Bistro Bar Blog

jeudi 10 octobre 2013

Découverte d'une étrange planète flottant seule dans l'espace

Les amateurs de Nibiru seront-ils satisfaits? Mais elle est pourtant bien loin.

Découverte d'une étrange planète flottant seule dans l'espace



Des astronomes ont découvert une planète hors d'un système solaire flottant seule dans l'espace, sans être en orbite autour d'une étoile. Elle s'est formée il y a à peine douze millions d'années, ce qui pour une planète est la toute première enfance.

Cette exoplanète gazeuse, baptisée PSO J318.5-22, se situe à seulement 80 années lumière de la Terre (une année lumière équivaut à 9460 milliards de kilomètres) et a une masse six fois celle de Jupiter, précisent ces astronomes dont la découverte est publiée dans la revue américaine "Astrophysical Journal Letters".

"Nous n'avons jamais auparavant vu un objet comme cela flottant librement dans l'espace et qui a toutes les caractéristiques de jeunes planètes trouvées en orbite autour d'autres étoiles", explique Michael Liu, de l'institut d'astronomie de l'université d'Hawaii à Manoa, principal auteur de cette découverte.

Un millier d'exoplanètes détectées

Cette planète possède peut-être la plus faible masse jamais mesurée sur un objet flottant, mais en même temps ses caractéristiques les plus uniques, y compris la masse, la couleur et l'énergie émise correspondent à celles de planètes en orbite, précisent ces astrophysiciens.

Au cours de la dernière décennie, les découvertes d'exoplanètes se sont accélérées, avec environ un millier détecté par des méthodes indirectes, comme l'ombre qu'elles produisent sur leur étoile en passant devant.

Mais très peu de ces planètes ont pu être observées directement, vu que la plupart sont en orbite autour de jeunes étoiles de moins de 200 millions d'années, qui sont très brillantes.

Cette exoplanète fournira "une occasion unique d'observer le fonctionnement interne d'une planète gazeuse géante comme Jupiter peu après sa naissance", relève Niall Deacon du Max Planck Institute pour l'astronomie en Allemagne, coauteur de la recherche.

Romandie News
Multicolor image from the Pan-STARRS1 telescope of the free-floating planet PSO J318.5-22, in the constellation of Capricornus. The planet is extremely cold and faint, about 100 billion times fainter in optical light than the planet Venus. Most of its energy is emitted at infrared wavelengths. The image is 125 arcseconds on a side. Credit: N. Metcalfe & Pan-STARRS 1 Science Consortium

Read more at: http://phys.org/news/2013-10-strange-lonely-planet-star.html#jCp



Image multicolore prise par le télescope Pan-STARRS 1 de la planète flottante, dans la constellation du Capricorne. Cette planète est extrêmement froide et très peu lumineuse, 100 milliards de fois plus faible que la planète Vénus sur le plan optique. La plupart de son énergie est émise en longueurs d'onde infrarouges. Crédit N. Metcalfe & Pan-STARRS 1 Science Consortium


Multicolor image from the Pan-STARRS1 telescope of the free-floating planet PSO J318.5-22, in the constellation of Capricornus. The planet is extremely cold and faint, about 100 billion times fainter in optical light than the planet Venus. Most of its energy is emitted at infrared wavelengths. The image is 125 arcseconds on a side. Credit: N. Metcalfe & Pan-STARRS 1 Science Consortium

Read more at: http://phys.org/news/2013-10-strange-lonely-planet-star.html#jCp
Multicolor image from the Pan-STARRS1 telescope of the free-floating planet PSO J318.5-22, in the constellation of Capricornus. The planet is extremely cold and faint, about 100 billion times fainter in optical light than the planet Venus. Most of its energy is emitted at infrared wavelengths. The image is 125 arcseconds on a side. Credit: N. Metcalfe & Pan-STARRS 1 Science Consortium

Read more at: http://phys.org/news/2013-10-strange-lonely-planet-star.html#jCp

6 commentaires:

  1. Peut-être aussi qu'elle est en chantier ? en cours de fabrication comme notre lune ! ce qui expliquerai sa température "un peu basse " !
    Mais ça c'est une autre affaire ...

    RépondreSupprimer
  2. Température basse oui...
    Tiens il neige déjà, les dernières tomates sont ravies et le géranium hilare. Soyons solides et résolus, plus que six mois à tenir avant le crocus printanier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courage aux montagnards d'adoption !

      Supprimer
    2. Vive le printemps dans 180 jours!
      Je n'ai pas regardé si le Puy de Dôme a mis son bonnet blanc
      Voici une webcam vers la "montagne sacrée" auvergnate
      http://wwwobs.univ-bpclermont.fr/opgc/webcam.php
      Merci Hélios pour cette info

      Supprimer
  3. Bonsoir,

    L'hiver est un cadeau. Régénérescence ....

    Faites de gros dodos, comme les plantes! :)

    Bises, Léa.

    RépondreSupprimer

  4. 80 années-lumière, froide, jamais vue....
    Ben voyons, la nasa-nasille n'arrive pas à faire une photo nette de la Lune et elle faribole sur cet objet dont l'étude nous permettra, dans vingt millions d'années-obscurité, de toujours rien comprendre à un univers dont on refuse de reconnaitre la nature Electrico electri-magnéto magnétique.
    Tiens, Ison change de couleur (verdoie), émet des rayons X, comme c'est étrange pour une boule de glace sale....
    Elle va semmer des "flocons" sur la trajectoire de notre orbite en Novembre, mais si pas de paye pas de travail. Et les "passionnés professionnels menteurs de la chience actuelle sont en vacances... alors que les téléscopes appartiennent à des sociétés privées (jésuites etc...).
    Dois-je vraiment continuer à noyer ce poisson pourri?
    Sur ce, pour relever la moutarde nasalifiée, combien d'articles faux sur les trouvaillles des escrocs du CHIEC dois-je lire sous la neige d'Octobre, Ha ha ha gla gla !!!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.