Bistro Bar Blog

mercredi 9 juillet 2014

Du pain et des jeux : le Mondial de football (+ vidéo)


Les matchs de foot correspondent à ce que les empereurs romains nommaient "Panem et circenses", du pain et des jeux (du cirque) pour distraire les foules et les contrôler. Aujourd’hui, les "jeux" comme la coupe du monde de football sont devenus mondiaux grâce aux médias. Mais cela va en réalité beaucoup plus loin.
Décodage par le site Nova Polis.
Pour échapper au tsunami footballistique actuel, il faut prendre conscience de l’ampleur et de la nature du phénomène, mais surtout comprendre l’origine et les intentions occultes derrière ce rite moderne.
Sur les 7 milliards de terriens, 5 milliards sont des téléspectateurs potentiels du Mondial. Cette année, ils seront plus de 3 milliards à suivre la finale de la coupe du monde !
Comment le football est-il parvenu à s’imposer comme religion commune de toute l’humanité ?
Publié le 2 juillet 2014



Au Moyen-Âge, « taper dans la tête du Danois » était un jeu communément pratiqué par les enfants anglais qui s'amusaient à taper du pied dans les crânes des guerriers danois abandonnés sur les champs de bataille. Cette pratique scabreuse fut reprise par les Loges anglaises qui élaborèrent, vers le milieu du XIXe siècle, les règles du moderne football. Mais quel intérêt peuvent avoir des Loges à inventer des jeux sportifs ?

Un terrain de football est un espace rituel où chaque élément a été pensé en vue d'une opération magique. Ce rite se déroule sur le tapis vert de la nature éclairée de soleils artificiels. Dans l’univers footballistique, la nature est rasée, réduite à sa plus simple expression : une pelouse artificielle, piétinée sans conscience.

Dans cet univers, il n’y a plus aucune forme de verticalité. Tout est fait pour que la conscience se projette exclusivement dans l’horizontalité. Les projecteurs surpuissants, quant à eux, éclairent ce qui est en fait la version moderne et décadente des drames-mystères de l’Antiquité. Dans ce spectacle, ce n’est plus, aujourd’hui, la lumière des bougies ou des torches qui réchauffe les âmes, mais la lumière électrique aveuglante qui prépare l’humanité à poursuivre sa chute vers un monde toujours plus artificiel.

L'impact psychologique du jeu sur les foules, sa capacité de galvaniser les instincts primaires en générant une émotion collective – qui devient colossale lorsque la partie est médiatisée – cela répond à des lois ésotériques que connaissaient les inventeurs du football.



Des symboles inversés

Les pentagrammes qui ornent la balle de cuir figurent l'âme humaine, car c'est dans cette figure géométrique que s'inscrit l'étoile à cinq branches — symbole de l'âme illuminée, selon les Pythagoriciens.

Voyez dans quoi on tape avec la partie la plus basse du corps ! Le jeu dépend uniquement de l'usage mécanique des pieds, la noble main étant presque totalement évacuée. Tout est fait pour focaliser la conscience sur la partie inférieure du corps.

Pendant une heure et demie, les joueurs tapent du pied dans une sphère représentant la tête. On cogne dans le pentagramme qui symbolise l'âme, tout en s'interdisant l'usage des membres supérieurs, évacuant ainsi l'intelligence au profit de l'instinct primaire. De plus, on s’efforce de mettre « l’âme » dans un filet…

Signalons que le recours aux membres supérieurs est obligatoire pour les remises en jeu. Lorsque la sphère sort des limites du terrain, il faut immédiatement agir — les bras étant le symbole de l’action — et rejeter l’âme dans l’enclos.


Le pentagramme, symbole de l'âme

Ces symboles inversés prédisposent ceux qui participent au rite à aligner leur conscience sur une même fréquence instinctive. Il y a une jouissance inconsciente à voir une sphère heurtée par le pied, comme une profanation libérant une ferveur sexuelle. Il faut entendre le râle qui monte des tribunes, et observer les foules accrochées au mouvement du ballon, pour se convaincre que l'on est en présence d'une opération magique ténébreuse.

Tout ce qui est de l'ordre de la pensée individuelle est totalement éliminé. C'est précisément cette communion sur la fréquence collective la plus basse dont raffolent les masses. Chacun peut laisser libre cours à son instinct bestial, éructant, hurlant, injuriant, dans un dégagement alors démesurément amplifié par la foule. Le football fait fusionner les êtres par la résonance des instincts primitifs.

Au moment de la coupe du monde, près de quatre milliards d'êtres humains vibrent ensemble sur une même fréquence instinctive. C'est un phénomène prodigieux, unique dans l'histoire de l'humanité.

Les rues et les places du monde sont désertées. Les âmes inconscientes sont rivées au même écran, au même moment et dans la même disposition psychique confuse, faite de vacuité et d'avidité. Les gens croient assister à une compétition mais c’est à un véritable rite qu'ils sont conviés. La magie est plus puissante lorsqu'elle est inconsciente.

L’envers du décor


Les participants n’imaginent pas que leur énergie puisse être utilisée pour nourrir des entités sur le plan invisible.

Qu'avaient donc à l'esprit les maîtres occultistes qui ont élaboré le super rituel de la « balle au pied » et qui l'ont imposé comme divertissement international ?

Au niveau le plus basique, ils avaient en tête de récupérer le maximum d'énergie psychique. Évidemment, cet aspect fondamental ne saute pas aux yeux des participants qui n’imaginent pas que leur énergie puisse être utilisée pour nourrir des entités sur le plan invisible.

Car s'il y a du monde dans le stade et devant les écrans, il y a aussi des organisateurs moins visibles qui ne sont pas du tout concernés par le drapeau des pays en lice. Ces êtres, qui surveillent les vagues d'émotion roulant au-dessus de l'arène, sont les véritables organisateurs de l'opération.

Ils ont d’autres préoccupations que les gesticulations de 22 paires de jambes musclées s'agitant sur une pelouse éclairée. Ils surveillent le débit et le niveau énergétique de l'opération. Et, sans doute, se félicitent-ils du résultat, tant les accumulateurs d'éther émotionnel se remplissent rapidement.

L'onde qui se dégage de l'opération magique est d'une fréquence animique très lourde, et elle ne peut induire qu'un état d'exaltation primitif, une transe qui se répand dans les zones inférieures de l’au-delà. Cette vapeur collective est accumulée pour vitaliser certaines entités de l'invisible qui vibrent sur ce type de fréquence.

Précisons que le dégagement énergétique est quantitativement très important mais d'une qualité qui ne peut satisfaire que l'appétit d'entités très basses.

Déviation de l’énergie « nationale »


De tout temps, des rituels ont été organisés pour nourrir des égrégores de plus ou moins basse fréquence. Mais y a-t-il un objectif plus politique derrière cette messe géante qu’est le Mondial ?

Le génie des concepteurs du Mondial est d’avoir mis en compétition tous les pays de la Terre.

Ainsi, chaque être humain est incité à se sentir concerné par les résultats de « son » équipe nationale. En comparaison, les compétitions sportives — comme le cyclisme — qui mettent en lice des équipes indépendantes de toute appartenance nationale, ont beaucoup moins d’attrait émotionnel.

Il faut savoir que chaque être humain, qu’il le veuille ou non, est subtilement lié au pays qui l’a vu naître et qui a donné à son âme des qualités particulières. Les ésotéristes parlent d’« anges nationaux » pour décrire ces forces suprasensibles qui chapeautent chaque peuple et qui constituent le terreau magique dont se nourrit l’âme.

En contrepartie, tous les êtres humains se sentent, en principe, responsables de défendre leur pays lorsque celui-ci est attaqué. Si une puissance étrangère devait l’envahir, une partie de leur être serait galvanisée pour lutter contre cette agression. Sans ce mécanisme d’autoprotection, les anges nationaux n’auraient aucune base immunitaire et auraient depuis longtemps disparu.

Dans le cas du football, lorsqu’on apprend que notre équipe « nationale » est en compétition, quelque chose en nous veut naturellement la voir gagner. Si elle vient à perdre, on en ressentira de l’affliction, et cela même si l’on n’est pas particulièrement « nationaliste ».

Cependant, ce n’est pas « l’ange » de notre pays que l’on soutient en se comportant ainsi ! Car l’énergie émotionnelle émise par notre identification à « l’équipe nationale », s’oriente de fait vers l’égrégore du Mondial.
L’énergie qui devrait, dans un écosystème spirituel sain, être dirigée vers les anges nationaux, est déviée pour nourrir l’égrégore totalement artificiel du Mondial. Les anges nationaux s’en trouvent dévitalisés, tandis que se crée et se renforce un égrégore planétaire qui n’a, au fond, aucune raison d’être si ce n’est celui de vampiriser l’énergie humaine.

Des joueurs mercenaires


Le football utilise la forme apparemment anodine du divertissement de masse, mais il s’agit d’un rite d’une très grande puissance.

Le football utilise la forme apparemment anodine du divertissement de masse, mais il s’agit d’un rite d’une très grande puissance car basée sur les instincts les plus bas de l’homme.

À partir de ces éléments, nous pouvons conclure que la technologie magique du Mondial a pour objectif de fédérer de manière artificielle — et même forcée — les « anges » de tous les pays, réunis sur la fréquence la plus basse.

L’âme de la France est morte le 21 janvier 1793, lorsque le roi a été guillotiné par la République. Ce premier « crime national » a annoncé le chant du cygne des nations, les âmes des peuples s’éteignant les unes après les autres.

Les systèmes politiques modernes parasitaires vampirisent l’âme des peuples, hantent les consciences collectives. Ils ne reculent devant aucun subterfuge pour continuer à faire durer la mascarade nationale, alors qu’en coulisse, le système post-national est déjà en place.

Il est remarquable de parvenir à ponctionner le sentiment patriotique des individus en confrontant des équipes composées de joueurs mercenaires multiethniques qui ont comme seul intérêt commun, celui de toucher les primes !

Inconscients du rituel auquel ils participent, les prolétaires de tous les pays s’excitent, donnent toute leur énergie, pour se laisser retomber encore plus bas quelques semaines plus tard. La magie a opéré.

Alors, avons-nous la force de résister à l’onde immonde du Mondial ?

********************

J'ajoute une vidéo communiquée par Indigoviolet en commentaire. Elle date de 2010, la dernière coupe du monde de foot. Merci.


L'Onde Immonde du Mondial (Joël Labruyère) par JaneBurgermeister

20 commentaires:

  1. Et de plus en plus de femmes de s'y intéresser ...

    RépondreSupprimer
  2. http://www.dailymotion.com/video/xdn84e_l-onde-immonde-du-mondial-joel-labr_news

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Indigo, le texte est repris de la revue Undercover, mais il a été mis à jour.
      Je poste la vidéo en fin d'article.

      Supprimer
    2. J'ajoute aussi ce lien de bibleetnombres, football et occultisme :

      http://www.bibleetnombres.online.fr/football_666_occultisme_2.htm

      Supprimer
  3. Brésil Allemagne 1.7 ( 17 ) énergie récupérée par les forces occultes

    RépondreSupprimer
  4. Le A "Allemagne" à remporté hier soir sur le B "Brésil" et le 7 contre le 1 !
    Pur hasard ?

    De plus il serait intéressant de surveiller s'il y a de la musique ( je ne regarde pas excusez moi) qui augmente juste au moment des buts !

    RépondreSupprimer
  5. Cette fois je me suis coltiné le tri.

    • « C'est précisément cette communion sur la fréquence collective la plus basse dont raffolent les masses. »
    > FAUX. Les « masses » tant méprisées par JL n’en raffolent aucunement, pas plus que les esclaves des plantations ne raffolaient des substances qui leur permettaient d’oublier leur condition d’esclaves.

    • « Au moment de la coupe du monde, près de quatre milliards d'êtres humains vibrent ensemble sur une même fréquence instinctive. »
    > FAUX. Cette « fréquence » est tout le contraire d’instinctive. Elle est fabriquée, artificielle. Des efforts gigantesques, sans cesse renouvelés, sont déployés pour nous ramener à cette fréquence, à cet enclos. Des moyens technologiques sont déployés pour nous faire vibrer en résonance avec cette fréquence. On se souvient des images projetées aux Humains sur la paroi du fond dans la Caverne de Platon.
    L’instinct au contraire, notre instinct est cette Connaissance innée qui nous permet de « voir » à l’avance ce que nos yeux, ou nos cinq sens, n’ont pas forcément la compétence à discerner depuis notre corps physique, ou au fond de la Caverne sans lumière. Notre instinct est cette perception au-dessus de notre condition physique et en dehors de la prison des « basses fréquences », qui nous permet de protéger notre vie et la Vie si nous sommes à son écoute. Notre instinct est notre système immunitaire psychique, le canal de notre Esprit.

    • « Le football utilise la forme apparemment anodine du divertissement de masse » ; « Les gens croient assister à une compétition mais c’est à un véritable rite qu'ils sont conviés » ; « messe géante » ; « le dégagement énergétique est quantitativement très important mais d'une qualité qui ne peut satisfaire que l'appétit d'entités très basses. »
    > VRAI

    • « Les participants n’imaginent pas que leur énergie puisse être utilisée pour nourrir des entités sur le plan invisible. » ; « il y a aussi des organisateurs moins visibles qui ne sont pas du tout concernés par le drapeau des pays en lice. Ces êtres, qui surveillent les vagues d'émotion roulant au-dessus de l'arène, sont les véritables organisateurs de l'opération. » ; « Au niveau le plus basique, ils avaient en tête de récupérer le maximum d'énergie psychique. » ; vampiriser l’énergie humaine. »
    > VRAI

    • « L’âme de la France est morte » > FAUX

    Un tel texte, sous les apparences altruistes du décodage des ténèbres environnantes, accommodé à la sauce ésotérique, contient du poison pour l’Homme. Le plus dangereux poison est celui qui est inoculé par les "soignants" en blouse blanche.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle mise au point de Brigitte, à laquelle je plussoie. En particulier toute la partie sur "l'instinct".

      Supprimer
    2. Super Brigitte, j’adhère , et pour ceux qui aimeraient en "savoir" plus par rapport aux vibrations et autres...voir le lien qui fait parti de quelques-uns sérieux sur le net !
      Mais ATTENTION, restez VIGILANTS ! ... très même.
      http://www.envol-spiritualite.com/t1127-mesurer-son-taux-vibratoire

      Supprimer
    3. Brigitte devient "super Brigitte", la superwoman du BBB !

      Supprimer
  6. Merci de t'être coltiné le tri, Brigitte.

    RépondreSupprimer
  7. Il manque un mot :

    "L'onde qui se dégage de l'opération magique est d'une fréquence animique très lourde, et elle ne peut induire qu'un état d'exaltation primitif, une transe qui se répand dans les zones inférieures de l’ . Cette vapeur collective est accumulée pour vitaliser certaines entités de l'invisible qui vibrent sur ce type de fréquence."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bravo, certains ont bien lu le texte pour remarquer qu'un mot manquait.
      C'est "l'au-delà".
      J'ai corrigé. Merci.

      Supprimer
  8. Merci pour ce texte explicatif ainsi qu'à Brigitte pour les mises au point.
    Bien contente de ne jamais avoir été attirée par le football, même si je dois avouer qu'en 1998, j'étais devant mon poste de télévision au moment de la Finale (seule exception).
    Toute cette foule hystérique, déshumanisée, manipulable à souhait, fragilisée émotionnellement, arborant bien souvent des maquillages guerriers et des comportements outranciés sont préparés, programmés pour devenir des viviers énergétiques aux êtres des basses fréquences et favorise à développer un côté barbare facilement exploitable en période de conflit ; il suffira de réactiver cette programmation afin qu'elle retrouve cette hargne, cette folie destructrice.
    C'est peut-être de l'ésotérisme, mais ça conduit très certainement à des comportements psychiatriques qui n'ont rien à voir avec le plaisir, le divertissement saint, le partage, le bien être, etc...
    J'ai aussi en tête l'évolution très sensuelle et suggestive des calendriers des Dieux du Stade (rugby) dont certaines photos sont à la limite du correct et encourage la fornication multiple.

    RépondreSupprimer
  9. Finale ARGENT ine contre l' ALLEMAGNE qui va gagner ?
    Les pouvoirs de l'argent ou la maîtresse de l'Europe ?

    Dans quelques jours nous seront fixés sur les ceux qui sont au "vrai" pouvoir ...
    Patience ...

    RépondreSupprimer
  10. Il serait "correcte" de citer les sources de cet article, tiré de "Novapolis.fr" ; Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé Jamyjo, si je ne cite pas mes sources, c'est par étourderie.

      Le lien source se trouve juste avant le texte, "décodage par le site Nova Polis", il suffit de cliquer dessus (et de ne pas lire trop vite...)

      Supprimer
  11. Salutations, j'interviens au sujet de l'excellente intervention de Brigitte qui était très pertinente. Mais Brigitte fait quelques petites erreurs rien de bien méchant.

    1/ Erreur sur l'instinct, confondre l'instinct et intuition, ce n'est pas bien grave dans le fond mais dans ce contexte ça change tout. Brigitte dit :

    ==> " L’instinct au contraire, notre instinct est cette Connaissance innée qui nous permet de « voir » à l’avance ce que nos yeux, ou nos cinq sens, n’ont pas forcément la compétence à discerner depuis notre corps physique, ou au fond de la Caverne sans lumière. Notre instinct est cette perception au-dessus de notre condition physique et en dehors de la prison des « basses fréquences », qui nous permet de protéger notre vie et la Vie si nous sommes à son écoute. Notre instinct est notre système immunitaire psychique, le canal de notre Esprit."

    On utilise par erreur le terme "instinct" à toutes les sauces, lorsqu'on devrait plutôt dire intuition. Les seuls situations où le terme "instinct" s'appliquerait réellement, sont lorsqu'on fait référence à une situation où l'individu utilise des moyens de survie, (de là, le terme instinct de survie, instinct de conservation). Le terme instinct, devrait logiquement, non pas être associé à l'humain, mais plutôt aux animaux, dans le sens, que ceux-ci agissent de façon instinctive. Donc non Brigitte "l'instinct n'est pas comme tu dis : "le canal de notre esprit".
    Pour définir l'intuition, s'identifierait comme étant l'obtention d'informations nous étant plus spécifiquement destinées. Je pense que c'est ce que vous tenter de dire tout au long de votre plaidoyer.
    L'article est explicite comme il dit : "On cogne dans le pentagramme qui symbolise l'âme, tout en s'interdisant l'usage des membres supérieurs, évacuant ainsi l'intelligence au profit de l'instinct primaire."
    Voyez-vous pendant 90 min des millions de personnes se focalise sur la partie inférieur des joueur qui tape dans la balle ! Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ! Donc d'après l'enseignement ésotérique, il existe un éther réflecteur et dans ceci il s'y trouve des hiérarchies occulte. Dans cette éther réflecteur, y a une partie inférieur et supérieur. Dans la partie inférieur c'est la que ce trouve toute les basses passion, désir ignoble, pensée mauvaise auxquelles se nourrissent gratuitement ces hiérarchies occulte. Donc en focalisant sur les membres inférieur des joueurs, en occultisme cela veut dire qu'en adhère inconsciemment à fournir à ces hierarchies occulte toute l'attention ( énergie) dont ils ont besoin.
    L'humanité réunis dans des stades, sur les places publiques comme des troupeaux de moutons où règne un esprit grégaire qui suive leurs plus bas instincts ( j'ai bien fait la différence plus haut). L'instinct que l'on partage avec les animaux n'est pas l'intelligence intuitive(intuition) que vous avez confondu, sinon même nos amis les fourmis aurai le don de l'intuition salvatrice, ce qui est faux évidemment.
    étymologiquement : lat.instinctus « instigation, impulsion », d'où en lat. chrét., « penchant, tendance naturelle » ,
    Que l'intuition comme je le dis étymologiquement : « action de contempler », « connaissance immédiate ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il manque la 2ème remarque. La première étant bien explicite.

      Supprimer
  12. Quelques mises au point rapides :

    L’ésotérisme est aussi un divertissement. Il utilise la forme apparemment anodine de la masturbation intellectuelle de quelques doctes « initiés ».
    Mon point de vue est : « bienheureux les simples d’esprit », dont je fais partie.

    Oui, l’instinct est la « tendance naturelle ». Et la tendance naturelle de l’Homme, à l’image de son système immunitaire, est d’aller vers la guérison, le « salut » au sens de l’Unité, le tout. Le contraire de la division.
    L’instinct appartient aux Hommes et aux animaux, il n’y a pas lieu de vouloir se différencier absolument sur ce point là, nous avons assez de différences avec les animaux. Pas plus qu'il n'y a lieu de vouloir nous différencier en supériorité par rapport à d'autres Humains, races, religions.

    Le football est aussi un jeu. Je ne jette pas le bébé avec l’eau du bain. Je ne jette pas une activité sous prétexte qu’elle est pervertie par quelques uns, sinon il faudrait tout jeter de ce qui se pratique sur cette planète, parce que bien sûr tout est fait pour tout pervertir méthodiquement, tout infiltrer et tout corrompre.
    Si les grand-messes de la corruption sont néfastes, leur prétexte peut être aussi bien le football que la « politique », le cinéma, le « show-bizz » ou la guerre. Même l’école est touchée.

    Pour décrire le football comme une activité basse en soi parce qu’elle utilise les pieds pour s’occuper du ballon, il faut vraiment n’avoir jamais joué au football. Oui j’y ai joué pendant des années avec mon fils. Je tire des deux pieds, intérieur, extérieur, dessus. Je peux donc confirmer que tout le corps est utilisé, et la tête et l’intelligence en plus, et que cette activité peut être une formidable école de vie, comme peut l’être le tango argentin ou bien d’autres activités.
    Il suffit de la pratiquer dans le sens de la Vie, et non à l’envers. C'est un choix individuel, découlant de l'exercice de notre responsabilité individuelle ou de son abandon à "d'autres"..

    Par ailleurs j’ai connu une personne qui n’avait pas de bras, vous savez comme les Vietnamiens dont Monsanto s’est occupé avec l’agent orange. Il faisait tout avec ses pieds. Je n’ai pas eu l’impression qu’il avait quoi que ce soit de bas, bien au contraire.

    Brigitte

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.