Bistro Bar Blog

lundi 11 novembre 2013

Dans l'imaginaire d'un monde post-apocalyptique (photos)


Des photos spécialement pour remercier mon ami Ngiu du travail qu'il accomplit dans les coulisses du blog...

D'incroyables photos montrent à quoi pourrait ressembler une Amérique post-apocalyptique


Lori Nix a une imagination morbide. La photographe est fascinée d'aussi loin qu'elle se souvienne par la fin du monde et elle dit que cela est peut-être en rapport avec le fait d'avoir grandi dans la campagne du Kansas. "J'ai vécu des tornades, des inondations, des blizzards, j'ai grandi environnée par les catastrophes", dit-elle.



Le projet de Lori Nix, "Une ville" dépeint un monde où une catastrophe a obligé les humains à fuir vers une destination inconnue. Ce qui subsiste, ce sont des structures délabrées – musées d'art, théâtres, laveries, bars, bibliothèques – hors service et que Mère Nature se réapproprie lentement.



Pour créer les photos, Nix et Kathleen Gerber construisent manuellement chaque diorama, grâce à une grande variété de matériaux. Quand le diorama est terminé, Nix vient avec son appareil photo et prend des clichés de manière à leur donner un effrayant réalisme.


Nix travaille sur ce projet depuis 2005 et prévoit de le poursuivre au moins encore un an avant d'y mettre un terme.


Nix construit tous ses dioramas, comme celui ci-dessous mettant en scène l'accueil d'une bibliothèque, dans son appartement de Brooklyn.










Chaque diorama peut demander jusqu'à 7 mois de création, en raison de l'ajout de détails minutieux à chaque élément de l'ensemble.








La taille des dioramas peut aller de 45 x 60 cm à 2,70 x 3 m.








Dans ce diorama, les colonnes font approximativement 60 cm et Lori Nix a utilisé des modèles équins de Breyer (créateur de figurines de chevaux, NdT) pour la fontaine.








C'est habituellement Nix qui construit et peint les dioramas, pendant que Gerber leur ajoute des "saletés" et de la détresse pour qu'ils semblent vieux et décrépits.








La plupart des dioramas sont fabriqués avec un mélange de mousse extrudée, de colle et de peinture au latex.




Quand Nix et Gerber ont terminé la construction d'un diorama, Nix le prend en photo avec un appareil grand format. Chaque prise de vue peut prendre jusqu'à deux semaines pour un rendu parfait.




Nix dit que la photo de cette bibliothèque est la préférée de tout le monde. Les livres sont individuellement sculptés dans de la mousse et ils ont demandé un été entier pour leur fabrication.




Nix a ajouté le rat dans ce diorama d'une laverie automatique comme un clin d’œil à leur constante présence à New York.




Tous ses dioramas ne sont pas sérieux. Dans celui-ci, elle a ajouté des ptérodactyles à la scène pour une note d'humour.




Une bonne partie du travail de Nix fait référence à ce que pourrait donner un changement climatique dans le monde. Ici on voit des plantes qui envahissent un centre spatial.




Nix dit que tout en ayant peur de l'action d'un changement climatique sur la Terre, elle est fascinée par ce qu'un monde en changement pourrait apporter.




Celui-ci a pour thème une galerie marchande que Nix a visité à Columbus dans l'Ohio. Quand elle y est retournée pour compléter ses informations, il avait déjà été rasé.




"J'ai imaginé un train abandonné sur une voie de garage depuis assez longtemps pour qu'il soit envahi par le sable et le vent".




Pour cette salle de cartes, Nix a tenté d'imaginer un bel endroit envahi par les moisissures. Elle dit que c'est l'ouragan Katrina qui l'a inspirée.



Nix dit qu'une grande partie de son travail est inspiré par des films catastrophe des années 1970 comme "La planète des singes" et "L'aventure du Poséidon".




Celui-ci s'inspire de son enfance dans le Kansas, quand sa mère l'emmenait chez le coiffeur de la ville toutes les deux semaines. "Je n'ai jamais oublié cette bizarre couleur rose".




Nix a trouvé l'idée de celui-ci au Jardin Botanique de Brooklyn, qui est juste à côté de son appartement. Elle a essayé d'imaginer "la folie qui s'emparerait du lieu" si l'entretien s'arrêtait.



Quand Nix a terminé les photos de ses dioramas, elle les démonte et les jette pour faire de la place pour la création suivante.



Maintenant que vous avez vu à quoi ressemble une catastrophe de fiction …
Regardez ce qui se passe aujourd'hui dans les villes autour de Fukushima et ce qui s'est passé autour de Tchernobyl.


À suivre....Ce sera le sujet d'un prochain article...

Source
Traduit par le BBB.

12 commentaires:

  1. Magnifique travail!! 8-°
    Merci pour ce partage Hélios.
    "Planète des singes" et "Poséidon" (pas un film top en soit mais qui m'a aussi marqué sur le point "basculement du monde", le navire symbolise ce dernier), on a un les mêmes références de base, marquante, mais j'aurai aussi cité madmax, surtout celui ou a la fin y'a des gamins du futur qui font tourner manuellement une vieux tourne disque pour faire sortir une voix faiblarde d'outre tombe.... :D

    Dans ces images, je vois quelques références à la planète des singes, mais je vois surtout pas mal de ressemblance au jeu "fallout", je pense que vue ça fascination, elle a du y gouter (au jeu)...

    RépondreSupprimer
  2. J'envoie une infos scandalisante !
    http://sentinellededieu.blogspot.fr/2013/11/170-000-haitiens-toujours-sous-des.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dons collectés par divers organismes ne seraient-ils pas allés pour secourir et reconstruire Haïti ?

      C'est probable. Vous aurez une idée de la question avec un prochain article qui traite de ces arnaques.

      Supprimer
    2. Merci d'avance. Les prédateurs se pourlèchent déjà les babines des viols qu'ils vont pouvoir commettre à tous les niveaux derrière une façade "humanitaire", des amputations à la pelle qu'ils vont pouvoir commettre derrière une façade "médicale", ignorant superbement l'existence de l'argile pour désinfecter et reconstruire les tissus déchiquetés...

      Brigitte

      Supprimer
    3. Un peu hors sujet mais pas vraiment, je propose à tous une diffusion massive de la toute récente conférence de Rafael Correa, président de l'Equateur, à la Sorbonne.
      Il dit les choses telles qu'elles sont, et il les dit en français, infligeant au passage un camouflet supplémentaire aux marionnettistes qui tirent les ficelles de Madame Fioraso :

      http://epresence.univ-paris3.fr/1/watch/298.aspx?startTime=1055
      (après l'introduction musicale)

      Il ne sera pas venu pour rien.
      Brigitte

      Supprimer
    4. @ Hélios, Non, l'argent n'est pas distribué correctement. En premier, toutes ces associations se servent de nos dons pour payer leurs frais de gestion...! Ce qui est distribué n'est pas de "bonne" qualité...les achats se font aussi à coup de bakchichs, style : j'achète 2 000 tentes, mais à pas cher et tu me reverses X % ! Nos dons sont en partie "bloqués", Ils rapportent aux comptes des associations... no comment.

      COMMENT LES AIDER VRAIMENT ?
      J'ai souvenance qu'un groupe de jeunes français avait été là bas, avec une certaine somme d'argent collectée, que sur place, ils avaient avec les pêcheurs, construit des bateaux.... achetant tout sur place !

      Supprimer
  3. Salut les futurs ex-terriens, mes potes.
    Par la grâce d'une âme en ébullition et doté de moyens autrement conséquents, JASON DE CAIRES TAYLOR pose notre devenir au fond des mers . A ceux qui ne connaîtraient pas encore cette œuvre singulière, je promets une émotion sans pareille.
    Si mon ami le BBB pouvait relayer...
    Mille baisers mouillés de la part d'Atmosphère.





    Mille baisers de partout.
    Aquatique Atmosphère.

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve très malsain le principe d'imaginer l'apocalypse sous cette forme. C'est celle qui nous a été inculquée, en inversant le sens du mot. Le contraire de son sens.
    Apocalypse = révélation.
    Je trouve particulièrement malsain de travailler pendant 1 mois à fabriquer des faux livres avec de la m... de la mousse, pour faire des photos trash et puis jeter tout le décor à la benne après.
    Je trouve la plupart des représentations de ces photos très malsaines. Cependant deux ou trois photos fournissent d'excellentes solutions très artistiques pour une conception autre de l'isolation intérieure de maison, à base de chaux et autres matières saines. Et bien sûr quelques idées de décoration intérieure.

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique diorama , c'est tellement réaliste que l'on s'y croirait!!
    bravo

    RépondreSupprimer
  6. HS

    http://www.dailymotion.com/video/x2iz7em_360-geo_tv

    RépondreSupprimer
  7. HS

    http://www.dailymotion.com/video/x2iz7i1_360-geo_tv

    Le peuple Mosuo

    http://www.dailymotion.com/video/x2ixjwh_leonard-de-vinci_tv

    http://www.dailymotion.com/video/x2iztzs_femmes-afghanes-la-prison-a-visage-decouvert_tv

    http://www.dailymotion.com/video/x2izqjz_rwanda-la-vie-apres-paroles-de-meres_tv

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.