Bistro Bar Blog

lundi 9 décembre 2013

Génocide aux Philippines

Ou comment procéder pour récupérer un pays. 1) Faire fabriquer des stocks de vaccins; 2)transformer une tempête tropicale en super-typhon; 3) Arriver en sauveur (OMS et UNICEF = USA); 4)Organiser une vaccination inoculation de masse des tout-petits; 5)Attendre quelque temps les effets mortels des vaccins qui feront place nette.
Bill Gates doit en trépigner d'impatience...

Pas de polio aux Philippines depuis 1993, mais un programme de vaccination de masse contre la poliomyélite va cibler 500.000 petits survivants du typhon


De Brian Shilhavy | Contributeur de Wake Up World

4 décembre 2013

L'UNICEF a acheté pour plus de 2 millions de dollars de vaccins pour les victimes du typhon aux Philippines. Les entreprises pharmaceutiques occidentales cherchent à faire d'énormes ventes grâce à une campagne agressive pour vacciner plus de 500.000 enfants dans les zones touchées par le typhon.

À la suite de l'une des tempêtes les plus fortes qu'ait jamais connue la terre, l'endroit le plus dangereux pour les enfants aux Philippines en ce moment pourrait bien être les centres d'évacuation, ou de vivre près de l'un d'eux.

La semaine dernière, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS ) et l'UNICEF ont commencé un programme agressif de vaccination anti-polio et rougeolepour plus de 500.000 enfants dans les régions des Philippines touchées par le typhon. Ils ont déjà vacciné plus de 30.000 enfants à Tacolban, l'une des régions les plus touchées.


"C'est une situation pratiquement sans précédent que seulement deux semaines et demi après une catastrophe de cette ampleur, avec ce niveau de dévastation et ces défis logistiques, une campagne de vaccination de masse soit déjà mise en place", a rapporté le Dr Julie Hall, représentante de l'OMS dans les Philippines.

Les enfants sont vaccinés contre la rougeole et la polio, bien que les taux de rougeole soient très faibles et en baisse aux Philippines, et qu'il n'y a pas eu un seul cas de polio depuis 1993.

Dans la vidéo ci-dessous, Heather Papowitz, conseiller principal pour l'UNICEF, déclare qu'ils vaccinent les enfants contre la rougeole, même si ils ont déjà été vaccinés contre la maladie,parce que les campagnes de vaccination précédentes n'étaient "pas suffisantes pour les protéger, donc nous devons les faire vacciner dès que possible".

Est-ce une déclaration de l'inefficacité des vaccins anti-rougeole qui ont besoin d'être réinjectés de façon répétée, ou qu'en quelque sorte les catastrophes comme ce typhon requièrent des doses plus élevées du vaccin ? Quel que soit le raisonnement, cela ouvre aux entreprises pharmaceutiques un marché plus large pour leurs produits.

En ce qui concerne leur objectif de vacciner 500.000 enfants avec le vaccin oral anti-polio très dangereux, elle déclare : « En ce qui concerne la poliomyélite, elle a déjà été éradiquée dans les Philippines, aussi, nous voulons juste nous assurer qu'elle ne revienne pas."

Regardez la vidéo :



Selon les statistiques fournies par l'OMS, la rougeole est rare et en déclin aux Philippines. Dans un pays de plus de 90 millions d'habitants, il y avait 6554 cas confirmés de rougeole en 2011, 1536 cas confirmés en 2012, et au 11 novembre 2013, seulement 951 cas confirmés.

Si vous êtes le parent d'un enfant philippin et que les travailleurs humanitaires occidentaux vous disent de faire vacciner votre enfant contre la rougeole (peu importe si votre enfant a déjà été vacciné), vous devez vous demander pourquoi vous devriez le laisser exposé à de dangereux vaccins de l'Ouest, alors que la maladie est déjà en baisse et affecte donc très peu de gens dans votre pays.

Quant au vaccin oral contre la polio, il contient le virus vivant de la polio, et est connu pour entraîner la polio et sa paralysie. Celui-ci n'est plus donné aux États-Unis, seulement dans les pays pauvres comme l'Inde, le Pakistan (où beaucoup de gens sont en train de la développer et d'y résister), et maintenant aux Philippines. Beaucoup ont appelé à un arrêt du vaccin oral vivant atténué, en raison du fait qu'il peut effectivement causer la polio et aussi une paralysie flasque aiguë.

En Inde, par exemple, la "campagne d'éradication de la poliomyélite"à l'aide du vaccin vivant oral a causé 47.500 cas de paralysie flasque aiguë en une seule année ! Allons-nous commencer maintenant à voir des cas de polio et de paralysie se poser aux Philippines, où actuellement il n'y en a pas, à la suite de ce vaccin dangereux et dépassé contre la polio avec 500.000 enfants pour cibles ? Nous le verrons assurément, car c'est exactement ce qui se passe dans d'autres pays comme l'Inde et le Pakistan.

Le vaccin contre la rougeole est loin d’être sans risque non plus. Le Dr Viera Scheibner souligne dans son excellent article à propos de l'histoire du vaccin contre la rougeole, que les foyers de rougeole atypiques sont apparus à la suite du vaccin, et que l'immunité naturelle est affectée lorsque le vaccin est introduit, ce qui peut conduire à une plus grande incidence de rougeole. Comme je l'ai souligné plus haut, la rougeole est déjà en déclin aux Philippines et n'affecte qu'une partie infime de la population.

Je ne suis pas sûre qu'il existe actuellement un vaccin contre seulement la rougeole disponible sur le marché, car la grande majorité des vaccins anti-rougeole sont aujourd'hui compris dans une combinaison de 3 vaccins : oreillons, rougeole et rubéole (ROR). Assurez-vous de lire les ingrédients, ainsi que les sections CONTRE-INDICATIONS, AVERTISSEMENTS : PRÉCAUTIONS et EFFETS INDÉSIRABLES avant d'accepter que vos enfants soient vaccinés. Ces sections sont rarement communiquées ou expliquées aux parents avant la vaccination, et des réactions et des décès se produisent, comme en témoignent les procès contre les vaccins aux États-Unis, et aussi celui d'un tribunal italien.

J'encourage les gens à communiquer avec le président Aquino et le Dr Enrique Ona (Secrétaire de la Santé) afin qu'ils étudient soigneusement ce sujet et puissent être pleinement informés sur ces questions. Les dangers du vaccin vivant oral contre la polio et les terribles effets secondaires résultant de la paralysie sont très bien documentés dans la littérature scientifique. Nous avons également publié des articles de médecins et scientifiques titulaires de doctorats qui résument les études scientifiques révisées par des pairs et l'histoire des vaccins qui ne sont pas couramment abordés dans les médias grand public américains, la plupart du temps pro-pharmaceutiques.


Pourquoi les enfants de moins de 5 ans meurent-ils dans les pays où œuvre l'UNICEF ?

Il serait également prudent de faire des recherches sur l'UNICEF, qui aime se présenter comme un défenseur de la santé des enfants. Leur bilan ne correspond pas à cette image qu'ils aiment projeter. 

Dans un rapport publié dans Lancet en 2004, il a été révélé que, dans les pays où œuvrait l'UNICEF, les décès d'enfants de moins de 5 ans ont en fait augmenté !

Est-ce une coïncidence que ce soit le même groupe d'âge que cible l'UNICEF avec ses programmes de vaccination ? Les pays qui ont connu la plus forte augmentation du nombre de décès étaient tous des pays pauvres : l'Inde (2,4 millions de décès), le Nigéria (834.000 décès), la Chine (784.000 décès), le Pakistan (565.000 décès), la République démocratique du Congo (484.000 décès), et l’Éthiopie (472.000 décès). Est-ce que les Philippines devront être maintenant ajoutées à cette liste tragique ?

La plus importante entité de financement de l'UNICEF est le gouvernement des États-Unis. Les gens aux Philippines et d'autres pays pauvres ont besoin de comprendre que le gouvernement des États-Unis, contrairement à tout autre gouvernement dans le monde, a adopté des lois donnant 100% d'immunité juridique aux sociétés pharmaceutiques en cas de préjudice ou dommage à la suite des effets indésirables des vaccins.

Cela leur donne des possibilités illimitées pour envahir le marché avec de nouveaux vaccins, indépendamment de leur sécurité, et souvent les vaccins plus impopulaires sont distribués aux pays les plus pauvres dans le cadre d'efforts "humanitaires", financés par aucun contrôle et aucun contrepoids pour s'assurer que son pays reçoit des vaccins sûrs et efficaces.

J'ai vécu aux Philippines durant plusieurs années, et traversé quatre super typhons. J'ai également participé à des opérations d'aide humanitaire après des catastrophes naturelles ou d'origine humaine. Le montant de la fraude et de la corruption qui se produit lorsque des millions, voire des milliards de dollars sont donnés à des fins «humanitaires» après une tragédie de ce genre est toujours un problème, et cela me semble être le cas ici où les entreprises pharmaceutiques profitent de la tragédie des Philippines et du typhon Yolanda pour promouvoir leur programme de vaccination.

Les ventes de produits pharmaceutiques s'affaissent aux États-Unis, et ils sont à la recherche de nouveaux marchés, en particulier dans les pays les plus pauvres. La rougeole est en baisse aux Philippines et y est rare, et il n'y a aucun cas de poliomyélite. Mais cela peut tout changer maintenant, grâce à ce programme de vaccination qui peut, paradoxalement, provoquer la maladie que le vaccin est censé prévenir, entraînant encore plus de programmes de vaccination à l'avenir avec l'affirmation selon laquelle ces maladies sont maintenant de retour, créant ainsi un marché lucratif pour les compagnies pharmaceutiques occidentales.

Ce qui est nécessaire en ce moment aux habitants des zones touchées des Philippines, particulièrement les enfants de moins de 5, c'est de l'eau potable et de la nourriture saine, et une aide pour reconstruire leurs maisons et l'infrastructure. Les millions de dollars dépensés avec les vaccins dangereux pourraient être mieux mis à profit pour des options beaucoup plus saines et plus sûres qui vont vraiment aider les gens, plutôt que des vaccins dangereux qui pourraient finir par rendre les enfants invalides et leur nuire au moment où ils sont le plus vulnérables. Les représentants du gouvernement et des citoyens aux Philippines ont besoin de comprendre la motivation aux fins de profits qu'il y a à distribuer des vaccins et comment les gouvernements occidentaux financent des groupes comme l'OMS et l'UNICEF pour la promotion de leurs programmes dans les pays les plus pauvres. Dans le processus, ils exploitent les membres les plus démunis de votre société, les enfants de moins de 5 ans ! Secouez le manteau du colonialisme occidental et dites à l'OMS et à l'UNICEF d'arrêter dès maintenant leur programme de vaccination dans les zones touchées par les typhons !

À propos de l'auteur

Brian Shilhavy a appris de première main à la fin des années 1990 et au début de l'année 2000 que la vérité concernant la santé et la nutrition sur les graisses et les huiles n'a PAS été publiée dans les médias traditionnels. Vivre en milieu rural aux Philippines avec sa femme philippine et ses enfants lui a appris beaucoup de choses sur la nutrition des indigènes en général, et sur l'huile de noix de coco en particulier. Voir des gens de 70 et 80 ans qui ont consommé toute leur vie de grandes quantités de graisses saturées, encore en vie et travaillant à la ferme au lieu de se reposer dans les maisons de retraite médicalisées a été une véritable révélation. Cela a conduit Brian à commencer une étude sur la question des graisses et des huiles, et la sur la théorie lipidique des maladie cardiaques.

Il a commencé à publier cette recherche sur Internet (CoconutOil.com), et quand lui et sa femme ont commencé à offrir de l'huile bio de coco vierge sur le marché américain, les témoignages ont commencé à affluer. La révolution huile de coco avait commencé. Aujourd'hui, Health Impact News couvre des questions sur la santé qui sont généralement censurées dans les médias traditionnels. 


Traduit par Valérie pour le BBB.

7 commentaires:

  1. Bravo Hélios pour les connexions, un magnifique résumé, merci Valérie pour la traduction.
    La conscience avance !

    "Voir des gens de 70 et 80 ans qui ont consommé toute leur vie de grandes quantités de graisses saturées, encore en vie et travaillant à la ferme au lieu de se reposer dans les maisons de retraite médicalisées a été une véritable révélation."
    Information essentielle.
    Les graisses animales sont aussi des graisses saturées hyper efficaces (graisse de boeuf bio élevé à l'herbe, de porc sauvage). Elles sont aussi des chélateurs des métaux lourds absorbés avec la nourriture. Sinon les métaux lourds cherchent des graisses pour se fixer, et si on n'a pas de bourrelets, le meilleur endroit pour trouver la graisse, c'est le cerveau... Ne pas hésiter à boire de l'eau citronnée 1/2 heure avant le repas, ou à verser des filets de citron sur la viande. il faut de l'acidité dans l'estomac pour digérer.

    Brigitte

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. Je confirme ...je reside en Thailande et, il y a qlcs mois , il y eu une compagne massive avec affichage, de vaccinations des enfants contre la polio ... spondsorise par le Lion's club thailand . Ps Observez la sortie des ecoles : un gosse sur dix est aujourd'hui obese

    RépondreSupprimer
  3. Oui la conscience avance. Ici cela fait plus de 20 ans qu'on ne met pas les pieds a l'hopital, naissance a la maison, et surtout pas de vaccin ni autre medoc. Le probleme c'est que le combat est trop inegal. Comment informer des gens qui ne veulent pas l'etre. Je sais nous en avons deja discute Brigitte. Il n'y a que le malade desirant lui-meme se faire soigner qui pourra guerir.

    L'annee derniere (merci au couple, 70 ans et 50 ans, qui soignent par les plantes, de la communaute Menonite voisine) j'ai effectivement fait le menage des toxines et calculs biliaires en avalant un grand verre d'huile avec du citron, beurk, mais ca fonctionne tres bien. Alors que d'autres ne le savent pas et se font enlever ces "cailloux" (car pour les reins c'est pareil) au bistouri, mais bon chut ca ne rapporte pas assez de sous.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cet excellent article, qui dévoile ces pratiques ignobles mais hélas bien réelle.

    RépondreSupprimer
  5. Utiliser l'outrance du mot génocide pour faire le buzz est stupide car ça masque les vraies questions sur le déploiement de secours selon des schémas préconçus inadaptés au contexte ou encore sur la mafia mondiale des compagnies pharmaceutiques.

    RépondreSupprimer
  6. c'est quoi d'autre a par un genocide organisé....

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour !
    Merci pour cet article qui a le mérite d’attirer l’attention sur cette forme méconnue de guerre (génocide) où les vaccins remplacent les balles et les bombes.
    Car il n’est pas normal que l’on se préoccupe toujours de vacciner les rescapés d’un tempêté au moment où ils ont surtout besoin de manger, boire et être simplement à l’abri sous une tente.
    Effectivement ces opérations de vaccinations sont louches ( d’ailleurs il se passe la même chose en Afghanistan) …voir la contradiction puisque d’un coté on bombarde avec des drones et de l’autre on fait semblant de s’inquiéter pour vacciner des enfants contre la sois-distante polio qui n’existe pas et n’a jamais vraiment existé.
    Il est le pape ? que fait-il ? a-t-il une conscience ? lit-il la presse ? regarde-il ce qui se passe en dehors de ses murs ? est-il un vrai catholique ? est-il un pape ? ou un démon à la solde de Lucifer?

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.