Bistro Bar Blog

samedi 7 décembre 2013

Le tsunami du 11 mars 2011

Retour au 11 mars 2011.
Les écrits abondent de plus en plus sur les sites alternatifs pour dénoncer les incohérences de la catastrophe japonaise, démontrées en partie avec toutes les cachotteries de TEPCO allié au gouvernement japonais qui d'ailleurs vient de faire voter une loi du secret. Il y aurait une conspiration monstrueuse derrière menée par les US. J'avais publié en 2011 un article du journaliste indépendant Jim Stone, qui me semblait tellement énorme que je l'avais intitulé "la fiction (?) du samedi" qui voulait démontrer que cet événement n'était pas naturel. Mais on serait en droit de penser aujourd'hui qu'il était sur la bonne piste. Sur son site, il publie depuis le résultat de ses recherches et reçoit des messages informatifs. Voici le dernier en date :



Jim Stone, samedi 30 novembre 2013

Voici de nouvelles informations concernant la catastrophe du Japon que je ne peux pas réfuter et il y a assez de matière ici pour fournir une sérieuse perspective. Je ne suis pas aussi magnanime que lui concernant l'implication des Juifs, mais oui, je crois qu'ils sont eux aussi manipulés comme l'écrit cette personne et il y a BEAUCOUP d'informations nouvelles importantes dans son rapport sur la catastrophe japonaise.

Un anonyme m'a envoyé ce qui suit :

« Je ne peux pas vous dire qui je suis. Selon toute vraisemblance, ils pourraient comprendre, et je ne vais pas rendre les choses plus faciles pour eux. Si vous voulez connaître la vérité sur la raison du Tsunami, je vous suggère de prendre le temps de lire ceci.

Vous avez fait du très bon travail et vous êtes sur la bonne voie. Cependant, vous suivez les mauvaises pistes pour des choses très importantes. Israël peut avoir des intérêts communs, mais ils ne sont pas les meneurs dans ce scénario. Vous leur donnez trop de crédit. J’espère que vous ne prendrez pas cela trop personnellement et que vous lirez le reste de ce que j’ai à vous dire. Cela ne veut pas dire que vous avez tout à fait tort, mais Israël est juste une autre pièce du puzzle.

Les gens doivent mettre de côté leur patriotisme et réaliser que c'est le fait des États-Unis d'Amérique et de ceux qui tirent les ficelles. Moi aussi je n'ai pas trop d'amour pour le judaïsme. En raison de leur idéologie incroyablement égocentrique, les Juifs sont très faciles à manipuler. Vous avez vu juste sur l'implication du Mossad. La motivation, cependant, est tout à fait différente de ce que vous avez conclu.


Le Japon n’a pas été puni pour sa réticence à abdiquer concernant les finances de son pays. Tous ces obstacles ont été facilement éliminés. Le revirement de l’opinion publique contre l’énergie nucléaire ne faisait pas partie du plan, c'est pourquoi le gouvernement japonais, soutenu par les US, l’a complètement ignoré. Vous avez raison à propos de l’intérêt mutuel d’Israël dans la catastrophe par rapport à leurs préoccupations concernant le programme nucléaire de l’Iran, mais même cela est incroyablement compliqué.

La mise en œuvre de la catastrophe artificielle du tsunami a été une décision du Pentagone.

Un peu d’histoire : Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les USA victorieux ont mis en place le Parti Libéral Démocrate au Japon, un gouvernement de marionnettes, qui, grâce à la CIA, continuent de les financer pour assurer leurs victoires électorales. Cela a été relativement réussi avec ce parti qui domine quasiment sans interruption au Japon. Cependant, les marionnettistes ne sont pas tout-puissants et ne s’attendaient pas à une victoire électorale de l’opposition, le Parti démocrate du Japon dirigé par M. Hatoyama (élu en septembre 2009, NdT)

Hatoyama

En tant que Premier Ministre, Hatoyama s'est avéré être une sacrée épine dans le pied des États-Unis et du Pentagone, car il ne faisait pas mystère de son désir d’aller vers l’indépendance du Japon vis-a-vis de l’Amérique et de promouvoir de meilleures relations avec leurs voisins asiatiques, notamment la Chine. A cause de cela, Hatoyama a été victime de harcèlement et de beaucoup d’intimidation à la fois de la part des États-Unis et du Japon. La paix ne fait pas partie de l’agenda.

Après avoir rompu sa promesse de relocaliser la base américaine controversée d'Okinawa, il a finalement démissionné (le 2 juin 2010, NdT). Il a plus tard admis qu’il avait menti sur les raisons de sa décision. Cependant, même avec lui hors jeu, le mal était fait. Les relations américano-japonaises en avaient pris un coup. Les États-Unis avaient besoin d’un moyen pour retrouver la confiance du Japon et son soutien, et une catastrophe "artificielle" fut le moyen d'y arriver. Demandez-vous : à qui a vraiment profité le plus la catastrophe ? L’Amérique a immédiatement mis en action l’"Opération Tomodachi" [opération "humanitaire" au Japon qui a démarré le 12 mars 2011, avec entre autres le porte-avions USS Ronald Reagan, NdT] (Tomodachi signifie « ami », un nom qui me rend malade. Avec des amis comme ça, qui a besoin d’ennemis ? ) et elle a pu devenir par la suite le pays des héros.

Les critiques sur la présence américaine au Japon ont été réduites au silence et le renforcement de l'alliance nippo-américaine est redevenu à nouveau important. Le public japonais était encore une fois désireux de soutenir les bases américaines dans leur pays. Tout ce que vous entendez dire à propos de "l'approfondissement" de l'alliance est juste une autre façon de dire « intégrons davantage le Japon dans la mainmise américaine". Le nouvel ambassadeur, Caroline Kennedy, [la fille de JFK, NdT], femme sans aucune qualification pour ce poste, n'est qu'une marionnette de plus dans le but de séduction du Japon. Pourquoi l'Amérique abandonnerait-elle l'alliance ? Ils sont très à l'aise où ils en sont avec leur emprise sur le Japon.

Caroline Kennedy, lors de sa récente visite au Japon

Le PDJ (Parti Démocratique du Japon) a lui aussi maintenant la garantie qu'il ne sera pas écarté des intérêts américains. Il s'agit surtout maintenant de convaincre le Japon de donner encore plus d'argent pour obtenir une «sécurité». Ce n'est rien d'autre qu'un racket de protection, et les gens aux commandes ne valent pas mieux que des gangsters.

Beaucoup de gens ont été très déçus par Hatoyama et pour ce qui semble être un manque de courage de sa part et ont décidé de se lever contre le gouvernement des États-Unis, mais cet homme a fait du mieux qu'il pouvait. Je l'ai personnellement rencontré, c'est vraiment une bonne personne. Il a une famille et à la fin, il a préféré choisir sa famille à la politique. S'il avait poursuivi dans la voie qu'il avait empruntée, vous pouvez parier qu'il aurait fini comme Ishii Koki [maire de Nagasaki, pacifiste convaincu et opposé à l'énergie nucléaire, assassiné au printemps 2007, NdT], autre homme politique qui a un peu trop fouillé dans les affaires du PLD et l'a payé de sa vie.

Shinzo Abe, l'actuel Premier ministre [et qui l'a été auparavant en 2006 et 2007, ,NdT], est à cent pour cent un larbin des États-Unis. C'est en fait assez drôle, au moins pour celui qui connaît la vérité sur le monde politique japonais. Il fait semblant de représenter un Japon indépendant, tout en étant complètement asservi à ses maîtres américains. Les États-Unis prétendent vouloir que le Japon, la Corée et la Chine s'entendent et surmontent leur histoire, mais c'est la dernière chose qu'ils veulent vraiment, du moins pas plus que nécessaire. Les visites controversées à Yasukuni [sanctuaire fondé à Tokyo en 1869 par l’empereur Meiji pour célébrer la mémoire des guerriers japonais tombés au combat pour l’empereur et la patrie, NdT] sont spécifiquement prévues pour enflammer la colère des pays voisins du Japon. Si on remonte aux racines de la plupart de ces organisations révisionnistes du Japon qui font des vagues à l'étranger, vous trouverez partout les empreintes de la CIA.

Une alliance Chine-Japon-Corée est quasiment le pire cauchemar du gouvernement américain. Une Corée réunifiée est également très mauvaise pour les affaires, d'où le Nord qui doit être soigneusement manipulé pour provoquer une crise de temps à autre.

Les Jongs [Kim Jong Il et Kim Jong Un, son fils)sont comme Oussama ben Laden : Un visage à haïr pour les "amoureux de la liberté" et qui nous distraira de la réalité.

Le différend concernant les îles Senkaku est complètement fabriqué. Si Hatoyama était resté en place, il aurait négocié un contrôle en commun de la Chine et du Japon sur ces îles. Leur récente nationalisation a été faite avec l'intention spécifique de provoquer la Chine et d'effrayer davantage la population pour qu'elle soutienne davantage l'alliance avec les États-Unis, ce qui a réussi comme prévu.

L'ironie de la chose, c’est que les États-Unis pensent être les marionnettistes, alors qu’en fait ils sont eux aussi des marionnettes. Les banquiers oligarchiques sont derrière tout cela. Des racailles comme les Rockefeller et les Rothschild peuvent sembler servir de façade, mais ils ne représentent pas l’ensemble du tableau, loin s'en faut. Nous ne verrons jamais les vrais marionnettistes et ils n’ont aucun intérêt à s’exposer en public.

Les efforts US pour contenir la Chine vont bientôt leur sauter à la figure, parce que l’argent qu’ils utilisent pour soutenir cette énorme déploiement militaire sera bientôt complètement sans valeur.
Le dollar est en agonie rapide, comme prévu. Une Amérique exceptionnelle est un pur mythe, tout comme la Pax Americana. L’Amérique a vendu son âme aux banquiers il y a très longtemps et le temps est presque venu d’en payer le prix. L'objectif est atteint et maintenant ils n’ont aucune raison de continuer. Leur empire va tomber en poussière, les parasites vont s'en aller et le livrer aux loups, qui s’attaqueront à leur nouvel hôte. On peut le voir avec les récentes réformes économiques de la Chine. Bien que cela sonne bien à première vue, cela fait partie du plan pour transformer la Chine en terrain de jeu élitiste corporatiste, comme le sont les États-Unis à l'heure actuelle.

L'époque avec une Chine au soleil ne va pas durer bien sûr, et avec toutes les grandes puissances souffrant d'une économie décimée, le chemin vers un gouvernement mondial est assuré. Alors que la Chine n'est pas encore totalement infectée, les banquiers ont un contrôle de plus en plus serré sur le pays, et malheureusement la corruptibilité des hommes politiques fait que cela leur est très facile. La Chine y est préparée depuis de nombreuses années. J'espère vraiment que le peuple chinois trouvera le courage que les Américains n'ont jamais eu de résister à ce système, mais j'en doute à ce stade. Ils font un très bon travail en laissant croire qu'ils obtiennent plus de liberté, alors qu'ils sont vraiment en train d'aller vers une société fasciste.

Il ne faut pas me croire sur parole. J'espère cependant pouvoir inciter ici des personnes à faire quelques recherches. La piste n'est pas aussi invisible qu'on pourrait le penser. Quelques bons points de départ seraient de chercher ce que la marine des États-Unis faisait au Japon le 10 mars 2011. Le Projet Seal [programme secret développé par les US et la Nouvelle-Zélande en 1944 et 1945 pour créer une "bombe à tsunami", NdT] n'est plus un secret. Est-ce que les gens croient vraiment que si l'idée d'armes pour créer des tsunamis a été jugée viable il y a plus de 60 ans, elle ne le serait pas encore plus aujourd'hui ? Les armes nucléaires actuelles font figure de pétards comparées à celles qui ont été utilisées au Japon.

Le complexe militaro-industriel pense en permanence à des moyens plus efficaces pour tuer les gens, et c'est là que va la majorité de l'argent. Il existe de nombreuses déclarations explicites par le gouvernement américain lui-même que la manipulation du climat existe. Voir la transcription "defense.gov 28 avril 1997" d'un briefing avec le secrétaire de la défense William S. Cohen, où il dit que des groupes ont la capacité de provoquer des tremblements de terre et de manipuler le climat. Si d'autres peuvent le faire, l'armée américaine peut le faire beaucoup mieux. Les gens doivent cesser de traiter cela comme de la science-fiction et confronter directement le gouvernement et leur demander si ces technologies existent, et s'ils disent qu'ils ne savent pas, alors pourquoi ont-ils dit l'avoir fait dans le passé ? Puis regardez-les se dépêtrer. Quelqu'un se souvient-il des 2,4 milliards de dollars qui manquaient dans les dépenses militaires, sur lesquels Rumsfeld avait promis d'enquêter ? Non, ils étaient bien trop préoccupés par le 11 septembre le lendemain-même. Mais demandez-vous où va cet argent. Je recommande également le travail d'Anthony Sutton. Il brosse un tableau très clair des moyens sociopathes de Wall Street pour la mise en place d'ennemis, et ensuite du profit qu'ils en tirent avec les guerres.

En étant honnête, je pense que les Japonais, les Américains et le reste du monde méritent vraiment ce qui leur arrive. On ne peut mettre l'entière responsabilité sur le dos des banquiers. C'est nous tous qui sommes complices et qui nous laissons manipuler, surtout pour l'amour de nos drapeaux, de notre armée, et de tout un tas d'autres stupidités. Mais c'est malgré tout aussi mon monde, et aujourd'hui je ne veux que vivre paisiblement et en liberté pour réfléchir sur mes erreurs. Et si je dois mourir pour avoir dit la vérité, qu'il en soit ainsi. C'est mieux que de vivre dans un monde où on se fait tuer en disant la vérité.

Je reconnais être complice depuis trop longtemps et je fais maintenant amende honorable. Si cela peut en inspirer certains, alors cela en aura valu la peine, même si je dois mourir. Il est trop tard pour punir des déchets humains comme Zbigniew Brzezinski, Joseph Nye et Henry Kissinger. Ils ne leur reste pas beaucoup de temps sur cette terre de toute façon. Cependant, Richard Armitage, Chuck Hagel, John Kerry et d'autres comme eux peuvent encore éventuellement faire face à la justice.

Enfin, méfiez-vous des contrôleurs et autre opposition contrôlée. Vous avez raison de vous méfier de Rense [Rense.com, site américain d'informations très fréquenté, NdT]. Je ne nommerai personne, mais cela vaut la peine de vous demander pourquoi certaines personnes font jaillir de stupides mensonges évidents, en publiant parfois à l'occasion quelques faits réels. Ne vous laissez pas réduire au silence. S'il y a du bon dans ce monde, alors il doit être gagné par la lutte. Je peux vous promettre que l'avenir sera très sombre si nous ne faisons rien, et donc nous n'avons rien à perdre.

-----------

Réponse de Jim Stone

Bon, TRÈS BON. s'il vous plaît prenez note.

La connexion Internet à plein temps au cœur de Fukushima est allée à Dimona et cela a été ouvertement déclaré dans le Jerusalem Post. Israël est a 100% responsable pour Fukushima, indépendamment de ceux qui ont placé les bombes pour le tsunami au large, utilisé HAARP et provoqué un tremblement de terre. Et même si cela a été réalisé avec un budget payé par les américains, on peut bien parier que pas un seul américain de la rue ne l'a su.

Nous savons tous qui dirige vraiment les choses. Et vous l'avez dit, mais j'aimerais redire comme vous que l'Amérique est un état ​​fantoche et je ne pense pas une minute qu'il y ait eu un seul américain ordinaire dans le coup. Merci pour ce super e-mail, il y a beaucoup de détails que je ne connaissais pas et qui sont faciles à prouver.


Traduit par Valérie pour le BBB.

12 commentaires:

  1. BRAVO Valérie, encore ! Et bravo Hélios, merci pour votre ouverture d’esprit tellement réjouissante !
    À peu près tout ce qui est dit ici devait aller dans ma partie 2 sur Fukushima
    • http://bistrobarblog.blogspot.com/2013/11/leuren-moret-alliance-internationale.html?showComment=1385405909345#c8579328498503273822
    non encore écrite.

    Mais il fallait d’abord éliminer le brouillage de piste du « sionisme ». Les opérations du Mossad sont très utiles comme écrans ou chevaux de Troie pour d’autres opérations. Au même titre que l’opposition contrôlée (dont on nous demande de signer les pétitions).
    Les juifs sont en effet exceptionnellement manipulables, jusqu’au point de non retour. C’est un point clef sans lequel aucune lecture correcte de la suite des événements n’est possible.

    Ce qu’on ne voit pas ici mais qui devient évident à leur fréquentation et à leur lecture, c’est que les citoyens Américains sont eux aussi exceptionnellement manipulables. Bien qu’ils soient d’origines les plus diverses, ils ont été conditionnés à un patriotisme puissant, d’une nature inconnue en Europe. Ce conditionnement a pu se faire grâce aux nombreuses guerres « de libération » menées à l’extérieur et au fait que leur territoire n’a jamais été envahi.

    C’est un patriotisme de nature complètement artificielle : il contient un poison qui a déjà causé leur perte par l’intérieur. Ce patriotisme ne peut pas reposer seulement sur le respect de valeurs communes liées au territoire de leurs ancêtres et à leur culture, puisque à l’origine ils ont volé ce territoire en massacrant ses habitants, et qu’ils viennent eux-mêmes de tous horizons.
    Mais l’autre composante du poison, et la plus virulente je crois, c’est que leur patriotisme est basé sur la croyance que « l’American way of life » serait le but supérieur de toute l’Humanité.
    Cette « foi » est l’une des nombreuses façons pour des Humains de consentir à la servitude, sans le savoir. Quand cette chimère s’effondrera, les citoyens américains n’auront plus rien à défendre que leur peau. Ou leur conscience se réveillera.

    Quant à leurs dirigeants, ils ont depuis des décennies atteint le même point de non retour que les dirigeant israéliens.
    Alors oui il faut lire Anthony Sutton, c’est la base incontournable (lien à disposition) pour s’orienter. Mais la colonisation de notre planète se réalise par des chevaux de Troie disposés en un système de matriochkas. À l’intérieur d’un cheval de Troie il y a un autre cheval de Troie.
    C’est peut-être ce qu’a vu le premier ministre japonais démissionnaire. Et ce n’est peut-être pas pour sa famille qu’il a quitté la « politique », mais parce qu’il a compris que s’il disait la vérité il ne serait pas entendu par son peuple ni par les autres peuples sur la Terre. Avant l’heure, la vérité reste invisible, devant les yeux grands ouverts.
    Il est plus utile vivant que mort.

    RépondreSupprimer
  2. Suite:

    Le Japon se tournait effectivement vers la Chine, et l’empereur avait déjà fait plusieurs voyages dans ce sens avant Fukushima.
    Le Japon qui est une base militaire américaine (comme tous les pays d’Europe qui entourent la France) demandait aux US le démantèlement de leur base avant Fukushima. L’occupation se double de racket puisque les pays paient les bases US sur leur territoire, et transforme les peuples en boucliers humains.

    De Gaulle ne pouvait pas sortir l’OTAN hors de France ni récupérer l’or de la banque de France stocké à New York avant d’avoir la bombe atomique, et sans se rapprocher de la Russie. Et sans un service de sécurité intérieure hors normes.
    Les Japonais ne pouvaient pas faire lâcher prise aux prédateurs US sans se rapprocher de la Chine. Il n’avaient que peu de marge de manœuvre, et des opposants organisés infiltrés à l’intérieur.
    On reparlera peut-être des opposants infiltrés et du traitement à leur appliquer.

    Quant à l’idée que la Chine est appelée à remplacer les US comme base pour les prédateurs de l’Humanité, des indicateurs financiers vont dans ce sens. Cependant le système des chevaux de Troie en matriochkas pourraient nous apporter un autre coup de théâtre, après plusieurs coups de théâtre.

    Face à la colonisation en cours, l'erreur à ne plus jamais commettre, c'est de croire à un dénouement.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Brigitte, je suis toujours épatée par tes connaissances et ta capacité de synthèse...

      J'aimerai en savoir un peu plus sur de Gaulle, que tu évoques ci-dessus. Bienveillant, malveillant ? Il y a les deux sons de cloche. On dit que ce fut le dernier "vrai" président pour la France. Qu'en penses-tu ?

      Supprimer
    2. Son objectif est de garantir l’indépendance de la France face à l’empire, et son redressement, c’est ce qui lui assure un soutien des communistes : très décevant pour l’ami américain. Il arrive au pouvoir dans un pays qui n'a pas cessé d'être en guerre depuis 1939, où l’administration est encore très imprégnée du fascisme de l’occupation, avec des cadres de l’armée qui ne veulent pas renoncer aux colonies. Il doit faire face à des menaces de putsch à l’intérieur et à des ennemis extérieurs, sans se faire descendre.

      Voilà pour une première réponse très schématique. Si je peux je reviens t'en dire plus, car ta question nous concerne évidemment aujourd'hui.

      Brigitte

      Supprimer
    3. Suite de ma réponse à ta question sur de Gaulle :

      Un audio de 10 minutes :
      LE PUTSCH D'ALGER ET LA CIA
      http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/12/le-tsunami-du-11-mars-2011.html?showComment=1386453942432

      permet de voir les connexions entre les événements, ce qui les fait réussir ou échouer, la manipulation tous azimuts, le président américain ne pouvant pas évaluer par lui-même la réalité du terrain, pourquoi de Gaulle a demandé l'élection du président au suffrage direct, etc.
      Tu verras des similitudes avec l'époque actuelle : par exemple l'exécutant en chef français envoyé au charbon avec promesse de soutien, puis largué comme une vieille chaussette. Ce n'est pas grave s'il est discrédité, au contraire ça sert aussi les intérêts de l'empire.

      De Gaulle n'était pas le président pour l'étranger. Donc oui, de Gaulle était le vrai président pour la France.

      Suite à venir si je peux
      Brigitte

      Supprimer
    4. Erreur dans l'adresse de la vidéo, c'est ici :
      http://www.dailymotion.com/video/xe4tlx_le-putsch-d-alger-et-la-cia_news

      Supprimer
  3. Un petit mot vite fait, aujourd'hui 7 decembre c'est l'anniversaire de Pearl Harbor.

    RépondreSupprimer
  4. Justement Henry Makow publie un article aujourd'hui concernant Pearl Harbor =

    Pearl Harbor + 72 - How the Illuminati Start Wars

    December 6, 2013

    - See more at: http://henrymakow.com/2013/12/pearl-harbor-how-the-illuminati-start-wars.html#sthash.GFrU0dyA.dpuf

    RépondreSupprimer
  5. Suite
    L'essentiel du message est ici (coupures de mon fait) :

    "des racailles comme les rockefeller et les rothschild peuvent sembler servir de façade, MAIS ILS NE REPRÉSENTENT PAS L’ENSEMBLE DU TABLEAU, LOIN S'EN FAUT."
    "LES VRAIS MARIONNETTISTES (.) N’ONT AUCUN INTÉRÊT À S’EXPOSER EN PUBLIC."
    Pour l'instant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Brigitte, une piste peut-etre, ce matin mon fils me demandait si Stephen Hawking etait ne avec sa maladie et du coup nous avons fait des recherches sur lui sur Internet, et puis en lisant les news ici et la je suis tombee sur le dernier article de La Resistance Authentique que voici (je ne crois pas au hasard) =

      dommage je ne peux pas voir de video en ce moment trop mauvaise connection

      http://resistanceauthentique.wordpress.com/2013/12/07/videos-du-we-lunivers-de-stephen-hawking-une-vie-extraterrestre-et-le-voyage-dans-le-temps-est-il-possible-2013-3/

      merci pour le lien que tu m'as fait passer. bises

      Supprimer

    2. Le voyage dans le temps n'est pas en retard (...); cf : project camelot, Pr Alexander, A.L.Webre, Andrew Basagio...
      Freeman interview le Pr Alexander,(anglophones), un ex du Darpa (hum !)
      Freeman Fly D Anderson MJackson TimeTravl 050110°
      https://www.youtube.com/watch?v=o5RkgwqVodM
      Suivez freeman (freeman fly, tv...), il est plutôt "top niveau" général, voir plus, une pointure et sympa ! (en, us)
      Sinon, oui De Gaulle, jusqu'à notre intromission par Pompidou (en 73) après le 27° attentat, encore loupé, enfin.... Un grand bonhomme entre deux Gaules, et non un...... (trop facile) !
      Savait-il pour les financements, les 3 vainqueurs (US GB URSS) vertueux F-M répugnants ? Et la fuite d'Hitler et la suite des reich pour être aujourd'hui sous la fin du IV° ? N'oubliez pas que les gottha sachx goburg (ZEGouin) ont créance annuelle sur les US pour chaque soldat anglais tué à la guerre-révolution C%... Charles VIII (?)
      Tous des criminels de guerre recherchés pour crime de guerre. Hum. Mais on suit leurs lois... J'comprends pas tout, j'dois faire une poussière, un morgellon sylvien qui me débrocque !...

      Supprimer
  6. Cela va dans le même sens que les propos de Benjamin Fulford qu'il énonce depuis l'attentat et qu'il a confirmé la semaine dernière :
    http://changera.blogspot.fr/2013/12/fulford-2-12-13-fukushima-attentat-et.html

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.