Bistro Bar Blog

lundi 20 janvier 2014

Ultraman : fuite d'eau sous le réacteur 3, pourrait être très grave...


TEPCO a signalé une autre fuite d'eau dans le bâtiment du réacteur 3 (celui qui contient du MOX) le 18 janvier. Allez d'abord lire ICI la présentation qu'en a fait hier Pierre Fetet sur le blog de Fukushima. Ultraman nous donne ci-dessous la suite.

Fuite d'eau en provenance de la salle de MSIV du réacteur 3 : c'est très probablement de l'eau venant de l'intérieur de la cuve du réacteur

C'est la mise à jour concernant la fuite d'eau venant de la salle de MSIV (Main Stream Isolation Valve = vanne d'isolation principale) du réacteur 3 de la centrale de Fukushima.

TEPCO dit qu'ils ont fait une analyse des nucléides à partir d'un échantillon d'eau prélevé par un robot. La température et les taux de contamination indiquent que c'est de l'eau qui provient de la cuve du réacteur/enceinte de confinement.

Manière pour TEPCO de dire que "l'eau n'est pas celle qui va dans le réacteur".

Pourtant les niveaux de contamination de cette eau sont de un à deux ordres de magnitude plus faibles que l'eau fortement contaminée des sous-sols du bâtiment du réacteur, ce qui me semble indiquer que cette fuite d'eau déviée de la cuve du réacteur vient en contact rapproché avec le corium (peu importe où il se trouve – en partie au fond de la cuve, en partie enterré dans la chape de béton de l'enceinte de confinement)

D'après l'alerte de TEPCO à la presse (19 janvier 2014) :

Analyse des nucléides de la fuite d'eau : échantillon du 19 janvier


  • Césium-134: 7,0×10^2 Bq/cm3 (700 Bq/cm3)
  • Césium-137: 1,7×10^3 Bq/cm3 (1.700 Bq/cm3)
  • Cobalt-60: 2,5×10^1 Bq/cm3 (25 Bq/cm3)
  • Tous les beta: 2,4×10^4 Bq/cm3 (24.000 Bq/cm3)
Température de l'eau : mesurée à 17 h le 19 janvier
  • Environ 20 degrés Celsius
Température de l'air à l'endroit de la fuite : 7°C
Température de l'eau injectée : 7°C
Temperature of the water being injected: 7 degrees Celsius (measured at 5PM, 1/19/2014)

Précédente analyse des nucléides de l'eau injectée dans les réacteurs : échantillon prélevé le 10 décembre 2013
  • Césium-134: sous le niveau de détection
  • Césium-137: idem
  • Cobalt-60: idem
  • Tous les beta : 2,8 Bq/cm3

L'eau qui fuit est plus élevée en densité de matériaux radioactifs que l'eau injectée dans les réacteurs. La température de l'eau est également plus élevée. Donc nous pensons que ce n'est pas une fuite de l'eau qu'on injecte dans le réacteur. Nous continuerons à investiguer la cause de la fuite.
L'alerte de TEPCO donne un lien vers la dernière analyse d'échantillons d'eau pris à différents étages du traitement de l'eau contaminée (publié le 17 janvier).
Selon cette analyse, l'eau fortement contaminée qui se trouve dans le sous-sol du bâtiment du réacteur (après avoir été en contact rapproché, on le suppose, avec le corium donne :
  • Césium-134: 1,0×10^4 Bq/cm3 (10.000 Bq/cm3)
  • Cesium-137: 2,5×10^4 Bq/cm3 (25.000 Bq/cm3)
  • Cobalt-60: 1,4 Bq/cm3 (après traitement avec SARRY)
  • Tous les beta: 2,3×10^4 Bq/cm3 (23.000 Bq/cm3, avant traitement pas osmose inverse)

Alors que les médias japonais continuent de ne pas accorder beaucoup d'importance à cette fuite, les employés qui tweetent depuis la centrale depuis le début de l'accident semblent inquiets. Le problème n'est pas si cette eau fuit réellement dans l'environnement proche. Le problème est si la MSIV et/ou ses systèmes auxiliaires sont tombés en panne pendant l'accident de mars 2011.

"Sunny" craint le pire, que la MSIV se soit cassée :


La MSIV est une énorme vanne reliée au tuyau principal qui connecte le bâtiment du réacteur et le bâtiment de turbine. Quand cette vanne se ferme, cela signifie qu'il se produit un accident extraordinaire dans le cœur du réacteur. Inversement, on pourrait dire que ce serait un problème si cette vanne ne se fermait pas dans le cas d'un tel accident. Aujourd'hui l'eau fuit de là (de la MSIV). En d'autres mots, la vanne n'était pas fermée ou elle est cassée.

Le cœur du réacteur est en vrac, mais la MSIV ne ferme pas ou elle se casse et l'eau de refroidissement fuit. Savez-vous que c'est terrifiant ? Au lieu de parler de redémarrer des centrales au Japon, il faudrait que nous stoppions tous les réacteurs dans le monde pour s'occuper du problème, juste comme après avoir stoppé après Three Mile Island. Attendez, qu'y-a-t-il de plus terrifiant, combien de gens sont-ils conscientes que ce pourrait être un sérieux problème ?
Quelqu'un a exprimé sa surprise à "Sunny" que TEPCO ait annoncé l'incident, si c'était un incident sérieux (les japonais adorent dire que "TEPCO ment")La réponse de "Sunny" a été :
Si cet incident est ce qu'il est (non-fermeture ou casse de la MSIV), il faudrait en faire part à tous les exploitants et fabricants de centrales nucléaires du monde.
"Happy" espère que ce n'est pas la MSIV elle-même qui s'est cassée, mais le tuyau auxiliaire :
Dans la salle de la MSIV, en dehors de cette vanne, il y a d'autres systèmes et de nombreux petits tuyaux, dont beaucoup se connectent directement au réacteur. Nous avons besoin d'aller voir dans la salle pour découvrir la cause de la fuite, mais je crains que ce soit une tâche difficile. Le niveau d'irradiation est élevé pour que des ouvriers travaillent à l'intérieur et il serait difficile pour les robots d'avancer en raison des nombreuses pièces d'équipement et de tuyaux de cet étroit espace.
"Sunny" dit qu'il a bon espoir pour que ce soit un tuyau mineur qui s'est rompu.

Donc était-ce un accident de perte de refroidissement à cause soit de la panne de la MSIV ou du système auxiliaire qui n'est pas supposé tomber en panne, en plus de l'eau qui bout avec la chaleur résiduelle ?
Mais comme le dit Happy, les niveaux de radiations sont particulièrement élevés près de la zone de la fuite (se montant à plusieurs Sieverts/h) et la manière dont TEPCO va "poursuivre ses investigations", n'est pas connue (comme rapporté par des médias insouciants comme NHK).

2 commentaires:

  1. Ultraman : fuite d'eau sous le réacteur 3, pourrait être très grave...

    Le Japon est entrain de détruire la planète et Ultraman nous annonce une cata !!!!

    On est blindé !!!! On croie plus en rien !!!

    Chante beau merle ! Vous avez foutu notre belle planète terre en l'air pour 5 000 ans grâce a votre incompétence................... Merci qui ..................... Allez vous faire empa.................. chez les Grecs.

    *

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Grand Merci a tout ceux et celles qui ne cesse d'informer a ce sujet.
    Gravissime.


    Bien a vous, Léa

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.