Bistro Bar Blog

mercredi 23 juillet 2014

De nouvelles révélations sur le 11 septembre


De nouvelles révélations sur le 11 septembre par le site américain très battant de Veterans Today. J'espère ne pas avoir trop cafouillé pour la traduction des termes techniques.


Le plus confidentiel du 11 septembre révélé


Poutrelle tordue








Veterans Today, 18 juillet 2014

par  Ian Greenhalgh et Don Fox

Traduction par Hélios pour le BBB.

Note des éditeurs : VT (Veterans Today) publie ce matériel dans l'espoir de répondre aux très sérieuses menaces de sécurité nationale dans notre pays, ce que nous exposons depuis des années. Le triste état de notre situation n'est pas nouveau pour les lecteurs de VT. 
 
Nous avons reçu un immense soutien pour nos efforts non seulement de la part de nos lecteurs réguliers mais aussi de la communauté de l'Intelligence elle-même inquiète de la perspective de certaines opérations du gouvernement US infiltrées et soumises au contrôle de ce que j’appellerai aujourd'hui le "gouvernement de l'ombre", encore quelque chose qui n'est pas nouveau pour nos lecteurs.

Nous ne passerons pas sous silence ce matériel parce que nous avons la réputation d'avoir le cran de publier ce que personne d'autre ne fera, ce qui est la raison pour laquelle les grands médias ne sonnent jamais à notre porte.

[Note d'Hélios, je n'ai pas traduit toute l'introduction à cet article, qui est destinée principalement au peuple américain bafoué dans son droit à savoir et victime de cette atrocité.]

Ce fut le Dr James Fetzer qui m'a introduit auprès de Veterans Today. Nous avons travaillé ensemble sur le 9/11 où mes connaissances en photographie et en analyse d'images ont aidé dans cette recherche.

Plusieurs équipes de VT ont travaillé sur le 9/11 et, à l'époque où je les ai rencontrés, tout a convergé vers la conclusion que le 9/11 était un événement nucléaire. Ils en sont aussi venus à la conclusion que les autres chercheurs, soit de complets amateurs ou des gens qualifiés mais avec un "intérêt personnel dans l'affaire", que ce soit par les théories en vogue conspirationnistes ou en ayant des livres à vendre, ont entravé tous les efforts de progression.

Pour d'autres, bien trop nombreux, la foule des "activistes" ce fut autre chose, quelque chose de nuisible, qui a travaillé clairement pour les responsables du 9/11. Beaucoup, si ce n'est la majorité de ces gens, manquent d'intelligence et ils ont été démasqués.

La réelle avancée est venue quand Veterans Today a pu accéder à des documents "empruntés" au Département de l'Énergie [DOE] et donnés au services secrets russes. Les russes, à leur tour, fâchés après les États-Unis pour le coup de l'Ukraine, ont cherché une source américaine pour publier ce matériel. Seul VT a été contacté.



Ce matériel est le résultat d'une large enquête révélant le lieu d'acquisition des armes nucléaires, les personnes qui les ont volées, la manière dont ces armes ont été reconfigurées, l'endroit où elles ont été placées et bien d'autres choses. Malgré tout, il manquait une partie de l'information voulue.

Don Fox et moi-même avons approché Gordon Duff [un autre membre de VT] qui nous a introduit auprès d'un officier de l'armée américaine/OTAN qui avait commandé les forces nucléaires en Europe. Il a été d'accord que le 9/11 était nucléaire, a répondu dans la mesure de ses moyens et nous a aidé à avancer.

Bien qu'ayant beaucoup progressé, il subsistait encore de nombreuses lacunes, et en apprenant que Gordon Duff avait des sources au sein des laboratoires d'armes nucléaires US et que le matériel à sortir n'avait jamais été connu auparavant, nous étions impatients de voir si nous pouvions l'utiliser pour combler les lacunes.

On nous a donné un accès direct aux documents, pas seulement ceux en lien avec l'enquête sur le 9/11 sur les armes nucléaires non publiée, mais aussi des notes privées d'enquêteurs. Duff nous a dit ensuite que nous pouvions lui soumettre nos questions. Le jour suivant, nous avons reçu les réponses que vous lirez ci-dessous.

Ce matériel est sidérant, il vient des plus hauts niveaux de la communauté des concepteurs d'armes et il est hautement classifié. Après avoir lu ceci, vous ne pourrez jamais penser au 9/11 et à la menace des armes nucléaires de la même façon.

Alors que pendant des années, enquêteurs, blogueurs, charlatans, narcissiques malintentionnés ont colporté les théories en vogue comme des bonimenteurs de foire, les vrais concepteurs d'armes nucléaires, dont plusieurs venaient de l'équipe même qui a rédigé le rapport du DOE sur le 9/11 (2003), n'ont pas eu besoin d'inventer et de dissimuler.

Question : Combien de types de dispositifs a-t-on utilisé à New York le 11 septembre ? J'ai vu un dossier où l'on parle de 2 ou 3 différents types de dispositif.

Réponse : Au moins deux différents types d'armes nucléaires ont été utilisés. L'un étant une mini-bombe nucléaire standard avec un W-54 Pit design d'une puissance inférieure à 3 kilotonnes mais plus puissante qu'une bombe de 500 tonnes pour le souffle d'explosion.



Les armes plus grosses améliorées utilisées pour provoquer l'effondrement des tours 1 et 2 étaient au moins d'une puissance de 1 à 3 kilotonnes. La taille de la boule de feu limite la valeur en kilotonne de l'arme à moins de 60 mètres de diamètre en raison de la taille du bâtiment. Pour chaque kilotonne d'effet explosif on obtient approximativement une boule de feu d'un rayon de 15 mètres. La taille de la boule de feu peut être bien moindre quand elle est contenue à l'intérieur d'une structure d'acier. Donc une arme de 3 kilotonnes produira une boule de feu de 45 mètres.



Avec un engin thermobarique [explosif allié à une matière inflammable], la boule de feu plasmatique restera de la même taille mais elle sera sous une plus grande pression et aura plus de densité du fait des matériaux en oxyde ferreux qui sont ajoutés à la boule de feu. Quand la boule de feu s'expanse à sa taille maximum de 45 mètres et juste après qu'elle a consumé tous les matériaux du bâtiment dans son secteur (jusqu'à 150 tonnes pour une arme de 3 kilotonnes), elle commence à refroidir très rapidement. En refroidissant elle expulsera le plasma métallique en fusion sous très forte pression juste comme dans un volcan. Et faisant exploser la "lave" ou plasma au cœur du bâtiment juste au-dessus. Cette explosion volcanique de plasma métallique brûlant va littéralement désintégrer à l'intérieur du bâtiment tout ce qui entre en contact avec. L'impulsion électromagnétique à suivre ajoutera encore plus de chaleur aux composants structurels du bâtiment. L'impulsion électromagnétique détruira ou effacera aussi tout disque dur d'ordinateur qui aurait survécu dans la zone.

: Les bombes au-dessus du sol semblent beaucoup plus petites que les bombes enterrées. Et les bombes sous les tours semblent être différentes de celles sous le bâtiment 7.


R : Oui, chaque bâtiment demande une quantité différente de charge explosive pour provoquer son effondrement. Cela dépend de la taille, de la forme et du volume du bâtiment. C'est de la physique de base de démolition. Les bâtiments 4 et 6 étaient plus petits, nécessitant moins de charges pour les démolir. Le bâtiment 7, plus important, a eu besoin de plusieurs charges. La tour 1 et 2 ont nécessité beaucoup plus de charges et il fallait un plus grand trou pour les faire tomber dedans. C'étaient des armes thermobariques conçues spécialement, utilisées uniquement à cette occasion.

Q : Nous trouvons la preuve de bombes à neutron dans les échantillons de poussière de l'USGS et du DOE. Le premier étage semble montrer de l'uranium car nous voyons de l'uranium dans les échantillons de poussière et non du plutonium. L'étage secondaire semble être du deutérure de lithium car on voit du tritium dans les échantillons d'eau du DOE. Une bombe thermobarique pourrait-elle utiliser de l'uranium comme étage primaire ?

R : Oui. Une arme à l'uranium ou au plutonium peut servir de primaire. Le primaire a juste besoin d'être une arme conçue pour la fission. L'uranium est également utilisé dans une arme au plutonium comme réflecteur de neutron et propulseur d'énergie. Elle réduit de 25 à 50 % la quantité de plutonium nécessaire. L'uranium ne va pas brûler complètement parce que c'est un réflecteur de neutrons, il apparaît donc dans les retombées. Une livre de plutonium ou d'uranium produira jusqu'à 85 g de retombées par livre de combustible consumé par le primaire. Donc si l'arme a utilisé 15 livres de combustible elle produira 1275 g de retombées. Presque tout sera absorbé par la combustion secondaire du combustible nucléaire restant pendant la réaction thermobarique. Ajouter de l'oxyde de fer au secondaire réduira les importantes retombées radioactives à des niveaux acceptables après plusieurs jours. C'est une arme incendiaire propre. C'est pourquoi on l'a utilisée ; moins de problèmes de retombées à gérer.



Chaque kilotonne d'énergie produite dans une explosion nucléaire consumera jusqu'à 50 tonnes de fer ou d'acier quand il y aura aspiration dans la boule de feu plasmatique qui la transformera en gaz vaporisé. Quand elle refroidit et est exposée à l'air ou à la vapeur d'eau, elle forme des micro-granules de sphères d'oxyde ferreux d'une taille de 7 à 10 nanomètres.



Toutes les sphères métalliques formées par la boule de plasma quand elle est refroidie varieront en taille, selon leur poids atomique et la longueur d'onde de la lumière qu'elles absorbent. La taille est déterminée par la longueur d'onde de la lumière irradiée par la boule de feu plasmatique, elle ira de 30 nanomètres (lumière infra-rouge) à moins d'un nanomètre pour les rayons X et les rayons gamma. Le fer n'absorbe la lumière que dans une amplitude de 7 à 10 microns, c'est pourquoi elles sont de cette taille. L'or, l'argent et l'aluminium absorbent tous des longueurs d'onde plus courtes, elles sont donc beaucoup plus petites en taille.



Si l'échantillon de retombées ne provient pas directement du centre même du niveau zéro il montrera de moins en moins de plutonium ou d'uranium dans les échantillons au fur et à mesure de l'éloignement du point zéro de détonation. C'est parce que la plupart des matériaux radioactifs non brûlés ne voyagent pas très loin de la boule plasmatique. Le but secondaire de l'oxyde de fer est de convertir un excès de radiations gamma, X et neutrons en énergie thermique. Sa troisième fonction est de convertir les radiations alpha et bêta en chaleur. Sa quatrième fonction est de convertir l'excès d'électrons produits par le souffle en une impulsion électromagnétique plus forte. Sa cinquième fonction est de contenir ou d'absorber les retombées radioactives et de réduire ses niveaux, ce qui aide à la décontamination.


Si un revêtement ferreux très solide est utilisé, il se fragmentera juste comme dans une grenade ou dans un obus d'artillerie, donc on utilise de la poudre de fer plus tendre. Il faut aussi une grande surface pour produire un effet thermobarique. Quand ce plasma chaud à plus de 1 million de degrés centigrade et à plus de 5000 degrés à la périphérie vient en contact de tout autre matériau, soit il le vaporisera immédiatement ou il le fera fondre. Même s'il ne le fait pas fondre, si les éléments en acier du bâtiment montent en température au-dessus de leur point Curie, ils perdront alors toute leur solidité et se tordront comme des bretzels.



C'est en gros une arme plasmatique de première génération quand on l'utilise dans une construction fermée en acier. La construction fermée en acier aide aussi plus tard à contenir les retombées, quand on s'en sert dans une très grande structure d'acier comme pour le 11 septembre. Le grand noyau central du bâtiment d'une longueur de 304 mètres agit comme guide des ondes thermiques pour que le plasma chaud convertisse le noyau central en arme à énergie directe. Il agit aussi comme guide à onde électromagnétique pour une impulsion électromagnétique et dirige l'énergie produite par l'arme directement au-dessus du noyau central. Il crée en gros une arme à énergie directe très brute.



L'impulsion électromagnétique est polarisée verticalement et elle est absorbée d'abord par la structure métallique des bâtiments. Les effets du champ électromagnétique ne s'étendent pas au-delà du champ magnétique produit par le souffle initial. Un bâtiment en acier agit comme une cage de Faraday qui absorbe et renvoie l'énergie électromagnétique sous forme de chaleur, ce qui ajoute à l'effet thermobarique. Les rayons X, les rayons gamma et les neutrons sont rapidement absorbés par la plupart des matériaux lourds du bâtiment, très peu donc de ces radiations voyageront au-delà de quelques blocs vers l'extérieur de la structure du bâtiment. Pour empêcher que le retour d'onde électromagnétique ne fasse disjoncter le courant électrique à Manhattan, il fallait débrancher le courant juste avant l'explosion. Ce qui nécessitait que quelqu'un coupe le courant dans le poste de transformation utilisé par le complexe du WTC et la compagnie d'électricité.


____________________________________

Donc voilà – les secrets nucléaires du 9/11 mis à nu pour être connus de tous. Il ne pourra plus y avoir aucun démenti sur le fait que le WTC a été atomisé. La théorie de la nanothermite était depuis le début une opération psychologique ("psyop") pour camoufler l'événement nucléaire des tours.

Nous devons saluer ceux qui choisissent de publier cette information hautement classifiée, ils ont rendu un grand service en répondant enfin au "comment" de la destruction du World Trade Center.
Nous nous sommes demandés pourquoi cette information était sortie maintenant, la réponse nous a donné un aperçu sur les gens derrière le terrible crime du 11 septembre. La brève remarque qui suit se trouvait à la fin du texte.

"Bush, Cheney et Rahm Emanuel sont partis. De même que la plupart des co-conspirateurs. Ils ne sont plus en position de pouvoir ou on le leur a enlevé. Ce qui donne plus de sécurité aux dénonciateurs."

Notez les noms utilisés et l'ordre où ils sont placés. Ce qui appelle de nombreuses autres questions, cette fois des questions qui peuvent avoir en fait des réponses conséquentes.

Dick Cheney a récemment averti [fin juin 2014], ou menacé, ce qui serait peut-être plus juste, qu'une autre "attaque terroriste nucléaire bien plus meurtrière que le 9/11" pourrait se produire ; maintenant que nous savons que le 11 septembre était un événement nucléaire et que Cheney était au cœur de la conspiration, sa prédiction est donc vraiment effrayante.

L'information ci-dessus dépasse de loin tout ce qui a été publié, elle a été obtenue en partie grâce à des documents du DOE ou diffusée par de loyaux américains travaillant dans nos programmes d'armes nucléaires. Ce ne sont là que des questions en suspens, les détails que nous supposons nous donneraient les réponses nécessaires. Veterans Today a déjà publié des articles sur le thème des bombes, l'endroit où avaient été placées les armes du 9/11 et avec beaucoup de détails sur les gens qui avaient accès à ces armes. Tous les articles que j'ai passé en revue étaient, comme pour celui-ci, détaillés, bourrés de preuves scientifiques solides. Il convient de souligner le fait qu'il n'y a jamais eu autant de détails mis en lumière auparavant sur les programmes d'armement spécialisé dans une même décennie, encore moins en l'espace de quelques jours.

Ce que j'ai aussi appris en travaillant avec VT est que, malgré le boycottage de cette information par les grands médias, la communauté militaire et du renseignement, elle, ne le fait pas. Certaines personnes très dangereuses sont maintenant en colère et déterminées.

Cela je l'ai vu. Il fallait ce genre de transparence et de détails après plus de dix ans de puérile tromperie.


33 commentaires:

  1. J'avais lu que la seule possibilité qui expliquait qu'il n'y avait que peut de "restes" entiers au pied des tours types stylos ou crayons morceau de sièges ou de bureau, et le fait que "ça" a brûlé comme dans un cratère pendant plusieurs semaines était nucléaire... enfin démontré et expliqué.
    Merci Hélios de ta traduction.

    RépondreSupprimer
  2. Burning the 9/11 trolls

    http://www.veteranstoday.com/2014/07/16/burning-the-911-trolls/

    RépondreSupprimer
  3. Beaucoup n'avaient plus de doute sur le coup du 11/9 - Merci Hélios de la traduc. Il a été aussi prouvé qu'un bâtiment appartenant au même "propriétaire" que les tours jumelles, à plusieurs rues de celles ci, s'est "miraculeusement" effondré, au même moment ! Cela a été bien pratique ce mode d'action, d'autant que les 3 bâtiments devaient être totalement désamiantés... PROFIT quand tu les tient...

    RépondreSupprimer
  4. STOP PROPAGANDE !!!

    PARTIE 1
    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2014/07/de-nouvelles-revelations-sur-le-11.html

    « [Note d'Hélios, … toute l'introduction à cet article, …est destinée principalement au peuple américain bafoué dans son droit à savoir et VICTIME DE CETTE ATROCITÉ.] »
    • TRADUCTION = je vous l’avais toujours dit que l’Amérique était innocente : l’Amérique n’est pas un agresseur, c’est elle la VICTIME ! Le cadre dans lequel nous devons penser est quadrillé.

    -« Nous avons reçu UN IMMENSE SOUTIEN pour nos efforts non seulement de la part de nos lecteurs réguliers mais aussi DE LA COMMUNAUTÉ DE L'INTELLIGENCE elle-même inquiète de la perspective de CERTAINES OPÉRATIONS DU GOUVERNEMENT US INFILTRÉES et soumises au contrôle de ce que j’appellerai aujourd'hui le "gouvernement de l'ombre", encore quelque chose qui n'est pas nouveau pour nos lecteurs. »
    -« Gordon Duff [un autre membre de VT] … nous a introduit auprès d'un officier de l'armée américaine/OTAN qui avait commandé les forces nucléaires en Europe. »
    -« Gordon Duff avait des sources au sein des laboratoires d'armes nucléaires US… »

    • TRADUCTION = que du beau monde ! Gordon Duff, vétéran invalide de la guerre du Vietnam qui tient un site de résistance « patriote » (patriote à l’américaine = à la sauce « corporate » impériale), fréquente des agents de l’empire à des postes élevés, en clair des ennemis des Européens et des Français. Et ces gens (en équipe avec leurs collègues du Mossad), poisons de notre souveraineté , soutiennent officiellement Gordon Duff et son site !
    Opération de DAMAGE CONTROL garantie !

    « On nous a donné un accès direct aux documents »
    • Oh, comme ça subitement, juste le lendemain l’échec calamiteux de l’opération MH 17, qui aurait dû normalement permettre à l’empire de nous déclencher une nouvelle guerre de destruction de l’Europe (hors Grande Bretagne comme d’habitude) en fabriquant* un casus belli avec la Russie ?
    À Veterans Today ils connaissent tout le monde qu’il faut et ils ont accès à tous les documents, mais c’est juste aujourd’hui, 13 ans après le 11 septembre, qu’on a pensé à leur ouvrir les dossiers ? Quelle étourderie...
    Et juste au moment où le carnage devient vertigineux en Palestine, ce ne sont plus les Palestiniens qui sont victimes, ce sont les Américains !?! Poignant.

    « …Ils en sont aussi venus à la conclusion que les autres chercheurs, soit de complets amateurs ou des gens qualifiés mais avec un "intérêt personnel dans l'affaire", que ce soit par les théories en vogue conspirationnistes ou ayant des livres à vendre, ont entravé tous les efforts de progression…. d'autres, bien trop nombreux, la foule des "activistes" ce fut autre chose, quelque chose de nuisible, qui a travaillé clairement pour les responsables du 9/11. »
    • TRADUCTION = il est temps maintenant de discréditer les autres chercheurs de vérité : ce sont des amateurs non accrédités par les agents de l’empire. Ils n’ont donc pas vocation comme Veterans Today à devenir des vecteurs privilégiés d’ALTER-PROPAGANDE au service de l’empire. Ou du contrôle mental de masse si vous voulez.. Voilà donc ces inutiles disqualifiés d’un revers de manche. Du balai !
    En plus, notez bien que ce sont les chercheurs de vérité qui « ont entravé tous les efforts de progression » (pas « l’intelligence » US) : grand coup de filet en vue pour réduire au silence ces fauteurs de troubles, ennemis de l’Amérique par pur égoïsme ?

    « Burning the 9/11 Trolls »
    • Oh je ne croyais pas si bien dire : ils veulent même les brûler ! Serait-ce pour ces chercheurs de vérité non sponsorisés par « l’intelligence » US que les camps de la FEMA ont été préparés avec des crématoires ? (Pardon je délire, les crématoires c'est forcément allemand. S'il y en a, ils ne peuvent qu'avoir été importés.)

    * avec leurs copains de jeux

    RépondreSupprimer
  5. PARTIE 2

    http://www.veteranstoday.com/2014/07/16/burning-the-911-trolls/
    « Today, over a decade later, there is a very real battle over 9/11, a battle over not just conspiracy theories and bruised egos but very real threats – “clear and present danger” threats which loom over America AND HER EUROPEAN ALLIES.

    THE THREAT IS NUCLEAR TERRORISM. »

    • TRADUCTION = voilà le fin mot de l’histoire : « nous n’avons pas réussi à vous déclencher une guerre en Europe, mais nous devons impérativement déclencher une guerre pour la survie de notre hégémonie (voir http://bistrobarblog.blogspot.fr/2014/07/les-etats-unis-la-recherche-dun-casus.html), notre hégémonie sur vous tous. Nous allons donc fabriquer un attentat nucléaire chez nous (ou chez vous, ça dépendra de votre bonne volonté) mais une explosion en grand cette fois, pour vous faire obtempérer.
    Nous sommes prêts à tout, absolument tout, pour vous engager dans la nouvelle guerre que nous vous commandons de faire. Votre rôle est de mourir pour notre hégémonie, depuis le début.

    Fin de la traduction, je n’ai pas jugé utile de lire les deux articles au-delà des phrases citées plus haut.
    Mais je comprends déjà pourquoi il faut quoi qu’il arrive requalifier les explosions des tours en « nukes » toutes affaires cessantes.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Mais je comprends déjà pourquoi il faut quoi qu’il arrive requalifier les explosions des tours en « nukes » toutes affaires cessantes."

      Moi je ne comprends pas. Peux-tu développer s'il te plaît Brigitte ?

      Supprimer
  6. @Brigitte, les révélations de l'article sont intéressantes, votre analyse l'est aussi. Merci

    RépondreSupprimer
  7. ??

    Vous allez finir par me trouver contrariant! Mais j'apprécie votre blog et ne voudrais pas qu'il soit entaché d'informations trop incertaines.

    1) Outre que la confusion du vocabulaire peut laisser dubitatif :
    "Cette explosion volcanique de plasma métallique " "L'impulsion électromagnétique " "Avec un engin thermobarique [explosif allié à une matière inflammable]" Si c'est ça, ce n'est pas nucléaire....

    2) L'essentiel est qu'il n'y avait pas besoin d'explosion nucléaire pour faire écrouler les tours comme des châteaux de carte: les ossatures métalliques , surtout sans noyau de béton, sont extrèmement vulnérables à la température comme on le sait hélas depuis la catastrophe du collège Pailleron à Paris en 1973. C'est du à la transformation de la structure de l'acier (le point de Curie, justement) qui lui fait perdre sa résistance à relativement basse température, vers 450°. La combustion des dizaines de tonnes carburant des avions est largement suffisante pour amener une partie des poteaux au flèchissement ce qui était assez pour déséquilibrer le bâtiment. A noter que des explosions nucléaire auraient provoqué l'effondrement IMMEDIAT des tours. 3 kT, c'est quand même presque 1/5 d'Hiroshima (16kT). Le scénario d'explosion que décrit ce texte est peu compatible avec ce qui a été vu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien qu'il y ait des gens "contrariants" comme toi ou Brigitte. J'ai trouvé intéressant de traduire, après je comprends bien que ce soit critiquable et que la source ne soit pas fiable.

      Supprimer
  8. Quoiqu'il en soit ça la traduction d'hélios reste du bon boulot, moi je pense que toutes informations est bonne à prendre après aux gens de faire leur propre synthèse, et ça ne change a rien au fait que le 9/11 ai permis aux États-unis de terroriser leur populations et accessoirement différent pays...., il y as peut de doute que c'était un false flag, je veux dire après peut importe les moyens les résultats sont la.... Alors vue comment ça a si bien fonctionné la 1ere fois... il n'est pas étonnant qu'il veuillent remettre le couvert.... Rappelez vous leur devise...

    http://www.crashdebug.fr/index.php/international/9004-groupe-de-reflexion-une-crise-extraordinaire-est-necessaire-pour-preserver-le-nouvel-ordre-mondial

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les américains sont des pratiquants inconditionnels du false flag. Alors il y aura sûrement d'autres 11 septembre.
      Merci Folamour.

      Supprimer
  9. Exxon se prépare à forer dans l’Arctique russe, malgré les sanctions de Washington contre Moscou.

    500 milliards de dollars d'investissements en jeu.


    Le géant pétrolier américain ExxonMobil s'apprête à démarrer une campagne de forage dans les eaux territoriales russes de l'océan Arctique, en dépit des sanctions économiques visant la Russie, décidées par le gouvernement américain et l'Union européenne en réaction à la crise en Ukraine. Des sanctions restreintes, qui ne semblent guère devoir affecter les intérêts mutuels des industriels occidentaux et de Moscou.

    RépondreSupprimer

  10. bon, bon... Ben les découpes franches bizeautées me laisse une option thermites; je veux savoir où sont passés les gravats. Il n'y a pas vraiment de flash intérieur global dans aucune des tours durant les crashs, mais il semblerait qu'il ne peuvent rien reconstruire à ground zéro, (des restes" d'effets" ?). Sinon je pense bien qu'il$ l'auraient fait !
    Les avions holographiques sont une réalité sons et lumière actuelle (1970), et on voit bien un tracé lasèr précédant le second "avion ventru (cirrhose) d'aluminium-plus-dense-que-l'acier-et-qui-pénètre-entier-sans-se -roisser-ni-perdre-l’empennage, et dans une trace aux dimensions incongruentes... brevet déposé de métallurgie martienne ;-)
    Je reste imprégné du fait qu'on est surement face à une technologie inavouée, Tesla-Satellitaire, il y a de nombreuses traces photos de rayons bizzarrres "autour" des explosions à royaco, BP Oil Split, et s'il nous pend au nez un fuckyouchinois (de la part de$...), il fera bon décortiquer images par images les prises de vues ( de la webcam de surveillance islandaise la moins secouée. Ce sera le boulot d'autres, car pour nous les urgences n'auront pas de noms, sur tf0-beuhfemeuh-rancintern, ni d'ordre, dans la réalité.
    Tout les gvt pratiquent le false-flag, surtout depuis des temps... bibliques. (Pas si vieux si l'on considère la" Bock SaGa ", les OOPArts, l'age de la Lune et le fait qu'elle n'est pas celle qui avait une soeur....)

    RépondreSupprimer
  11. Hélios, Pierre et Folamour,

    Le BBB n'est pas entaché par de telles publications.
    Parce que justement ce qui est exceptionnel chez Hélios, c'est qu'elle publie certaines de ces informations dites "révélations", et laisse ensuite les gens "contrariants" (=rétifs à la programmation mentale) intervenir pour trier les vraies intentions de leurs commanditaires. Cette démarche est utile à tous.

    Le discernement ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. Si Hélios ne publiait que des informations déjà triées sur le volet et prêtes à digérer, cela empêcherait les lecteurs d'affuter leur discernement en participant au démontage en règle de la propagande de destruction planétaire. Si Hélios n'avait pas traduit cet article, j'aurais assisté à cet empoisonnement mental et revu le scénario des guerres européennes précédentes sans pouvoir alerter sur la vraie signification de ces manœuvres pour nos vies.

    Le seul danger pour un blog, si on ne les stoppe pas dans l’œuf, ce sont les agents de l’empire (payés ou non) qui viennent en commentaires critiquer Hélios par la technique de la mise en infériorité personnelle : ce système insidieux est délétère pour l’animateur du blog, et oblige les commentateurs « contrariants » mais constructifs à s’auto-censurer par respect, pour ne pas en rajouter : c’est la technique idéale pour tuer un blog.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je précise que je supprime bon nombre de commentaires me mettant "en infériorité personnelle". J'y suis habituée.
      Bon, j'ai donc bien fait de publier cet article, merci Brigitte.

      Supprimer
    2. Entaché était peut-être un peu fort, mais mon obsession actuelle est qu'on ne défend pas des causes belle, bonnes et vraie par de mauvais arguments qui donnent aux adversaire des batons pour les combattre. Aussi faut-il être très prudent. Bien à vous. PH

      Supprimer
    3. J'ajouterais que le même travail de "sape" est fait envers les "contrariants" dont je fais partie sur bon nombre de blogs, que ce soit par les administrateurs eux-mêmes ou par certains commentateurs !

      Supprimer
    4. J'ajoute un exemple, pour illustrer mon propos: le texte cité fait état de la présence d'uranium dans les décombres. Certes, le mot, associé à atome, fait impression . Mais en quelle quantité? Proportion isotopique de uranium naturel ou enrichi au niveau militaire?

      Si ce sont des traces, cela ne veut rien dire: il peut provenir de tout granite: dallage décoratif d'une esplanade ou d'une salle de réunion, bordure de trottoir etc. L'uranium est un élément très présent dans la nature. Si vous avez un plan de travail en granite dans votre cuisine, il y a de l'uranium 99,3 % d'uranium 238, 0,3% de 235! Si c'est de l'uranium 235 en concentration significative, alors là, ce serait important, mais il faut le dire.

      Comme le craint Brigitte, des "révélations" farfelues peuvent être diffusées volontairement pour déconsidérer les sites et blogs gardant un esprit critique à l'égard de l'Empire financier.

      Supprimer
  12. « la vraie signification de ces manœuvres pour nos vies. »
    Peut-être est-il utile de repréciser en résumé :

    L’empire nous annonce que son projet est UNE GROSSE EXPLOSION NUCLÉAIRE SUR UNE VILLE AMÉRICAINE, qui sera attribuée à la Russie ou à des armes russes volées (par la responsabilité ou la complicité des Russes), pour nous obliger par le jeu des alliances militaires à entrer en guerre contre la Russie. L’empire a besoin d’urgence d’une troisième guerre sur le sol européen pour sauver son hégémonie.

    Si nos « dirigeants » « européens » n’acceptaient pas ce deal, l’empire saurait leur signaler qu’ALORS C’EST UNE VILLE EUROPÉENNE QUI SERAIT ÉRADIQUÉE par le même moyen, avec les Russes accusés de la même manière.

    Le seul espoir d’empêcher cette nouvelle guerre d’être fabriquée est notre conscience et notre volonté à NOUS, LE PEUPLE. Nous n'avons plus de dirigeants. C’est pourquoi nous devons dévoiler les projets de l’empire en temps réel et faire nous-mêmes circuler au plus vite l’information décodée.
    NOUS DEVONS ÊTRE PLUS RAPIDES À RÉPANDRE LA CONNAISSANCE QUE LES PRÉDATEURS À DIFFUSER LA PROGRAMMATION MENTALE.

    Merci Hélios.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  13. je viens de tomber sur votre blog, depuis un autre (résistance authentique, en l'occurrence) ... sympa ... merci pour la qualité des billets et l'intelligence des commentaires ... je reviendrai !

    Bluezy.

    RépondreSupprimer
  14. "Le géant pétrolier américain ExxonMobil s'apprête à démarrer une campagne de forage dans les eaux territoriales russes de l'océan Arctique, en dépit des sanctions économiques visant la Russie, décidées par le gouvernement américain et l'Union européenne en réaction à la crise en Ukraine."

    TRADUCTION :
    Le géant pétrolier américain ExxonMobil s'apprête à démarrer une campagne de forage dans les eaux territoriales russes de l'océan Arctique, parce que les "sanctions économiques" visant la Russie, décidées par le gouvernement de l'ombre anglo-américain et imposées à sa filiale corporate l'Union européenne au prétexte du coup d'état organisé en Ukraine, visent surtout à accélérer le démantèlement de la France et des pays d'Europe du Sud.

    Ces manoeuvres, associées à d'autres (réveil du nazisme à Kiev, etc) ont pour but de précipiter la guerre en Europe, et dans un premier temps la haine des Européens du Sud envers l'Allemagne, la seule gagnante ÉCONOMIQUEMENT(pour son oligarchie mais contre son peuple) de l'escroquerie qu'on nomme "Union Européenne".
    En contrepartie, POLITIQUEMENT, l'Allemagne depuis 1945 est un pays occupé par l'empire anglo-américain.

    La Grande Bretagne (= la City de Londres, co-siège social de l'empire avec Wall Street), qui n'a jamais été européenne et n'a jamais été coulée par la monnaie unique, est en train de se dégager de l'UE comme prévu dans le projet initial, car elle ne devait servir qu'à enfoncer les pays d'Europe continentale dans l'empire, via l'UE. (voir de Gaulle).
    Il est donc inutile de l'applaudir pour son "indépendance", comme le font certains.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  15. Pour info FoxNews (oui je sais) vient d'annoncer que le bureau des passeports venait d'être hacké et que toutes les applications et demandent de renouvellement de passeport sont stoppées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et donc la création de faux passeports "tourne " à plein régime !

      Supprimer
  16. @Ned ALLEN, vous pensez que ce serait le but caché ? J'en profite pour glisser une info a propos des passeports américains. Les lois la bas ont changé et se sont durcies pour les américains, même les américains de naissance, depuis 2011. Alors qu'auparavant la procédure était plus ou moins simple, aujourd'hui il est quasiment impossible vu la liste des documents a fournir d'obtenir un passeport pour bon nombre d'entre eux, estimés a plus de 50 millions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le but caché, NON ! Mais une des options utilisée ...probable et bien pratique ...!
      Il y a en peut-être d'autre, connaissant les pouvoirs "illimités" des services discrets rien n'est inenvisageable .
      50 000 employés (au moins) un budget supérieur à 5 milliards de $ et autant d'ordis pour se connecter ça paraît facile non ?
      Bonne fin de journée et de semaine quand même .

      Supprimer
  17. http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/meridien-zero-le-11-septembre-n-a-31719

    c'est un lien concernant la version dite satellitaire de la façon dont la destruction planifiée s'est faite, la notion de complot avec différents témoignages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. documents et commentaires datant de septembre 2011 .
      Heureusement les enquêteurs ont avancé depuis !

      Supprimer
  18. ils datent de septembre 2011, toutefois le commentateur du 24 juillet à 10h14 semble être en concordance, avec ce qui est énoncé dans notamment la vidéo numéro 2 sur ce lien. Je n'avais pas prêté attention à la date de 2011, et dans sa vidéo, l'auteur indique écrire un enième livre sur le sujet avec de nouvelles informations et témoignages accréditant fortement sa théorie. En particulier il qualifie l'attaque avec les explosions, comme ayant provoqué la disparition de la matière par dissolution ou je ne sais plus quel terme il emploie ; mais c'est (presque) pareil que dans les films de science-fiction et complétement terrifiant. Je ne sais pas si le rayonnement nucléaire provoque mis à part les brûlures et la combustion la dissolution en particules de l'ordre du micron, de la matière.

    RépondreSupprimer
  19. "Veterans Today has an enormous readership that posts everywhere thus making Duff's report PURE DAMAGE to truth......
    This was posted because I am now seriously questioning whether or not Gordon Duff is a good guy at all, I initially forgave him for this but now that he has come out against this web site I doubt he is for real, and if you still think so, READ THE ABOVE AGAIN, MORE SLOWLY, AND THINK. The errors are not innocent, they really do seem to be intentionally done to totally discredit the alternative media, it could not possibly be any more stupid. "peer reviewed?" what a horrible lie to tell and subsequently have echoed across the web.

    Gordon himself admits to publishing 40 percent disinfo ON PURPOSE. Dear Gordon: Just try to do what I did to your report with one of mine, while quoting solid scientific sources." Jim Stone
    Pour voir son commentaire complet = http://www.jimstonefreelance.com/

    RépondreSupprimer
  20. "whether or not Gordon Duff is a good guy at all"
    Il faudrait plutôt que Jim Stone arrête de chercher des réponses impossible à certaines questions. En l'occurrece, qu'il sorte de la recherche de qui est "bien" ou "mal", aborde le sujet du Mind Kontrol planétaire, du MK spécifique aux militaires américains, et qu'il sorte des agressions internes au Peuple, pour consacrer son énergie et son temps à la recherche des informations essentielles pour notre libération.
    Gordon Duff n'est manifestement pas indemne. Soyons un peu plus courageux et tirons sur autre chose que les ambulances.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  21. Reponse de Jim: That was a good one. Real good comment. I have done a lot about electronic mind control and antidepressants, but have not covered all angles. That is a huge topic.

    Lets be shot on something other than the ambulances . . . . . . . definitely food for thought. How to accomplish that is a real good question. Actually I have the answer but it may only be temporary, though the numbers are small if the people doing it are removed they would likely be replaced with a different flavor of evil. The main problem is the fact that the NSA has the ears, and other intelligence agencies have the agents needed to make good and sure the evil ones are never threatened by any push for freedom or decency.

    thanks!

    James

    RépondreSupprimer
  22. Merci de faire toutes ces transmissions Valérie !

    La plus grande "intelligence agency" est le Peuple. C'est un problème tant qu'il l'ignore. Mais dès qu’il s’en aperçoit, ça devient la solution.
    C’est pourquoi on ne parle jamais dans la presse mainstream, les livres d'histoire, et rarement dans les médias alternatifs, de l’essentiel : le pouvoir du Peuple, les effets collectifs de sa prise de responsabilité individuelle.

    Le Peuple peut sortir de l'illusion de son impuissance programmée.
    C'est cette situation là, cette optique là qu'il faut changer si nous voulons que l'histoire de l'Humanité change d'un iota.

    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2014/01/allegorie-de-la-caverne-de-platon-et.html#comment-form

    Brigitte

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.