Bistro Bar Blog

vendredi 10 janvier 2014

Ultraman : la JAEA va recréer un meltdown miniature pour comprendre l'accident du 11 mars


La JAEA va recréer une fusion de cœur pour mieux comprendre l'accident de la centrale de Fukushima


L'Agence de l'Énergie Atomique Japonaise va mener à la célèbre centrale de Monju (de type réacteur à neutrons rapide, similaire à Super Phénix) une expérimentation qui va créer à petite échelle une fusion de cœur (communément appelé "meltdown").

Voyons voir. La JAEA a subi un incendie à Monju, qu'ils ont dissimulé. Ils ont fait tomber un équipement de manutention de combustible dans le réacteur. Il y a eu tellement d'irrégularités que l'Autorité de Régulation Nucléaire recommandait de fermer cette organisation et que l'administration Abe pro-nucléaire a dû venir plaider pour continuer à laisser Monju, gérée par la JAEA, faire du recyclage de combustible.

(Je serai bien plus tranquille si ce n'était pas la JAEA qui allait faire cette expérimentation.)

D'après le Yomiuri Shinbun (8 janvier 2014) :


La JAEA va recréer une expérience de fusion de cœur, dont le résultat servira à gérer l'accident de la centrale de Fukushima

La JAEA va mener une expérience à petite échelle dès le début de la nouvelle année fiscale (qui démarre le 1er avril 2014) qui va recréer une fusion de cœur comme celle qui s'est produite à la centrale de Fukushima après le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.

Jusqu'à présent, la progression d'une fusion de cœur n'a été simulée que par modèles informatiques basés sur des données limitées et il y a encore beaucoup de choses à découvrir. En utilisant une barre de combustible réelle et en la surchauffant sans refroidissement, la JAEA espère "mieux comprendre ce qui s'est réellement passé pendant l'accident et utiliser cette connaissance pour gérer l'accident".

L'expérimentation sera effectuée sur le réacteur de recherche pour la sécurité nucléaire de la JAEA à Tokai-mura dans la préfecture d'Ibaraki. Une capsule en acier inoxydable (1,20 m de long) sera insérée au centre du réacteur et une barre de combustible miniature (30 cm de long) sera placée dans la capsule sans qu'elle touche l'eau. L'uranium de la barre de combustible miniature subira une fission nucléaire en étant bombardée par les neutrons émis par le combustible nucléaire autour de la capsule, faisant augmenter la température au-delà de 2000 degrés Celsius et obligera la barre de combustible à entrer en fusion.

Selon la JAEA, comme la barre de combustible utilisée est beaucoup plus petite que celles de 4,50 m de long qui servent dans une centrale nucléaire réelle, la fission nucléaire s'arrêtera rapidement, et le cœur en fusion se refroidira et se solidifiera en quelques minutes. Le combustible solidifié sera analysé et ensuite stocké en bassin dans les locaux contenant les autres combustibles nucléaires.

10 commentaires:

  1. Et dans la série ras le suroït des bêtises humaines :

    vendredi 10 janvier 2014

    USA : 14 millions de doses d'iodure de potassium pour lutter contre les effets de la pollution radioactive due à Fukushima.
    De quoi protéger tous les habitants des côtes de la Californie à l'Oregon.
    Au moins, maintenant on sait pourquoi les stars fuyaient Los Angeles.

    (Les Chroniques de Rorschach)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que l'iodure de potassium n'est utile que dès les premiers jours suivant l'irradiation...
      Alors à quoi bon en distribuer maintenant ?

      Supprimer
    2. 14 millions de cachets d'iode correspondent à 4,46% de la population aux Etats-Unis (313,9 millions)
      Par ailleurs, les USA ont 104 réacteurs nucléaires répartis en 65 centrales

      Vu ces éléments et leur rapport, il me semble normal que les USA se fournissent en iode , ne serait-ce que pour distribuer les cachets à la population habitant aux abords des centrales : c'est la "règle" fixée par le monde nucléaire. .
      Bon le fait que leurs réacteurs soient vieux et fuient par tous les bouts , viendrait conforter cette commande de cachets d'iode afin de faire face à un accident local .
      Quant à la Californie, elle est tout à fait capable de s'empoisonner toute seule vu les réacteurs nucléaires qui y existent -

      Sylvie 80

      Supprimer
    3. Peut-être que les "stars" ont été averties d'un plan comportant une explosion nucléaire à venir en Californie même.

      Brigitte

      Supprimer
    4. Je pense que les millions de comprimés d'iode correspondent aux fausses infos d'une nouvelle explosion du réacteur 3 fin décembre. Mais ils devraient déjà les avoir distribués si c'était bien le cas.
      Beaucoup d'interprétations sont faites hâtivement par rapport à cette commande.

      Supprimer
  2. La JAEA va recréer une expérience de fusion de cœur....
    Mais bien sûr, c est indispensable .

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  3. @orthodharma bonne année 2014

    http://www.dailymotion.com/video/x1944sg_20143_webcam

    RépondreSupprimer
  4. à INDIGO BLEU

    Bonne Année 2014, beaucoup de courage.

    JE CROIS SINCÈREMENT, QU IL VA Y AVOIR DES SURPRISES.

    Par exemple les gars qui veulent faire fondre un coeur en réaction, je propose qu ils se positionnent en dessous.

    ORTHO



    RépondreSupprimer
  5. Faudrait déjà qu'ils commencent à comprendre comment on fait pour arrêter une fusion du coeur
    avant d'aller en provoquer une !!!
    Mais bon on est foutu point barre !

    RépondreSupprimer

  6. Sauf que ça aurait repété le 31 Décembre, deux séismes d'origine nucléaire (l'onde est max d'entrée) de force 5-6 dont vous devriez trouver des traces sur les registres de l'USGS;
    bonne année quand même!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.