique que la NASA a l'intention d'envoyer des hommes sur Mars à la fin de l'année, avec la capsule Orion (photo ci-dessous). 


 

16 commentaires:

  1. Ce n'est évidemment pas de la science -fiction !

    Comme nous l'avais "suggéré Hélios il y a quelques temps ,
    Je vous suggère d'aller lire ( au moins le tome 2 ) des dépositions des hauts fonctionnaires et militaires de tous rangs recueillis sous serment, par une commission du congrès des États-Unis, et transcrits par STEVEN M. GREER, dans les livres RÉVÉLATIONS, traduits en Français aux éditions Nouvelle Terre par Pierre AJENAT.
    Vous y verrez comme moi que ce genre de rétro-engenierie existe et est exploité par nos gouvernements depuis les années 1930, et améliorée bien sûr depuis !
    Tous les apports mondiaux ultérieurs et qui ne remplissent pas les poches des marchands de gaz et de pétrole sont bien sûr planqués Ultra-secret jusqu'au 38ème niveau (celui qui n'est même pas accessible au président des USA, puisqu'il peut changer à chaque élection !).

    Alors aller sur MARS en 2014 et discrètement n'est pas un problème .
    et sur la Lune non plus bien évidemment .
    Mais il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veux pas entendre dit le proverbe ...
    D'où peut être le recrudescence de gens avec des acouphènes dans notre société ?

    RépondreSupprimer
  2. Etes-vous sur du sérieux de l'article cité en finale? Orion est conçue pour des vols habités de trois semaines: Bien trop court pour atteindre Mars. Le lanceur Delta IV ne permet pas plus: il est comparable à Ariane V.

    Il y a eu un film américain, de fiction, dont j'ai oublié le titre, dont le sujet était justement une telle expédition factice sur Mars. Elle était éventée car un curieux s'était rendu compte que des enregistrements de conversation ne comportaient pas le décalge chronologique de transmission du à l'éloignement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pierre, j'ai trouvé curieux pendant que je traduisais l'article sur Alternative 3 de trouver un article en anglais qui parlait d'envoyer des hommes sur Mars. J'ai mis le lien dans l'article mais je le redonne :
      http://www.topsecretwriters.com/2014/07/nasa-orion-spacecraft-taking-first-humans-mars/
      De même l'article de Romandie News qui en parlait aussi (le lien est dans le texte).

      Supprimer
    2. Cet article est connecté avec plusieurs articles publiés récemment ou moins récemment par Hélios. J'y reviendrai au fur et à mesure de mes moyens.

      Déjà pour Pierre, sur notre perception du niveau technique atteint sur la planète Terre, je propose des généralités par Richard Dolan :

      Partie 1
      Richard Dolan : UN PEU DE POLITIQUE
      avril 18th, 2010 Posted in Avril 2010
      http://ovnis-usa.com/2010/04/18/richard-dolan-un-peu-de-politique/

      Un peu de politique ou l'explication de la raison du manque d'informations : Revenons sur la Conférence Awake and Aware qui s'est tenue à Los Angeles à l'automne dernier. Richard Dolan, historien, y avait fait une prestation remarquée pour la sortie du deuxième volume de son ouvrage en trois parties: UFO's and The National Security State, trilogie en passe de devenir un monument et une archive inestimable pour l'histoire de l'Ufologie.
      Les critiques sont élogieuses, pas de discours ambigu, le travail consiste en une compilation de faits acquise au moyen de la loi sur la liberté de l'information. Ses sources, nombreuses sont pour la plus grande partie, vérifiables. Un ami âgé et mourant lui a légué sa bibliothèque entière, plus de 1000 livres, et énormément de journaux, sur le sujet, il dit avoir tout lu. Sa base de données ufologiques, tiendrait à peine dans un livre de 3 à 4000 pages et son analyse de la politique de son pays en rapport avec l'ufologie est exceptionnelle.
      "Vers la fin des années 70 et au début des années 80, de nombreuses preuves démontrent que les organisations ufologiques furent infiltrées par des groupes du renseignement. Ils avaient même commencé plus tôt mais dans le livre mes arguments portent sur la période 79-80, où il y a un véritable effort de la part des agences pour infiltrer ces milieux, pour remuer tout ça et rendre les choses beaucoup plus difficiles pour nous pour comprendre où nous en sommes. Mais il y a plus que ça.
      Ce que je n'avais pas inclus dans le premier volume parce que je n'avais pas cette vision géopolitique globale acquise à la lumière des recherches, je l'apporte dans le second. C'est ce que j'appelle "les réalités géopolitiques d'ensemble". Oublions les ovnis un instant. Je pense que la plupart d'entre vous reconnait que le président des États-Unis n'est pas la personne en charge de notre pays. Okay. Nous savons donc tous cela, la question qui se pose est : Alors qui est-ce?
      Cette question n'est pas posée dans le monde universitaire, ni dans les départements de sciences politiques ou d'histoire. Je pense qu'ils restent bloqués dans un état d'esprit beaucoup plus conventionnel. Mais les faits sont là. J'ai analysé chacune des présidences et leur relation aux organisations des élites. Le célèbre groupe Bilderberg, le CFR, la Trilatérale, etc. Y a t-il une relation ?
      La réponse est : Oui. Absolument et à 100%. Ce n'est pas peut-être. Non, c'est certain et ceci est important. Le "faiseur de rois" des États-Unis pendant cette dernière moitié de siècle au moins est David Rockefeller. Vous ne devenez pas président jusqu'à ce qu'il déclare que vous serez président. Gerald Ford était présent à la réunion Bilderberg 5 fois dans les années 60. Il n'est pas devenu le premier président non élu de toute l'histoire américaine par hasard.


      Supprimer
    3. Jimmy Carter fut carrément hissé par David Rockefeller et Zbigniew Brzezinski dans le fauteuil de la Maison-Blanche. C'est vraiment ce qui s'est passé. Il avait eu une interview avec eux avant même qu'il soit nommé pour le ticket démocrate, ils étaient impressionnés et lui avaient dit: "Oui, vous êtes notre homme." Brzezinski devint son National Security Adviser et il est aujourd'hui l'un des conseillers-clé de Barack Obama.
      L'influence de la Commission Trilatérale dans l'administration Carter fut amplement commentée à l'époque et en 1980, le candidat Reagan en a fait ses choux gras lors de sa campagne.
      En 1980, Ronald Reagan mène une campagne contre les élites, contre le CFR, contre George Herbert Walker Bush à propos duquel il avait même dit : Cet homme ne fera jamais partie de mon administration.
      Qu'arriva t-il ? Hé bien, William Casey, un homme important du CFR et ami proche des Rockefellers, devint le manager de campagne de Ronald Reagan et tout changea puisque Reagan choisit Bush comme partenaire, ce qui causa un bon nombre de supporters à quitter la salle lors de la convention républicaine.
      Deux mois plus tard, en septembre 80, Ronald Reagan, lors d'une fête pour sa victoire prochaine est assis avec à sa droite David Rockefeller en personne. C'est donc ainsi que cela fonctionne. Okay. Avançons vers d'autres thèmes...

      Mais avant je veux simplement dire, avec mes arguments, que la Présidence des Etats-Unis est essentiellement un boulot de représentant et le travail du président consiste à vous vendre deux choses :

      * La première chose qu'il doit vous vendre est la mondialisation, une pilule amère pour beaucoup d'américains, il faut donc qu'il soit bon.

      * Puis, l'autre couleuvre qu'il va falloir avaler est n'importe quelle nouvelle guerre se trouvant dans le collimateur des grands groupes financiers internationaux.

      Avant de poursuivre je voulais aussi mentionner que j'ai fait une analyse poussée de la guerre du Golfe. Ce n'est pas un évènement Ovni en soi mais c'est important pour nous de soulever le voile afin de voir la structure du pouvoir pour ce qu'elle est réellement. Nous devons savoir ce qu'est notre gouvernement si nous nous attendons à une révélation de sa part. On ne peut pas continuer à vivre nos vies entières avec l'image d'Epinal de ce qu'est la république. Ce monde n'existe plus. Nous vivons dans un monde différent et nous devons comprendre la structure du pouvoir telle qu'elle est en réalité. C'est une partie importante que j'ai développée dans le tome II.

      L'autre aspect, que je place juste à coté de la question politique, ce sont les considérations technologiques. Lorsque nous voyons un Ovni : Qui l'a construit ? Nous ? Eux ? La réponse n'est pas aisée. J'essaie d'y répondre en établissant LE NIVEAU DE NOS TECHNOLOGIES OFFICIELLES à certaines périodes dans toute cette histoire. Quelles étaient les avancées dans le domaine des BlackOps ? J'essaie d'assembler des pièces de puzzle. Les Budgets secrets ont leur importance ainsi que la privatisation des secrets, ils sont mentionnés dans le livre. Que sont les Black Budgets ? Beaucoup d'argent illégal part dans les black budgets, dans les programmes qui nécessitent un accès spécial.

      Supprimer
    4. Partie 3 Richard Dolan

      Il existe tout un tas d'appellations pour ces programmes non reconnus.
      Le Congrès n'a pas son mot à dire là-dessus. Leurs propres agences n'ont même pas un droit de regard sur les sommes englouties dans ces projets; que ce soit l'armée, la Navy ou l'Air Force, ou bien l'un ou l'autre des groupes de renseignements. Qui sait qui dirige ces projets et leur financement ?

      Quand je parle de la privatisation des secrets, ce n'est pas uniquement sur les ovnis. Il est facile de voir que les différentes administrations du gouvernement - et pas simplement aux États-Unis - sont totalement ou presque sous la domination de fonds privés. C'est donc le cas également pour les secrets ufologiques.

      L'un des points important que je fais est qu'une grande partie des secrets ufologiques se trouvent maintenant entre les mains de groupes privés, ou semi-public, mais souvent enfermés dans des groupes d'intérêts très privés.
      Quand vous considérez le monde des Special Access Programs, les rares études faites sur le sujet indiquent que les entrepreneurs privés sont les partenaires dominants, à la place du personnel du Defense Department, le DoD, qui eux, ne servent que de gardiens qui gardent l'œil sur les rentrées d'argent. Mais les décisions sont prises par ceux qui gèrent les programmes, c'est à dire Boeing, Lockheed, SAIC, Ratheon, ou qui que ce soit d'autre qui dirige le projet. Ce sont eux qui dominent. C'est un système sensé car voyez : si vous êtes un général du Pentagone, un général 4 étoiles, quand vous prenez votre retraite, qui va vous embaucher ? Ce sont ces sociétés, avec un salaire plus que confortable, et tout ce système de renvoi d'ascenseur.

      Il est donc beaucoup plus facile de sécuriser les secrets lorsque vous privatisez tout cela parce que l'information n'a plus besoin d'être classifiée, elle devient une propriété privée, ce qui est un moyen beaucoup, beaucoup plus efficace de tenir l'information à l'écart du public et de la faire fructifier par la même occasion.

      Tout cela implique une RÉCUPÉRATION DE TECHNOLOGIE EXOTIQUE qui ne vient pas d'une fabrication humaine. Imaginez que vous ayez en main un artéfact que vous étudiez, vous ne pouvez pas en tirer profit de suite, mais vous le pourrez dans une dizaine d'années avec quelques idées sur ce que vous pouvez en faire, vous avez un moyen de gagner beaucoup d'argent plus tard. C'EST POURQUOI LA MOTIVATION DE LIBÉRER LES SECRETS S'AMOINDRIT D'ANNÉE EN ANNÉE, c'est donc une affaire privée.

      La conclusion évidente - et c'est la conclusion de niveau élémentaire de la section politique - est qu'il existe une couverture internationale de ce qui est le cœur du phénomène ufologique.
      S'il y a un seul message dont il faut se souvenir, c'est celui-ci : le phénomène est réel et, oui, IL Y A UNE COUVERTURE PAR-DESSUS. Le phénomène est indéniable, sa couverture est indéniable.

      Supprimer
    5. Partie 4 Richard Dolan

      Quant à la recherche... J'y viendrais. C'est une histoire de l'ufologie, une histoire fascinante et cette histoire est une partie de l'histoire du développement de la conscience humaine.

      Une autre conclusion que je formule dans ce livre est la nature filante des blacks budgets et de ce que j'appelle LA CIVILISATION SÉPARÉE. Explication : Ce que nous appelons le Black World, existe avec une quantité d'argent infinie pour expérimenter, et un niveau incroyable de clandestinité au sein de laquelle ils font ce qu'ils font. Hé bien qu'arriverait-il si leurs scientifiques tombaient sur une découverte de génie basée sur ces technologies qu'ils étudient ? S'ils trouvaient une idée ou un truc vraiment génial ? Est-ce qu'ils le partageraient avec nous ?

      Qu'arrive t-il lorsqu'une avancée scientifique mène vers une autre avancée, puis vers une autre, et encore une autre... et avant que nous nous en rendions compte, ils sont là-bas, loin là-bas et nous, sommes ici et en fait, cet écart continue de s'allonger au point qu'ils ont la capacité de faire CES CHOSES QUE NOUS CONSIDÉRONS ABSOLUMENT IMPOSSIBLES ?

      Ils seraient si différents que nous pourrions les nommer, avec exactitude, une civilisation à part, avec une compréhension totalement différente de certains principes scientifiques et certainement une autre vision du monde. Car je pense qu'ils interagissent d'une façon plus personnelle avec eux [pointe vers le haut] que nous autres, ils ont donc un système de principes différent qui conduit leurs vies.
      Nous devons nous demander comment ils pourraient même être capables de nous entretenir facilement de ce qu'ils savent. Comme si nous étions des voyageurs temporels, de retour dans le passé, mille ans en arrière : Comment parlerions-nous aux gens ? Comment leur parlerions-nous des choses que nous connaissons de notre monde actuel ? Ce doit être difficile. Je pense que c'est une hypothèse que nous devons considérer comme probable." --------fin de citation

      - Source http://projectcamelot.org/lang/en/richard_dolan_awake_and_aware_en.html

      Supprimer
    6. Merci Brigitte de cette recherche.
      Ou comment la réalité dépasse la fiction (ou le canular)...

      Supprimer
    7. Oui Hélios, la fiction sert de couverture à la réalité.
      Parce que la réalité est que la Terre est une planète qui est détruite sciemment et l'Humanité est également détruite sciemment. Et les artisans de la destruction ne veulent pas être identifiés.

      Il y a deux sortes de réalités/fictions, une pour les faits accomplis, une autre pour les faits planifiés :

      • Les Black-Ops (opérations noires) qui existent vraiment et depuis des lustres, et dont on ne laisse publier que certains aspects bien délimités pour éviter que les Humains trop curieux cherchent les responsables dans la bonne direction, et cherchent dans les bonnes directions quelles sont les activités réelles et leur ampleur (technique du "damage control").

      • La programmation mentale comme dans les films, le « test » de la danseuse qui tourne, ou l’article que tu viens de publier (« Selon certains scientifiques, la conscience siège dans le cerveau...et on peut donc la contrôler ») : là les messages sont publiés sous l’apparence de divulgations sans restriction.
      Ce sont des opérations de routine pour perfectionner le Mind Control sur la population terrestre, en anticipant son évolution future. Il faut tenter de programmer les Humains à croire que quelle que soit l’évolution de leur conscience, quels que soient leurs efforts pour s’échapper de la Caverne, de la Matrice, les « ténèbres » auront toujours une longueur TECHNIQUE d’avance pour les garder enfermés dans l’enclos.

      La réalité n'est réalité que tant que les Humains ne veulent pas la connaître. Lorsque les Humains voudront savoir, ils pourront transformer cette réalité en fiction, en illusion.

      La programmation mentale des « stars » (Marilyn, « Super-athlètes sous contrôle mental » que tu viens de publier) est révélée sous la forme limitée du « damage control » : pour que les Humains dans leur ensemble ne se voient pas eux-mêmes enfermés dans la Caverne et croient que c’est seulement Marilyn et les autres. Seulement des cas bien délimités dans le temps et l’espace...

      http://bistrobarblog.blogspot.com/2013/05/marilyn-monroe-esclave-sexuelle-sous_27.html?showComment=1369828430575#c6599066388648090444


      Supprimer
  3. Quand la Nasa annonce la fin du monde

    Par Barthélémy Gaillard
    Publié le 20 mars 2014 à 16h06 Mis à jour le 20 mars 2014 à 17h01

    Selon l'étude très sérieuse menée par la Nasa, la fin de la civilisation industrielle telle qu'on la connaît pourrait survenir dans les prochaines décennies.

    A Bruxelles, les 28 ne s’entendent pas sur les postes clés de l’UE

    Selon l'étude très sérieuse menée par la Nasa, la fin de la civilisation industrielle telle qu'on la connaît pourrait survenir dans les prochaines décennies. © Maxppp

    ETUDE - Selon une étude de la Nasa, notre civilisation industrielle pourrait disparaître dans les prochaines décennies.

    Noires perspectives. Selon le centre de vols spatiaux Goddard de la Nasa citée par le Guardian, "la rareté des ressources provoquée par la pression exercée sur l’écologie et la stratification économique entre riches et pauvres ont toujours joué un rôle central dans le processus d’effondrement. Du moins au cours de cinq mille dernières années." En clair, l’exploitation excessive des ressources naturelles et les inégalités de répartition de ces ressources entre les humains est à l’origine de l’effondrement des civilisations, comme l’ont connu les Romains ou les Mayas avant nous. Ce modèle, résumé sous l’acronyme "Handy" (Human and Natural DYnamical), met en lumière l’importance de la dynamique nature-humanité, cristallisée autour de cinq facteurs essentiels : la population, le climat, l’eau, l’agriculture et l’énergie. L'équipe de chercheurs à l'origine de l'étude explique qu'il y a deux scénarios possibles pour l'homme moderne. Soit la famine décime les populations pauvres, et "dans ce cas, la destruction de notre monde ne serait donc pas due à des raisons climatiques, mais à la disparition des travailleurs", note la RTBF. Soit "la surconsommation des ressources entraînerait un déclin des populations pauvres, suivi par celui, décalé dans le temps, des populations riches".

    La théorie de l'effondrement. La thèse a également été développée par un professeur de géographie de l’université de Los Angeles dans son essai L’effondrement (2005) qui analyse l’essor et la décadence des civilisations au regard des ressources naturelles qui entourent les hommes. Deux exemples assez parlants illustrent sa thèse. Les Mayas, dont il explique le déclin par l’exploitation intensive du maïs qui a provoqué une déforestation prématurée. "Cette déforestation a libéré les terres acides qui ont ensuite contaminé les vallées fertiles, tout en affectant le régime des pluies." A l’inverse, la région du Croissant fertile a pu se développer grâce à la présence de nombreuses plantes à l’état sauvage (blé, orge, pois chiches, lentilles et lin), grâce à la présence de cinq animaux indispensables à l’alimentation, au transport et au travail agricole (chiens, moutons, porcs, bovins, chevaux) et à la présence de grands fleuves et de la Méditerranée qui permettent la circulation des savoirs. Selon lui et d’autres chercheurs, nous retrouvons dans la situation actuelle les facteurs du déclin civilisationnel. Mais à l'échelle mondiale cette fois-ci.

    RépondreSupprimer

  4. Heu....
    WOAHAOUHH !!!
    C'est un réel plaisir que de lire tout ça plutôt que de le réécrire !
    Il semblerait que peu de planètes et lunes du système solaire ne soient pas habitées, mais je réserverais les hantises "humaines" à notre lune, Mars et la banlieue (sud) de Saturne...
    Bon, je n'ai pas de photos, mais Billy Meier en a déjà montré plein, prise de l'espace, avec des vues d'engins encartés nasa-usa. De plus Olivier de Sedona (UFO Conscience yt) dans son interview de Rey Hernandez relate que deux anglais sont en pleine relation-contact avec des E.T. dont ils prennent photos et vidéos.... Je cherche !
    A bientôt dans le monde réel d'où on comprend bien mieux la mouise dans laquelle nous sommes;
    Je rappelle que Mr Mehran T KESHE (nuclear ingeneer) explique fort judicieusement de nombreuses choses sur l'univers la lumière la création la vie l’énergie la matière la gravite et la présence de vies partout dans l'omnivers. C'est d'ailleurs lui qui a fait revenir Steven Hawkins de sa notion erronée sur les trous noirs, entre autres.... Sa technique soigne la SLA, la gangrène... crée des protéines, de l'eau (pure, y faudrait le brancher pastis !). Il a même des solution de nettoyage pour Fukushima, mais faudrait songer à prévoir d'envisager de réfléchir à fermer le robinet....( Putain 3 ANS !!! )
    ps:
    merci Brigitte !
    En fait la "science-fiction" n'est qu'une suite clairsemée de reportages atténués et politiquement corrigés sur la réalité.

    RépondreSupprimer
  5. Très vraisemblable quant au processus qui évoque un écoulement qui s'emballe et se ralenti brutalement par un ressaut, ou l'onde choc dans une tuyère.

    Mais quand? c'est une autre histoire...

    RépondreSupprimer
  6. J'adhère pleinement à ce que Brigitte expose sur la réalité du pouvoir, qui se trouve dans des divers cercles, ou peut être plus généralement dans un certain milieu, pas nécéssairement une structure formelle, dont les cercles sont l'expression. Obama marionnette, bien sûr. Et Sarkolland aussi.

    Mais les technologies exotiques? Sont-elles si au point? si elles l'étaient, leurs possesseur ne les auraient-ils pas employées pour assurer son hégémonie mondiale? Et est-il possible de conserver tant d'années des secrets impliquant tant de collaborateurs?

    RépondreSupprimer
  7. http://www.nouvelordremondial.cc/2014/06/25/un-homme-pretend-avoir-passe-17-ans-a-proteger-une-colonie-martienne-secrete/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand le FBI paye des Américains musulmans à commettre des attentats



      Afin d'augmenter le nombre d'arrestations et justifier les lois anti-terroristes, le FBI a encouragé et payé des musulmans américains
      pour les inciter à commettre des attentats au cours d'opérations montées de toute pièces après le 11-Septembre.

      http://imageceu1.247realmedia.com/0/default/empty.gif



      Le FBI a "encouragé, poussé et parfois même payé" des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats,
      au cours d'opérations de filatures et clandestines montées de toutes pièces après le 11-Septembre, conclut un rapport de
      Human Rights Watch (HRW) étayé de nombreux exemples.

      Dans nombre des plus de 500 affaires de terrorisme conduites par les tribunaux américains depuis le 11 septembre 2001,
      "le ministère américain de la Justice et le FBI ont ciblé des musulmans américains dans des opérations clandestines de
      contre-terrorisme abusives, fondées sur l'appartenance religieuse et ethnique", dénonce ce rapport.

      L'organisation aidée de l'Institut des droits de l'homme de l'Ecole de droit de l'Université de Columbia a en particulier étudié 27 affaires,
      de l'enquête au procès, en passant par l'inculpation et les conditions de détention, et interviewé 215 personnes, qu'il s'agisse des inculpés ou condamnés eux-mêmes ou de leurs proches, d'avocats, juges ou procureurs.

      Le FBI fournit même l'idée et la logistique

      "Dans certains cas, le FBI pourrait avoir créé des terroristes chez des individus respectueux de la loi en leur suggérant l'idée de commettre un acte terroriste", résume un communiqué, estimant que la moitié des condamnations résultent de coups montés ou guet-apens.
      Dans 30% des cas, l'agent infiltré a joué un rôle actif dans la tentative d'attentat.

      "On a dit aux Américains que leur gouvernement assurait leur sécurité en empêchant et en punissant le terrorisme à l'intérieur des
      Etats-Unis", a déclaré Andrea Prasow, l'un des auteurs du rapport. "Mais regardez de plus près et vous réaliserez que nombre de
      ces personnes n'auraient jamais commis de crime si les forces de l'ordre ne les avaient pas encouragés, poussés, et parfois même
      payés pour commettre des actes terroristes".

      L'étude cite notamment les quatre de Newburgh, accusés d'avoir planifié des attentats contre des synagogues et une base
      militaire américaine, alors que le gouvernement avait, selon un juge, "fourni l'idée du crime, les moyens, et dégagé la voie"
      et transformé en "terroristes" des hommes "dont la bouffonnerie était shakespearienne".

      Selon HRW, le FBI a aussi souvent ciblé des personnes vulnérables, souffrant de troubles mentaux et intellectuels.
      Le rapport cite également le cas de Rezwan Ferdaus, condamné à 17 ans de prison à l'âge de 27 ans pour avoir voulu attaquer le Pentagone et le Congrès avec des mini-drones bourrés d'explosifs. Un agent du FBI avait dit de Ferdaus qu'il avait "de toute évidence" des problèmes mentaux, mais le plan avait été entièrement conçu avec le policier infiltré.

      Supprimer
  8. Pierre, vos questions sont très utiles et je vais revenir y répondre.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.