Bistro Bar Blog

vendredi 24 janvier 2014

Les derniers secrets du Sphinx (2ème partie)

Suite de l'article d'Antoine Gigal publié hier.


L'incubation des rêves et le Sphinx


Dans mon article précédent je vous ai démontré que le sphinx recelait encore bien des secrets parfaitement méconnus en vous parlant, entre autres, de l'inscription mystérieuse en grec retrouvée sur le sphinx en 1817 (puis occultée par un recouvrement)qui considérait bien le sphinx comme une île entourée d'eau et remontant : «  aux Dieux immortels ». Puis je vous ai parlé d'évidences indiquant que le sphinx, bien plus ancien qu'on ne le pense, était en sa lointaine origine une représentation d'Anubis comme le confirme le dernier ouvrage monumental (560 p !) du très sérieux chercheur et professeur anglais Robert Temple.



Aujourd'hui je vais m'attarder sur l'utilisation qui a été faite, du moins a certaines époques du Sphinx en tant que : « Sheshep-Ankh » : « La statue de vie » comme on la nommait au Moyen Empire.
Face nord du Sphinx (photo Gigal)


Le Sphinx de dos (photo Gigal)

 
Pour cela il faut tout d'abord que je vous fasse l'état des lieux très exact de ce que contient le sphinx (je ne parlerais pas ici des toutes petites anomalies détectées par radar dans le sol autour du sphinx qui pour l'instant n'ont donné lieu à aucune fouille) et ceci sans spéculations comme il en a été trop l'habitude dans de multiples écrits. Et vous allez être surpris ! En effet la réalité est tout simplement incroyable et vous constaterez avec moi qu'elle est parfaitement méconnue car un fatras d'informations approximatives et de désinformations recouvrent le sphinx depuis fort longtemps.

En fait si on fait une enquête poussée, rendue difficile par le fait que beaucoup de documents sérieux passent inaperçus comme ensevelis dans le silence, comme si une volonté de ne pas montrer la vérité existait, on s'aperçoit que des découvertes importantes ont été faites dont on n'entend plus jamais parler ensuite. Ainsi, certainement, très peu d'entre vous savez par exemple qu'il y a exactement trois tunnels-puits dans le sphinx. 

La suite ICI.

2 commentaires:

  1. Les cavités dont il est question ici ont pourtant été fouillées, n'est-ce pas? Pourquoi n'y a-t-on rien trouvé,

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.