Bistro Bar Blog

dimanche 19 janvier 2014

Wilhelm Reich, savant exclus (3/3)

Troisième partie

(...)
ACCUMULATEUR POUR ORANUR

Les années qui suivirent, les patients de Reich rapportaient que l'accumulateur d'orgone était une aide pour le traitement de nombreux types de troubles, comme l'arthrite et surtout le cancer. Il n'a jamais prétendu que c'était un traitement contre le cancer, mais il acquit quelque part la réputation de s'en être vanté.

Il déménagea de New York pour rejoindre une petite communauté rurale, à Rangeley dans le Maine et il mit en place un institut qu'il appela Orgonon. Au cours des années 40, il faisait ses recherches sur l'orgone tout en les mettant en pratique et en publiant son propre journal, Le Journal International de l'Économie du Sexe et de la Recherche sur l'Orgone.

Reich parla aussi de la découverte d'une force motrice – il prétendait qu'une énergie suffisante se rassemblait dans l'accumulateur d'orgone pour faire fonctionner un moteur électrique de la taille d'une orange. Les plans pour le moteur ne furent jamais publiés parce qu'il disait que l'humanité n'y était pas prête. Comme pour tous les phénomènes avec l'orgone, comme dans l'accumulateur, le moteur à orgone variait avec le temps. Le musée Wilhelm Reich possède aujourd'hui un film du moteur.

La saga à l'institut Orgonon prit un tour effrayant quand en 1951 Reich tenta de mettre une petite quantité de matériau radioactif – du radium – dans un accumulateur à orgone. Son hypothèse était que la puissante orgone balaierait les mauvais effets des radiations nucléaires. Il avait tort. Une force inconnue, différente et plus puissante que le matériau radioactif lui-même, fut prise de folie.

La réaction d'une zone fortement chargée d'orgone et ensuite exposée à la radioactivité engendra une catastrophe locale ; "l'expérience d'Oranur" de Reich contamina son laboratoire, tua des souris qui étaient dans le laboratoire pour des expériences et rendit tout le monde très malade à l'institut, dont Reich, qui s'évanouit plusieurs fois dans l'atmosphère malsaine causée par l'expérience.

Un employé faillit mourir en passant sa tête dans l'accumulateur. Les pierres de la cheminée se désagrégèrent mystérieusement. Du granit qui dépassait du sol à plusieurs centaines de mètres de là dans la zone infectée devint tout noir.

D'inquiétants nuages noirs stationnaient au-dessus. Les nuages semblaient provenir d'un effet anti-vie et la santé des gens empira dans leur domaine de fragilité personnelle. Pendant plusieurs semaines, le comptage des radiations mesurées avec un compteur Geiger dans un rayon de 500 km autour de l'institut restèrent inhabituellement élevées.


Reich fit de son mieux pour nettoyer et décontaminer le bâtiment et les alentours, mais ce fut long et causa un grand stress au personnel de l'Orgonon.


CLOUDBUSTER

La catastrophe eut un résultat secondaire. Dans l'effort de dégager les déprimants nuages de la région, Reich inventa un appareil qu'il appela plus tard un "cloudbuster" (casseur de nuages). Sa fabrication est simple – des tubes creux en métal braqués à un angle du ciel et enfoncés à l'autre extrémité dans de l'eau courante, car l'eau attire la force de vie. Le paquet de tuyaux attirerait l'orgone du ciel partout où on le braque.

Pourquoi Reich voulait-il faire cela ?

Ses associés et lui répondraient que les retombées radioactives et autres polluants transforment l'orgone à l'état naturel en une forme dégradée, stagnante, et morte d'orgone qu'il appelait DOR, ce qui veut dire Deadly Orgone Radiation [Radiation Orgone Mortelle]. Il disait que DOR est un facteur entraînant des sécheresses par inhibition de la pluie et de la formation de nuages. Une théorie sur le cloudbuster est qu'il attire le DOR du ciel et qu'il est ensuite remplacé par une orgone saine, faisant reprendre à l'atmosphère ses cycles naturels y compris les chutes de pluie.

Il chercha pendant des années ce qu'on pouvait faire avec un cloudbuster pour changer le temps et il disait qu'il apprenait comment élever le niveau énergétique de l'atmosphère environnante. Quand il emporta son équipement de cloudbuster en Arizona, il se passa des choses vraiment étranges, comme des expériences soi-disant ufologiques. Le journal de Reich de 1954 révèle une capacité inhabituelle à ressentir le paysage naturel et ses humeurs, faisant penser à la conscience et à la sensibilité des peuples aborigènes.

Reich considérait l'utilisation du cloudbuster comme bénéfique en apportant de la pluie au sud-ouest en janvier 1955. Il y eut un matin tellement de pluie à Tucson que les avions ne purent atterrir à l'aéroport. Les semaines précédentes, il raconta que l'herbe de prairie avait germé dans le désert jusqu'à ce qu'en décembre 1954 elle fasse 30 cm de hauteur sur des terres qui étaient restées arides aussi loin que remontait la mémoire humaine. Ces travaux n'ont pas été bien documentés non plus, peut-être ayant été délaissés par la future confrontation avec les agents du gouvernement.

Pendant ce temps, la FDA américaine réunissait un dossier contre son utilisation de l'accumulateur d'orgone pour des thérapies. La FDA et la profession médicale ne pensaient pas qu'il fonctionnait, et le qualifia d'arnaque. En 1954 la FDA ordonna que certains livres de Reich soient bannis de la circulation et que tous les autres, y compris tous ses périodiques, soient incinérés. Elle ordonna aussi qu'il arrête la fabrication et la distribution d'accumulateurs d'orgone. Par son refus d'obéir à la sentence concernant la publication, Reich fut condamné à deux ans de prison.

Il mourut en prison en 1957, peu de temps avant de pouvoir être libéré sur parole.

TOUJOURS IGNORÉ DU GRAND PUBLIC

Des années plus tard, la science dominante n'a pas accepté les bions ou les découvertes plus importantes de Reich concernant l'atmosphère. Un accumulateur d'orgone se trouve dans le 'musée des charlatans' de St Louis. Cependant, de petits groupes dans plusieurs pays continuent les travaux. Certains praticiens de santé européens utilisent ouvertement des accumulateurs à orgone. Un ancien météorologue, le Dr Charles R. Kelley, a écrit Une nouvelle méthode de contrôle du temps en 1960 et publié le seul périodique se référant aux travaux de Reich dans les années ayant suivi la mort de Reich et ce jusqu'en 1965.

Un autre étudiant de Reich, le Dr Elsworth F. Baker aujourd'hui décédé, fonda le Collège Américain d'Orgonomie et démarra un journal environ 10 ans après la mort de Reich. Le quartier général du petit collège se trouve aujourd'hui à Princeton dans le New Jersey. Il se compose d'un groupe d'universitaires – psychiatres pour la plupart. Le musée Wilhelm Reich de Rangeley dans le Maine est ouvert au public l'été. Malheureusement, ses dernières volontés spécifiaient que ses archives soient scellées jusqu'à l'année 2007. Il espérait que la nouvelle génération prendrait son travail au sérieux sans ressentir le besoin de le déprécier.

Au fil des ans, certaines visions de Reich annoncées publiquement, comme ses accusations pendant l'ère Maccarthyste que certains agents du gouvernement appartenaient au Fascisme Rouge, ses prétendues expériences avec des OVNI ou son plaidoyer d'une liberté sexuelle des adolescents, sont devenues source d'embarras pour des adeptes qui veulent autrement poursuivre ses travaux. Certains d'entre eux affirment que pendant ses dernières années, la solitude de Reich et les effets cumulés de ses expérimentations devinrent trop lourds. De 1955 jusqu'à sa mort en 1957, écrit son biographe Boadella, "des idées paranoïaques voisinaient avec des concepts et une perspicacité parfaitement rationnels."

Le meilleur des découvertes de Reich survivent, bien que non publiées dans les grands médias. Une poignée d'individus de divers pays ont continué à apprendre "la modification éthérique de la météo". Selon ceux qui pratiquent, il ne faut pas prendre à la légère ce genre d'expériences avec les processus atmosphériques. En fait, ils disent que des opérations irresponsables avec le cloudbuster peuvent contribuer à une météo destructrice au lieu de restaurer des rythmes naturels.

On retrouve un fil conducteur dans les diverses recherches de Reich ; la plupart de ses découvertes se réfèrent à une découverte centrale. Un faisceau de preuves indiquaient la réalité d'une force de vie qu'on peut prouver scientifiquement. Elle a conduit aux découvertes de Reich démontrant que lorsque la force de vie atmosphérique au-dessus d'une large région a été trop agressée, elle se verrouille en s'immobilisant dans un état où l'air est stagnant et générateur de sécheresse.

Un scientifique du Michigan partisan de Reich ajoute une note sombre sur la dégradation de l'atmosphère. Herman Meinke de la région de Detroit estimait en 1993 que la force de vie de l'atmosphère n'est que d'un quarantième de la puissance qu'on trouvait du temps des expériences de Reich. Il a répété des expériences pendant des années et pense qu'elles ne présentent plus les résultats constatés antérieurement.

Il accuse la prolifération des tests nucléaires et des centrales nucléaires d'affaiblir la force de vie dans l'atmosphère de la planète.



PARALLÈLE ENTRE REICH ET SCHAUBERGER

Les biographes de Reich laissent entendre que la dépréciation de ses écrits sur la force atmosphérique dynamique des années 50 se reliait au fait que l'industrie de l'énergie atomique voyait le jour à cette époque-là ; il n'est pas question que le public s'interroge sur le fait que la fission atomique et ses sous-produits transforment la force de vie de l'environnement en présence destructrice que Reich nommait DOR. Ni si l'industrie de l'énergie atomique voulait que les gens relient les sécheresses et une météo anormale au DOR atmosphérique. Le compatriote et contemporain autrichien de Reich, Viktor Schauberger, avait aussi une vision avancée de ce qu'il considérait comme une énergie dont la vie pourrait être balayée par la prolifération des radiations atomiques dans l'atmosphère.

Comme Schauberger, Reich apprenait aussi par l'observation de la nature.

Quand Reich publia des photos d'arbres en train de mourir de haut en bas en raison d'un empoisonnement de la biospère – ce qu'il appelait la chute du DOR sur les arbres – il fut l'un des premiers scientifiques à avertir d'une possibilité pour la planète de se transformer en désert sans vie. Ses travaux indiquaient que la force de vie dans l'organisme est stimulée par l'orgone de l'atmosphère. L'affaiblissement de la force de vie dans l'atmosphère par la pollution se reflète-t-elle dans l'humanité et les autres espèces ? De nombreux systèmes immunitaires affaiblis – depuis les cancers des animaux marins jusqu'au SIDA humain – offrent un indice important.

Les adeptes de Reich disent aujourd'hui que ses méthodes pour briser les blocages de l'atmosphère peuvent aider à sauver le monde, si les causes des DOR sont également enlevées. (Reich disait que les causes incluent le traitement des bébés et des enfants qui perpétuent le désert émotionnel de l'humanité) Ses adeptes décrivent un scénario de médecine atmosphérique, comprenant des cloudbusters, une vitalité renouvelée dans l'air et les organismes et le verdissement de déserts.

Vers la fin de sa vie, Reich avait des amis proches comme l'éducateur anglais A.S. Neill de la célèbre école Summerhill, qui innovait aussi en apportant une approche de célébration de la vie aux enfants. Neill écrivit en 1958, 
"Si les hommes anti-vie qui gouvernent nos vies ne détruisent pas le monde, il est possible que ceux qui ne sont pas encore nés comprendront ce qu'a fait et découvert Reich".

Traduction par Hélios

*********************************
Note d'Hélios

Les "bions" dont parle Reich m'ont fait irrésistiblement penser aux "microzymas" du Pr Antoine Béchamp (homme à découvrir), dont Pasteur a repiqué les travaux et conclusions pour fabriquer la médecine "moderne" et ses vaccins.

Synchronicité, en allant faire un tour sur le blog "L'échelle de Jacob", j'ai vu que Paul avait repris la partie 1 sur Reich. J'ai lu le commentaire écrit par Petrus Lombard sous l'article et je l'ai trouvé fort intéressant. Le voici :

« Pourquoi le gouvernement des États-Unis a-t-il fait incinérer en bloc ses livres et ses documents ? »

Peut-être que, par sa découverte des bions, Wilhelm Reich ressuscitait les microzymas d’Antoine Béchamp. Or, aux USA, les microzymas ont été éradiqués de la littérature médicale pour ne pas porter atteinte à ses faux concepts, que sont la vaccination et le médicament.


http://www.alterinfo.net/Microzymas-et-bions-orgone-et-prana_a69237.html

Peut-être aussi que la naissance des bions directement dans l’eau d’un récipient placé dans un accumulateur d’orgone, montrait que la vie microbienne « sort du néant » et, donc, que le cosmos, dont la Terre, est vivant ou doté d’une qualité qui engendre la vie. Ceci est très préjudiciable à l’idée moderne (luciférienne) selon laquelle la vie est due à une combinaison hasardeuse d’éléments chimiques, car cela montre que la Science ne doit pas s’amuser à bricoler la Nature et le vivant, qui sont perfection absolue.

Petrus Lombard



Allez lire l'article en lien donné dans le commentaire, il vaut le détour.

5 commentaires:

  1. il pourrait y avoir un 4ème chapitre , traitant de l'évolution des appareils du Dr Reich :
    Aujourd'hui ,de plus en plus de citoyens essayent de contrer le contrôle climatique (géoingégnierie) grâce aux versions modernes du cloudbuster (le chembuster pour chemical buster ) et qui sert précisément à détruire en temps réel les chemtrails qu'ils font au-dessus de nos têtes.
    L' ORGONITE, version moderne et sans danger , est un accumulateur d'énergie vitale ; appareil composé d'une matrice en résine contenant des copeaux de métaux et un ou plusieurs cristaux de quartz.
    Le nombre de vidéos sur youtub a dépassé les 50000 sur le sujet : Comme le disait Dr W. Reich :
    Mes inventions reviendront peut-être au jour à un moment où l'humanité en aura le plus besoin...
    L'info est lâchée, à vous de voir, d'agir ,c'est facile et plaisant à fabriquer et à tester.
    Voyez le résultat sur l'eau qui gèle , les graines germées, vos plantes, animaux, entourage, sur vous même!
    + d'infos sur : orgonite france
    géoingégnierie : ACSEIPICA

    jmi

    RépondreSupprimer
  2. @ JMI

    Merci pour l'info. J'en avais entendu parler. Je vais faire des recherches plus sérieuses

    Bonne journée à toutes & tous

    Bisous

    Cassandre

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir,

    Juste pour info : les 4 livres de Pierre Lance : "Savants maudits, chercheurs exclus". Un lien :
    http://www.youtube.com/watch?v=2AHdelkSZmo
    Enorme.

    RépondreSupprimer
  4. Remarquable commentaire en plus de l'article, merci Hélios. Oui la vie est création de la Force agissante. Alors nous, Peuple de la Terre, nous avons aussi le pouvoir d'augmenter la Force de Vie dans l'atmosphère de notre planète.
    Sans oublier notre pouvoir habituel de parler aux nuages pour les faire bouger dans le sens que nous demandons poliment.

    Pas le temps de commenter plus, notamment sur l'incompréhension de ce que veut dire Reich sur l'énergie dans la sexualité (peut-être à une autre occasion), mais :
    ""des idées paranoïaques voisinaient avec des concepts et une perspicacité parfaitement rationnels."" >> est-ce surprenant de la part d'un Homme qu'on a arraché plusieurs fois avec toutes ses racines ? Et qui s'est fait tuer ensuite ?

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  5. @Brigitte:
    "Pas le temps de commenter plus, notamment sur l'incompréhension de ce que veut dire Reich sur l'énergie dans la sexualité" = Peut-être que Reich avait vraiment compris que l'énergie dans la sexualité avait + un rapport avec le "Prana", dont Hélios donne un lien vers un article qui en parle avec les "Microzymas", plutôt que des théories de Freud qui sont + proches du "Kundalini"? Cet article parle du Kundalini, je ne sais pas si vrai ou faux ou un peu les deux = http://bistrobarblog.blogspot.fr/2011/01/le-saviez-vous-suite.html .
    Si vous comprenez l'anglais, ce site explique qu'il y a 3 points de vue sur la différence entre Prana et Kundalini, voir "What is the difference between prana and kundalini? What is the difference between qi (or chi) and kundalini?" http://www.eecs.berkeley.edu/~keutzer/kundalini/kundalini-faq.html .

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.