Bistro Bar Blog

vendredi 17 janvier 2014

Qui parle ? L'ego ou l'âme ?


Un article d'un blog qui s'inspire des enseignements de "Ghis" (ex-Ghyslaine Lanctôt) regroupés sous le nom de "Personnacratia" (http://www.personocratia.com/) Les citations de "Mère" dans le texte font allusion à celle qui fut la disciple de Sri Aurobindo.

Comment savoir si c'est mon âme ou mon ego qui parle ?




14 janvier 2014
Par Rhiame

En personnacratia, nous parlons de réaliser un transfert de pouvoir de l'ego vers l'âme afin de créer le changement de conscience auquel on aspire. Mais comment savoir si c'est l'âme ou l'ego qui parle ? Comme c'est une question récurrente, j'ai pensé qu'il était temps d'écrire un article là-dessus et de partager avec vous quelques outils simples pour vous aider à développer votre discernement.


Différencier l'ego de l'âme est souvent délicat. D'abord, comme très peu de gens ont eu un contact direct avec leur âme, nous ne connaissons donc pas grand-chose sur la manière dont ils la vivent. Ensuite, une bonne dose de confusion est perpétuée intentionnellement par la religion, la spiritualité et la science pour s'assurer qu'on ne se connecte pas à notre âme. En réalité, si les gens le faisaient, ils se libéreraient de toute domination et cela marquerait la fin du monde d'illusion dans lequel nous vivons actuellement.



D'un autre côté, il existe un personnage que nous connaissons intimement – il est le seul à guider notre vie depuis des millénaires. Je l'appelle M. Ego [Note de l'auteur : Je définis volontairement l'ego comme représentant le principe masculin (avoir) et l'âme comme le principe féminin (être)]. Il est le seul à pouvoir être facilement identifié. Quand nous savons que c'est l'ego qui parle, par déduction nous savons que ce n'est pas l'âme.



Nos corps mental, vital et physique sont présentement sous la gouvernance de notre ego. Et ce, 99,99 % du temps. Donc allons le découvrir. Ghis a imaginé des recettes simples pour nous aider à aiguiser notre discernement, outil nécessaire jusqu'à ce que nous soyons capables d'établir une connexion directe avec notre âme. Voici les trois principales caractéristiques qui définissent sans nul doute l'ego



1 – L'EGO PARLE
.
L'expression "écoute ton âme" prête souvent à confusion. En réalité, l'âme ne parle pas ; c'est l'ego qui parle et en fait bien bruyamment. Ma recherche pour suivre ce que veut mon âme, je l'appelle souvent pour qu'elle me guide et habituellement, manifestement j'attends une réponse de sa part. 


Malheureusement, la plupart du temps – si ce n'est pas en permanence – la première réponse qui vient ne provient pas de mon âme mais de mon ego. Je vais me servir d'une petite histoire pour illustrer ce qui se passe à l'arrière-plan de notre conscience.



Imaginons que M. Ego et Mme Âme vivent sous le même toit (le corps) et qu'il n'existe qu'une seule ligne téléphonique dans la maison pour contacter l'un des deux. Donc à chaque fois que j'appelle Mme Âme, c'est M. Ego qui décroche le téléphone. C'est un obsédé du contrôle, un personnage auto-centré, bruyant qui veut se sentir responsable de tout. Il s'assure que Mme Âme ne réponde jamais au téléphone et lui joue des tours pour qu'on ne s'en rende pas compte. Il change même de voix et d'attitude pour me faire croire que c'est mon âme qui parle. Mais quand je découvre les bons outils pour le reconnaître, je me laisse de moins en moins prendre à ses pièges.



L'âme ne parle pas : elle est un personnage muet qui impose sa volonté en douceur en organisant les situations de la vie. Elle est plus dans l'action que dans le discours. Quand elle manifeste sa volonté, elle me fait faire des choses qui peuvent n'avoir aucun sens au premier abord – d'un point de vue égotique. Cela semble souvent illogique et effrayant, mais c'est si puissant que je me sens obligé de le faire. Il se crée un état intérieur de "savoir" ou de "justesse". J'aimerais citer Mère qui disait "Si vous vous posez la question de savoir si c'est l'âme qui parle, vous saurez que ce n'est pas elle". Ce qui peut dans le doute clarifier les choses !



2 – L'EGO DÉSIRE
.
L'ego est toujours à vouloir ou à ne pas vouloir quelque chose. Il est celui qui me fait dire :"Je veux plus d'argent", "Je ne veux pas être malade", "Je ne veux pas vivre seul, je veux trouver un compagnon", "j'ai besoin d'être reconnu", et ainsi de suite. En voulant ou en ayant besoin de choses, l'ego est toujours attaché à un RÉSULTAT tangible.



D'un autre côté, l'âme ne veut rien ; elle n'a pas d'attentes et elle n'est attachée à aucun résultat. L'âme ne s'intéresse qu'à l'expérience, au processus. Tout ce qui l'intéresse est l'émancipation de mon être, et l'évolution de ma conscience vers qui je suis vraiment. Toute situation de vie rencontrée est vue comme bénéfique dans cet objectif ; en réalité, pour l'âme, il n'y a pas d'expériences positives ou négatives – elles concourent toutes à la réalisation de l'être.



3 – ET VITE...



L'ego veut tout de suite. Donc à chaque fois que je me précipite pour faire quelque chose ou que je prends une décision, je sais que c'est une impulsion de l'ego. L'ego vit une réalité de mortel en pensant que son temps est limité. Il est celui qui veut que je fasse autant de choses que possible en un temps très court. Il est celui qui a peur de rater une opportunité et qui ne veut pas perdre de temps pour des choses qui n'assouvissent pas ses besoins immédiats.



Alors que l'âme vit dans un infini présent et qu'elle est immortelle. Donc chaque fois que je me sens obligé de me précipiter pour faire ou décider quelque chose, je dois stopper immédiatement pour me donner le temps de la réflexion. Concrètement, je dois fermer la grande bouche de mon ego qui obstrue la clarté et m'empêche de percevoir l'inclination de mon âme. Ce n'est que lorsque mon ego reste silencieux et qu'il reste assis sur la banquette arrière de la voiture que mon âme prend le volant, en d'autres mots, prend le commandement de ma vie et me conduit dans la direction qui la fera fusionner avec mon corps.



Ne pas laisser la bride sur le cou de l'ego pour qu'il fasse capituler l'âme est essentiel pour la réalisation de l'être. Voici une citation de Mère qui explique le processus : "Ceux qui aspirent à aider la Lumière de la Vérité à l'emporter sur les forces de l'ombre et du mensonge, peuvent le faire en observant soigneusement l'impulsion initiale de leurs gestes et actes et en discernant celle qui vient de la Vérité et celle qui vient du mensonge, pour obéir à la première et refuser ou rejeter les autres.
Ce pouvoir de discernement est l'un des premiers effets d'une avancée de la lumière de vérité dans l'atmosphère terrestre..."



Maintenant que vous possédez un outil simple, vous pouvez commencer à entraîner votre discernement pour transférer le pouvoir de gouvernement de l'ego (mensonge) à l'âme (vérité-réalité). Moins je laisse mon ego diriger ma vie, plus mon âme reprend le contrôle. Et plus nous nous entraînons, plus vite nous sortirons de cette déplorable humanité bestiale basée sur la peur qui crée l'enfer sur terre !

Source
Traduit par Hélios


3 commentaires:

  1. Cela me semble juste.
    Ça consiste donc à se libérer de sa personne, se désidentifier de cet ego, de ce mental, de celui qui écrit ces mots à cet instant.
    Difficile d'admettre que ce "je suis", qui parle en ce moment, c'est moi mais ce n'est pas ce que je suis.
    Ce moi existe, le mental que je suis existe, mais je ne suis qu'un outil éphémère. Ou bien ce moi existe, je ne m'identifie pas à lui, je ne suis que la présence, l'âme qui le permet.
    En d'autres mots, dans "je suis", il y a ma part Je, une personne, un masque, un outil, et puis il y a le verbe être, la nature de mon âme, et pas celle de celui qui écrit.
    Oliv, l'ego.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a l'ego e le je suis,.... il sont differents.
      L'Ego est tres tres bien decrit.....et l'ame aussi,mais ou est le developpement del la coscience? (le chemin de sa propre croissance) et cet chemin est la route Via entre.... le Je suis....qui parle a l'ame. L'ame est la memoire qui fait le lien de toutes nos vies
      ciao ...tres interessant article loriana

      Supprimer
  2. C'est seulement lorsque l'ego tout entier se dissoud et se met au service de l'ame que "qui je suis rellement" apparait. Ce que je pense etre (un homme, une femme, une mere, une avocate, un instituteur, 43 ans, brune, passionee par la culture indienne, etc) n'est en faite qu'une fausse identite, une identification exterieure temporaire et changeante. Ma vraie identite est mon ame, mais comme je ne suis pas encore en contact directe avec elle, je ne la connais pas. La dissolution de l'ego par le transfert de pouvoir vers l'ame, permet la penetration de l'ame dans le corps. Lorsque la fusion complete ame-corps sera faite, je ne me poserai plus la question de qui je suis reellement - se sera une evidence.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.