Bistro Bar Blog

lundi 6 janvier 2014

Fukushima : une conspiration mondiale de déni


Meltdowns de Fukushima : une conspiration mondiale de déni


Global Research, 5 janvier 2014



Avons-nous quelque part une autorité qui dise la vérité sur Fukushima ?
S'il existe une quelconque autorité gouvernementale ou non-gouvernementale qui s'intéresse ouvertement, directement et honnêtement à la catastrophe de Fukushima, il n'est pas évident pour un observateur extérieur de suggérer laquelle.
On a à la place une visible conspiration mondiale d'autorités de toute sorte refusant au public des informations précises et fiables, compréhensibles, vérifiables sur non seulement la situation de la centrale nucléaire elle-même et ses communautés environnantes, mais sur les retombées incessantes, incontrôlées de débris radioactifs dans l'air et dans l'eau, ce qui crée une augmentation des risques de nocivité pour les communautés du monde.

Bien que le risque puisse être pour l'instant minuscule dans la plupart des endroits, le taux de risque s'élève mortellement à Fukushima-même. Avec les déchets radioactifs de 4 réacteurs nucléaires (dont 3 sont entrés en fusion) sans aucune garantie de contrôle depuis presque trois ans maintenant, le risque d'exposition mortelle est très réel pour les ouvriers de la centrale et pourrait diminuer en s'en éloignant mais il est toujours chiffrable pour tout un chacun sur la planète. Personne ne semble savoir. Personne ne semble avoir fait de calculs. Ceux ayant accès aux informations nécessaires (en supposant qu'ils existent) semblent ne pas vouloir faire les calculs.

Il y a une excuse morale pour cette collusion internationale. Les excuses sont politiques ou économiques ou sociales, mais aucune n'excuse une autorité à retenir ou mentir sur des informations qui ont un impact potentiellement universel et destructeur pour tous ceux qui sont en vie aujourd'hui et toutes les générations inconnues à venir.



Les autorités japonaises sont peut être actuellement les pires à porter atteinte à la vérité, à la santé et à la sécurité de leurs citoyens. Le gouvernement japonais vient de faire passer une loi sévère sur les secrets d'état qui menace de réduire ou d'éliminer des informations fiables sur Fukushima. Le gouvernement américain a applaudi officiellement à ce renforcement du secret, tout en continuant son propre contrôle serré sur les informations nucléaires. Les autorités japonaises ont déjà attaqué leurs propres gens dans la défense contre l'énergie nucléaire : non seulement en sous-estimant ou en ignorant les diverses menaces radioactives mais en ne distribuant pas de comprimés d'iode en 2011 qui auraient pu diminuer l'épidémie croissante actuelle de problèmes thyroïdiens. En n'affrontant pas honnêtement Fukushima, les japonais posent les bases de ce qu'on pourrait appeler une attaque radiologique surprise sur le reste du monde.

Même si personne ne semble savoir quoi faire concernant Fukushima, ce n'est pas une excuse pour mentir et/ou nier les dimensions de la réalité, quelles qu'elles puissent être.

Il y a des centaines, voire des milliers de gens ayant peu ou pas d'autorité qui se sont longtemps battus pour créer une perspective réaliste et rationnelle sur les menaces du nucléaire. La barrière fondamentale pour connaître l'échelle de catastrophe est juste cela : une échelle de catastrophe.

Tchernobyl en 1986 et Fukushima en 2011 ne sont pas vraiment comparables

Tchernobyl est le précédent le plus proche de Fukushima et il n'en est pas si proche. Au moment de la coupure électrique et de l'explosion de 1986, Tchernobyl avait quatre réacteurs en service et deux en cours de construction. L'accident de Tchernobyl n'impliquait qu'un seul réacteur en fusion. Les autres réacteurs ont continué de fonctionner pendant quelque temps après l'accident. Le réacteur qui est entré en fusion a été finalement enseveli, en contenant la fusion et en réduisant le risque. Jusqu'à Fukushima, Tchernobyl était considéré comme le pire accident nucléaire de l'histoire et il est toujours loin d'être terminé. La zone d'exclusion d'environ 2590 km² reste l'une des zones les plus radioactives au monde et on ne compte même pas sur une totale décontamination avant 2065.

Au moment du séisme et du tsunami du 11 mars 2011, la centrale de Fukushima avait 6 réacteurs en service. Trois d'entre eux sont entrés en fusion et pour le quatrième subsiste une piscine lourdement chargée de combustible à 30 mètres au-dessus du sol. Deux autres réacteurs ont été endommagés et ont été mis hors service. Les niveaux de radiations demeurent mortels dans chacun des réacteurs ayant fusionné, fusions contenues par l'eau injectée dans les réacteurs pour les empêcher de chauffer. L'eau s'irradie dans le processus et celle qui n'est pas récupérée dans les réservoirs sur site qui fuient, s'écoule directement dans l'océan Pacifique. Les deux premières semaines, les radiations de Fukushima ont été comparables à celles de Tchernobyl et bien qu'ayant diminué, elles restent élevées.

La compagnie propriétaire de la centrale, TEPCO, devenu en réalité propriété du gouvernement japonais après sa nationalisation en 2012, a commencé en novembre l'enlèvement de plus de 1500 barres de combustible de la piscine du réacteur 4, processus délicat qui doit prendre un an ou plus. Il y a d'autres piscines en lien avec chacun des réacteurs fondus et une piscine générale plus grande, toutes contenant des assemblages de combustible nucléaire qui ne sont sécurisés qu'aussi longtemps que TEPCO continue de les refroidir. La zone d'exclusion de Fukushima, d'un rayon de 20 km autour de la centrale fait environ 1300 km² (dont une bonne partie est l'océan) ; un peu d'information spécifique sur la zone d'exclusion est facilement disponible, mais la couverture médiatique sous la forme de tourisme-catastrophe est abondante, comme la présentation interactive de Google Street View .

Malgré leurs importantes différences de désastres, Tchernobyl et Fukushima sont tous deux classés au niveau 7, "accident majeur" sur l'échelle internationale des événements nucléaires créée en 1990 par l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA). C'est le plus haut degré sur l'échelle, reflet du déni intrinsèque qui fausse officiellement l'idée qu'on se fait du nucléaire. Conçue par des "experts" en nucléaire après Tchernobyl, l'échelle ne peut imaginer un accident pire que Tchernobyl, qui, par toute son intensité, était effectivement terminé en tant qu'accident en relativement peu de temps. À Fukushima, en revanche, la série initiale d'événements était moins aiguë qu'à Tchernobyl, mais presque trois ans plus tard, ils se poursuivent sans qu'on en voit la fin. Fukushima a trois fusions de réacteurs et des milliers d'assemblages précaires dans des piscines peu sûres, n'importe laquelle pouvant engendrer une nouvelle crise qui mettrait clairement Fukushima hors échelle.

Et ensuite il y a la nappe phréatique. Qui n'était pas un problème à Tchernobyl. La nappe phréatique est un énorme problème à la centrale de Fukushima qui a été construite au bord de l'eau, sur un ancien lit de rivière, au-dessus d'une nappe aquifère. Une courte vidéo d'Arnie Gundersen explique pourquoi la nappe phréatique rend Fukushima si difficile à décontaminer et pourquoi les niveaux d'irradiation y resteront probablement dangereux pour les 50 années à venir.

Une activité à l'unité 3 a engendré des compte-rendus paniqués en 2013

Le gouvernement japonais et l'industrie nucléaire sont connus pour cacher depuis 1995 au moins, la vérité sur les accidents nucléaires, comme certains l'ont rapporté (New Scientist, entre autres). Malgré les histoires de malhonnêteté nucléaires japonaises, les autorités du Japon restent les seuls maîtres du site de Fukushima et de la plupart des informations, sans objections importantes de la plupart des gouvernements, médias et autres personnages influents du monde, dont la réputation d'honnêteté en matière nucléaire est presque aussi mauvaise qu'au Japon. Dans un contexte de ce genre, le public est fragilisé par un article comme celui de Turner Radio Network (TRN) du 28 décembre :
FLASH D'INFORMATION – URGENT ** DE LA VAPEUR S'ÉCHAPPE SOUDAIN DU RÉACTEUR 3 DE FUKUSHIMA – LA CÔTE OUEST NORD-AMÉRICAINE DEVRAIT SE PRÉPARER À LA POSSIBILITÉ D'UN PANACHE RADIOACTIF D'ICI 3 À 5 JOURS
Cinq jours après que cette histoire ait été publiée, le "panache radioactif" ne s'est pas manifesté malgré l'affirmation que :"des experts disent que ce pourrait être le début d'une criticité (meltdown) de la piscine de combustible usagé contenant jusqu'à 89 TONNES de combustible qui s'échapperaient en brûlant dans l'atmosphère et se dirigeraient vers l'Amérique du nord." L'article ne nommait aucun "expert" et donnait des liens uniquement vers des annonces de TEPCO en japonais. L'essentiel de l'histoire se lit comme une info-publicité pour des équipements "de sécurité" en tous genres que TRN met un point d'honneur à dire qu'il ne vend pas. Malgré un signal d'alarme aussi évident, d'autres – comme The Ecolgist et Gizmodo – ont rapporté que la menace d'un "autre meltdown" à l'unité 3 était imminente.

Une clarification et un réconfort ont vite chassé la rumeur d'un "nouveau meltdown" sur internet. ENENEWS a aussitôt posté les rapports de TEPCO en anglais, démontrant qu'il n'y avait rien de "soudain" dans les échappements de vapeur, qu'ils se produisaient plus ou moins quotidiennement depuis 2011, mais que la condensation causée par le temps froid les rendait visibles. À FAIREWINDS, Arnie Gundersen a publié le 1er janvier :
"...Internet a été inondé de suppositions déclarant que l'unité 3 de Fukushima Daiichi était prête à exploser...Notre recherche et des discussions avec d'autres scientifiques confirment que ce que nous voyons est un phénomène qui se produit sur le site de Daiichi depuis l'accident de mars 2011...Alors que les centrales sont éteintes, il n'y a pas de méthode pour réaliser l'arrêt à froid des réacteurs nucléaires. Bien que le réacteur puisse arrêter de générer une réaction en chaîne nucléaire, les atomes qui subsistent depuis la réaction en chaîne de départ continuent d'émettre de la chaleur qu'on appelle désintégration des déchets radioactifs (produits de fission)...il y a émission constante d'humidité (vapeur) et de produits radioactifs dans l'environnement."

En d'autres mots, l'unité 3 de Fukushima continue de laisser fuir de la radioactivité aussi bien dans l'air que dans l'eau, les unités 1 et 2 en faisant vraisemblablement autant. Mais comme l'explique Gundersen, le niveau de radioactivité a fortement décliné sans devenir pour autant bénin :
"Quand l'unité 3 était en fonction, elle produisait plus de 2000 mégawatts de chaleur par le processus de fission nucléaire (réaction en chaîne dans le réacteur). Immédiatement après le séisme et le tsunami, elle s'est arrêtée et la réaction en chaîne a stoppé, mais l'unité 3 produisait environ 160 mégawatts de chaleur résiduelle. Aujourd'hui, 30 mois plus tard, elle produit toujours légèrement un peu moins de 1 mégawatt (un million de watts) de chaleur résiduelle...1 mégawatt de chaleur résiduelle est beaucoup de chaleur même aujourd'hui et elle crée de la vapeur radioactive, mais ce n'est pas un phénomène nouveau."

Rassurer sur Fukushima est aussi trompeur que de diffuser des rumeurs alarmistes


Les aspects rassurants de la situation de l'unité 3 – les émissions radioactives ne sont pas nouvelles, elles sont moins intenses qu'autrefois, les déchets nucléaires refroidissent – bien qu'assez vrais, ne procurent qu'un faux sentiment de réconfort. Également vrai : les radiations sont émises presque continuellement, les émissions sont incontrôlables, personne ne semblent les mesurer, personne n'a l'air de les pister, personne n'évalue l'accumulation des émissions. Et bien qu'il soit vrai que les déchets refroidissent et se désintègrent, il est également vrai qu'une perte de refroidissement pourrait conduire à une autre réaction en chaîne incontrôlée. ("L'unité 3 de Daiichi ne va pas exploser", dit Gundersen dans un gros titre, mais il ne peut le savoir avec certitude.)

Dans un avenir proche, cela veut dire, en effet, que le monde doit accepter des émissions chroniques de radiations de Fukushima comme le prix pour éviter une autre libération catastrophique. Et même alors, ce n'est pas chose sûre.

Mais il y a un autre aspect de l'unité 3 encore moins rassurant. Elle est la seule dont le réacteur fonctionnait avec du MOX (mixed oxyde fuel) dans ses barres de combustible. Le MOX utilise habituellement du plutonium mélangé avec une ou plusieurs formes d'uranium. Utiliser du plutonium dans les barres augmente leur toxicité en cas de meltdown. En partie parce que le plutonium-239 a une demi-vie de 240.000 ans et qu'il peut servir à la fabrication d'armes nucléaires ("bombes sales"), son usage dans des réacteurs civils reste limité et controversé. Comme il contient du plutonium, le MOX est plus toxique que n'importe quel autre combustible et il brûlera à plus basse température. Comme le rapportait Natural Resources News en 2011 :
"Le combustible MOX utilisé dans le réacteur 3 en péril contient assez de plutonium pour menacer la santé des gens par l'inhalation possible de particules de plutonium par voie aérienne...c'est dans ce cas qu'il est le plus dangereux et rentre dans les poumons. L'effet sur le corps humain est d'augmenter sérieusement les chances de développer un cancer fatal."

Le programme de TEPCO n'irait pas dans le sens d'un enlèvement du MOX de l'unité 3 avant dix ans ou plus. L'enlèvement du combustible des unités 1, 2 et 3 est compliqué par les niveaux mortels de radiations des trois réacteurs, ainsi que l'incapacité de TEPCO de localiser jusqu'ici avec précision les cœurs fondus.

Il y a beaucoup de raisons d'espérer que Fukushima, malgré la complexité de facteurs incontrôlables et de risques de détérioration, n'empirera pas, parce que même les japonais ne veulent pas cela. Mais il y moins de raison de s'attendre à autre chose que des conditions aggravantes, lentement ou soudainement, dans les années à venir. Et il y a encore moins de raison d'espérer que quelque part une autorité quelconque se montre plus qu'au minimum tardivement honnête sur une industrie qui continue à être protégée, peu importe le nombre de gens qu'elle endommage ou tue.

Le paradigme parfait de cette mentalité nucléaire cynique et sans pitié est la pratique actuelle du recrutement de sans abri pour travailler à Fukushima dans des zones à fortes radiations où quelqu'un n'ayant rien à perdre ne voudrait pas aller même avec un salaire minimum garanti.



Source de l'article



Traduit par Hélios

34 commentaires:

  1. Bonjour,

    Merci. Grand.

    http://www.vivre-apres-fukushima.fr/la-dispersion-des-radionucleides-dans-le-pacifique/

    Lundi 6 janvier :
    • Selon le Tôkyô Shimbun du 31 décembre dernier, l'AIEA et l'université médicale de Fukushima, en charge de l'étude d'impact sanitaire dans la province de Fukushima, ont signé un protocole d'accord incluant des clauses de secret : selon le journal, il y est mentionné la possibilité que des informations ne soient pas publiées si elles peuvent attiser l'anxiété de la population.
    L'ACRO a reçu depuis le texte signé qui est sur le site du ministère des affaires étrangères japonais. L'article 8 mentionne que les signataires publieront leurs résultats tout en respectant la confidentialité imposée par l'autre partie. C'est article est assez commun, mais suffisamment vague pour permettre des dérives. Dans le contexte actuel de défiance vis à vis des autorités sur un sujet aussi sensible et après le vote de la loi sur le secret, il aurait été bienvenu de mieux préciser les choses. Il aurait été préférable de dire que toutes les données seront rendues publiques tout en garantissant la vie privée des personnes concernées.

    Bien a vous, Léa

    RépondreSupprimer
  2. Est-ce vrai qu´il y a eu 3 explosions nucléaires souterraines à Fukushima le 31 décembre ?

    RépondreSupprimer
  3. http://lefirago.info/2014/01/breaking-news-explosions-nucl%C3%A9aires-souterraines-%C3%A0-fukushima.html

    RépondreSupprimer
  4. J'ai traduit l'affiche que vient de creer Jim Stone, suite a la demande de plusieurs personnes, dont des japonais afin de faire savoir a tous que Fukushima n'est pas arrive de la facon dont on veut nous le faire croire. A diffuser partout.

    Voici d'abord ce qu'explique Jim Stone et le pourquoi de cette affiche =


    "J'ai reçu de nombreuses demandes pour co- écrire des livres sur Fukushima et le tremblement de terre au Japon, mais je ne pense pas que ce soit la voie à suivre, car les livres ne sont pas susceptibles d'atteindre suffisamment de personnes. Les E-Mails sont censurés lorsqu'ils sont envoyés par n'importe qui sur ce sujet, de sorte que de cette maniere cela ne fonctionne pas non plus. La meilleure méthode a laquelle j'ai pense afin d'atteindre à moindre coût un grand nombre de personnes est avec une seule affiche collée sur les poteaux de téléphone et placée dans d'autres endroits bien en vue. Cela permettra au message de se propager pour moins de 1 $ pour 25 prospectus, dont chacun est susceptible d'être vu par plusieurs personnes.

    Le graphique suivant est en noir et blanc et partiellement optimisé pour les photocopieurs et les imprimantes à bas prix. Donc, si vous souhaitez vous impliquer dans la propagation de la parole, le centre le moins chere de copie ou d'impression doit être en mesure de faire des copies de ce que montrent les photos de facon assez claire. Il s'agit d'un excellent moyen de faire connaitre la verite au grand public, et si vous le faites merci pour votre aide."

    Voici le texte traduit, malheureusement je ne vois pas comment passer la traduction en francais par dessus le texte en anglais de Jim Stone, le document ci-dessous etant une photo. Mon Mac est vieux et je n'ai pas de logiciel type PowerPoint a disposition ici. Si vous avez la possibilite de le faire de votre cote pourriez-vous le faire pour moi et me renvoyer l'affiche afin que je puisse la diffuser egalement de mon cote ? Merci.

    ***********************


    RépondreSupprimer
  5. LE TREMBLEMENT DE TERRE DU 11 MARS 2011 A FUKUSHIMA N'EST PAS CE QUE L'ON VOUS A DIT !

    On vous a dit que le tremblement de terre était naturel, qu'il est arrivé a 38 km de la terre dans l'océan et etait a plus de 9.0 sur l'echelle de Richter. Détrompez-vous. Le tremblement de terre du 11/3 était en fait le fait de l'homme, il s'est produit a 75 km à l'intérieur des terres a la station sismique MYG004, et a eu un pic d'une intensité sismique de 6,67 RICHTER. Cela est un séisme mineur, ALORS QU'EST-CE QUI A CAUSE LE TSUNAMI ?

    Image du sismogramme

    C'est le sismogramme de l'épicentre du tremblement de terre du 11/3. Pourquoi ne vous a-t-on jamais montré un sismogramme de ce tremblement de terre ? Parce qu'il ne s'est pas passé comme indiqué dans les médias et les enregistrements sismiques ne montrent pas de tremblement de terre grave.

    Les images montrent qu'il n'y a pas eu de dégâts ou que ce soit dus au tremblement de terre lorsque le tsunami est arrivé. Si le tremblement de terre était vraiment un 9.0, tout aurait été détruit avant que le tsunami n'arrive. Même la Russie, la Chine et la Corée auraient été gravement endommagées par un seisme de 9,0 au Japon.

    Alors pourquoi tout est normale au Japon lorsque le tsunami arrive ?

    Les photos prouvent qu'il n'y a PAS eu un gros tremblement de terre, IL Y A SEULEMENT EU UN TSUNAMI. S'il y avait eu un seisme de 9,0, tous les bâtiments sur les photos ou vidéos seraient détruits, et pas en parfait état pour etre detruits par le tsunami.

    Pourquoi n'y a-t-il pas de dégâts du tremblement de terre quand le tsunami arrive ? REPONSE : Le tremblement de terre était petit, fait par l'homme, et créé pour fournir une raison pour un tsunami, un tsunami qui a été causé par les armes nucléaires, explosées dans la tranchée du Japon. Il y avait deux raisons pour ce qui a été fait au Japon : la première est que le Japon était financièrement solide et a refusé de donner aux banques un "plan de sauvetage" de la façon dont l'Amérique l'a fait, et la seconde est que la culture japonaise était trop difficile à briser. Pour toute l'histoire, visitez www.jimstonefreelance.com

    Pour voir l'affiche, les photos et le sismogramme aller sur le site de Jim Stone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI, tout le monde sait cela depuis le début.

      JIM STONE confond, les dégats de l explosion et les dégats d une vraie explosion nucléaire.
      Sur wendy le blog j avais donné un avis sur le travail de journaliste pas de physicien de Jim STONE.
      Il n en reste pas moins, les plus fous sont aux leviers de commande.
      ORTHO

      Supprimer
    2. Euh, non, pas tout le monde justement Ortho. La il ne fait reference qu a ce qui est le plus evident, pas de seisme destructeur, mais un tsunami. Pour le reste nous ne sommes pas tous des experts en nucleaire donc je laisserais cela de cote.

      Supprimer
    3. Valérie,
      Bien faudrait lire la guilde des métiers et s abonner c est gratuit
      C est pire que tous les déluges c est la biologie de cette planète qui vient d être chamboulée, sur wendy le blog j ai posté quelques photos de mutants.

      Voilà le monde qui est légué, l ile du Dr Moreau.


      Suivant certaines personnes ici, mes fautes d orthographe font de moi un idiot.
      Mais les gens pensent ce qu ils veulent, cependant JE NE SUIS PAS SPÉCIALISTE EN NUCLÉAIRE, quoique maintenant depuis 2 ans, je pourrais le dire, je suis un Physicien, entre autres choses, principalement Qualifié en Management Stratégique .

      ORTHO


      effet fuku

      http://beforeitsnews.com/contributor/upload/8435/images/Twoheadedwhale1.jpg

      http://beforeitsnews.com/contributor/upload/8435/images/twoheadedwhale3.jpg

      http://beforeitsnews.com/contributor/upload/8435/images/twoheadedwhale4.jpg

      Supprimer
    4. Loin de moi l'idee de penser que tu es un idiot Ortho. Je me souviens juste de ta reponse lorsque j avais commence a en parler sur le blog de Wendy ou tu disais que Jim Stone faisait des erreurs concernant les reactions nucleaires etc... Il a tout de meme fait un travail de recherches remarquables et est l un des rares a avoir denonce les mensonges de cette catastrophe. Par contre lui pense que bien que la pollution sur place au Japon directement dans la zone de Fukushima est averee, il ne va pas dans le sens de ce qui est dit concernant la pollution de l ocean pacifique et de l amerique. Bref il faut aller lire ce qu il en dit.

      Supprimer
    5. Avant de répondre
      et pour parler de ma réponse sur le blog de wendy. bien sûr que j ai lu l article de J. STONE. Je suis pas payé, mais je donne pas d avis sans lire les documents.
      clin d oeil aux gars du cea qui viennent lire les pages sécurité de mes blogs.


      Nous sommes en république Valérie.
      J ai rien contre les présidents NORMAL, Rien contre le gars qui travaille et rien, contre celui qui est empêchè de travailler, par idéologie, par l apartheid, par la perte de vraie références.

      Sur un autre blog je suis traité d autiste, BOF.
      C est pas mon égo, qui me gène.

      J ai lu JIM STONE, in the text, il n est pas possible de vivre la plus grande catastrophe biologique de tous les temps et compter, que sur Jim STONE.

      Ce gars est un journaliste. Avec les limites des journalistes.
      Ce que personne ne peut prouver: Il y a t il eut acte de terrorisme?

      Benjamin FULLFORD, pense que OUI.
      Moi je connais pas ce gars.

      Supposons, que OUI.
      Il n en reste pas moins que c est la vie de tous qui en pâtira.
      NOTRE BIOLOGIE D AVANT FINIRA AVEC NOUS, CEUX QUI NOUS SUIVENT VIVRONT AVEC PLUS DE TARES A CAUSE DE FUKUSHIMA et des CHEFS NIPPONS.

      Voilà ce que J STONE NE DIT PAS.

      Et je vais pas manger la soupe de J STONE en disant ce qu il oublie de dire, parce qu il manque de substance et d expérience, dans le domaine nucléaire.
      C est un domaine où j ai toujours refusé de travailler.
      LA TROUILLE.
      BEN OUI !
      JE CONNAIS L INDUSTRIE ...

      Les gens de TEPCO sont des managers et le gouvernement Nippon est juste un groupe de bonhommes.

      Voilà !
      QUID DES GENS COMPÉTENTS ?
      QUID DE LA SÉCURITÉ DES VIVANTS DE CETTE PLANÈTE ?
      DES PIGNOUFS !
      VOILA NOS CHEFS.

      Dans les radiations il y a tout ce qu on veut et le reste.

      Durant l explosion la première, il ne s agissait pas d une vraie explosion du genre A ou H etc... parce que pas de vrai confinement.

      Il s agissait de l explosion par point chaud de grandes quantités de gaz Hydrogène relâché par la radiolyse de l eau de refroidissement, par des éléments du réacteur. Explosion de labo mais genre massif.

      Effectivement pas une explosion atomique, au sens vrai du terme.

      Mais la seconde elle comportait plus d élément radioactifs et la troisième plus encore.

      Les radio éléments dans l eau, il est assez facile de les capter, il suffit de geler l eau, rien de plus simple attaque des Troupes de CHASSEURS ALPINS Français en Norvège pour empêcher, qui nous savons, de concentrer l eau lourde.

      NON, ils ont stocké cela dans des réservoirs qui finirent par fuir.
      Arrivé dans l océan, il pouvaient lâcher du ciment portland en quantité autour et dessus les radio éléments. Bien sûr à la longue le ciment aurait été désintégré par les radio éléments.

      Mais il y avait des moyens d action.
      Il fallait agir VITE.

      Pour le réacteur IIII il fallait un montage souple solide léger, rapide à construire, pendant ce temps là, il était Impératif de consolider le réacteur et la piscine en
      les enfermant dans une grande piscine en béton, et noyant TOUT OU PRESQUE dans le béton. il s agit de poupées nipponnes une grande piscine contenant la petite piscine . Pas noyer le coeur avec du béton.

      Ainsi avec des automates et des machines robot, il était possible de faire vite et mieux, ce qui se fit lentement et contre toute sécurité.
      Pour rappel, le site est sur une poche d eau, en dessous de laquelle se trouvait le lit d une ancienne rivière , mais possiblement PLUS que cela....

      ??????


      Le montage et le pont roulant installé deux ans après sur le réacteur IIII de Fuku est en acier, posé sur une tour en acier, posè sur le sol qui s est dérobé sous la masse avant que l intervention ne commence. Je rappelle qu il y avait 20 000 personnes sur le site il y a peu.

      DES BUNDRAKU, des gens rejettès par la société d apartheid qu est le Japon, venu pour deux repas par jour, le reste (court reste) de leur vie.

      TEPCO et les chefs du JAPON pensaient il y a encore pas longtemps REDÉMARRER FUKU .
      On reste interdit.


      ORTHO

      Supprimer
    6. En tout cas, je reste interdit devant une telle accumulation de stupidité.

      J ai contacté TEPCO, pas le bon niveau, mais je fus lu, j ai envoyé un document concentration et élimination des radio éléments de l eau de refroidissement.

      IL RESTE LA BIOLOGIE DE CETTE PLANÈTE VIENT DE RECEVOIR UN GRAND COUP.
      Je ne suis pas biologiste.
      Mais pas utile d avoir fait biologie pour comprendre cela.

      Des monstres, nous ne verrons de plus en plus, des mutants venus d on ne sait où, nous en verrons de plus en plus.

      Du coté US, un peu de paranoïa, pas de la bonne paranoïa, ce qu ils disent des l eau du pacifique est exagéré, pour l instant.
      Mais deviendra vite : VRAI.

      Par cumul d incompétences.

      Par suivisme.


      ORTHO
      caporal pignouf

      Supprimer
  6. LA LIGUE CHRÉTIENNE ET LA GUILDE DES MÉTIERS sous wordpress avaient proposé une méthode rapide d enlèvement des produits radioactifs, il y a plusieurs mois, presque un an.
    Plusieurs articles sur la sécurité de ce genre d installation, a revoir totalement, ++++ d autres

    Enlèvement rapide car sous sol craignos et mauvaise prise en compte du probleme.

    Faire intervenir des machines et non des HOMMES sur fukushima, pas des robots électroniques des automates.

    Visiblement la compétence de TEPCO et des agences Nucléaires du MONDE ENTIER sont TOUTES PRISES A DEFAUT.


    Il faut jeter tout les responsables du nucléaire civile et prendre des gens SUR CONCOURS des gens avec compétence.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  7. L'incompétence prioritairement recrutée semble être un des points communs de nos sociétés embarquées dans le NWO avec les choix malheureux les plus dangereux et anti-vie qui sont TOUJOURS sélectionnés et priorisés dans les domaines scientifiques et techniques ( petit exemple : les OGM, les pesticides poisons en agriculture....etc) entre autres ( cf aussi les choix mortifères pour la famille, l'éducation, etc...!)
    Destruction programmée en cours et s'accélérant!!.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI, mais ont ils une planète de rechange, car quand la misère sera bien là, il faudra être costaud et dormir que d un oeil.
      ORTHO

      Supprimer
  8. Hélios, voici un lien vers un article en anglais qui m'a paru intéressant. Ils mettent en relation un crop-circle apparu en Californie et la situation à Fukushima, disant qu'il s'agirait d'une mise garde, une alerte majeure pour cet état des US: http://www.dailymotion.com/video/x18xipy_qui-est-proprietaire-des-medias-en-france_news
    Malou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faux lien, voici le bon: http://cropcirclestzolkin.wordpress.com/2014/01/03/the-crop-circle-in-california-is-a-big-alert-for-the-critical-situation-in-fukushima/

      Supprimer
    2. Merci Malou, encore faut-il que le crop circle ne soit pas fait par des humains.

      Dans l'article ci-dessus, l'auteur (et Ultraman aussi) précise bien que les articles parus dans la presse (celui de Turner Radio Network) que reprend ton lien ne sont que fear mongering (semeurs d'alarme). Et Arnie Gundersen (toujours dans l'article ci-dessus explique cette histoire de vapeur s'échappant du réacteur.
      Quant au nombre 192 (en braille !), trop de possibilités, ce devrait être plus clair.

      Supprimer
    3. Et encore faut-il que le crop circle ne soit pas fait par des non-humains, des "magiciens" qui, par exemple, auraient intérêt à multiplier les signes de leur présence à destination des Humains de la Terre. Les magiciens étant des spécialistes du mystère, ils manifesteraient leur présence par exemple sous la forme de soucoupes volantes surgissant de nulle part et disparaissant à la vue des Humains, ou sous la forme de crop circles spécifiques brouillant les pistes offertes par d'autres entités également créatrices de crop circles.

      Imaginons qu'ils soient des colonisateurs, mais qu'ils ne veuillent pas montrer leur visage à découvert aux Humains, pour que les Humains de la planète, à un certain stade décisif pour le business des colonisateurs, puissent les prendre pour des sauveurs.
      Nous avons déjà vu à l’œuvre ce mode opératoire : par exemple nous connaissons les pompiers pyromanes, ou nous connaissons le FMI, la « construction européenne », l’« euro », l’OCDE, l’OTAN, etc.

      Si nous étions eux, nous aurions peut-être depuis longtemps pris le contrôle direct de quelques groupes d'humains dans des « complexes militaro-industriels » terriens, non pas en leur apprenant à pêcher, mais en leur donnant du poisson.
      Comme le génie d’« Aladin et la lampe merveilleuse », nous ne les aurions pas immédiatement informés de l’intégralité des termes du contrat. Les plus avides de pouvoir « magique » et les plus fainéants et incapables parmi ces groupes humains auraient mordu à l’hameçon, sans voir les clauses écrites en tout petit. Et… sans voir qu’ils n’étaient eux-mêmes que des poissons, à qui les magiciens faisaient croire qu’ils étaient des pêcheurs.

      Si nous étions eux, nous saurions très bien que la condition plancher pour maintenir les Humains captifs sur cette planète (cf. la caverne de Platon), c’est l’IGNORANCE de la réalité extérieure, et l’ignorance de leur identité. Mais comme la nature même de l’Humain est la Connaissance, il est impossible à long terme de le maintenir en captivité juste en lui soustrayant systématiquement les traces matérielles de son histoire.

      L’ignorance chez l’Humain ne peut être fabriquée que grâce à un catalyseur.
      Pour maintenir l’Humain dans l’ignorance, nous maîtriserions donc parfaitement les longueurs d’ondes (cf. Barry Trower) susceptibles d’enfermer la planète entière à l’intérieur d’une fréquence de PEUR… exactement comme à l’intérieur d’une caverne sans lumière du soleil, en leur projetant des ombres sur la paroi du fond.

      Comme Hélios, je ne pense pas que le crop circle soit en lien avec Fukushima. Nous avons constaté que la PEUR fait partie intégrante du divertissement.

      Brigitte

      Supprimer
  9. Complement d'information de Jim Stone concernant la soi-disant "mort" du Pacifique. Rependre la peur encore et toujours.
    Tout est dit à peu près en quelques phrases

    "L'essentiel est de faire comprendre que tous ces escrocs (ENE News, Alex Jones etc.) utilisent des rapports qui ne sont en aucune façon liés à Fukushima et ont d'autres explications, et de mettre tout le blâme sur Fukushima. La desintegration des étoiles de mer fait partie d'un cycle naturel qui précède l'homme, toutes les espèces ont des cycles d'expansion et de récession sans l'intervention de l'homme.

    Par exemple, universellement, dans TOUTES les régions qui ont des lapins, les lapins passent par un cycle d'expansion et de récession. Après une mort massive, la végétation et les ressources reprennent le dessus, et les lapins mangeront et mangeront et mangeront et leur nombre explosera. Une fois que leur nombre devient suffisamment élevés, les maladies se propagent rapidement, et cela se produit juste au moment ou toute la nourriture de choix disparaît. Donc, vous vous retrouvez avec des milliers de lapins malades ou morts et cela est tout naturel. Ce cycle se produit egalement dans l'océan, ce fait est bien documenté, et ce dernier cycle des étoiles de mer morte et toute autre vie marine arrive juste comme prevu. Et tous les rapports océanographiques DISENT QUE C'EST ARRIVE COMME PREVU, mais les escrocs de fuku ignorent ce point et blâment Fuku. C'est de la FRAUDE pure et simple."

    Et je voudrais poser une question à mes lecteurs - Ce site est l'un des principaux qui a apporte la vérité sur ce qui s'est passé à Fukushima et du tremblement de terre au Japon a la concience du public. SI cette merde sur le fait que toute vie est morte dans la mer était vraie, pourquoi je ne ferais pas le perroquet en rapportant la meme chose et je continuerais a pointer du doigt l'armée israélienne, qui est vraiment responsable de la démolition d'une grande partie du Japon avec un tsunami nucléaire et du réacteur 3 ? Comme je ne saute pas sur les wagons de BS (bull shit), je ne vais PAS rejoindre la parade du "l'océan est mort" même si je pouvais VRAIMENT l'utiliser pour marteler Israël.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les faits m intéressent, pour la valeur des faits.

      Je suis ni juge, ni procureur.
      ORTHO

      Supprimer
    2. les faits, pour la valeur des faits. Je ne suis, ni juge, ni psy.

      Supprimer
  10. Ortho, il est vrai qu'il est difficile de se fier aux dires de qui que ce soit dans les informations dont nous disposons sur le Net. Toutefois, Jim Stone, que j'ai decouvert apres Fukushima et qui a redige son rapport peu de temps apres cet evenement, m'a l'air fiable et serieux, si l'on en croit ses dires (il a ete arrete aux Etats-Unis apres avoir publie son rapport) et apres avoir ete relache a quitte les USA et s'est refugie au Mexique. Bref, tout comme Fulford qui passe pour un fou a chacun de nous de faire son propre jugement autant que faire se peu. Jim Stone n'est pas "journaliste", il a travaille selon ses dires pour la NSA pendant quelques annees et a demissionne. Il a passe 2 ans dans 2 synagogues differentes pour voir et entendre ce qui se passait et se disait dans la communaute juive etc...

    Connais-tu Hatrick Penry ? Si non tu peux aller voir toutes les recherches qu'il a publie sur son site concernant Fukushima egalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Valérie, je vois que nous avons deux appréciations differentes, je ne m interesse pas aux complots, si les gens sont assez crédulepour imaginer que des hommes de pouvoir ne vont pas user et abuser de leur pouvoir, j y peux rien.

      Sur les faits, les whistlblower, sont pour les complotistes des outils de contrôle du complot, mesure, contre mesure, désinformation, publication d un peu de verité et re desinformation.

      Il y a ???? dans mon message, précedent;
      Ce que nous savons mêne à une seule conclusion (dans le cadre des complots) pas dans l exercice visant à prendre connaissance de l ampleur des dégats, la pire catastrophe biologique de tous les temps et l incompétence installée au pouvoir, ...; la seule conclusion est celle ci : il y a FUKUSHIMA et la centrale et IL Y A PAS LOIN, AUTRE CHOSE D AUSSI PRECIEUX, A UN NIVEAU POLITIQUE ET POUR LES NIPPONS.

      Benjamin Fullford est pas de ma famille, Stone non plus, mais la table périodique des éléments et la sécurité industrielle, je connais.

      Si nous devions parler complot: pourquoi pas parler de cette journaliste qui vit caché, parce qu elle a denoncé la VAGUE DE VACCIN MORTIFERES il y a 3 à 4 ans.

      Parler de complot ne sert de plus rien, ne mangez plus de crabe du pacifique, ni des coquilles st jacques du pacifiqe, ni du thon...
      RIEN DU PACIFIQUE.

      MINAMATA petit village Nippon, cf voire tare et MERCURE industriel rejetté dans l eau d emer.
      Le mercure c est des bonbons à coté du Césium, strontium etc... des milliers d annèes à pourrir le chaine du vivant.

      Sur mon, mes sites, je ne parle que de ce que je connais, le monde industriel, et la sécurité.
      ORTHO ALIAS ORTHODHARMA


      Supprimer
  11. ORTHO a dit: "OUI, mais ont ils une planète de rechange, car quand la misère sera bien là, il faudra être costaud et dormir que d un oeil"

    La réponse "OUI" est la conclusion à laquelle je suis arrivé.Tout semble converger vers cette thèse, le choix systématique des plus nuls pour gouverner pays et entreprises et des solutions les plus inefficaces, les manipulations de l'information, la mise en scène d'évènements, l'abrutissement des masses, l'empoisonnement silencieux de l'atmosphère par les Chem-trails, la mise en instabilité de la centrale des nouilles (cuites) Japonaises, l'éradication soigneuse de tout individu "déviant" vers des objectifs contraires à ce courant nauséabond généralisé...
    Ceux qui dirigent cette vaste supercherie/destruction ne peuvent pas être sur la même planète que nous. Ils sont forcément à l'abri derrière leur microscope, ou à la rigueur ils ont le moyen de se barrer au moment où tout sera biologiquement invivable sur Terre du fait de leurs actions nuisibles.
    Nous sommes dans un tube à essais, une boite de Pétri, pour tester les vibrations ou que sais-je sur les propriétés obscures/lumineuses de l'âme Humaine, et le résidu de ces expériences sera balancé à l'incinérateur sans autre forme de procès.
    Nous vivons les derniers soubresauts de la souris de labo à laquelle on vient de retirer les poumons, d'injecter de l'huile de vidange et de tremper dans l'acide.
    Juste un truc, quand je serai aspiré dans le tunnel et me retrouverai en face de l'être de lumière plongé dans le bien-être de l'Amour universel qu'il prodigue à tous ceux qui sont restés des êtres humains dans ce cloaque Terrestre au milieu de tous ces pourris que nous condamnons sans pouvoir rien faire d'autre qu'en parler: Je ne suis pas certain de résister à l'envie de lui tirer une bonne Quenelle...

    RépondreSupprimer
  12. à Anatole Patachon
    C est une perspective.
    Elle ne prouverait qu une chose nos chefs sont de bons esclaves.

    Car abandonner un pauvre chez soi, pour une laisse dorée ou pas ne participe pas à ma façon de voir le monde.

    Comme les Chinois tous les gouvernements les plus puissants ont leurs villes souterraines, ici pas loin de mon village, dans un gros bourg de 20 000 habitants il y a une ville souterraine qui a trente ans.
    Ville privée.

    Nos chefs, veulent le retour au haut moyen âge, parce qu ils s imaginent pouvoir vivre 1 000 ans.
    Ils vivront peut être 1 000ans mais comme support biologiques d un ordinateur qui se servira de leur carcasse pour effectuer les missions qui lui sont envoyées, (à l ordinateur).
    Nos chefs seront des wampires sans vie.

    A l époque d e BORGIA, il y eut une trouvaille un objet parlant, qui est arrivé et est resté dans les collection des papes; UN AUTOMATE PARLANT.
    A POMPEÏ, il y avait, vu documentaire, des vannes en bronze, à plusieurs voies, des robinets en bronze, des conduites en Plomb et pour agiter l eau dans tout cela DES IMPULSEURS (au pire) , des MOTEURS (au mieux) et des POMPES, etc...

    Il n y a plus de vraie avancèe technologique depuis la fin de la guerre.
    La miniaturisation, n est pas une avancée technologique.
    Les mobiles qui grillesnt les neurones pas une solution, un gadget dangereux, comme le four micro onde et le Wi Fi.

    Donc, il reste toujours pareil, on maitrise ce qui est chez soi, on apprends à cuisiner, à produire et se garder en santé et sécurité.

    Enfin, on essaie de trouver d autres personnes sincères qui ont le même plan de vie.
    ORTHO


    RépondreSupprimer
  13. bonjour
    ce qui est certain c'est qu'il n'y a toujours pas eu de catastrophe nucléaire en France !
    C'est une sacrée chance pour tout le monde !
    Déjà tout petit j'aimais pas le nucléaire ! En grandissant j'ai bien pris conscience de la gravité des problèmes que ça engendrait ! Mais promis juré ça pouvait pas merder !
    Et puis Three miles island, la quasi cata ! zont de la chance ces ricains ! Ils ont eu chaud !
    Tchernobyl ! la vraie cata, un réacteur graphite dans la nature: ils sont nuls ces russes !
    Fukushima: 3 réacteurs explosés, et xxx piscines posées à 30 m de haut à arroser tous les jours comme de vulgaires bégonias ! Sont nuls ces japonais !
    Va-t-on attendre la cata pour arrêter nos 58 réacteurs quadragénaires?
    N'est il pas insensé et contre nature de continuer à faire tourner ces monstres qui ne demandent qu'à merder ?
    Peut on supporter l'idée de contaminer durablement une partie de la France voire de l'Europe pour faire de l'eau chaude comme le fit Cugnot en 1769 pour son fardier ?
    J'ai calculé que même en fermant un réacteur par mois (le rêve !) il faudrait 5 ans pour tout arrêter ! le rêve tourne au cauchemar !
    Alors non seulement on les ferme pas ces catastrophes en sursis, mais en plus on essaye d'en fourguer à la planète entière! A crédit en plus, si il faut !
    Tain mais faudrait le dire comment que l'heure est grave et qu'on peut encore y échapper !
    J'habite à Die au pied du Vercors: c'est très beau, mais on est cerné par les réacteurs. On les voit pas mais ils sont pas loin !
    Et ça me ferait quand même sévèrement râlé de devoir tout quitter parce que un pauvre type a pas vu un voyant ou qu'une pièce certifiée machin a bêtement merdé !
    Et je vous explique pas le jour où c'est Nogent qui merde avec un bon anticyclone comme on vient d'avoir !
    11millions de personnes à évacuer: bison futé va souffrir ! ùù
    Bref stop nuke avant cata !
    vite

    vous embrasse


    RépondreSupprimer
  14. bonjour,
    au printemps quelqu'un a donné en comm ce lien sur un autre blog , comme un écho à un comm laissé ailleurs.
    il s'agit d'une vidéo intitulée la guerre météorologique, ils y parlent d'un plan pour aller sur mars, ce qui m'avait étonnée car ce n'était pas le sujet
    info ou intox? je reste perplexe ...

    http://www.youtube.com/watch?v=GOqZKDutiPo

    c'est tellement trop pas ce qu'on m'a appris !
    excellente soirée, quoiqu'il en soit.

    Virginie

    RépondreSupprimer
  15. tin tu mas saqué mon com ! je boude !

    RépondreSupprimer
  16. Saqué?
    Oops , je te prie de m'excuser,
    Ah lalalalalalalalala!
    à deux heures près, si j'avais su,
    je te l'aurais laissé avec grand plaisir :)
    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. re comme chuis tétu mais feignant chuis tjrs pas inscrit et j"essaie de le remettre arfff !
      bonjour
      ce qui est certain c'est qu'il n'y a toujours pas eu de catastrophe nucléaire en France !
      C'est une sacrée chance pour tout le monde !
      Déjà tout petit j'aimais pas le nucléaire ! En grandissant j'ai bien pris conscience de la gravité des problèmes que ça engendrait ! Mais promis juré ça ne pouvait pas merder !
      Et puis Three miles island, la quasi cata ! zont de la chance ces ricains ! Ils ont eu chaud !
      Tchernobyl ! la vraie cata, un réacteur graphite dans la nature: ils sont nuls ces russes !
      Fukushima: 3 réacteurs explosés, et xxx piscines posées à 30 m de haut à arroser tous les jours comme de vulgaires bégonias ! Sont nuls ces japonais !
      Va-t-on attendre la cata pour arrêter nos 58 réacteurs quadragénaires?
      N'est ce pas insensé, irresponsable, mortifère, criminel et contre nature de continuer à faire tourner ces monstres qui ne demandent qu'à merder ?
      Peut on supporter l'idée de contaminer durablement une partie de la France voire de l'Europe pour faire de la vapeur comme le fit Cugnot en 1769 pour son fardier ?
      J'ai calculé que même en fermant un réacteur par mois (le rêve !) il faudrait 5 ans pour tout arrêter ! le rêve tourne au cauchemar !
      Alors non seulement on les ferme pas ces catastrophes en sursis, mais en plus on essaye d'en fourguer à la planète entière ! A crédit en plus, si il faut !
      Faudrait le dire comment que l'heure est grave et qu'on peut encore y échapper !
      J'habite à Die au pied du Vercors: c'est très beau, mais on est cerné par les réacteurs. On les voit pas mais ils sont pas loin !
      Et ça me ferait quand même sévèrement râlé de devoir tout quitter parce que un pauvre type a pas vu un voyant ou qu'une pièce certifiée machin a bêtement merdé !
      Et je vous explique pas le jour où c'est Nogent qui merde avec un bon anticyclone comme on vient d'avoir !
      11millions de personnes à évacuer:houla ! bison futé va souffrir ! ùù
      Bref stop nuke avant cata ! vite
      vous embrasse

      Supprimer
    2. Bonsoir
      Je trouve le sujet dur.
      Difficile en France d'habiter loin d'une centrale en effet. J'ai conscience du danger mais je n'y pense pas constamment....car qu'est ce que je fais encore là,telle est la question , si j'ai conscience du danger, comme une épée de damoclès parmi les autres,dont je balaye les images.
      Si quelque chose arrivait, je me dirai que j'y avais pensé, à partir, avoir le courage de fuir comme d'autres l'on fait..fuir, mais pour aller où? n'importe où?

      Ce mois de mars 2011 je voulais me calfeutrer, comme décrit sur les blogs , mais personne ne le faisait...
      J'arrivais à manger du pollen , et ce sont les fleurs du jardin qui se dressaient, resplendissantes,comme si de rien était ,qui m'ont encouragée à sortir...
      Et l'océan.
      Il y'a peu,j'ai vu la vidéo
      http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/10/jean-pierre-petit-sur-fukushima-et-le.html#comment-form
      et j'ai eu du mal à comprendre pourquoi le président n'a pas le treize mars, supplié humblement les japonais d'accepter de l' aide, pourquoi tous les savants ne se sont pas précipités au chevet du japon . mais peut être qu'ils l'ont fait?
      la machine qu'il décrit, je l'ai vu aussi il y'a peu, dans cette vidéo
      le poste de travail avenir pour qui?
      http://www.youtube.com/watch?v=EDr7XknK6Mg

      donc elle existe.
      :)
      Virginie

      Supprimer
  17. Je récidive, suis têtue aussi, j'ai déjà demandé mais je suis sans réponse ENCORE ... donc :
    1) - si nous les humbles "cerfs" constatons que nos gouvernements/gouvernants sont constamment des incapables...et ce depuis toujours, eux les "chefs soit disant intelligents" ne se rendraient ils pas compte de leur incompétence ? J'affirme qu'ils le font consciemment...
    2) - Quel est leur véritable but ? détruire la planète terre... l'humain, ils ne s'y prendraient pas différemment.
    3) - Quel est l'importance de leur profit ? ils crèveront comme tous les "cerfs" que nous sommes !
    4) - QUI tire "les ficelles" depuis bien longtemps, des marionnettes que sont tous nos gouvernants ?
    5) - La Planète TERRE ne serait elle pas un "brouillon" (pour une autre planète, galaxie, dimension) dont il ne faudrait pas copier les erreurs ?
    6) - Les faits prouvent qu'effectivement 2 forces s'affrontent... Pourquoi s'affrontent elles ? Quel est leur but ? qui va nous gagner ?
    7) - Le potentiel de l'humain se développe, (l'ADN aussi) ça, "ils" n'avaient pas du le prévoir... Tout est donc mis en oeuvre pour nous éradiquer au plus vite... Restera t'il des survivants avec la CONNAISSANCE ? Mais quelle connaissance ?
    8) - Pourquoi ces mensonges constants, pour nous manipuler lamentablement, sur tout ?
    "ils" doivent avoir une sacrée trouille que sans les mensonges nous puissions comprendre trop de choses.
    9) - et avec tout ça, que faisons nous des Forces Cosmiques ?
    10) - Des lois Cosmiques ? Pourquoi peu d'entre nous cherche à les comprendre ? les appliquer ?

    J'attends ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danysis
      Cette planete n a pas de planete de rechange.

      Ceux qui croient cela sont illuminés.

      Les chefs ne sont pas compétents, les sous chefs non plus et le grouillot est méprisé et voire pas payé. DONC POUSSIERE POUSSEE SOUS LE TAPIS. IL Y A DE SMONTAGNES OUS TOUS LES TAPIS DE TOUS LES PAYS.

      FUKUMACHIN SEMBLE ETRE UN PARAVENT POUR AUTRE CHOSE.

      IL RESTE QUE C EST LA PLUS GRANDE CATASTROPHE BIOLOGIQUE DE CETTE PLANÈTE ET DE TOUTES LES PLANÈTES

      IL YA DES LOIS COSMIQUES: Tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne mentiras pas, tu respecteras autrui, tu respecteras la propriété d autrui etc..

      LOIS DIVINES ET CIVILES

      ORTHO la ligue chretienne et la guilde des métiers sous wordpress.com

      Supprimer
  18. Sinistrement prévisible.
    LA LIGUE CHRETIENNE avait offert des moyens de contrer cette dissemination, la PLUS GRANDE CATASTROPHE BIOLOGIQIE DE CETTE PLANETE, ajouter du ciment portland (celui qui sert a faire les môles, les jettées etc, se mélange à l eau de mer parfaitement) POUR STOPPER, EMPRISONNER LES ELEMENT AYANT FUIT DANS LEAU.

    LA LIGUE CHRÉTIENNE (le blog wordpress et la guilde des métioers le blog wordpress) AVAIT PROPOSE IL Y A DES MOIS DES PROCÉDURES POUR AGIR DE SUITE ET METTRE EN SECURIT2 FUKUMACHIN SANS HUMAINS SUR E SITE. CHER MAIS INDISPENSABLE.

    TEPCO A DIT AVEC L ACCORD DE SON GOUVERNEMENT; NOUS MAITRISONS, NOUS METTRONS 40 ANS ET NETTOIERONS LE SITE.

    DES PIGNOUFS CHEF, POUR UN MONDE DE CHEFS PIGNOUFS.

    LES NON PIGNOUFS, SORTEZ DES RANGS, IL Y A DU BOULOT POUR PLUSIEURS MILLIARD D ANNÉES ET DES VRAIS SALAIRES. C EST UNE CIVILISATION QU IL FAUT REPLACER SUR SON SOCLE LÉGAL.
    L HOMME CRÉATURE DIVINE.


    ORTHO

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.