Bistro Bar Blog

mardi 17 juin 2014

Ultraman : la centrale de Fukushima sur Google Maps


La centrale de Fukushima sur Google Maps


Google Maps a finalement mis à jour la photo par satellite de la centrale de Fukushima. Elle montre en grand détail la situation plus ou moins actuelle.


(Cliquez pour agrandir les captures d'écran. La carte Google est en bas de l'article.)

À la place des poutrelles et des ponts tordus qui recouvraient complètement le plancher opératoire du réacteur 3, on voit la piscine de refroidissement avec de l'eau et la machine à manipuler le combustible à moitié immergée :





Contrairement à une croyance toujours populaire autour du monde (dont M. Koide de l'université de Kyoto) selon laquelle le bâtiment du réacteur 4 est toujours une épave fumante sur le point de s'effondrer à tout moment, il ressemble en fait à ceci :


L'enlèvement des assemblages de combustible de la piscine du réacteur 4 est terminée aujourd'hui à 70 %, en date du 16 juin 2014. On peut toujours voir un tas de débris à l'est (vers l'océan) du bâtiment du réacteur 4. Les débris se trouvant immédiatement autour des bâtiments des réacteurs sont extrêmement élevés en radiations, selon l'étude faite par TEPCO (j'essaierai de trouver le document plus tard).

Probablement pour supprimer les radiations et préparer la construction du mur imperméable de glace, les routes autour des bâtiments de réacteur et de turbine semblent recouverts de plaques métalliques. Juste où se trouve une remorque Hitachi en haut est l'emplacement où se construit le mur de glace imperméable près du réacteur 1 :


Presque tous les arbres ont été enlevés pour réduire les niveaux de radiations au sein de la centrale. C'est particulièrement apparent autour des puits de drainage prévus pour le contournement des eaux souterraines. Cet endroit comportait des arbres à feuillage persistant.


Un tas de ce qui ressemble à des gravats et débris faiblement radioactifs, près des puits de contournement des eaux souterraines :


Il y a deux barges dans le port de la centrale ; on peut voir le filtre à limon qui sépare l'eau du chenal devant les prises d'eau pour les réacteurs :


À l'extrémité sud-est du port, on peut voir dans l'eau le mur en acier qui tente de stopper l'arrivée des eaux souterraines dans le port et leur débordement hors du port :


La bande très irradiée entre le bâtiment de turbine et le port semble avoir été suffisamment nettoyée de ses débris pour divers travaux. De nouveau ici on peut voir des plaques métalliques sur le sol qui diminuent les radiations pour les ouvriers :



La centrale de Fukushima sur Google Maps: ICI (ou en allant sur la dernière photo de l'article d'Ultraman, où l'on peut naviguer sur la photo)


9 commentaires:

  1. Toutes les centrales mondiales nous réservent un merveilleux avenir d'irradiés... Pauvre Terre "Gaïa", mais quel est son "karma" pour avoir a subir la stupidité , méchanceté, et l'hérésie des humains ?
    je poste ici car le tchat n'en veut pas :-( comme les vacances arrivent, c'est bon et vite fait ;-)
    PIZZA à la MOUTARDE
    de "Dijon" forte ou demi-forte
    La pâte
    - 250 g de farine
    - 1/2 sachet de levure de boulangerie express, ou levure de boulanger
    - 1/2 cuillère à café rase de sel (m^m un peu moins)
    - 1 verre d'eau tiède et + ou - 3/4 de verre d'huile d'olive
    - 3 pincées de sucre
    * bien étalée la pâte dans un plat d'environ 25 cm de diamètre, picoter la avec une fourchette.
    - prendre environ une bonne c à soupe de moutarde, la répandre uniformément dans le plat (peut se faire avec un pinceau large)
    - couper en rondelles d'environ 2 à 3 millimètres d'épaisseur des tomates (un peu épépinées) , les placer dans le plat, en les rangeant à plat..
    - couper l'ail avec un couteau, au fur et à mesure que vous le pressez avec un presse ail, au dessus de vos tomates.
    - saupoudrer ; un peu de sel, du basilic frais haché, un peu d'origan (ou marjolaine)
    - mettre quelques olives noires (petites "niçoises" ou couper en 2 les "à la grecque")
    - mettre sur le tout du bon gruyère râpé.
    * mettre au four à 200°,
    - quand le fromage commence à fondre, secouer le plat, si la pâte se décolle (donc bouge) , c'est prêt !
    Bon appétit avec MA RECETTE...(c'est de grand mère) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien appétissante, ta recette, quoique vraiment hors sujet ;-)

      À adapter pour la pâte aux intolérants au gluten (farine de riz + maïzéna + ???)

      Supprimer
    2. Simple rappel à la loi

      Je m'attribue le droit de ne pas éditer les commentaires qui gâchent l'ambiance du blog ou qui sont hors sujet.

      Supprimer
    3. Oui, je sais, j'ai fait une exceptionnelle exception pour Dany. De toutes façons, c'est moi qui décide du droit ou non de publier un lecteur régulier et sympathique, qui ne poste pas un commentaire comme celui auquel je réponds.

      Supprimer
    4. Merci Hélios, oui, je pense que c'est faisable, faire un essai cependant car je ne connais pas la réaction de "tenue" que peut avoir la pâte à riz et maïzena... farine sans gluten ?
      Ayant de plus en plus de tracas, j'ai consulté un éminent spécialiste hépato-gastroentérologue ET nutrition,, il en ressort une étude approfondie (sans jeu de mots hein ! ) concernant les problèmes , de toute la chaîne digestive, qui peuvent être déclenchés par les FODMAPs
      voir :

      http://www.cerin.org/actualite-scientifique/regime-pauvre-fodmaps-pour-reduire-troubles-fonctionnels-intestinaux.html

      et en plus simple
      http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=diete-fodmap

      Merci à toi, c'est hors sujet aussi, je ne m'offenserai pas si tu ne le passes pas ... bises ♥

      Supprimer
  2. Il y a une méprise trop répandue, qui consiste à établir une séparation entre Gaïa et les (méchants) êtres humains. Mais Gaïa est une partie de nous, comme nous sommes Elle. Soigner sa propre terre (intérieure) et communier avec la nature, reviens à accompagner la Mère Terre dans ces processus certes choquants (pollution, tremblements de terre, tsunami, réveils de volcans, sinkhole, tempêtes de sable, anomalies climatiques, tornades et ouragans...) mais qui ne sont rien d'autres que les douleurs de l'enfantement. La Terre est en train de renaître à elle-même et rien, pas même la radio-activité, ne pourra l'empêcher.

    RépondreSupprimer
  3. Pour la pâte sans gluten, Virginie utilise le mélange suivant de farines sans gluten : 200 gr de farine de riz semi-complet + 50 gr de farine de maïs (Maïzena) + 50 gr de fécule de pomme de terre, et 2 cuillères à café rases de gomme de Guar et un œuf.
    Voir la recette là :

    http://www.femininbio.com/cuisine-recettes/recettes-cuisine/pate-a-pizza-gluten-lait-66251

    RépondreSupprimer
  4. Comme par hasard j'en reçois à l'instant une autre sans Gluten et sans temps d'attente de levée au frigo : (bicarbonate et vinaigre !)

    http://www.naturacoach.com/blog-nutrition/recette-de-pizza-vegetarienne-et-sans-gluten/

    Pour la pâte

    100 g d’amandes émondées
    150 g de farine de riz
    75 g de farine de pois chiches
    2 oeufs
    3 c à s d’huile d’olive
    1 c à c de bicarbonate de sodium
    1 c à s de vinaigre de cidre
    2 c à s d’eau
    Une pincée de poivre noir, d’origan et d’ail en poudre
    1/ Réduire les amandes en poudre. Mettre tous les ingrédients secs de la pâte dans un mixeur, mixer 10 s, puis ajouter le reste des ingrédients. Mixer pour obtenir un pâte homogène.

    2/ Étaler la pâte sur du papier sulfurisé fariné pour obtenir un cercle de 35 cm de diamètre environ. La cuire à blanc à 180°C pendant 12 min.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LOL, merci Ned, je pense que nous avons fait très fort pour être hors sujet là ! OUILLE ;-)

      Supprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.