Bistro Bar Blog

mardi 3 décembre 2013

5 vidéos de George Carlin (N°4)




(Cliquez pour activer les sous-titres en français.)

4 commentaires:

  1. Il a un sketch sur la franc-maçonnerie aussi ? Ce serait beaucoup moins drôle en effet...

    RépondreSupprimer
  2. Ce type n'a rien compris à la vie ! Avec ses idées, il va transformer l'être humain en marchandise ! Sans âme, l'homme peut être tué, avorté, euthanasié (même les enfants), vendu (pour que des homos aient un bébé), découpé (en vendant rein, poumon au plus offrant).... Par contre s'il a une âme, elle ressemble à son créateur ! Et si ce créateur n'est qu'Amour, il est effectivement invisible ! Scientifiquement, comment peut-on prouver que l'amour existe ? Comment calculer son intensité ? Impossible !

    Ce George Carlin est un pauvre type manquant de jugement sain. Mais il faut bien qu'il gagne sa vie ! Et à chaque spectacle il demande de l'argent ! Toujours de l'argent !

    On appelle çà un hypocrite ! Car tout homme, même un ermite a besoin de se nourrir !

    RépondreSupprimer
  3. J'avais juste vu son sketch sur la télévision, très bon, mais là je découvre qu'il en tient une sacrée couche sous couvert d'humour.....

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas eu le temps de regarder les vidéos de George Carlin, sauf une.
    Est-ce celle-ci, je ne m'en souviens pas, mais c'est une vidéo où il attaque Dieu en disant en résumé "il ne peut rien faire pour vous", donc sous-entendu vous êtes stupides si vous faites partie de ceux qui l'honorent. En tout cas j'ai ressenti un malaise et je vais poster ici une partie de ce que j'en pense.

    Attention :
    • Quel intérêt cela peut-il avoir de dépenser tant d'énergie à attaquer "Dieu" ?
    • A qui cela pourrait-il bénéficier ?
    • Ce bruyant battage anti-Dieu ne pourrait-il servir à orienter l'attention des esprits vers un ennemi fictif, LAISSANT À UN AUTRE ENNEMI, UN COLONISATEUR BIEN RÉEL, TOUTE LATITUDE POUR ENVAHIR LA PLACE ?

    Pour illustrer un peu mon propos, je soumets un court texte à votre sagacité. Il a été écrit par un colonisé qui, à la différence de George Carlin, sait qu'il a été colonisé :

    "Chez le Martiniquais Frantz Fanon le terme aliénation remplit une fonction de critique culturelle. Comme psychiatre, il sait détecter l'aliénation jusque dans les profondeurs de l'âme des colonisés et des colonisateurs.
    Dans l'analyse de LA DESTRUCTION SYSTÉMATIQUE DE LA CULTURE DU COLONISÉ, à propos par exemple de la suppression du système des écoles coraniques chez les musulmans algériens après 1830, il écrit:

    «On assiste à la destruction des valeurs culturelles, des modalités d'existence. Le langage, l'habillement, les techniques sont dévalorisés... » («Racisme et culture», in: Pour la révolution africaine, Maspéro 1969, p. 35) «La mise en place du régime colonial n'entraîne pas pour autant la mort de la culture autochtone.
    Il ressort au contraire de l'observation historique que le but recherché est davantage UNE AGONIE CONTINUÉE qu'une disparition totale de la culture pré-existante. Cette culture, autrefois vivante et ouverte sur l'avenir, se ferme, figée dans le statut colonial, prise dans le carcan de l'oppression... LA MOMIFICATION CULTURELLE ENTRAÎNE UNE MOMIFICATION DE LA PENSÉE INDIVIDUELLE.
    L'APATHIE si universellement signalée des peuples coloniaux n'est que la conséquence logique de cette opération... Comme s'il était possible à un homme d'évoluer autrement que dans le cadre d'une culture qu'il reconnaît et qu'il décide d'assumer.» ( ibid. p. 35-36).

    «Ayant assisté à la LIQUIDATION DE SES SYSTÈMES DE RÉFÉRENCE à l'écroulement de ses schèmes culturels» l'autochtone adopte de «nouvelles façons de voir, singulièrement un JUGEMENT PÉJORATIF À L'ÉGARD DE SES FORMES ORIGINALES D'EXISTER.»

    Le colonisé proclame alors «son adhésion totale et inconditionnelle aux nouveaux modèles culturels... en prononçant une condamnation irréversible de son style culturel propre... Cet événement appelé communément ALIÉNATION est naturellement très important. On le trouve dans les textes officiels sous le nom d'ASSIMILATION. Or cette aliénation n'est jamais totalement réussie» (ibid. p. 39-40).
    La phase de DÉCULTURATION se termine avant et pendant la lutte pour l'indépendance (p. 42). L'héritage culturel et les éléments de la culture nouvelle qui paraissent fonctionnels pour la libération (comme le savoir moderne) peuvent fusionner et entrer dans l'universalisme de la culture mondiale "--------------
    http://www.flsh.unilim.fr/ditl/Fahey/ENTFREMDUNGALINATION_n.html

    Brigitte

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.